L'Univers de MAWU YESSISSIN

Bienvenue à tous et Soyez bénis (es) !

Ce blog est un espace d'information sur la présence de Dieu Esprit-Saint au Bénin. Il n'est pas un creuset pour des polémiques. Il vise à communiquer à tous les esprits humbles comme celui d'un enfant le caractère unique de ce que les Béninois sont en train de vivre actuellement à Banamè sur la Colline de Sovidji Aguidjigo, à Covè : Dieu Esprit-Saint est chez nous, incarné en la Soeur Parfaite, et s'est fixé une mission de 30 ans en trois points :

1. Bouter hors du Bénin la sorcellerie et ses corollaires de nuisances maléfiques et mortelles ;

2. Restaurer, assainir l'Eglise catholique mise en place par Jésus-Christ;

3. Mettre fin à la commercialisation de la foi.

Ce blog est donc pour ceux qui cherchent Dieu, pour les humbles de coeur, pour ceux qui ont la mentalité simple de comprendre que Dieu peut venir parmi les hommes de la manière qu'il lui plaît, ...

Il est conçu pour informer sur Banamè afin que l'humanité ne commette plus la même erreur qu'au temps de Jésus-Christ où, Celui-ci, bien que Fils de ce Dieu Universel présent au Bénin, est né dans un cadre d'une simplicité inouïe, a mené une vie simple, a été rejeté pour finir par être crucifié.

Ce blog est créé pour informer sur les actions au Bénin de notre Daagbo, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin, pour amener le monde entier à venir profiter de Dieu au Bénin, pendant qu'il en est encore temps, puisqu'Il s'est fixé une mission de trente ans ; Il vient d'en entamer la quatrième année.

Venez profiter de Banamè pendant qu'il en est encore temps ; les bonnes choses ne durent jamais. Dieu est bon, miséricordieux et généreux de manière incommensurable !

Venez, venez profiter de ses enseignements de poigne et de lumière, de sa délivrance de la sorcellerie et des nombreuses grâces qu'Il distribue largement à Banamè et dans tous ses déplacements à travers le Bénin ! Ne ratez pas votre chance !

jeudi 28 mars 2013

Pâques sur la Sainte colline de Sovidji

Le programme alléchant de Daagbo

Daagbo Dieu Esprit-Saint, à l'occasion des prochaines célébrations pasquales, décline un programme spéciales d'activités, plus prometteur que jamais, en matière de délivrances, d'enseignements de poigne et de puissantes bénédictions fonctionnelles. Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Mawu Adja lonlon Gbla ga da ma su hon do, en compagnie du Pape Christophe XVIII, notamment, conduit de main de maître ce pèlerinage de quatre jours, à partir de ce jeudi 28 mars. Il est rempli des merveilles habituelles, sans compter les surprises de Dieu Esprit-Saint, autant de facteurs irrésistibles :

 

Jeudi 28 mars
17h : Ouverture du pèlerinage avec Enseignement par Daagbo
19h : Messe du Jeudi Saint avec lavement des pieds
21h30 – 00h : Entretien (Gbadalissa) de Dieu le Père avec son peuple.
00h – 08h : Veillée de prières par groupe
00h – 01h : Fidèles de Banamè
01h – 02h : Fidèles d’Abomey, Bohicon et environs
02h – 03h : Fidèles de Porto-Novo et de la vallée
03h – 04h : Fidèles de Cotonou, Calavi, Godomey et environs
04h – 05h : Fidèles de Pobè, Kétou et environs
05h – 06h : Fidèles de Lokossa, Possotomè, Azovè et environs
06h – 07h : Glo djigbé, Allada, Houego, Sèhouè et environs
07h – 08h : Adoration libre

Vendredi 29 mars
13h – 14h : Purification par Daagbo, Notre Père l’Esprit Saint
14h – 18h : Chemin de Croix et Vénération de la Croix
18h – 20h : Passage des Saints Pierre, Paul et Ignace de Loyola avec enseignement
20h – 23h : Enseignement par Notre Père l’Esprit-Saint suivi de bénédiction et de délivrance
23h – 00h : Délivrance de la sorcellerie
00h – 02h : Chapelet du Précieux Sang du Christ
Samedi 30 au dimanche 31mars
12h – 14h : Animation folklorique
14h – 14h30 : Ouverture par Daagbo
14h – 15h30 : Passage de la Très Sainte Vierge Marie pour expliquer les secrets de Fatima.
15h30 – 16h : Passage du Saint Père
16h – 16h30 : Passage de Naé Nicole
16h30 – 19h : Enseignement de Notre Père l’Esprit Saint suivi de Bénédictions et Délivrances
19h – 19h30 : Passage des Saints Mathieu et Luc
19h30 – 20h30 : Passage de Saint Etienne
20h30 – 21h30 : Zindo
21h30 – 23h30 : Pause
23h30 : Messe Pontificale de la Résurrection
03h – 09h : Passage de Fofo Jésus pour enseignement
Animations et Louanges
Témoignages
Bénédiction des sacramentaux
Etc …
09h : Fin du pèlerinage et départ


Bonne fête de Pâques à tous sur la Sainte colline de Sovidji Aguidigo à Banamè !


Marcel Kpogodo

215 commentaires:

  1. BRAVO..... mmmmm "Fofo Jesus"........

    Anyway, bonne fête de Pascale à tous et à toutes dans la Paix de Notre Seigneur JESUS-CHRIST DE NAZARETH.

    Yemi A

    RépondreSupprimer
  2. PRESENTANT MES VOEUX DE JOYEUSE PAQUES A TOUS, JE DEDIE CE BALBUTIEMENT A TOUS CEUX QUI RECONNAISSENT LA VALEUR DE LA CROIX.
    "C'est par la Croix que nous nous sommes dépouillés de l'homme ancien!" (Saint Théodore, La plénitude).


    HYMNE A JESUS RESSUSCITE!

    Ta Croix Seigneur Jésus !
    Tu l’as portée comme on porte en soi un projet.
    Tu la chérissais dans tes prières, avec le désir de t’identifier à elle.
    Tu la contemple encore dans les cœurs, par la douleur, meurtris,
    Et dans les Ames, qui gémissent dans « cette vallée de la souffrance ! ».

    Ta Croix tu l’as portée!

    Comme une Mère porte un enfant dans son sein ;
    Comme un lampadaire porte sur lui, sa raison d’être ;
    Comme un musicien, l’instrument qui fera sa renommée ;
    Comme un messager, la nouvelle dont il est seul à connaître le contenu !

    Ta Croix tu l’as portée!

    Comme un généreux porte sur la main, son cœur
    Comme un soldat, l’arme de sa célébrité ;
    Comme la colombe, la branche de l’Olivier après le déluge ;
    Comme un Vainqueur, l’étendard de sa victoire !

    Ta Croix tu l’as portée!

    Comme se porte un être en bonne santé ;
    Comme on porte son habit de fête ;
    Comme on porte avec fierté, son nom ;
    Comme on porte sur son visage le sentiment de joie dont on rayonne !

    C’était le signe de l’Amour que tu portais envers nous ;
    C’était le prix du plus grand Amour ;
    C’était le degré ultime où l’on puisse porter l’amour ;
    C’était rien moins que l’amour! C’est l’Amour !

    Tu as porté ta Croix, Seigneur Jésus !

    Comme une événement porte sa date.
    Comme un arbre qui porte à maturité ses fruits, tu nous as portés au salut,
    Nous qui voulions te porter un tort,
    A travers ce malheureux sort !

    Tu as porté ta Croix, Seigneur Jésus !

    Comme on porte un témoignage !
    Comme un pilier porte le toit,
    Tu portais le poids de nos péchés,
    Nous qui portions sur toi nos jugements !

    Pont inflexible,
    Etendu devant nous, « les défectibles »,
    Tu nous portais le secours
    Contre le tentateur qui nous voulait cribler tout court !

    Mais ta Croix t’a aussi porté !

    Comme un âne, le « Messie »
    Comme un mât, le drapeau qu’il hisse,
    Comme une main, le flambeau qui la décore
    Comme un olivier, le fruit qui lui donne son nom.

    Et Simon de Cyrène l’a portée !

    Comme un ami porte le secret de son ami,
    Comme un frère porte le fardeau de son frère
    Comme un enfant porte secours à ceux qui l’ont élevé,
    Comme on s’incline vers à une générosité.

    Et le Calvaire a porté « Haut », ta Croix :

    Comme une tête, la couronne ;
    Comme une ville, ses lumières ;
    Comme une forêt, ses grands arbres ;
    Comme une époque, ces grands hommes ;


    Et ta Croix a porté enfin, Dieu le Père,

    A rouvrir le Paradis à Adam et Eve, lui leur Créateur ;
    A nous pardonner, comme Père de l’Enfant prodigue ;
    A nous aimer, comme Père des hommes ;
    A nous sauver comme Père de Jésus-Christ.

    (Gloire à Toi Seigneur Jésus, dans l’Amour du Père et dans la Communion de l’Esprit Saint, Amen !)

    Rome, Ottavia, 31 Mars 2013
    Moïse N. KOUMAKPAI

    RépondreSupprimer
  3. ALLELUIA! Le Christ est vraiment ressuscité!

    Bonne fête au Père Césaire et aussi au Père Moïse avec sa plume d'or! "Il y a trois jours comme on dit, ici à Brazza!
    Père Moïse, votre beau Poème nous situe devant notre Foi qui donne toute sa valeur à la souffrance dans son sens purement chrétien et chrétien ca to li que !
    Merci de nous rappeler que la croix a un prix que nous devons viser, malgré la faiblesse de notre être!
    Vous me rappelez, une conférence que j'ai suivie: il s'agissait de la Conférence d'un ami Prêtre, sur l'Encyclique du Grand et Bienheureux Pape, Jean Paul II "SALVIFICI DOLORIS" qui parle de la valeur salvifique de nos souffrances.
    Est-ce que ceux qui courent derrière les Mamis y comprennent quelque chose?
    En tout et dans les cas, BONNE FETE DE PAQUES!
    Votre Jean LARBITRE.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Mr Jean LARBITRE,

    Depuis que, de l’intérieur, le Souffle de Dieu m’a apaisé sur le Combat de la foi que nous partageons ensemble ici, je me suis fait absent à Marcel et à vous tous, sans pour autant fermer mon esprit au désir de vous lire et de suivre de temps en temps l’évolution du débat. J’ai été souvent heureux de voir comment chaque groupe se positionne. Certains messages et beaucoup ont fait allusion à ma pauvre personne et en bien, d’autres l’ont fait, je ne dis pas en mal, mais pas toujours en bien. Parmi ces derniers, un a eu l’une de mes réponses, tout à la fin de la page qui précède celle-ci.

    En postant mon « p’tit poème », le 31 Mars, sur cette nouvelle, j’avais vraiment le désir, non pas d’engager, une fois de plus la polémique, mais de présenter à vous tous MES VŒUX DE BONNE FETE DE PAQUES, cet événement fondateur de notre foi.

    La force de cette foi en effet et selon moi, nous devons l’employer à nous convaincre nous-mêmes d’abord, plutôt que de nous investir à convaincre, à tout prix, ceux que nous pensons qu’ils n’en possèdent pas du tout ou pas encore.

    Et sur ce terrain, j’ai compris désormais qu’il se peut qu’il y ait deux groupes, le premier : CEUX QUI ONT LA FOI EN JESUS CHRIST, le second : CEUX QUI PARLENT DE LA FOI EN JESUS CHRIST.

    Là-dessus, j’aimerais obéir humblement à la troisième Personne de la Sainte Trinité qui nous invite à la SERENITE !

    En effet :

    « SERENITE!"

    « Si tu étais une plante,
    « Je déracinerais les roses de mon jardin
    « Pour t’offrir leur place,
    « Et te laisser envahir mon espace vital.

    « Mais tu n’es pas une plante,
    « Tu es plutôt cette constance dans la sagesse
    « Qui m’invite à laisser grandir les roses
    « Pour me déraciner moi-même de ce qui n’est que moi,
    « Et y faire germer la patience, la douceur et l’humilité.

    « Pour toi, le jugement de la sagesse, n’est pas le fruit d’une parole
    « Qui échappe comme un oiseau qu’on regrette d’avoir laisser s’envoler.

    « Que l’erreur soit humaine tu n’en disconviens pas !
    « Mais tu veux que, de part et d’autre,
    « Le jugement laisse et l’accusé et le juge tout au-moins, humains.

    « Car lorsqu’il est avancé,
    « Plutôt que d’être passionnel et avoir pour conséquence
    « Le regret, un jugement doit être vrai.

    « Et lorsqu’il est posé, un acte ne doit pas avoir pour résultat
    « Le malheur d’autrui, mais le reflet de la bonté d’un cœur serein.

    « Sérénité, tu veux que le juge soit vrai, quand l’accusé est faux,
    « Et que l’accusé soit serein, quand le juge se trompe ! » » »

    "SERENITE!"

    (Cf , Moïse N. KOUMAKPAI, in SERENITE.)

    ENFIN, SI LA FOI SE COMPREND COMME UN CHARISME, JE PREFERE DONNER RAISON A NOTRE GRANDE VEDETTE YEDENOU ADJAHOUI, QUI DISAIT CECI: " Hendowa mèton, mède mon non yi! Mèxé ma hen dé wa lè ni gbo nujlo kpé!" "On ne peut s'accaparer du charisme d'autrui! Donc, que ceux qui n'en ont aucun cessent d'être envieux!" (YEDENOU ADJAHOUI)
    P M K
    P M K



    RépondreSupprimer
  5. Ola Moise , j'espere que ces fetes de Pâques se sont bien passées!
    Je voudrais savoir si c'est toi qui reponds sur ce forum: Dieu- Esprit- Saint au Benin?
    Je reconnais ton style et tes sujets sont intéressants.
    Bien amicalement.

    Helene CALAMIA, Portugal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Date: Wed, 3 Apr 2013 07:18:03 +0100
      From: KNM
      Subject: Re:
      To: Calamia



      Bonjour Tata!

      Joyeuse Pâques! Ici, tout a été merveilleux!

      Merci pour tes compliments! Comme tu l'as remarqué et dit, c'est bien moi qui participe au débat sur ledit forum. Une erreur d'un ami proche, (le même qui devait venir au pèlerinage à Fatima, avec moi en 2007 et qui finalement m'avait confié les intentions qui m'ont fait brûler des bougies devant Adeline et toi) , a ouvert cette plaie sur le corps de mon Eglise! Et voilà, nous sommes cernés de part et d'autres par la honte! Mais Dieu merci, cela nous permet de viser une évangélisation en profondeur! Reste unie à nous par tes fervents prières!

      Merci et à bientôt à Rome!

      P M K

      Supprimer
  6. JE VIENS DE PECHER CE BEAU MESSAGE SUR LE SITE DE SOVIDJI. J'AI SCANDE SA LECTURE DE RIRES AUX ECLATS, PARCE QU'IL Y A DE QUOI! JE LE POSTE A LA SUITE DE TOUT CE QUI PRECEDE, NON SEULEMENT POUR DIRE A SON AUTEUR QUE JE N'AI PAS ENCORE DESERTE CE BLOG, MAIS EGALEMENT, POUR MANIFESTER MA PROXIMITE A CELUI QUE BAJACACA A VOULU SOUTENIR.

    JE N'AI RIEN CONTRE SOVIDJI QUI POUR MOI N'EST AUTRE QU'UN "MOUVEMENT RELIGIEUX ALTERNATIF" CEUX QUI L'ONT PRECEDE AU BENIN, ONT AU MOINS LE MERITE D'ETRE RECONNUS "MOUVEMENTS CHRETIENS" POUR LE FAIT QU'ILS PROFESSENT LA FOI EN "LA SAINTE TRINITE" DENOMINATEUR COMMUN DE TOUT CE QUI SE RECLAME DE LA FOI RECUE DES APOTRES DE JESUS-CHRIST.

    VOICI LE BEAU:


    "bajacacaLE SITE WEB QUI RESSEMBLE AU CIEL

    Le Web! un outil de rencontre, de communication, de Partage, d'information, de recherche...L'inventeur de ce concept possède sans doute un part de dieu en lui, s'il ne l'est pas. Un monde virtuel certainement plus vaste que le monde réel qui nous abrite, mais aussi un monde de dupe, de confusion et de trahison où tout va vite, tout circule vite, tout se sait à la vitesse du vent. Et pour cause, ce n'est que du vent. DU vent qui informe, qui désinforme, qui transporte d'une bouche à l'autre oreille. Tout simplement un monde de contradiction!

    Et pourtant, il y à une merveilleuse rose qui éclore dans ce monde de vent malgré toutes les insanités. Une belle rose qui pousse parmi les ronces et qui arrive à survivre malgré qu'on cherche à l'étouffer.
    C'est du site web de Gbanamé Sovidji qu'il s'agit.
    Partout dans ce monde de dupe, dès qu'il s'agit de Dieu, la confusion accoure rapidement et les contradictions font leur apparition. Le Saint-Esprit en la petite et innocente enfante Parfaite est devenu un sujet de contradiction. Tout le monde dit ce qu'il pense. La méchanceté des uns surpasse la bonne foi des autres. Sur une dizaine de forum visités, tous s'acharnent contre la personne de notre doux et plaisant Daagbo. On le pointe du doigt, on l'insulte, on le menace. Les anciens prêtres de l'Eglise romaine en font leur cure dent et les franc-maçons et athées se mêlent à la danse."

    (Votre Pauvre et inutile serviteur BAJACACA.)

    VOIR LA SUITE

    RépondreSupprimer
  7. BAJACACA CONTINUE:
    "Un enfant de Daagbo eut la formidable idée de soutenir les actions de Gbanamé. Il crée un blog. Au début, les nouvelles coulaient. on aimait aller y puiser des informations et se réjouir de ce formidable travail que notre cher Frère Marcel KPOGODO avait commencé. Très rapidement, tout est resté in statu quo ante. Plus rien! Mais Dieu que se passe-t-il donc? Nous n'avons pas investigué longtemps pour trouver la réponse. Marcel KPOGODO a fuit laissant son blog derrière lui. Des larmes ont envahi mes yeux quand j'ai compris ce qui se passait. Des ennemis du bien ont pris d'assaut son blog. Très rapidement et comme à leur habitude, ils ont proféré des insanités et entretenu la contradiction. Les principaux acteurs, de l'éternel charlatan et orgueilleux ancien prêtre Césaire au prétentieux et irrévérencieux Koumakpai Moise en passant par une certaine Sophie qui incarne indublitablement une honteuse sagesse satanique ont envahi le débat. Se soutenant mutuellement et se remerciant à tour de rôle lorsque les idées de l'un vont dans le même sens que l'autre pour contrecarrer les apports des gens de Gbanamé. Lui Koumakpai, combien de fois n'a-til pas traiter la petite Parfaite de démoniaque! Il injurie à tout va. On se souvient lorsqu'il y à quelque temps, il a osé dire à Daagbo d'une manière dépourvue de toute politesse que lui ne croit pas en cette affaire de l'Esprit-Saint et que l'Esprit-Saint ne peut jamais diviser ses enfants, Daagbo lui a majestueusement répondu que Lui est bel et bien venu pour créer la division. Il est venu pour séparer l'obscurité de la lumière. Le malheureux Koumakpai se réclame du prêtre qui fait descendre du feux sur les personnes. Face a toute cette potentialité en sa faveur, pourquoi n'a-t-il pas depuis longtemps déversé le feu sur Daagbo? Malheureusement pour lui, le diable de Daagbo utilise les même armes que Lui: Son Feu du purgatoire, la Vierge Marie marraine du combat de Gbanamé et Jésus-Christ entouré de ses Saints. Koumakpai est donc pris au dépourvu depuis longtemps! Et cet autre personne qui de façon déhontée eu la sordide idée de dire que le Dieu de Gbanamé ne s'occupe que des sorciers du Bénin alors que l'Inde est truffée d'idoles et de magie. Mais il oublie que Daagbo n'a nul besoin d'aller en Inde. Les catastrophes naturels au temps opportun suffiront pour que les problèmes se résolvent à eux tous seuls dans différentes contrées du monde. Dieu, c'est depuis Gbanamé et au Bénin qu'il agit et cela suffit largement. Jésus-Christ quand il évangélisaient n'a jamais mis pied au Bénin. Dans sa fuite, il a foulé le sol de l'Egypte. Il n'en avait guère besoin pour que bientôt le monde entier ai entendu parler de Lui."

    Votre Pauvre et inutile serviteur BAJACACA.

    RépondreSupprimer
  8. BAJACACA VEUT FINIR SON ACCOUCHEMENT:

    ...Et ainsi, Ils ont nourri et entretenu la confusion et la contradiction. Les enfants de Daagbo n'en pouvant plus ont déserté les uns après les autres le forum de KPOGODO, le laissant seul sur son blog. Et quand il n'y à plus eu de leur part des apports, les contradicteurs envoyés par Satan ont applaudi a cran cri, et en ricanant, ils disaient que Dieu les a mis à nus et ils ont déserté le forum. Une chose est surprenante et je vais vous le dire: Les enfants de Dieu, les élus du Très-Haut s'éclipsent toujours quand survint la contradiction pour faire place à la lumière de l'Esprit-Saint qui luit sur les ténèbres et cela est marque de politesse. Jésus-Christ ne s'était-il pas Lui-même la Parole vivante muté dans une silence déconcertante face à ceux qui l'accusaient? La raison est toute simple: Au ciel, il n'y à point de contradiction. Tout le monde va dans le même sens, tout le monde pense de la même manière, Bien que chacun peut par exemple lors d'une réunion donner son point de vue en vue de soutenir une idée germée. c'est donc tout a fait normale de déserter un forum quand survint les contradicteurs avec leurs crocs acérés et leur langue maudite. Et, à l'image de Jésus-Christ, Marcel KPOGODO a été crucifié. Et quand ils l'ont achevé, ils se sont un à un retiré comme les soldats qui ont crucifié le Christ-Jésus et l'irrévérencieux Koumakpai le premier. C'est en cela qu'on reconnaît la marque de Belzébuth: Prêt à détruire jamais apte à construire ou à réparer...En exemple, quand ses confrères anciens prêtres ont tué Daagbo dans leur imagination en l'envoyant dans le coma au CNHU, il n'est pas revenu sur le blog pour réparer le tord causé. Ils ont traité de tous les noms le créateur de son blog, allant jusqu'à lui demander pour combien de sou il a été acheté pour faire ce travail pourtant non lucratif. Maintenant, le blog est resté sans vie. Plus d'information, plus de joie, seulement y sont restées les griffes du destructeur. A travers ce post, je viens consoler notre Frère Marcel et je l'invite à s'armer de courage, à reprendre ce travail qu'il n'a pas entamé de ses propres initiatives car certainement guidé par l'Esprit-Saint. Qu'il continue à informer, sans répondre aux détracteurs et si possible en ne leur permettant pas de donner leur avis. Pardon qu'il plaise à toute personne qui aurait de contact avec lui de transmettre ce message à notre Frère Marcel KPOGODO.

    Oui, le site web qui ressemble au ciel c'est l'endroit où il n'y à pas de confusion, ni de contradiction, le lieu où tout le monde pense de la même manière, où tout le monde est mené dans le même bateau comme au ciel. C'est la joie quand on s'y retrouve. Ils existent des personnes qui brûlent ardemment d'envie d'y faire entendre leur rocambolesque voix de contradicteur. Mais ils ont sans doute tiré dans l'eau. je les invite à voir plutôt du côté de la nouvelle tribune et consorts.
    Ici c'est la paix, ici c'est la tranquillité, ici ce n'est que du bonheur!
    Je ne terminerai pas sans bénir Dieu pour ceux qui font ce travail de fourmi dans l'ombre et qui ont œuvré activement pour faire renaître ce site de ses cendres.
    Votre Pauvre et inutile serviteur BAJACACA."



    B, avant Marcel, j'aimerais vous dire bienvenu!

    Pauvre, comme vous vous l'appliquez, votre message m'a beaucoup plus. Et donc je ne vous vois pas être du tout inutile. Vous précieux, car au-moins vous rendez service à mon Frère! Vous avez été toujours précieux mais ne l'avez jamais su. Si vous le saviez, ce que vous avez reçu dans votre cursus vous aurait servir à plus que vous ne l'imaginez.
    En tout cas je vous dis merci. Et comme le suggère votre nom "BA JA CA CA" "Au tant que nous nous battons" (et j'ajoute) "Nous sommes des Frères!" Autant que nous nous battons, nous sommes vraiment des Frères!
    SILENCE NE SIGNIFIE PAS DESERTER!!!!

    P M K

    RépondreSupprimer
  9. J'ESPERE QUE C'EST LE MEME "BAJACACA" QUI EST L'AUTEUR DU POST SUIVANT SUR LE SITE : http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com
    PRENEZ LA PEINE DE LIRE LA REPONSE DE L'ADMINISTRATEUR DUDIT SITE.
    TOUT LE MONDE NE PEUT PAS ETRE D'ACCORD SUR LE MEME SUJET. CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS AVEZ DIT CI-DESSUS, MARCEL N'A PAS "DESERTE" LE BLOG PUISQU'IL A PRIS LE TEMPS DE POSTER LE PROGRAMME DE PAQUES. MARCEL EST OUVERT TOUT EN RESTANT FERME SUR SON CHOIX. JE CROIS QUE TOUT UN CHACUN DOIT SAVOIR RAISON GARDER.
    YEMI A.

    BAJACACA le Dim 31 Mar 2013 - 19:35

    Merci à l'administrateur de m'avoir donné la main pour m'exprimer dans ce forum. Je suis tout à fait d'accord avec Garabandal ainsi que Maria de la Divine Miséricorde. Votre réflexion sur l'Eglise sous-terraine séparée de celle du faux prophète m'a beaucoup impressionné. Toutes vos réflexions tendent peu à peu vers le but final. Mais comme je vous l'avais dit, l'ultime pièce qui manque à votre puzzle est juste sous vos yeux. Effectivement, l'unique religion dans laquelle tous les hommes devront reconnaître et adorer Dieu dans peu de temps est la religion Catholique de Saint Pierre apôtre. Toutes les autres devront disparaître pour que règne enfin et resplendisse le Sacré-Coeur de notre Seigneur Jésus-Christ. Parallèlement à l’Église de Rome, cette Eglise Catholique a trouvé sa source sur notre terre depuis 2009 dans un petit pays de l'Afrique de l'Ouest qu'on appelle le Bénin. Et conduit par l'Esprit-Saint Paraclet, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ Lui-même en personne. Cela dépasse la raison humaine ce qui se passe dans ce petit village du nom de Banamé. Je vous signale que le 17 Novembre 2012, Dieu Esprit-Saint a consacré justement en marge de l’Église de Rome un Pape: Son nom est CHRISTOPHE XVIII. C'est la raison fondamentale pour laquelle Benoît XVI a démissionné car il y à un an jour pour jour précisément le 18 Novembre 2011, Benoît XVI foulait la terre du Bénin. Or il se fait que ce même 18 Novembre, on commémorait l'anniversaire de la venue de l'Esprit-Saint. Et le 18 Novembre 2012 date de la consécration de CHRISTOPHE XVIII, le Président du Bénin se rendait au Vatican pour une visite officielle à Benoît XVI. La veille de la démission de Benoît XVI, l'Esprit-Saint lors d'un enseignement regroupant plus de 20 000 personnes a annoncé qu'à partir de cette nuit, il retirait la papauté à Benoît XVI et à demander aux personnes présentes d'être à l'écoute. Et le lendemain, le Pape démissionne. Comme vous le savez, lorsque Dieu s'annonce quelque part, le clergé en place fait tout pour le contredire. Malheureusement pour eux, ils sont tous aux abois. Des évêques impliqués dans la franc-maçonnerie meurent, d'autres démissionnent ainsi que les prêtres suppôt des forces du mal. Il a également précisé qu'avant cette fin d'année, il ne restera plus aucun évêque vivant et la majeur partie des prêtres sera emportée par sa colère Divine. Dieu, c'est là où les hommes l'attendent le moins qu'on le voit. Cela prouve qu'Il n'a jamais changé.

    Beaucoup de Saints du ciel arrivent au Bénin. Je vais vous citer nommément quelques uns: Saint Etienne disciple de Jésus-Christ qui est très fréquent, Saint Gérard Magella, Sainte Thérèse de Lisieux, Sainte Bernadette, Saint Christophe, Saint Barnabé, Padre Pio, Saint Michel Archange et Gabriel, Jésus-Christ Lui-même. La Vierge Marie aussi est très fréquente et d'ailleurs, en allant sur le site, vous verrez dans le programme de pâque les Saints qui étaient passés pour la fête: Ignace de Loyola, Saints Pierre et Paul (venus pour la première fois), Saints mathieu et Luc les évangélistes. La vierge Marie aussi est passée pour expliquer les secrets de Fatima.

    RépondreSupprimer
  10. TOUJOURS BACAJA QUI ECRIT:

    Bon je ne vais pas en dire davantage car je risque d'écrire un roman. Je vais vous laisser le lien internet pour que vous alliez visiter.

    d]Lien supprimé par l'Administration ] (c'est le site de la manifestation de l'Esprit-Saint)

    Une fois sur le site, je vous invite à cliquer sur l'onglet Vidéo dans l'angle droit en haut. Vous verrez un reportage réalisé par France info.
    ou cliquez sur le lien ci-dessous.
    http://www.franceinfo.fr/monde/au-benin-le-pape-s-appelle-christophe-xviii-918191-2013-03-12

    Même cette pâque a suscité l'engouement des médias. Je sais qu'il y avait TV5 et France info.

    Je reste à votre disposition pour d'éventuelles questions ou pour tout autre renseignement.

    Bonne Lecture à vous.

    BAJACACA


    Admin le Dim 31 Mar 2013 - 20:12

    @ Jajacaca :

    Cher ami,

    Votre post est intéressant, mais malheureusement il pue la secte !

    Excusez-moi de vous le dire de cette facon, mais je ne peux pas adhérer à vos propos. Je vous demande de ne plus poster de messages sur ce Forum qui, relisez notre Charte, se déclare être un Forum Catholique !

    Le Seigneur Jésus nous avait prévenu que beaucoup viendrait en Son Saint Nom à la Fin des Temps, mais qu'ils ne seraient pas de Lui !

    Vous faites partie de ces faux-prophètes !

    Ne venez plus nous embêter svp !

    L'Administrateur

    _________________
    "Le garant de ces révélations l'affirme :

    "Oui, mon retour est proche!
    Amen, viens, Seigneur Jésus!"

    Apocalypse, 22, 20

    *Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

    http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

    RépondreSupprimer
  11. CHERS AMIS,
    MERCI A CHACUN DE VOUS. PLAISE A DIEU DE NOUS ACCUEILLIR TOUS DANS SON PARADIS POUR QU'ENSEMBLE, NOUS PUISSIONS RIRE DE NOS BLAGUES COMME DE NOS VERITES.
    MOI, JE VOUS DEMANDE PARDON D'ËTRE TROP SENSIBLE A LA POESIE QUE JE DECOUVRE MEME DANS VOS PROSES ET QUI ME FAIT RIRE AUX ECLATS COMME CELLE-CI:

    POUR REPONDRE A BAJACACA,
    Admin le Dim 31 Mar 2013 - 20:12 ECRIT:

    "@ Jajacaca :
    Cher ami,
    Votre post est intéressant, mais malheureusement il pue la secte !"
    ADMIS A FAIT RIME "JAJACACA AVEC BAJACACA" ET CE N'EST PAS TOUT!
    D'ABORD QUELLE EST CETTE IRONIE QUI TRANSFORME: "BAJACACA" EN "JAJACACA?
    SI VOUS N'AVEZ PAS ENCORE COMPRIS, QU'IL VOUS SUFFISE DE DECOMPOSER "JAJACACA" EN DEUX MOTS: "JAJA" ET "CACA" EN GOUN "JAJA" VEUT DIRE DEBRIS. MAIS "CACA"? JE NE SAIS PAS. SEULEMENT J'AI TOUT COMPRIS QUAND J'AI CONSIDERE LA PORTION DE LA PHRASE QUI DIT: "il pue"
    MES CHERS AMIS, CESSEZ DE ME FAIRE RIRE! NOTRE FRERE S'APPELLE "BAJACACA" QUI VEUT DIRE: "MEME SI NOUS NOUS BATTONS, SOIT "AUTANT QUE NOUS NOUS BATTONS" ET NON "JAJACACA"
    P M K

    RépondreSupprimer
  12. mdrrrrrrrrr.....
    sophie

    RépondreSupprimer
  13. L’INTERROGATION

    Manifestation de la foi,
    Ou exposition d’un « moi ? »
    Croyance,
    Ou mécréance ?

    Vérité
    Ou sévérité ?
    Vraie sentence
    Ou médisance ?

    Révélation
    Ou « vélation ? »
    Eglise
    Ou éclipse ?

    Folie,
    Ou phobie ?
    Christianisme,
    Ou schisme ?

    Esprit,
    Ou esprits ?
    Connaissance,
    Ou errance ?


    « Justification »,
    Ou présomption ?
    Guéris,
    Ou aigris ?

    Cherchez à comprendre
    Pour apprendre
    A vous reprendre
    Sans vous surprendre !

    La présence d’une foule
    N’est pas toujours dans le vin qui la soûle
    Car, lorsque le fleuve de la vie change d’horizon,
    La foule retourne à la recherche de la raison.

    La terre a vu naître et mourir des maîtres
    S’ils n’ont cru qu’à une folie,
    Elle en fait des traitres
    Qu’en son ventre, elle engloutie !

    La foi étant la lampe qui illumine l’innocence
    Et la guide vers l’objet de la croyance,
    On se prive soi-même du lendemain,
    Lorsqu’on écarte des innocents du bon chemin.

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Roma, Ottavia, 4/4/2013.

    RépondreSupprimer
  14. Cher ami,
    Votre post est intéressant, mais malheureusement il pue la secte !"
    On ne peut se réclamer de l'Eglise catholique et se rebeller encore contre elle. Il y a anomalie.
    L'Eglise est UNE et non divisée.
    L'Eglise est Catholique c'est à dire "universelle" et non "privée". L'Eglise n'est pas que romaine quand bien même, de par l'installation historique de Pierre à Rome, elle préside, par sa primauté, à l'unité et à la charité de toutes les autres Eglises particulières autour du successeur de Pierre. ( Cf. Saint Ignace d'Antioche). L'Eglise n'est pas que romaine, cependant, elle est aussi orientale. Donc elle a deux poumons qui définissent son universalité, son unité dans la multiplicité et diversité selon les sensibilités des peuples et nations.
    Voilà le visage de notre Mère l'Eglise, fondée sur le témoignage des Apôtres, témoins de la Résurection et sur la Tradition des Pères.
    L'Eglise est sainte, parce que son Fondement, c'est Jésus-Christ. C'est son feu d'Amour qui embrase les âmes des pécheurs que nous sommes en tant que membres de son corps mystique et nous purifie tout doux. Autrement nul ne serait digne d'être chrétien, encore moins, saint. Paul ne serait jamais saint. Pierre non plus.
    Le Seigneur même sait que s'il ne communbique pas à ses mystiques, ces âmes privilégiées une bonne dose d'humilité, vertu par laquelle il a obéit à son Père en subissant l'humiliation, par laquelle il a vaincu l'orgeuilleux Satan, renversant la logique perverse du jardin d'Eden, s'il - le Seigneur- ne pourvoit pas ses mystiques de ces vertus chrisitiques, leur message sera suspect et ne sera jamais reçu par l'Eglise. Un message de Dieu traduit toujours quelque chose de sa divine miséricorde et de sa divine humilité et patience dans l'obéissance. Autrement, il n'allait pas ordonner sainte Faustine, témoin des christophanies de la Divine Miséricorde, de se soumettre aux autorités de l'Eglise. Ce n'est pas une question de "Dieu est libre de prendre la forme qu'il veut pour se révéler". notre Dieu a une Logique, et cette logique, c'est la logique de l'Amour et des vertus évangéliques qui lui sont connexes. De plus, l'Amour ne peut se nier Lui-même ni renoncer à son essence en devant non amour, ni l'humilité devenir l'orgeuil. Jamais!
    Si vous puez la secte, chers amis, c'est parce que vous êtes sortis délibérément de ces vérités que nous confessons comme notre symbole de reconnaissance de notre identité de chrétien catholique à travers le monde. Si vous puez la secte, c'est parce que vous vous êtes séparés de l'Eglise catholique en devenant une menace potentielle pour la foi catholique, reçue des Apôtres et dont l'Eglise, notre Mère, est garante. Et quand on considère que c'est un prêtre de l'Eglise catholique, donc prêtre de Jésus-Christ, qui est à l'origine de ce phénomène sectaire, la seule question d'étonnement de savoir comment il a pu en arriver là suffit pour comprendre qu'il y a anomalie et dans la tête et dans la foi et dans les moeurs. Comment un clerc qui est censé connaître les procédures gardiennes du discernement des esprits a pu sombrer dans la mer rouge? Et soutient à cor et à cri, malgré les évidences, qu'il est toujours dans l'orthodoxie de la foi chrétienne catholique...
    Vous puez véritablement la secte...
    Line Brun, Portugal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Line... Merci en tout cas pour ce post....

      YEMI A.

      Supprimer
  15. Et voilà, cessez de puer le "Jajacaca"Sinon restez dans votre merde!
    J L

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Cher Amis ! Toutes mes excuses pour cette absence plus que prolongée ! La profession m'a, une fois de plus, emporté. Mais, de là à penser à une démission de ma part, j'en ai été surpris mais, il n'en est absolument rien.
    Je salue le retour très poétique de M. Moïse.
    Par ailleurs, je demanderais à M. Bajacaca de décliner davantage son identité pour permettre aux lecteurs de bien connaître de qui il s'agit.
    En ce qui concerne Madame Line Brun, je suis désolé à en pleurer ; s'il faut encore faire ce débat qu'elle lance, ce serait éprouvant. Ce blog, dans bon nombre de publications antérieures, contient des analyses montrant que l'Eglise catholique originelle se met en place, avec le Processus de Banamè, sur les cendres de l'actuelle église catholique ; il ne s'agit ni d'une église privée ni d'une secte. Daagbo, à cet effet, a été clair : bientôt, Banamè sera le centre névralgique de l'Eglise catholique mondiale et, ce n'en est qu'une question de temps. Madame Line Brun, permettez-nous de ne pas revenir en arrière.
    A bientôt, donc ...

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir M. Marcel. Je m'en vais vous rassurer que je n'ai nullement l'intention d'engager quelque débat avec vous tout simplement parce que l'objet sur lequel portent vos réactions est un non lieu. Et nulle part dans le monde, aucun homme censé ne peut cautionner de telles erreurs. Je suppose que l'objectif de votre blog, c'est de répandre le plus loin possible ces hérésies, susciter l'intérêt pour ce que vous, vous tenez pour du "prestige", pour de la magie ( merveille). Or, veuillez observer votre blog et voyez la tendance générale... Monsieur. Personnellement, c'est du pur ridicule,
    Effectivement, faire ce débat sans sens serait « éprouvant ». J'en conviens Monsieur. Mais j'ignore pour qui de nous deux il serait "éprouvant" Monsieur. Est-ce pour moi? Ou bien pour vous? En tout cas pas pour moi. Car je ne vois pas en quoi j'ai écorché le bon sens quand je rappelle que catholique = universel et que ce mot est incompatible avec toute idée de privé. Est-ce cela qui vous désole Monsieur? Je ne vois pas en qoui, j'ai écorché le bon sens quand je constate avec amertume que vous puez la secte... que vous n'êtes plus de l'Eglise Catholique... N'est-ce pas obvie? Sans tergiverser, j'ose dire que vous êtes dans l'erreur. Relisez bien mon post Monsieur et considérez les nombreuses remarques qui vous ont été faites jusque là. Parlez de tout, sauf du mot"catholique"que vous voulez usurper pour mentir et tromper plus. C'est d'ailleurs pourqoui j'ai pris l'initiative de vous écrire. Vous êtes aussi prétentieux... je vois... Je prie pour ce pays reconnu pour sa ferveur. Je prie également pour ces chrétiens sincères dans leur foi chrétienne mais qui conaissent actuellement cette triste situation qui n'honore pas le Bénin... Je finis en saluant le Père Césaire dont les analyses sont d'une grande profondeur. Union de prières.
    Line Brun, Portugal

    RépondreSupprimer
  18. Laissez-moi mes saints tranquilles!

    Merci Madame de votre réponse bien pondue. Ce Marcel parle-t-il encore? Plutôt que d'entrer sous la terre il continue de nous humilier à l'extérieur par ses écrits sulfureux , interloquants et sans le moindre bon sens... Voilà maintenant que nous sommes cités en mauvais exemple. Si vous voulez créer votre secte, créez-là. Le ministère de l'intérieur est à côté pour vous recevoir et vous inscrire sur la longue liste des plus de je ne sais combien de 1000ème de secte au Bénin. C'est une ONG florissante. Mais laissez le nom de l'Eglise « catholique » en paix. Pas de confusion. On veut savoir clairement à qui nous avons affaire. Là si les gens doivent passer chez vous pour des consultations ou visions éventuelles comme chez les « Gbigbowiwe », ils le sauront... Toi Marcel, qui parles de Vatican comme si c'est Dantokpa, as-tu jamais mis pieds là bas? Sais-tu ce que cela
    veut dire?...
    Mais!!! savez-vous que vous êtes de vrais rigolos? Vous me faites rire. Vous montez vos trucs de toute pièce et vous venez jouer à l'innocent sous nos yeux. Il y a longtemps que moi j'ai compris ce système de montage et de mensonge. Un exemple: Marcel, revoyez ce que votre ami Bajacaca - ô que mes lèvres ne se souillent pas de cette laideur caca- a écrit à votre sujet:

    « Un enfant de Daagbo eut la formidable idée de soutenir les actions de Gbanamé. Il crée un blog. Au début, les nouvelles coulaient. on aimait aller y puiser des informations et se réjouir de ce formidable travail que notre cher Frère Marcel KPOGODO avait commencé. Très rapidement, tout est resté in statu quo ante. Plus rien! Mais Dieu que se passe-t-il donc? Nous n'avons pas investigué longtemps pour trouver la réponse. Marcel KPOGODO a fuit laissant son blog derrière lui..."

    « Marcel KPOGODO a fui laissant son blog derrière lui... » Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.
    Marcel, vous qui demandez de vous permettre "de ne pas revenir en arrière", dites moi qui a pensé à une démission de votre part... Au point que vous en soyez surpris... ? Dites-le? Vous êtes un vrai comédien. Voyez-vous comment vous parlez sans rien dire? Si quelqu'un déserte son propre blog n'est-ce pas le signe d'un aveu de ses limites? Et on ne peut s'empêcher de rire que c'est plutôt vous qui êtes le "atotonon" comme aime à dire votre déesse malade. Ces révélations ne viennent pas de nous tout de même...Mais de votre cosectaire Ba...( je n'appelle pas le nom de peur de souiller mes lèvres) qui pense avoir bien fait en mettant sur votre site cette nouvelle... Et voilà comment le diable se trahit lui-même en insultant les Pères Moïse et Césaire... Qui engage de débat?
    Vous faites pitié... Et qui perdra son temps sur du ridicule? Marcel, que tu sois emportté par ta profession et que tu n'ais pas le temps pour te consacrer au blog, en qoui cela nous avance-t-il? Est-ce une manière de faire diversion? Au moins, tu as ce mérite de sembler plus ouvert que ton ami, avocat défenseur des causes égarées qui te propose d'empêcher des gens comme nous de réagir sur ton blog, puisque nos vérités le dérangent. D'où sa décision de pensée unique excluant toute contradiction. C'est bien piteux. Moi, je suis tjrs sur ton blog comme tu peux le constater. Donc je ne l'ai pas encore quitté. Rassure-toi, non pas parce que j'y trouve intérêt particulier, mais juste pour faire échec aux oeuvres du démon qui veut détruire nos âmes par le mensonge et la séduction. Ma vocation de baptisé m'autorise à combattre le mal sous toutes ses formes et à prier pour ma conversion personnelle et celle de mes frères. Mon modèle, c'est mon saint patron saint Jerôme.
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  19. Je finis en vous enjoignant avec fermeté de ne plus jamais appeler le nom de quelque saint dans vos maudites rencontres. C'est de la supercherie démoniaque. Combien de saints avez-vous canonisé pour vous octroyer le droit d'en invoquer. Soyez tout de même cohérent envers vous-mêmes. Si vous n'aimez pas l'Eglise catholique, pourqoui invoquez les saints qu'elle a canonisés en vertu des pouvoirs que le Christ lui a commubiqués? Moi je ne vous comprends pas, bandes d'aliénés. Ces Papes de Rome que vous prenez en horreur et qui, selon vos âneries, seraient "terrestres" n'est-ce pas eux qui, au nom de l'Eglise, ont reconnu en ces enfants de l'Eglise des vertus d'obéissance, d'humilité, de pardon, de sainteté en les portant en modèle pour nous et en vénération à l'autel? Pourqoui invoquez des saints et saintes canonisés par des papes "terrestres", ces mêmes papes à qui vous déniez le droit divin, préférant qu'une possédée parodie et simule dieu et un possédé, le pape.... Vous avez des problèmes... En même temps que vous prenez en horreur les vertus d'obéissance, d'humilité, de charité qui ont marqué la vie des saints de l'Eglise, vous vous autorisez à les invoquer... Non, ne les invoquez plus. Car ils sont déclarés saints par des hommes pécheurs et par surcroît des papes "terrestres" mdrrrrrrrrrrrrrr. Votre logique de « céleste » est incompatible avec tout ce qui est terrestre.... Pour être conséquent envers vous-mêmes, laissez les saints de la sainte Eglise catholique en paix. Ce sont des chrétiens qui ont vécu dans l'obéissance, l'humilité et la communion avec l'Eglise. Or l'obéissance, l'humilité, la charité, aucune de ces vertus évangéliques ne vous intéresse. Pour vous, l'obéissance, c'est de la bêtise, l'humilité, c'est de la conerie... Quand l'Eglise est sale, ce sont eux, ces saints et saintes qui la nettoient de l'intérieur et l'entretiennent avec amour. Allez vous en, bandes de damnés. Vous me donnez la nausée... Laissez le nom catholique aux catholiques. Vous n'avez plus rien de catholique... Devenez plus logiques sans rien nous voler.

    Laissez-moi mes saints. Laissez-moi mes ornements, laissez-moi ma liturgie, laissez-moi mon identité de chrétien catholique... Allez chercher une autre identité, bandes d'usurpateurs et de voleurs... Allez dans votre "ciel" cherchez votre propre dénomination et identité.... Je vous plains.
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  20. A mon humpbgle avis, on ne devrait plus perdre son temps à répondre à ces malades... J'étais à lire les beaux poèmes du Père Moïse quand tes post ont été publiés Jerôme.Tout révèle qu'il y a quelque chose d'anormal dans leur tête, mon frère. Pourqoui vous gêner encore? Mais à Marcel j'ai une chose à te dire: Tu sembles déjà oublier les témoignages de Umeldus et de bien d'autres amis qui ont témoigné sur ce blog. Tu peux toujours les consulter pour te rafra^chir la mémoire. Si toi, tu feins d'oublier, nous, non. Et de jour en jour, tout devient plus net. Alors, dis-moi en qoui "ce blog, dans bon nombre de publications antérieures, selon tes déclarations, contient des analyses montrant que l'Eglise catholique originelle se met en place, avec le Processus de Banamè, sur les cendres de l'actuelle église catholique"? N'avez-vous pas compris que tout le monde vous découvre? Que votre complot est mis à nu? Que vos mensonges sur de prétendus miracles que vous venez servir aux gens sont dénoncés... Pas plus tard qu'hier... Ne rendez pas aux gens les sous que vos leaders leur ont pris arguant d'une prétendue puissance de guérion de l'"esprit saint". Vous serez lapidés...
    Karl

    RépondreSupprimer
  21. Les faussaires de Dieu ont insulté Mgr Pascal N'KOUE.
    Ce n'était point une surprise... Mais je ne peux admettre qu'on insulte un évêque. Qu'ont-ils écrit en réaction à l'Exhortation de Carême de Mgr intitulée "Stop! N'allez plus à Banamè ( cf.Croix du Bénin N° 1188 du 22 mars 2013) ? En voici un extrait:

    "M. NKOUE, à votre place et à celle de toute cette engeance de vipères, cette meute de chacals hypocrites d’ici et d’ailleurs (= prêtres, évêques et toute la bande des punaises et cafards de l’Eglise catholique privée de Rome- C'est mon commentaire: la bêtise « Eglise catholique privée de Rome » revient encore-), nous ne nous inquiétons nullement car celles/ceux à qui vous ordonnez  de ne pas aller à Banamè savent y trouver le Dieu qu’ils ont cherché dans vos forteresses. Etonné et surpris encore de savoir que vous ne demandez jamais à vos fidèles d’arrêter d’aller chez les féticheurs, les marabouts et tout le reste mais vous vous insurgez contre les fidèles qui vont à Banamè. Le taureau est en train de faiblir et c’est à Banamè de le refondre essentiellement, n’est-ce pas ? C’est en cela que les fidèles « désobéissants » sont plus éclairés et discernent mieux que vous qui prétendez toujours décider avec votre ‘’Esprit-Saint’’ entendez Béelzébul. Puisque vous  parlez beaucoup plus du père de mensonge que de Dieu Lui-même et cela est très éloquent. Tous autant que vous êtes, meute de chacals hypocrites, vous êtes des adorateurs des esprits de table et vous avez peur d’entendre des sons de cloche différents de ceux de Béelzébul. Pour tout dire, M. NKOUE, vous êtes plus habitués au démon  qu’à Dieu. Et ce peuple de prêtres dont vous et votre bande, vous vous réclamez n’a jamais existé nulle part sinon que vous êtes des  nouveaux « Hérode » qui arrachez les têtes des « Jean-Baptiste ».
    D’autre part, nous rappelons que celles/ceux qui viennent à Banamè sont capables de discerner le vrai du moins vrai, le faux du vrai etc. et donc capables de raisonner, de décider, de faire leur choix. L’autre dira, M. NKOUE, faites votre examen de conscience pour situer les responsabilités objectivement et ainsi vous cesserez de vous ridiculiser dans des décrets, canons, décisions, etc.  M. NKOUE, l’attitude de ceux qui bravent votre « sainte obéissance » (obéissez aux prêtres, évêques = obéissance à Dieu, le Ciel est garanti), en effet, est très éloquente à plus d’un titre.
    Par ailleurs, l’attitude des fidèles qui bravent vos décrets et autres ne vous interpelle-t-elle pas déjà ? Cela doit vous dire désormais que ce petit peuple n’a plus faim de l’Evangile « bêlé ». Il a désormais plus envie de vérité (adéquation entre la parole et l’acte) car fatigué des sempiternels « faites ce que je vous dis mais pas ce que je fais », sait ce qu’il veut, connaît l’Evangile et veut vous voir aussi le vivre comme de bons pédagogues. Même si le salut est individuel. La « désobéissance » - mieux la révolution - de certains de vos fidèles est signe qu’ils sont mûrs et capables de  prendre en main toute décision touchant à leur vie ou toute chose relative, n’est-ce pas ? A cet effet, M. NKOUE, vous n’avez pas réellement sujet de vous soucier de leur sort. Puisque vous reconnaissez cette liberté inaliénable/non négociable des enfants de Dieu. Qu’importe que le troupeau que vous prétendez toujours défendre au nom de la vérité de l’Evangile soit égaré ou non « car Dieu respecte toujours la liberté de la brebis égarée »[2].SUITE
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  22. De plus, les fidèles divisés dont vous parlez tant et d’autres aussi furent témoins de nombreux scandales à répétition – à la limite de vos grotesques absurdités, hommeries de bas étages – pour ne pas citer les règlements de compte inavoués, fétiches enterrés dans des paroisses, assassinats étouffés, courses à l’enrichissement (est-ce ici aussi le Mammon du couple Matthias-Parfaite ?), dépravations des mœurs, pratiques sorcelleresques, messes noires, avortements, empoisonnements, homosexualité et pédophilie, tant la liste est longue. Ouille, M. NKOUE, il y a des scandales dans vos rangs - qui font crier et pleurer vos petits enfants de cœur - ! C’est tellement vrai que dans la préface que vous fîtes au dernier ouvrage du Très Révérend Père Alphonse QUENUM, vous n’avez pas rejeté  les pertinentes et remarquables analyses - du moins critiques – qui y sont, reprenant exactement la pensée du peuple éveillé aujourd’hui[3]. C’est à cette cause que, M. NKOUE, les fidèles d’ici et d’ailleurs ne se demandent plus si Dieu est encore dans vos palais épiscopaux, églises et tout le reste. Ne vous offusquez nullement, grand diplomate devant l’Eternel et l’humanité, que nous ne sachions dire les choses de façon ampoulée comme vous : « les fidèles ont trouvé Dieu incarné sur la colline de Banamè ». Ceux à qui vous demandez de ne plus aller à Banamè ne sont plus des enfants. Ils veulent désormais parler au Dieu d’Abraham hors de vos canons, décrets, exhortations, conseils, déclarations, pensées/réflexions par procuration, etc.
    « Stop ! N’allez plus à Banamè ». En outre, c’est vrai M.NKOUE. Le petit peuple (il y en a eu presque 100.000 exactement 93801 pour les Pâques 2013) régulier à Banamè constitue en réalité un manque à gagner économique et financier pour les trésoreries et autres des évêchés, archevêchés que Rome et ses subsides ne parviennent plus à boucler ou combler. Alors, M. NKOUE, il ne vous reste qu’une chose. Faites le premier pas en rejoignant vos «  deux escrocs » de Banamè et là, nous aurons un trio parfait pour escroquer, régionaliser, haïr, blasphémer, médire, calomnier, insulter, etc., sans tenue ni retenue. Ainsi le gros sous sera partagé à part égale et entre le trio parfait des escrocs tourmentés que seul le diplomate nous aidera à former et à  fonder puisqu’il en a l’art et la technique. M. NKOUE, criez, vociférez, maudissez, menacez et tout le reste, le petit peuple ayant vu Dieu sur la colline de Banamè ne sait/veut plus voir Dieu dans vos canons, exhortations, déclarations etc. Il a compris tout simplement que Rome et/ou sa « sainte obéissance » ne sont que du théâtre savamment organisé. Tout cela n’est que farce et c’est compris ! Le peuple a compris que vous êtes des mortels qui se faisaient passer pour des surhommes. Il veut du vrai, des pasteurs vivant non seulement ce qu’ils annoncent mais aussi sachant humblement admettre/avouer leurs limites sans faux-fuyants. Banamè fait plus qu’interpeller Rome et les puissants mitrés que vous êtes. Pas pour donner des leçons. ».
    Au nom de qui, vous parlez-vous messieurs? En tout cas pas à mon nom, puisque je n'ai donné procuration à personne de réfléchir à ma place, de penser à ma place, et d'insulter les prêtres et évêques en mon nom. Donc je ne me retrouve nullement dans vos arguties indigestes et sacandaleuses.
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  23. Oui arguties et bêtises signées par ce que les faussaires ont appelées "secrétairerie de Vigan". Ce qui attira mon attention et qui m'a poussé à titrer mon post " les faussaires de Dieu", c'est l'usage du mot "secrétairerie". J'en ai pouffé de rire. Depuis quand ces faussaires de Dieu parlent de sécrétairerie de leur gourou sectaire. N'est-ce pas qu'ils signaient leur stupidité de " secrétariat de Christophe je ne sais combien"? Mdrrrrrrrrrr. Jerôme de Cotonou a fait plus haut une analyse poignante sur cette tendance de la secte de Banamè à usurper les termeset marques de l'Eglise que, pourtant, ils prennent en horreur... Et c'est le contraste. Comment pourriez-vous renier votre famille et continuez à vous réclamer d'elle en vous accrochant à son identité? C'est ce qui
    m'a toujours semblé bizarre chez ces gens là... Et Jerôme l'a bien souligné plus haut. N'est-ce pas le signe que ces faussaires de Dieu sentent toujours le besoin de conserver leur identité de chrétien catholique comme caution indispensable pour se concilier la faveur des faibles d'esprits et abuser de la naïveté des pauvres âmes... Heureusement que nous sommes nombreux à comprendre le jeu du Malin qui prend plaisir à imiter grossièrement Dieu, l'Eglise, les prêtres, les évêques... Un tour à l'internet m'a permis d'apprécier ces jeux du malin dans l'histoire et de découvrir quelques figures de faussaires de Dieu, c'est-à-dire ces imposteurs qui se prêtent aux jeux du démon et se font passer pour Dieu ou des mystiques. Leur pseudo miracles ou révélations restant leur seule caution pour séduire la masse. Je livre ici quelques critères qui se vérifient entièrement dans le cas de la présente réaction sectaire contre Mgr Pascal.

    Joachim Bouflet,dans son classique:Faussaires de Dieu releve en effet 5 
    techniques utilisées par les faussaires de Dieu pour propager leurs 
    pseudo-révélations ou hérésies:

    1)Le mensonge:en effet,plusieurs chercheurs 
    sérieux sur les fausses révélations ont relevé le fait que les 
    protagonistes de celles ci mentaient sans gêne aucune....meme chose chez
    ceux et celles qui propagent ces messages.

    2)Attaquer de façon répétitive et mensongere les commissions d'études et la hiérarchie de 
    l'Eglise:ne pensons qu'aux voyants de Med qui ridiculisent sans cesse 
    les éveques de Mostar....Certains pro Med sont allés aussi loin que le 
    kidnapper....Et l'abbé Laurentin ne cesse de critiquer les commissions 
    d'études sur les faits apparitionnistes précisant que la décision de 
    l'éveque n'est qu'un avis personnel; que c'est un mensonge...
    3)Propagante massive par la publication de 
    livres,dvd ,blogues sur le net et ca, de par le monde(traduit en toutes 
    les langues possibles).

    4)Création d'un groupe de pression 
    important qui fait sentir son poids aupres d'instances hiérarchiques de 
    l'Eglise un peu a l'image des puissants lobby.
    Vous pouvez poursuivre vos recherches sur les faussaires de Dieu, leur mode d'action...


    Tout ceci revele que ces mouvements n'ont qu'un objectif;faire reconnaitre tels 
    apparitions, tels pseudo messages ou pseudo miracles, tels mensonges...Tout cela, bien entendu, accompagné d'injures, de violence, d'esprit de vengeance et de rébellion, de désobéissance... Ce n'est plus à démontrer dans le cas de Banamè. Le Père Césaire que j'ai toujours suivi en a parlé à suffisance et nous a permis d'en arriver avec certitude à cette conclusion. La VÉRITÉ ne les intéressant meme pas.....Et peut importe si
    ça déchire l'église.C'est leur vision qui compte et non pas celle de 
    l'Eglise....
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  24. Voilà la logique actuelle de la secte. En réalité, ce ne sont pas la passion ni les violences verbales voire physiques pour lesquelles certains des vôtres ont été interpélés par la police qui feront vérité à côté de la lumière de l'Exhortation de Mgr. Non! Vous vous trompez... Moi j'ai eu accès à la publication de Mgr Pascal qui se passe de tout commentaire. Alors, si vous n'êtes pas d'accord avec lui, c'est de votre droit de vous expliquer en défendant scientifiquement votre position et non en insultant. Vos réactions ne se réduisent malheureusement qu'à des injures et des propos grossiers. Et dire que de telles infamies viennent de Dieu! JAMAIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C'est pour la première fois que j'écris sur votre blog, M. Marcel. Mais j'avoue que les vôtres et vous, vous êtes nuls. Ne le prenez pas pour une injure, mais un simple constat. Et on insulte sans vergogne des évêques, puisqu'il n'y a pas un pouvoir de coercision... Est-ce cela la démocratie? Est-cela le droit à la liberté d'expression lié à ce que vous comprenez mal et appelez "état laïc" et dont vous vous targuez? Point n'est besoin d'être chrétien pour conclure à une réelle corruption des moeurs que votre secte incarne... Cela saute à l'oeil... D'où le rarissime manifeste des positions allant en votre faveur... Aucun être censé ne peut cautionner de tels dérapages couplés d'usurpation de titres et d'offices. Je ne suis pas contre que vous créez votre secte. Nous sommes dans un état laïc, n'est-ce pas? Un droit chèrement acquis par le peuple béninois au prix de la vie d'un prélat comme Mgr de Souza, membre de cette même Eglise à qui vous jetez aujourd'hui la pierre, engence d'ingrats. Créez donc votre secte. Mais surtout n'usurpez pas ce qui ne vous appartient pas: c'est du vol. Avez-vous idée des humiliations dont vous nous couvrez à l'extérieur... « Une possédée sensée venir trouver délivrance auprès d'un prêtre exorciste se transforme à son tour en exorciste guérisseuse... ». Et voilà ce qui émerveille des gens comme M. Marcel et autorise des arrogances comme:

    « Stop ! N’allez plus à Banamè (Exhortation de carême) : ce titre  traduit déjà un état psychologique de violence verbale, une attitude d’imposition et de domination, un cynique ras-le-bol exprimé par un esprit d’égoïsme et de possessivité  qui voit souvent violé, en tout aveu d’impuissance, un ordre souvent réitéré. Il y a là, une confession implicite faite par ce N’KOUE de ce que les fidèles de l’Eglise catholique  n’obéissent plus à leurs dirigeants, malgré les admonestations souvent réitérées à l’endroit des fidèles contre Banamè. »

    De soi-même on passe à des extrapolations ridicules et malheureuses. Si Mgr interpelle la conscience de chacun et attire l'attention sur une menace potentielle de la foi, est-il suffisant pour déduire qu'il s'en impose à nous? Moi je ne vois pas sa réaction ainsi. Lorsque un évêque écrit et met en garde contre un danger religieux ou politique, susceptible de mettre en péril la paix, la cohésion nationale ou l'unité de l'Eglise, n'est-ce pas au nom de la charité qu'il préside? Et pourqoui en déduire péremptoirement qu'« Il y a là, une confession implicite faite par ce N’KOUE de ce que les fidèles de l’Eglise catholique  n’obéissent plus à leurs dirigeants »? Y-a-t-il un rapport? Je voudrais savoir. Librement je suis chrétien et je ne vois pas en qoui mes facultés sont aliénées si tant est que on m'exhorte au bien et que la liberté, comme le définit le Père Césaire, c'est cette capacité à choisir le bien et à rejeter le mal. En qoui Mgr a mal fait de traiter Vicentia et autres de possédée alors qu'il est désormais avérée que c'est hautement démoniaque votre secte? Même sur sur votre blog, il y a eu des témoignages dans ce sens. Que voulez-vous nier encore? Alors je ne vois pas en qoui cette secte puisse attirer quelqu'un de normal et de prudent?
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  25. Nulle part, il n' a été admis qu'on puisse admettre un faussaire de Dieu pour dieu, vu les nombreuses instructions qui ont été données jusqu'ici pour nous aider dans le discernement en dehors des analyses pertinentes figurant sur le blog de M. Marcel à ce sujet. Alors en qoui les prêtres sont des dépressifs s'ils attirent l'attention des fidèles sur le danger de la séduction démoniaque? S'il est clairement établi dans les Saintes Ecritures que le diable est u séducteur, s'étonnerait-on qu'il fasse des prodiges, prédise des évènements futurs pour mieux tromper et faire admettre des messages pernicieux pour l'Eglise? Ce débat est désormais clos, pensé-je? Et puis ils mentent en plus... Voilà que les messages de Fatima révèleraient une certaine incarnation supposée... à Agonli... Oje!!!!!Est-ce ce que le démon vous a encore dit lors de son dernier passage ou bien c'est de vos propres imaginations... amis sectaires. Mi yi da yi xomin.

    Si le satan est entré dans l'Eglise, alors je vous conseille de laisser le nom « catholiqe » aux catholiques et de ne plus rien désirer d'elle. Pourqoui parler de sécrétairerie, terme pourtant juridique et exclusivement romain alors que pour vous Rome, c'est du noir... Appréciez-vous mêmes vos difficultés de cohérence.

    Faites tout ce que vous voulez. Libre cours à vous. Mais laissez nos saints en paix. Vous n'en avez canonisé aucun. Laissez le mot « catholique » aux catholiques et à ces prêtres et évêques qui sont, pour vous, des bêtes à abattre et que vous insultez sans vergogne au point même de proféreer des menaces. C'est bien démoniaque. Vous êtes désormais hors de l'Eglise... Aboyez hors les murs. Et collez-nous la paix. Colez la paix aux fils et filles de l'Eglise qui sont fidèles à leur Mère et l'aiment telle qu'elle est. Et tant que vous allez entretenir la confusion, on s'en prendra à vous laissant de côté les féticheurs et autres. Car, au moins eux, nous connaissons leur identité. Personne ne se cachera sous le nom « catholique » pour semer de la zizanie dans les coeurs. Voilà ce que cachent tant de réactions venant de la part de ceux qui , pour vous, pensent et réfléchissent à la place du peuple de Dieu. Que ce soit clair...
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  26. "Vous êtes désormais hors de l'Eglise... Aboyez hors les murs. Et collez-nous la paix. Colez la paix aux fils et filles de l'Eglise qui sont fidèles à leur Mère et l'aiment telle qu'elle est.". Merci Skyllade. Je ne savais pas que tu suis aussi ces abérrations que ces sectaires nous servent? Peux-tu imaginer que des Béninois comme moi puissent en arriver à une telle corruption de l'âme? A gbon bi wè kpé yin... Aujourd'hui, Skylade, je reste interdite devant tout ce spectacle désolant et je regrette d'avoir mis pieds sur cette maudite colline. Que le Seigneur me pardonne pour des blasphèmes que j'ai proférés, pensant bien faire, pour ses prêtres que j'ai insultés en son temps... Avec le recul du temps, la culpabilité emplit tout mon être. Heureusement que pendant neuf mois j'ai été accompagnée par un prêtre qui m'a acceuilli comme sa fille et est d'une grande mansuétude qui m'a aidé à réapprécier mon égarement sous l'influence d'une copine qui aussi ne va plus sur cette colline. C'est le lieu de dire merci au Seigneur de m'avoir arraché aux griffes du Malin et prier pour celles et ceux qui s'y trouvent. Un merci particulier au Père Césaire dont l'absence me laisse orpheline. Mon Père, vous avez aidé beaucoup d'âmes dans cette situation de détresse spirituelle par votre puissant éclairage. Véritablement, vous êtes un grand spirituel. Avec vous, j'ai découvert en profondeur le vrrai visage de l'Eglise sainte qouique composée de pécheurs que je suis. Qui suis-je, Seigneur, pour insulter tes ministres que tu choisis selon ton grand Amour malgré leurs faiblesses. Même le Père Vigan je continue de l'aimer malgré le fait qu'il est à l'origine de ce scandale et qu'il tente de déchirer ta robe blanche en blessant ton Eglise. N'est-ce pas toi qui l'a appelé à ton saint sacerdoce malgré ses faiblesses et ses péchés, Seigneur. Touche son coeur et guérit le de sa cécité spirituelle due à une crise de possession. Merci donc au Père Césaire. Merci aussi au Père Moïse. Que Dieu nous bénisse tous et nous préserve de cette furie du démon contre l'Eglise de Jésus-Christ. Amen.
    Cyrilia TCHABI

    RépondreSupprimer
  27. Dieu te bénisse aussi Cyrilia. Nous prions aussi pour ces âmes qui ne sont pas encore délivrées des griffes de cet esprit... Bonne soirée.
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  28. Dieu te bénisse aussi Cyrilia. Nous prions aussi pour ces âmes qui ne sont pas encore délivrées des griffes de cet esprit... Bonne soirée.
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  29. Dieu te bénisse aussi Cyrilia. Nous prions aussi pour ces âmes qui ne sont pas encore délivrées des griffes de cet esprit... Bonne soirée.
    Skylade DANTADE

    RépondreSupprimer
  30. UN FRERE A DIT CECI:
    "Ceux qui ont reçu une révélation vers fin décembre 2012 qu'on verra avant 81 jours ce qui allait se passer à Banamè quand ça a été le contrait ils n'ont plus parlé.(M. K.)
    Gloire à Dieu qui a pris chair en Parfaite
    Vive le Pape Christophe XVIII.
    ET IL S'APPELLE: O. E

    EN REPONSE, J'AIMERAIS SIMPLEMENT LUI RAPPELER:

    1-QU'IL N'EST PAS LE PREMIER A EN PARLER. ET JE CROIS Y AVOIR DEJA REPONDU DANS MES POSTS PASSES.

    2- SINON, INDEPENDAMMENT DE CELUI QUI AURAIT ECRIT CES PAROLES QU'ON ATTRIBUE A K. M. J'AIMERAIS ENCORE NOUS INVITER TOUS A LA CONVERSION. NE SOYONS PAS LIMITES COMME LES SORCIERS QUI SE DIRAIENT:"SI DIEU N'ETAIT PAS D'ACCORD AVEC CE QUE NOUS FAISONS, IL Y A LONGTEMPS QU'IL NOUS AURAIT DEJA EVACUES DE LA TERRE." DIEU EST PATIENT ET LENT A LA COLERE, LAISSANT GRANDIR L'IVRAIE ENSEMBLE AVEC LE BON GRAIN. MAIS IL N'EST NI AVEUGLE NI SOURD...DONC ATTENTION.

    3-ENFIN, PERMETTEZ QUE JE NOUS INVITE A NOUS ELEVER, CHACUN, AU TANT QU'IL LE POURRA, A LA TAILLE DES BEATITUDES DU SEIGNEUR. MA VOCATION A MOI, AVEC TOUTES LES GRACES DONT JE SUIS BENEFICIAIRE
    DE LA PART DU SEIGNEUR, NE SERA PAS DE NOUS DIVISER. SANS AUCUN MERITE DE MA PART, DIEU M'A ENVOYE ME FORMER POUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX, UNE FORMATION QUI COUTE 14000 EURO PAR AN. JE N'AVAIS MEME PAS LA PROMESSE D'UN EURO QUAND L'ESPRIT SAINT M'A DIT:"LEVE-TOI ET COMMENCE A COURIR!" C'ETAIT LE PREMIER DIMANCHE DU MOIS D'AVRIL 2010, J'ETAIS ENCORE CURE DE HAMMAMET, EN TUNISIE. JE REPONDIS INTERIEUREMENT: "JE N'AI PAS ENVIE DE FAIRE DU SPORT, CE MATIN!" MAIS LA VOIX A INSISTE ET JE ME SUIS LEVE, IL ETAIT ENVIRON 5 HEURES DU MATIN. JE ME LEVAI ET ME MIS A COURIR SUR LA COURS DE L'EGLISE, COMME UN FOU. APRES DEUX HEURES, L'ESPRIT ME DIT, APPELLE TON EVEQUE ET DIS-LUI:"....."! J'OBEIS. EN SEPTEMBRE 2010, SANS BOURSE, NI RIEN, LA VIERGE QUANT A ELLE, ME POUSSA AU CAIRE EN EGYPTE.

    ENTRE TEMPS, AYANT ETE INFORME QU'UN PRETRE BENINOIS, UN FOU DISONS, ALLAIT VENIR AUX ETUDES AU CAIRE MAIS SANS BOURSE,LE MINISTERE DE L'INTERIEUR DE L'EX-PRESIDENT MOUBARAK, ME REFUSA LE VISA PAR LE BIAIS DE L'AMBASSADE DE L'EGYPTE EN TUNISIE EN JUILLET 2010. EN AOUT, MARIE ME L'OBTINT A PARIS, ALORS QUE JE N'EN AVAIS AUCUN DROIT.LA DAME QUI ALLAIT M'ACCORDE CE VISA ME DEMANDAIS: MR LE PRETRE, SANS ETRE RESIDENT EN FRANCE,ET SANS NORME ANTERIEUR QUI VOUS LE PERMET, CROYEZ-VOUS QUE JE PUISSE VOUS ACCORDER CE VISA? JE REPONDIS OUI MADAME!CE QUI ARRIVA, GRACE A MARIE!

    M'AYANT DONC POUSSE A DAR COMBONI, AU CAIRE, POUR COMMENCER LESDITES ETUDES ET SANS BOURSE, MARIE ME DISAIT: "MON ENFANT, FONCE!" LE 10 NOVEMBRE 2010, ELLE FIT LE MIRACLE DE L'IMPOSSIBLE: LA DIRECTION DE L'INSTITUT DAR COMBONI OU J'ETAIS LE MALHEUREUX ETUDIANT, M'APPELA AVEC INSITANCE POUR ME DIRE QU'ELLE VENAIT DE RECEVOIR UNE BOURSE QUI PORTAIT MON NOM. J'AI PLEURE COMME UN BEBE. ET JE COMPRIS POURQUOI L'ESPRIT SAINT ME DISAIT, EN AVRIL 2010 DE ME LEVER ET DE ME METTRE A COURIR: "Un do na dowézun do nyè déé go" "JE DEVAIS COURIR DE MOI-MEME ET POUR MOI-MEME!"

    4-ALORS CHERS AMIS, DITES-MOI CE QUI MANQUE A MA FOI. DITES-MOI SI JE ME TROMPE D'ETRE FIER D'APPARTENIR A L'EGLISE DU PAPE FRANCOIS! ET SURTOUT, DITES-MOI SI JE DOIS TENIR LE MEME LANGAGE QUE CEUX QUI ONT VECU LONGTEMPS DANS CETTE EGLISE, NON COMME DES FILS ET FILLES MAIS COMME DES ETRANGERS.
    DITES-MOI CE QU'IL ME RESTE A ALLER TROUVER A SOVIDJI. CES QUESTIONS, JE LA POSE A QUI QUE CE SOIT!
    EN TOUT CAS, PERSONNE NE VIVRA MA FOI A MA PLACE ET IL Y A LONGTEMPS QUE J'AI COMPRIS QUE DANS CETTE FOI QUI ME LIE INTIMEMENT AU CHRIST ET A SON EGLISE, DIEU A FAIT DE MOI UN PRINCE, UN PRINCE, UN PRINNNNNNNNNNNNNNCE! OUI DANS MA FOI, JE VOUS CONFESSE QUE JE SUIS UN PRINCE!
    DE ROME, KOUMAKPAI NOUKPO MOISE

    RépondreSupprimer
  31. En Novembre dernier, ici à Rome, au cours d'un banquet, je disais ceci à une grande dame italienne qui se trouvait à la même table que moi (je n'avais, bien sûr, aucun mérite d'être son commensal) : "L'Afrique n'est pas de la fripe comme certains le font croire et elle mérite plus de respect que de compassion!" Et la dame de me répondre: "Si Padre, mais pour vous respecter, il faudrait bien qu'on sache qui vous êtes!"

    Bien répondu! En effet, la connaissance de l'identité de quelqu'un, importe beaucoup dans le comportement à avoir vis-à-vis de lui.

    Sur ce, Abbé Mathias, il est temps que tu donnes une identité au fruit de l'arbre que tu as planté. Je crois t'avoir déjà invité à savoir te positionner comme quelqu'un qui se reconnait avoir reçu une mission. Ne laisse pas les anciens séminaristes ou autre qui trouvent leur bonheur à Sovidji raconter de l'importe quoi sur l'Eglise du Christ que nous avoir appris à aimer d'un amour sans faille. Certes dans la douleur des blessures on peut réagir comme on veut, mais n'oublie pas que tout doit concourir au bien de ceux que Dieu aime. Et je confirme que Dieu t'a aimé!
    JE TE SOUHAITE UN BON TEMPS DE PAQUES!
    P M K

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour à Line, Jérôme, Karl, Cyrilia Tchabi, Skylade Dantadé. Je comprends, Jérôme, que vous soyez révolté par le Processus de Banamè. Mais, votre langage, permettez, me semble violent et, à la limite, intolérant, extrémiste, comme s'il vous suffisait de décréter que telle personne était dans la vérité et que telle autre était dans la non vérité pour que cela soit parole d'évangile. Non ! Particulièrement, je regrette votre attachement à l'église catholique d'une certaine version ; si elle est opérationnelle pour vous, tant mieux ! Nous n'allons pas refaire ce débat ! Quant aux saints, ils appartiennent à tous ceux qui les reconnaissent et non à vous ! Par ailleurs, je penche pour qu'on dépassionne complètement le débat, et que chacun reste dans son camp, respectant celui de l'autre, puisque vous ne pouvez nous convaincre comme nous aussi, Papavi, ne pouvons vous convaincre, l'essentiel étant une question de foi. Quand Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo le décrétera, vous n'aurez pas d'autre choix que de vous convertir à ce qui ne vous paraît pas aujourd'hui comme la vérité. Je ne pense pas que c'est en échangeant des insultes que nous avancerons dans nos idées. Jérôme, permettez à beaucoup de ne pas sentir la même chose que vous, ce qui devrait vous faire comprendre la nécessité de manifestation de la tolérance. Nous en étions là quand apparaît notre Ami Skylade Dantadé qui s'offusque de la réaction de la Sainte Colline de Sovidji au Message d'un évèque. On a déjà trop parlé sur ce blog de ce genre de situation où certains aiment naviguer en pleine et profonde contradiction : ils ne supportent pas les insultes mais eux-mêmes en sont champions. De plus, ils veulent dicter à Dieu la manière dont Il doit se comporter. Dieu est à Banamè et ne soyez pas surpris du langage dur dont Lui seul est Maître. Nous, Il ne nous épargne pas quand nous avons des inconduites, de la même manière que lorsqu'Il est content de nous, Il nous gratifie de bisous, de grâces exceptionnelles.
    Mon grand objet de non joie : Cyrilia amenée à quitter la Colline pour retourner en arrière ! Vous ne savez pas ce que vous avez perdu, Soeur ! De plus, le Processus de Banamè ne réagit pas aux doléances de chacun de la même manière ; chacun est satisfait selon la spécificité de sa situation et de sa relation spirituelle à Dieu. Quel manque de patience, Cyrilia ! Je vous plains ...

    RépondreSupprimer
  33. Particulièrement à M. Moïse, je dirais qu'il aurait dû faire comprendre à son interlocutrice italienne que, désormais, la race noire se trouve honorée par l'incarnation de Dieu en l'une des filles de cette race. Ensuite, j'exhorterais M. Moïse à se battre pour s'habituer à la donne selon laquelle le premier Pape africain est Christophe XVIII et qu'il ne parle plus d' ''Abbé Mathias'' que, depuis, Dieu, le Pourvoyeur, a fait évoluer en grade. Bonne période de Pâques à vous aussi !

    RépondreSupprimer
  34. Merci Marcel,

    J'aime bien votre souci de tolérance et je souligne de deux traits l'utilisation du conditionnel: "il aurait dû", "j'exhorterais".

    Enfin, je suis conscient de ce que Parfaite et Mathias représentent pour VOUS! Et puisque vous savez déjà, par mille arguments ce que je pense d'eux, merci de me comprendre.

    Venons à la question de "la race noire se trouve honorée par l'incarnation de Dieu en l'une des filles de cette race".

    Ici également, vous êtes libre de parler ainsi. Mais soyez d'accord que tous les Noirs n'acclament pas ce que vous encensez.

    Et moi particulièrement je vous dis Marcel, que vous commettez une grosse erreur, pas seulement de langage mais surtout de "conception" sur la personne de Dieu, Père et Créateur des hommes. Vous ne pouvez pas mieux comprendre ce qui je dis là, si vous-même n'avez fait une bonne expérience de Père. Mais j'espère que vous en avez faites de très bonnes et même de meilleures. Moi, mon Papa était même un polygame, mais il ne faisait rien pour nous diviser. Aucun bénéfice aux uns, n'était fait au détriment des autres. Je ne puis parler que de ce je connais.

    Votre langage ressemble à celui des grands "VODOUNONS" qui pensent que, Jésus-Christ, c'est le "Sè" (l'Ange) que le "Dadasègbomèdo" (l'Ange suprême et Créateur") a envoyé aux Blancs pour créer la religion chrétienne qui ne sera que la leur.

    Je ne veux pas aller trop loin dans ce discours, puisque, sur ce blog, je me suis interdit d'entrer en débats théologiques avec vous. C'est un choix libre qui me permet de cheminer avec vous et de chercher à mieux vous comprendre, tout en distinguant votre niveau intellectuel de ce que vous "connaissez" sincèrement de Dieu. Je mets le verbe connaître entre griffes parce qu'il ne s'agit pas ici de "connaissance, en terme de "KNOWLEDGE", mais de la RENCONTRE AVEC DIEU". Et en cela, le niveau de ma mère, une femme villageoise peut dépasser le mien, malgré mes années d'études en Théologie.

    Ici, sur votre blog, il y a longtemps que j'ai compris que le dialogue théologique est impossible. Mais j'accepte que l'Abbé Césaire en a fasse son choix! c'est vraiment pour éclairer ceux qui peuvent le comprendre.

    Marcel, imaginez-vous, que vous êtes en train de parler du Saint Sacrement à l'un de vos amis musulman! Que voulez-vous qu'il retienne, sinon de conclure que vous êtes idolâtre!

    Comprenez donc! sur votre blog, il ne puis être faisable que le dialogue de vie et non le dialogue théologique. Mais je suis d'accord avec ceux qui s'y engagent.

    Pourriez-vous me parler désormais de la sagesse qui se dégage de la "Papauté" de votre Christophe 30-12=18? Est-ce qu'il devient de plus en plus sage ou est-il resté égal à lui-même: "Gonflé comme un crapaud qui se prend pour un ELEPHANT! Critiquant bêtement l'Eglise catholique comme le ferait un enfant constipé vis-à-vis de ses parents ou tuteur! Dites-lui que suis bientôt en vacances, d'apprêter ma bière! Non! ne vous en faites pas il me connaît!
    BON DIMANCHE!
    P M K

    RépondreSupprimer
  35. Marcel, pauvre Marcel, tu me fais pitié... Peux-tu raisonner une fois? A reprendre les termes du Père Césaire: "l'obssession de Parfaite te rend si fanatique?

    Sur ton propre blog, on constate aisément que tu es réduit à défendre une cause perdue... Et pourqoui te démènes-tu tant? Si l'objectif premier du blog était de faire de la propagande d'une possédée, consens maintenant que cette mission qu'on t'a confiée pour faire des adeptes à échouer. Et pour cause, vous manquez de ressources pour justifier vos erreurs. N'en es-tu pas encore convaincu? Ou bien te faut-il encore une loupe?????? lol
    En qoui suis-je extrémiste moi? Impsé-je moi des vérités sans les soumettre au crible de la raison? Rentre en toi même pauvre Marcel et dis-moi si j'ai blasphèùé contre Dieu ou, tout au moins, si j'ai écorché le bon sens quand j'écris:

    "Combien de saints avez-vous canonisé pour vous octroyer le droit d'en invoquer. Soyez tout de même cohérent envers vous-mêmes. Si vous n'aimez pas l'Eglise catholique, pourqoui invoquez les saints qu'elle a canonisés en vertu des pouvoirs que le Christ lui a commubiqués? Moi je ne vous comprends pas, bandes d'aliénés. Ces Papes de Rome que vous prenez en horreur et qui, selon vos âneries, seraient "terrestres" n'est-ce pas eux qui, au nom de l'Eglise, ont reconnu en ces enfants de l'Eglise des vertus d'obéissance, d'humilité, de pardon, de sainteté en les portant en modèle pour nous et en vénération à l'autel? Pourqoui invoquez des saints et saintes canonisés par des papes "terrestres", ces mêmes papes à qui vous déniez le droit divin, préférant qu'une possédée parodie et simule dieu et un possédé, le pape.... Vous avez des problèmes... ".

    Si vous perdez tout bon sens, ayez moins le sens de la dignité et de l'honneur. Je ne peux pas renier ma foi catholique et continuer encore à désirer des choses d'elle... C'est dire donc que quelque part, la foi catholique reste pour vous une caution indispensable pour assoir votre secte, pour abuser des gens... Or, en public, vous l'avez reniée en la traitant de tous les noms.

    En dernier ressort, c'est l'expression Eglise catholique "d'une certaine version" que tu nous sers Marcel, pourvu que tu ne nies pas cela en son temps comme tu as nié la ridicule expression"Eglise catholique privée"... Car vous avez l'art du mensonge à l'image du Père du Mensonge à qui vous vous identifiez à merveille. Les preuves sont là sur ton blog.
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  36. Venons à l'analyse de ta dernière intervention

    Quand je confronte ce que tu as dit avec ma réflexion, je ne vois nulle part où tu objectes ma position. Bien au contraire tu me confortes. Quand tu écris, par exemple, :

    "Quant aux saints, ils appartiennent à tous ceux qui les reconnaissent et non à vous ! ", de qui parles-tu quand tu fais usage du mot "vous"? Je suppose que c'est de nous que tu parles, de nous qui, selon tes propres termes, sommes encore attachés à l'Eglise catholique "d'une certaine version"; je suppose que c'est de nous qui obéissons aux "papes terrestres"... que tu parles... Et "tu regrettes" même qu'on soit encore "en arrière" alors que toi "tu es en avance"... Jusque là j'espère que je ne me trompe pas encore.

    Maintenant dis-moi si ce sont les saints officiellement reconnus par l'Eglise catholique "d'une certaine version" comme des modèles d'obéissance à elle, d'humilité et de pleine communion avec
    elle que vous qui êtes "d'un autre camp" vous reconnaissez? Peut-être, serait-ce un signe d'ouverture?

    " Ils- les saints- appartiennent à tous ceux qui les reconnaissent" écrit Marcel.

    Reconnaissez-vous aussi les saints de l'Eglise catholique romaine, ces saints canonisés par des "papes terrestres"???? Mdrrrrrrrrrrrrr... Vous êtes des minables. Que voulez-vous exactement? Et puis pensez-vous vraiment appartenir à ces saints qui ont vécu dans l'obéissance à l'Eglise, qui nous enseignent l'obéissance et l'humilité par leur vie et exemple, alors que vous, non seulement, vous vivez dans la désobéisssance et la rébellion contre la sainte Eglise, mais aussi vous êtes excommuniés??? Un saint de l'Eglise, de son vivant, a-t-il été excommunié? A-t-il enseigné la désobéissance à l'Eglise en créant des camps partisants et des rebelles? Quel saint a-t-il déclaré qu'il est pape?.... Et de quel droit alors tu déclareras que "les saints vous appartiennent" Marcel? N'est-ce pas contradictoire que de déclarer que les saints appartiennent à ceux qui les reconnaissent alors que ils sont canonisés par des "papes terrestres" que vous rejettez? Si vous les reconnaissez, n'est-ce pas l'aveu implicite que les "papes terrestres", qouique terrestres, ont un pouvoir céleste reconnu par leurs ennemis?
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  37. Voyez-vous même où vous conduisent vos bêtises? Et c'est pour vous épargner le présent interrogatoire que je vous suggérais de laisser nos saints tranquilles puisque vous n'en avez canonisé aucun. Mieux encore, ils ont été tous de chrétiens pécheurs convertis, de chrétiens qui ont vécu dans l'obéissance à l'Eglise, qui nous édifient par leur sens d'humilité et d'amour de l'Eglise catholique... Nous qui sommes attachés à l'Eglise catholique romaine, nous trouvons en eux de vrais modèles à imiter. Car ils sont d'abord des exemples de sainteté, avant d'être des intercesseurs. Mais alors, vous qui êtes des rebelles, des désobéissants, en qoui ils vous appartiennent? Vous apprennent-ils, par hasard, la désobéissance? Vous enseignent-ils des enseignements contraires à la foi catholique? Vous demandent-ils d'insulter les prêtres et les évêques? Quelle est leur contribution dans votre éducation chrétienne et dans votre conversion, Marcel? Et en qoui nos saints vous appartiennent pauvre Marcel? Tout cela m'amène à te demander si tu es sûr que ce sont vraiment à dessaints que tu as affaire sur votre maudite colline?
    Puisque chacun doit rester dans son camp, si camp il y a, je demande qu'il en soit vraiment ainsi. Que vous ayez une identité propre, donc tout, sauf "catholique"... Je crois que je ne suis pas encore violent ni intolérant dans mon langage. Ce n'est qu'une question de vérité et de justice. Soyez" Bâton d'Abraham", "Lumière du saint Esprit" "Temple de miracles de dieu esprit saint" " sainte colline de banalmè", "vérité de foi"... Tout sauf "catholique", Marcel. Tant que vous allez continuer à semer la confusion, vous nous aurez à vos trausses... J'ai fini.
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  38. Très bien Jerôme. Ces gens me donnent la nausée. Ils puent la secte...
    Karl

    RépondreSupprimer
  39. e pense que M. Jerôme a raison. M. Marcel, tu ne trouves-pas?
    Plus drôle, vous m'écrivez ceci:" Cyrilia amenée à quitter la Colline pour retourner en arrière ! Vous ne savez pas ce que vous avez perdu"... lol Mais M. vous vous prenez pour qui même? Vous ai-je dit que je suis malheureuse pour avoir quitté cette colline de misère? Qu'est-ce que j'ai perdu donc en découvrant que votre truc est un vaste complot de supercherie? N'en rajoutez pas! Et prenez vous au sérieux M. Marcel.
    Cyrillia

    RépondreSupprimer
  40. MARCEL,

    Pour votre info, je me permets de vous envoyer les deux communications que voici:



    De : KOUMAKPAÏ Moïse........à.........
    Envoyé le : Mercredi 3 avril 2013 11h19
    Objet : A PROPOSITO DELL'ELABORATO FINALE


    Cher Professeur,


    Veuillez recevoir mes vœux de BONNE FETE DE PAQUES!

    Veuillez également me permettre de saisir cette opportunité pour demander votre avis et vos conseils sur le thème de mon Travail de Master in "CHIESE, ECUMENISMO E RELIGIONI".

    L'Eglise locale de mon pays, la République du Bénin vit en ces temps "un Phénomène", causé par les déviations théologico-pastorales d'un Confrère du nom de Mathias VIGAN. Il a créé actuellement un MRA, non chrétien et confus quant à son nouveau dogme sur la soi-disant "non existence de la première personne de la Sainte Trinité. Il n'existerait alors que la Personne du Fils et de l'Esprit. Donc hérétique dès le départ, ce nouveau MRA est venu à se transformer en un schisme réel et total.

    Tout cela se passe dans le Diocèse d'Abomey. A la suite des nombreuses mesures prises par l'Ordinaire du Lieu, la CEB (Conférence Episcopale du Bénin), vient de publier : "La Déclaration d'excommunication" du Père Mathias VIGAN et ses partisans. Veuillez consulter:

    http://www.lacroixdubenin.com/2013/02/04/declaration-de-la-conference-episcopale-du-benin-sur-la-secte-denommee-eglise-catholique-privee-de-baname/

    Veuillez consulter enfin le Site de ce MRA: http://sovidji.com/svb2v4-5/blog1.php ou le Blog

    Ma préoccupation est de savoir si vous êtes d'accord que je fasse mon travail sur ce Mouvement qui n'a encore que 4 années de naissance.

    Alors je propose comme titre:

    L'EGLISE CATHOLIQUE AU BENIN FACE AU PHENOMENE DE SOVIDJI:

    Sous-titre:

    LE "PHENEMENE DE SOVIDJI": AUX ORIGINES DE LA NAISSANCE D'UN MOUVEMENT RELIGIEUX ALTERNATIF.

    Merci pour la considération que vous donnerez à ma question.

    P Moïse




    Re: Tr : A PROPOSITO DELL'ELABORATO FINALE

    De ...........
    À KOUMAKPAÏ Moïse
    Envoyée le 10/4/2013

    Cher P. Moïse:

    Je m'excuse pour le retard à répondre à votre e-mail.
    Le thème proposé pour le travail final du Master semble très intéressant. J'espère le lire dans sa version finale.

    Avec la confiance de vous voir en personne bientôt, je saisis cette occasion pour vous saluer cordialement,

    Prof. .......


    MARCEL,

    "LORSQUE L'ENFANT EMPECHE SA MERE DE DORMIR, LA VEILLEE DEVIENT LE LOT COMMUN."

    P M K










    RépondreSupprimer
  41. BIEN AIME MARCEL! IL ME PLAIT DE TE POSER QUELQUES QUESTIONS AUXQUELLES JE TE PRIE DE BIEN VOULOIR REPONDRE.

    1- SOVIDJI-BANAME ET LA CROYANCE EN DIEU QUI SE SERAIT INCARNE EN PARFAITE SONT-ILS OBLIGATOIRES POUR RENTRER DANS LE ROYAUME DES CIEUX? (MOYENS DE SALUT)

    2- JE VOUDRAIS REFORMULER LA PREOCCUPATION DE JEROME SOUS FORME DE QUESTION. VOUS AFFIRMEZ QUE SAINT PIERRE A ETE LE SEUL PAPE CHOISI PAR DIEU ET QUE TOUS LES PAPES APRES LUI SONT "TERRESTRES". SI C'EST LE CAS, CES PAPES N'AVAIENT NI L'AUTORITE VENANT DE DIEU NI LE DISCERNEMENT NECESSAIRE POUR CANONISER DES SAINTS.
    JE TE RAPPELLE EN PASSANT QUE PIERRE N'A CANONISE AUCUN SAINT. N'Y A T-IL PAS CONTRADICTION ET INCOHERENCE QUAND VOUS RECONNAISSEZ LEUR LEGITIMITE ET REFUSEZ DE RECONNAITRE CELLE DE L'AUTORITE ETANT A L'ORIGINE DE LEUR CANONISATION?
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  42. Enfin ! Merci, M. Koumakpaï ! Vous avez compris qu'il n'est pas question de mener un débat théologique sur ce blog. Il est un espace de promotion des actions de Dieu Esprit- Saint au Bénin et non de "faire des adeptes" comme a pu le croire Jérôme qui, aussi, parle à tort d'une mission qu'on m'aurait confiée alors que ce blog est une initiative purement personnelle. Dieu, pour Ses besoins de communication, a fait mettre en place Ses propres sites d'informations - Vous pouvez y avoir accès à partir de ce blog, à partir d'une icône du haut, à gauche intitulée "Ma liste de blogs et de sites" - Si on pouvait s'entendre définitivement sur ces préalables, ce serait à l'honneur de tous. Merci d'avance pour cela.
    M. Moïse, vous voulez mener des recherches sur le Processus de Banamè, dans le cadre de votre soutenance en Master. Libre à vous, de même que si vous parlez de "Mouvement Religieux alternatif" pour la caractérisation du Processus et que vous continuez à refuser d'évoquer le Pape Christophe XVIII chez qui vous voyez des "déviations", cela engage davantage votre liberté.
    Concernant l'Ami Jean-Arno, ses questions sont d'une précision intéressante.
    D'abord, aujourd'hui, la Sainte Colline de Sovidji est un passage obligé pour rejoindre le Royaume des Cieux, puisque le Dieu créateur, le Dieu universel lui-même, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo Adja lonlon ma su hon do, y est, Celui Qui nous a tous créés, tous éléments de différence confondus. Il a librement décidé de s'installer là-bas depuis 2009 et, c'est à cet effet que je vous disais, dans nos échanges antérieurs, que Banamè, dans peu de temps, sera le siège de l'Eglise catholique universelle originelle.
    Cher Jean-Arno, je vous suggère de lire les révélations de Notre-Dame de Fatima montrant, dans certains de leurs aspects, qu'à un moment donné de l'histoire religieuse, le Pape terrestre se rendra sur une colline en Afrique, celle-ci qui n'est rien d'autre que la Sainte Colline de Sovidji Aguidigo, selon les prévisions de la Vierge Marie. Donc, Banamè est le passage obligé de tout chercheur de Dieu pour l'obtention du ticket vers le Paradis. D'ailleurs, le système épiscopal mondial est en train d'être dépouillé de ses pouvoirs d'action, ce qui avait commencé à se matérialiser par le scandale du majordome de Benoît XVI et par la démission spectaculaire de celui-ci. Ce n'est que le début du commencement !
    (Propos à suivre) ...

    RépondreSupprimer
  43. Mais, adopter la Sainte Colline et s'y rendre doivent se faire compléter par un cœur pur, un cœur d'enfant, un ensemble de comportements d'amour. Si nous croyons en Banamè et que nous pratiquons ses principes, nous croyons en Dieu et nous assainissons notre vie terrestre, nous empêchons la sorcellerie et les esprits mauvais de s'y attaquer, nous la protégeons. Alors, il faudrait compléter le système par une vie exemplaire respectant les commandements de Dieu, les règles morales ; il faudrait, tout en étant un adulte accompli, devenir un enfant par le cœur et agir vis-à-vis de Dieu comme tel.
    Répondant à votre deuxième question, Jean-Arno, je vous ferais comprendre que la canonisation est humaine. Mais, les vrais saints sont ceux reconnus par Dieu Tout-puissant, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin. Daagbo sait retrouver ceux des hommes et des femmes qui ont mené une vie exemplaire ou qui ont été soumis à des souffrances terribles, à la mort, pour Jésus-Christ, pour leur foi. Alors, le vrai pouvoir de canonisation revient à Dieu et non à des papes qui, plus est, ont un fondement humain de désignation.
    Par rapport à vous, Cyrillia, je peux vous dire que je ne me suis jamais proclamé quoi que ce soit et que vous n'avez pas des problèmes, c'est pour cela que vous pouvez avoir gravi la Sainte Colline sans que vous vous soyez sentie animée par quoi que ce soit. Mais, ce n'est pas une raison pour venir narguer et insulter les Papavi, les Daagbovi, ni pour vous emporter inutilement. Dans un autre cas de figure, si vous aviez fait le long chemin de la Colline pour un problème dont la solution n'est pas venue, c'est pour cela que je vous appelais à plus de patience.
    Quant à Karl, je suis désolé pour vous ... Que nous, les êtres humains, le veuillions ou non, la Mission de Banamè, décrétée divinement, fera ses 30 ans et l'Eglise en sortira complètement restaurée, Prophétie de Daagbo !
    Merci à tous.

    RépondreSupprimer
  44. Toutes mes excuses, chers Amies et Amis, l'icône du site de Dieu est à droite, en haut : www.sovidji.com ou www.sovidji.org
    Merci

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour Marcel. C'est avec un grand intérêt que je suis les débats sur ton blog pour lequel je te remercie d'ailleurs. Cette disposition à l'ouverture d'esprit est une vertu sur laquelle la grâce peut se greffer pour dépouiller ta recherche vraie et sincère de Dieu de tout égoïsme personnel consistant à faire prévaloir ses intérêts personnels sur l'amour de Dieu; pour transformer cet élan du coeur en un dialogue d'amour avec Dieu. Dans ce dialogue ou dans ce colloque, on a moins affaire à soi qu'à un Ami, le fidèle, à qui on peut se confier, qui comprend sans juger, qui accompagne sans envahir, qui propose de choisir le bien et de rejetter le mal sans s'imposer à son vis-à-vis, qui réconforte quand la souffrance nous assaillit, qui aime... Ton effort de s'ouvrir au dialogue devrait te prédisposer à un échange d'amour incessant et gratuit avec Dieu dans un coeur à coeur profond et sincère... mais hélas.
    Hélas... parce que ce bon grain que le Seigneur a mis en toi comme une tension vers LUI connait des pertubations sérieuses dans son processus de germination. Un autre processus, de l'ivraie véritable, vient étouffer cet élan originel qui transparaît pourtant dans tes errements... Ce qui me conforte malgré tout et me rasssure qu'on peut encore sauver le sauvable de cette déconfiture de l'esprit et de l'âme. Trois choses m'ont poussé à me décider de t'écrire ce 15 Avril, ami Marcel.

    1ère chose: L'altération commencée de ta volonté et de ta raison. Je parlerai de l'obsession de "banamè" puisque tu n'es plus à l'étape d'une simple oppression, subissant tout bonnement le charme de Viscentia et de sa clique. Mais tu y coopères dans une certaine mesure. Au point que cela devient pour toi de la "drogue" dont tu restes dépendant. Donc, tu restes très peu libres dans Ta liberté des enfants de Dieu, ton espace de volonté et de raison étant colonisé par un intrus qui réussit désormais à s'en imposer à vous, vous déniant toute capacité critique... Ce seul élément invalide d'ailleurs toutes mariophanies ou christophanies supposées. Même Marie, à l'Annonciation, a procédé à une évaluation critique des Messages de l'Archange Gabriel: " Comment, dit-elle, cela pouvait-il m'arriver puisque je suis vierge »… Cette capacité spirituelle à se projeter hors de soi-même malgré l'état second dans lequel l'âme est plongée, à se projeter hors de son monde de pur subjectivisme, de ses affects et émotivité pour réfléchir en toute conscience et en toute liberté de ses facultés sur l'évènement étrange qui a lieu sous ses yeux spirituels, à remettre même en cause ce qui est supposé « surnaturel », à vouloir mieux comprendre les causes premières du phénomène, quittant ainsi l'empirique, le matériel, le « soma » pour le « pneuma », l'esprit, pour le noumène, le fondement des choses... est une attitude scientifique qui ne nie nullement la foi et invalide toute thèse d'hallucination ou de supercherie possible en cas de miracles, d'apparitions ou de révélations privées. Je ne développe pas plus puisque ce n'est pas l'objet de mon intervention.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  46. Bonjour Marcel. C'est avec un grand intérêt que je suis les débats sur ton blog pour lequel je te remercie d'ailleurs. Cette disposition à l'ouverture d'esprit est une vertu sur laquelle la grâce peut se greffer pour dépouiller ta recherche vraie et sincère de Dieu de tout égoïsme personnel consistant à faire prévaloir ses intérêts personnels sur l'amour de Dieu; pour transformer cet élan du coeur en un dialogue d'amour avec Dieu. Dans ce dialogue ou dans ce colloque, on a moins affaire à soi qu'à un Ami, le fidèle, à qui on peut se confier, qui comprend sans juger, qui accompagne sans envahir, qui propose de choisir le bien et de rejetter le mal sans s'imposer à son vis-à-vis, qui réconforte quand la souffrance nous assaillit, qui aime... Ton effort de s'ouvrir au dialogue devrait te prédisposer à un échange d'amour incessant et gratuit avec Dieu dans un coeur à coeur profond et sincère... mais hélas.
    Hélas... parce que ce bon grain que le Seigneur a mis en toi comme une tension vers LUI connait des pertubations sérieuses dans son processus de germination. Un autre processus, de l'ivraie véritable, vient étouffer cet élan originel qui transparaît pourtant dans tes errements... Ce qui me conforte malgré tout et me rasssure qu'on peut encore sauver le sauvable de cette déconfiture de l'esprit et de l'âme. Trois choses m'ont poussé à me décider de t'écrire ce 15 Avril, ami Marcel.

    1ère chose: L'altération commencée de ta volonté et de ta raison. Je parlerai de l'obsession de "banamè" puisque tu n'es plus à l'étape d'une simple oppression, subissant tout bonnement le charme de Viscentia et de sa clique. Mais tu y coopères dans une certaine mesure. Au point que cela devient pour toi de la "drogue" dont tu restes dépendant. Donc, tu restes très peu libres dans Ta liberté des enfants de Dieu, ton espace de volonté et de raison étant colonisé par un intrus qui réussit désormais à s'en imposer à vous, vous déniant toute capacité critique... Ce seul élément invalide d'ailleurs toutes mariophanies ou christophanies supposées. Même Marie, à l'Annonciation, a procédé à une évaluation critique des Messages de l'Archange Gabriel: " Comment, dit-elle, cela pouvait-il m'arriver puisque je suis vierge »… Cette capacité spirituelle à se projeter hors de soi-même malgré l'état second dans lequel l'âme est plongée, à se projeter hors de son monde de pur subjectivisme, de ses affects et émotivité pour réfléchir en toute conscience et en toute liberté de ses facultés sur l'évènement étrange qui a lieu sous ses yeux spirituels, à remettre même en cause ce qui est supposé « surnaturel », à vouloir mieux comprendre les causes premières du phénomène, quittant ainsi l'empirique, le matériel, le « soma » pour le « pneuma », l'esprit, pour le noumène, le fondement des choses... est une attitude scientifique qui ne nie nullement la foi et invalide toute thèse d'hallucination ou de supercherie possible en cas de miracles, d'apparitions ou de révélations privées. Je ne développe pas plus puisque ce n'est pas l'objet de mon intervention.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  47. Je te conseille donc d'éviter de mal exploiter ce mot "obsession" arguant d'une possible ferveur ou « adoration amoureuse » pour "Viscentia" que tu as librement déifiée sans raison objective... Ailleurs c'est une certaine Vassula Ryden qui, plus que "mystique", passe aussi pour "Dieu" pour certains souffrant du même mal de la déiphilie que vous, Marcel. Juste pour te dire que le mot "obsession" n'est nullement glorieux aussi bien en psychiatrie qu'en spiritualité. Une remarque m'a poussé à faire cette première observation et porte sur ton dernier post. Voici l'extrait: « Enfin ! Merci, M. Koumakpaï ! Vous avez compris qu'il n'est pas question de mener un débat théologique sur ce blog ». Ainsi vous vous adressez au Père Moïse que je salue au passage. Je me demande si vous avez vraiment compris la démarche de cheminement que le Père a entreprise avec vous depuis un moment si c'est maintenat que toi, Marcel, tu te rends subitement compte que «  Enfin le Père Moïse a compris qu'il n'est pas question de débats théologiques sur ce blog ». Et pourtant, le Père a précisé:

    « Sur ce blog, je me suis interdit d'entrer en débats théologiques avec vous. C'est un choix libre qui me permet de cheminer avec vous et de chercher à mieux vous comprendre, tout en distinguant votre niveau intellectuel de ce que vous "connaissez" sincèrement de Dieu. Je mets le verbe connaître entre griffes parce qu'il ne s'agit pas ici de "connaissance, en terme de "KNOWLEDGE", mais de la RENCONTRE AVEC DIEU". Et en cela, le niveau de ma mère, une femme villageoise peut dépasser le mien, malgré mes années d'études en Théologie. ». Et toi Marcel d'en conclure: « Enfin... ». Avec vous, on peut engager de débats théologiques sous peine de perdre son temps et de se ridiculiser soi-même puisque les préacquis nécessaires dans le domaine de la métaphysique et de la parapsychologie sont défectueux ou absents... Et qui perdrait son temps avec vous qui écorchez royalement les notions élémentaires de la catéchèse... C'est d'ailleurs pourqoui j'aime à dire qu'il ne s'agit nullement de différence de point de vue entre vous et nous puisque le niveau pour qu'on vous admette dans ce débat est déficiant à tout point de vue. Avec vous, il faut toute une autre pédagogie, celle de ce Dieu patient, lent à la colère et plein d'amour qui chemine avec son peuple en tâchant de le comprendre dans ses limites existentielles, dans les ratés de son éducation, dans ses caprices et entêtements, dans ses tendances à la déiphilie, à l'idolâtrie, au paganisme, dans ses désobéissances et infidélités... Ce qui importe, c'est de répérer en lui ces « semences du verbe », ces « spermatocos logos » sur lesquelles il peut faire féconder ses grâces. C'est, je crois, la démarche qu'on peut effectuer avec vous tout en mettant à la disposition des esprits avertis des outils de discernement et de culture sur la base d'une évangélisation des profondeurs. Pour une personne dont les facultés de volonté et de raison commencent par être altérées comme toi, Marcel, je pense qu'il ne soit pas nécessaire de parler de « débats théologiques » puisque tu n'en as aucune idée et tu n'en sais rien.

    L'eau d'une pluie, malgré sa quantité, ne peut emplir une calebasse fermée sur elle-même. S'il en est ainsi des sentiments humains dans une relation d'amour entre deux ou plusieurs personnes, il en est davantage pour l'homme dans sa relation avec Dieu lorsque celui-ci, par orgeuil, se ferme à la grâce et se refuse de s'ouvrir à Dieu.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  48. MERCI MARCEL D'AVOIR PRIS LE TEMPS DE REPONDRE A MES QUESTIONS. ELLES AVAIENT POUR OBJECTIF DE JAUGER VOTRE NIVEAU D'ENDOCTRINEMENT.
    JE N'UNIS EN PRIERES AVEC NOTRE MERE L'EGLISE UNE, SAINTE, CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE ET AVEC LES FRERES ET SOEURS QUI INTERVIENNENT SUR CE BLOG POUR VOUS PORTER EN PRIERE.
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  49. 2ème chose: L'état de délabrement spirituel que traduisent tes incohérences répétées.

    Plusieurs fois de suite, j'ai relevé sur ton blog, ami Marcel, ces incohérences auxquelles on te reconnaît. Ce qui m'intéresse maintenant, c'est ce que traduisent ces incohérences à répétition. Ne t'attends pas tout de suite que je parle du démon. Non. Je m'en vais juste te proposer de consulter un psy pour t'assurer de ton état de délabrement actuel. Un malade peut ne pas se reonnaître comme tel. Mais il existe des symptômes qui traduisent , malgré soi, les causes des maux dont on souffre. Marcel, mon frère, il est de ces névroses qui n'entament pas toujours le comportement normal d'un individu dans son milieu de vie familial, social et professionnel, mais qui rongent l'esprit à l'intérieur. Au point de le fragiliser et de le vulnérable aux assauts du Malin. Ce sont des fisssures ou des ouvertures indiquant une déconstruction possible de la personnalité. Je me fais plus clair.

    Dans ton dernier post, tu écris ceci: « Il – le blog- est un espace de promotion des actions de Dieu Esprit- Saint au Bénin et non de "faire des adeptes" comme a pu le croire Jérôme qui, aussi, parle à tort d'une mission qu'on m'aurait confiée alors que ce blog est une initiative purement personnelle ». « Initiative purement personnelle ». C'est excellent ! Et pourqoui pareille initiative? « Faire la promotion des actions de Viscentia, relayer ses injures et autres supercheries ». Mais à quelle fin? Tu ne me diras pas, Marcel, mon frère, que ce n'est pas par prosélytisme. Non! Alors, considérant le texte de propagande publié au début de ton blog en rouge:

    « Venez profiter de Banamè pendant qu'il en est encore temps ….
    Venez, venez profiter de ses enseignements de poigne et de lumière, de sa délivrance de la sorcellerie et des nombreuses grâces qu'Il distribue largement à Banamè et dans tous ses déplacements à travers le Bénin ! Ne ratez pas votre chance ! »

    Considérant juste cet extrait et tes états de déception lorsqu' un ancien adepte de Sovidji, participant de ce débat, exprime son dégoût vis-à-vis de votre « processus » prétendu, conviens de façon logique et objective que l'objectif du « propagantiste » que tu es – Appelation dont tu te réclames d'ailleurs- c'est de faire des adeptes... Ne le nieras-tu pas tout de même? Alors, que reproches-tu à Jerôme, mon frère Marcel, quand tu écris: «   Il – le blog- est un espace de promotion des actions de Dieu Esprit- Saint au Bénin et non de "faire des adeptes" comme a pu le croire Jérôme » ? Que la création de ce blog soit une intiative personnelle, cela m'importe peu puisque je n'ai aucun élément objectif pour le vérifier. Toutefois, ce dont je suis sûr, ce sont les données que tu nous donnes d'apprécier ici et sur lesquelles on peut se prononcer en toute objectivité d'esprit, sans risque d'erreur. De ces considérations, il nous devient difficile de te prendre au sérieux. La détermination à assumer la vérité si évidente que l'objectifi de ton blog c'est de faire davantage d'adeptes est pour moi une caution suffisante pour garantir ta sincérité de coeur. Mieux, pour garantir que tu as pleinement conscience de ce dans quoi tu t'engages, donc que tu es responsable de tes choix, donc libre et peu manipulable. Or, ce n'est pas le cas Marcel. Je ne voudrais pas m'en tenir à ces seules considérations. Je voudrais aller plus loin en tirant des implications pour ta propre gouverne.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  50. mplications: Réfléchis-tu suffisamment avant tout emballement dans une situation dont tu ne maîtrises ni le contours ni le pourtours? Prends-tu le temps nécessaire de discerner quel est ton véritable bien dans n'importe quelle situation de la vie? Si tu le fais, je pense que ce n'est pas assez, ou du moins, tu crois le faire alors que ta difficulté à discerner le bien du mal, te limitant aux seules données empiriques des choses sans aller en profondeur, t'induit en erreur. Fouille bien dans ta vie. Procède à une retrospection rigoureuse de ton histoire, à un profond examen de conscience et tu comprendras, Marcel. Je ne suis pas un devin. Mais j'établis mes discours sur la base des signes d'imprudence, d'impatience et d'exaltation béate que tu me présentes. Si tu ne réfléchis pas assez avant d'engager toute initiative, et que tu te laisses toujours grisé par des avantages faciles, tu iras d'erreur en erreur pour échouer où tu ne voudras pas. Que le Seigneur te l'épargnes! Aie une pleine conscience et une pleine liberté responsable de tes actes. Le contraire est un indice d'immaturité que seuls les psy peuvent t'aider à soigner. Conseils de frère qui valent aussi pour toutes celles et ceux qui parce que, légers comme une feuille de paille, se laissent emportés par n'importe quel coup de vent contriare. Soyez profonds humainement. Soyez solides spirituellement.
    « La gloire de Dieu, disait saint Irénée de Lyon, c'est l'homme debout »


    3ème chose: L'accentuation du drame religieux.

    Fortuitement, de passage sur une paroisse, je me suis retrouvée nez à nez avec une dame et ce, avec deux autres confrères – l'un exorciste- quand elle annonce sans bruit ni agitation aucune et apparemment « lucide » que Marie vient de lui révéler un dernier secret en dehors des secrets connus de Fattima. Selon cette prétendue révélation, tout « prélat » qui ne souhaiterait pas que « Dassa détrône Lourdes » « mourra »... Malgré son état apparent de lucidité et son comportement non agressif et normal, je la pris pour une « malade mentale ». J'en étais à cette stupéfaction quand le père exorciste me révéla que c'est une possédée qui, plus tôt , était reputée pour une grande « mystique », faisant des visions aux gens, opérant même des « prodiges », attirant du monde derrière elle... Je ne décrirai pas davantage. De ces exemples sont légion, Marcel. Que des personnes dont jusque là l'état de santé mentale et sprirituelle reste trouble par de nombreux signes en viennent à baragouiner et que, vous, sans retenue aucune, vous légiférez en « doctrine » à professer, voilà qui devient plus inquiétant et fonde l'hypôthèse d'un réel état de délabrement mental et spirituel à ton niveau Marcel. Certes, il n'y a plus rien qui soit normal actuellement dans ta tête, vu le niveau de l'endoctrinement et de l'altération de ta capacité de jugement. Mais on peut toujours espérer qu'on peut sauver le fond d'ouverture d'esprit qui transparaît chez toi, probablement à cause de ton niveau d'étude scolaire et de ta passion pour la communication. Caricature oblige: «  J'aurais sans doute pris aussi pour parole d'évangile ces ^prétendues « révélations » de notre pseudo mystique... Mais je me suis retenu pour me demander en qoui Marie, notre tendre Mère, a d'intérêt à menacer de mort ses enfants juste pour un baliverne: les lieux de pélérinage sont-ils devenus des challengers où l'un cherche à concurrencer l'autre... Quel en est le sens? ». Marcel, que ferais-tu, toi? Applaudirais-tu sans doute la possédée... Plus grave encore, si tu avais su qu'elle « guérissait les gens », « faisait des « visions », tenait des langages hérétiques qui satisfaisaient ta soif de révolte contre l'Eglise, ne deviendrais-tu pas son « fan »? Ne me dis pas non! Car si tu as pu relayer ces stupidités, tu peux être obssédée par elle comme tu es obssédée par Viscentia. Voici les stupidités:
    Césaire

    RépondreSupprimer
  51. « Cher Jean-Arno, écrit Marcel,je vous suggère de lire les révélations de Notre-Dame de Fatima montrant, dans certains de leurs aspects, qu'à un moment donné de l'histoire religieuse, le Pape terrestre se rendra sur une colline en Afrique, celle-ci qui n'est rien d'autre que la Sainte Colline de Sovidji Aguidigo, selon les prévisions de la Vierge Marie. Donc, Banamè est le passage obligé de tout chercheur de Dieu pour l'obtention du ticket vers le Paradis. D'ailleurs, le système épiscopal mondial est en train d'être dépouillé de ses pouvoirs d'action, ce qui avait commencé à se matérialiser par le scandale du majordome de Benoît XVI et par la démission spectaculaire de celui-ci. Ce n'est que le début du commencement ! (…) »

    Mon frère, ces ragots ont quel sens? De toi à moi? Si tu es à la place du majordhomme du Pape, succomberais-tu aussi à la tentation de l'argent en trahissant la confiance de ton patron? En qoui, Marcel KPOGODO, citoyen béninois, un tel délit honore-t-il Dieu? A point qu'il en fasse l'objet de sa gloire, l'objet d'un prétexte de revanche?

    Est-ce que ça va vraiment dans ta tête, Marcel mon frère? ( profond soupir!)

    En s'adressant à Jean-Arno, tu continues l'abérration, pauvre frère:

    « Répondant à votre deuxième question, Jean-Arno, je vous ferais comprendre que la canonisation est humaine. Mais, les vrais saints sont ceux reconnus par Dieu Tout-puissant, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin. Daagbo sait retrouver ceux des hommes et des femmes qui ont mené une vie exemplaire ou qui ont été soumis à des souffrances terribles, à la mort, pour Jésus-Christ, pour leur foi. Alors, le vrai pouvoir de canonisation revient à Dieu et non à des papes qui, plus est, ont un fondement humain de désignation. »

    « Je vous ferais comprendre que la canonisation est humaine. Mais, les vrais saints sont ceux reconnus par Dieu Tout-puissant, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin. » Ce que tu dis a quel sens? Est-ce que tu t'es relu? Mdrrrrrrrr! Est-ce que ça va?
    Césaire

    RépondreSupprimer
  52. La question, la voici: les saints Gérard, Ignace de Loyola, Thérèse de Lisieux et autres que vous invoquez, par qui ont-ils été canonisés? N'est-ce pas par les papes que vous appellez (mdrrrrrrrrr) « terrestres »? Réponds d'abord à cette question, Marcel. Et puis, que vient chercher ce laïus:

    « Mais, les vrais saints sont ceux reconnus par Dieu Tout-puissant, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin. Daagbo sait retrouver ceux des hommes et des femmes qui ont mené une vie exemplaire ou qui ont été soumis à des souffrances terribles, à la mort, pour Jésus-Christ, pour leur foi. Alors, le vrai pouvoir de canonisation revient à Dieu et non à des papes qui, plus est, ont un fondement humain de désignation. »

    Quel nom de saints invoquez-vous sur cette colline et dont vous invoquez la protection qui ne soient pas canonisés par l'Eglise catholique romaine que vous prenez en horreur, Marcel?  Aviez-vous déjà invoqué le nom d'un faux saint que vous distinguez des vrais que seuls reconnait la possédée? Y-a-t-il un saint de l'Eglise qui n'ai pas été « soumis à des « souffrances », « à la mort » « pour Jésus-Christ », « pour leur foi »... ? A toi de répondre, Marcel. N'est-ce pas du bavardage creux et stérile, Marcel? Et pensant avoir raisonné, mon frère conclut:

    « le vrai pouvoir de canonisation revient à Dieu et non à des papes qui, plus est, ont un fondement humain de désignation. »

    Malgré ce que vous appellez « fondement humain », vous invoquez tout de même les saints canonisés par les Papes qui, selon tes âneries, « ont un fondement humain de désignation ». Pourqoui ne pas rejettez aussi ces saints qui, de leur vie, ont vcécu dans l'obéissance et dans la pleine communion avec ces Papes, Marcel?

    Mon frère bavarde. Il parle, mais tout est creux... Ne t'en rends-tu pas compte par toi-même? Si oui, remets-toi en cause et change de conduite. Si non, et c'est le désastre, si Marcel à des proches qui vistent ce blog, le sien, qu'ils l'amènent pour une consultation chez un psy. Ce serait charité.

    Bien de chose à tous les amis. Merci. Dieu vous bénisse.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  53. Marcel, bonne digestion de ta honte. Merci au Père Césaire dont je salue le retour. Qu'est-ce que votre présence nous a manqué??? Bonne soirée.
    Jerôme

    RépondreSupprimer
  54. IL M'A PLU DE PARTAGER AVEC VOUS CETTE HISTOIRE QUE VIENT DE ME RACONTER UN DE MES FRERES EN CHRIST RESPONSABLE AU SEIN D'UN GROUPE DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE CATHOLIQUE.
    CE GROUPE A PRIS L'HABITUDE D'INSERER DANS SON PROGRAMME ANNUEL 2 A 4 CAMPAGNES D'EVANGELISATION DE PLUSIEURS JOURS. CHAQUE APRES MIDI, AVANT LE DEBUT DU GRAND RASSEMBLEMENT, CERTAINS SONT ENVOYES POUR FAIRE DU PORTE-A-PORTE. L'OBJECTIF DE CE PORTE-A-PORTE EST D'INVITER LES HABITANTS DU QUARTIER A UN ENSEIGNEMENT SUIVI DE PRIERE.
    APRES L'INSTALLATION DES BACHES, PODIUM ET DE TOUT LE DISPOSITIF D'EVANGELISATION, DES FRERES ET SOEURS ONT ETE ENVOYES 2 A 2 POUR INVITER LES POPULATIONS. MAIS GRANDE ETAIT LEUR SURPRISE D'APPRENDRE QUE CERTAINS PARTISANS DE PARFAITE SONT PASSES AVANT EUX "GONGONNANT" ET ANNONCANT QUE LE RASSEMBLEMENT EN QUESTION ETAIT ORGANISE PAR PARFAITE ET SES PARTISANS ET QU'ILS LES Y INVITAIENT. CES PERSONNES (LES HABITANTS) S'ETAIENT DEJA RESOLUES DE NE PAS Y PARTICIPER POUR OBEIR AUX AVERTISSEMENTS ET CONSEILS DE L'ORDINAIRE DU DIOCESE.
    L'OBJECTIF DE CE STRATAGEME ETAIT DE SEMER DE LA CONFUSION DANS LES COEUR POUR FAIRE ECHOUER LA CAMPAGNE D'EVANGELISATION. AUTREMENT DIT "SI VOUS EMPECHEZ VOS FIDELES DE PARTICIPER A NOS ACTIVITES, NOUS ALLONS FAIRE ECHOUER LES VOTRES"
    MENSONGES, DUPERIES..."VOUS LES RECONNAITREZ A LEUR CONDUITE...UN BON ARBRE NE PEUT PAS PRODUIRE DE MAUVAIS FRUITS NI UN ARBRE MALADE DE BONS FRUITS" MT 7, 16-18.
    CETTE CAMPAGNE D'EVANGELISATION SUIT EN CE MOMENT SON COURS AVEC LA BENEDICTION DU CURE DE L'EGLISE PAROISSIALE.

    RépondreSupprimer
  55. JEAN-ARNO
    J'AI OUBLIE DE SIGNER MON POST

    RépondreSupprimer
  56. Bonjour ! J'ai tout lu et je salue le retour explosif de M. Césaire. Moi, je n'entends plus m'embarquer dans des débats houleux sur le Processus de Banamè. L'église n'a pas d'autre choix que de subir son développement, son essor car elle ne parvient pas à aider les fidèles à s'en sortir dans plusieurs domaines. Et, ce n'est pas le lieu de revenir là-dessus, je l'ai manifesté plusieurs fois. Chacun gardant sa foi, le futur proche ou lointain nous départagera. Si Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo garde une popularité qui vous énerve, cela ne me concerne pas. Si tout ce que l'église a publié n'a pas réussi à émousser la détermination de milliers de fidèles à gravir la Sainte Colline Sovidji Aguidigo de Banamè, comme je l'ai constaté lors des dernières Pâques, cela n'est pas mon problème. Moi, sur ce blog, je me suis donné la mission de parler des hauts faits de Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo Adja lon lon ma su hon do et non d'entrer dans des échanges où on va passer le temps à raisonner sur Dieu le perpétuel illisible, à se contredire et à s'insulter. Bonne continuation à tous et, excellente journée de travail !

    RépondreSupprimer
  57. "Bonjour ! J'ai tout lu et je salue le retour explosif de M. Césaire. Moi, je n'entends plus m'embarquer dans des débats houleux sur le Processus de Banamè. L'église n'a pas d'autre choix que de subir son développement, son essor car elle ne parvient pas à aider les fidèles à s'en sortir dans plusieurs domaines. Et, ce n'est pas le lieu de revenir là-dessus, je l'ai manifesté plusieurs fois. Chacun gardant sa foi, le futur proche ou lointain nous départagera. Si Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo garde une popularité qui vous énerve, cela ne me concerne pas. Si tout ce que l'église a publié n'a pas réussi à émousser la détermination de milliers de fidèles à gravir la Sainte Colline Sovidji Aguidigo de Banamè, comme je l'ai constaté lors des dernières Pâques, cela n'est pas mon problème".

    Marcel, que des milliers de fidèles (catholiques ou non) gravissent la maudite colline, cela les engage. N'est-ce pas que c'est leur manière de faire usage de leur liberté, si tant est qu'un mauvais usage d'un tel pouvoir peut induire en erreur et conduire en enfer? Que tu dises que l'Eglise subirait l'essor prétendu d'une certaine Viscentia, je ne vois pas en qoui c'est vrai? De ces chrétiens têtus qui vont en consultation chez vos gourous et qui reviennent à l'Eglise malades, possédés par l'esprit "Parfaite" à nous qui résistons fermement au charme des marchands d'illusions, qui perd et souffre? Mes repères à moi sont clairs: le diable peut te rendre "riche", "puissant", "célèbre"... Cela peut durer un temps ou tout au plus un temps plus la moitié d'un temps; mais c'est une feuille de paille qui brûle aussi rapidement, aussi vite que la manière dont il enrichit... Pire, c'est la mort spirituelle qui s'en suit ineclutablement. Est-ce cela "sortir des problèmes"? Aie le courage de faire ce débat! Je te mets à défi de tenir longtemps comme déjà tu capitules arguant que " tu n'entends plus t'embarquer dans des débats houleux sur le Processus de Banamè"...

    Dire que le diable tend des pièges pour mieux détruire n e relève plus d'une simple spéculation. La réalité est là que des gens souffrent plus qu'ils ne l'étaient avant d'aller se damner à Sovidji; que les cas de possession se multiplient à une allure vertigineuse... Ne vas-tu tout de même pas nier cela puisque les preuves existent. Ton propre blog témoigne éloquemment en notre faveur. Alors, Marcel, que défends-tu? En qoui la célébrité prétendue du démon intéresserait au point d'"énerver"? De vous à nous, qui subit des oppressions et des obsessions comme l'a démontré tout récemment encore le Père Césaire? N'attends pas lontemps pour voir un dépatarge entre le camp du Dieu Trine Père, Fils et Esprit-Saint et le camp du démon Parfaite - puisque c'est le nom qu'il s'est donné dans le présent cas de figure-. Le départage a déjà lieu, et ce depuis les premières heures de ce drame.
    Je me réjouis de la victoire du Seigneur sur ton blog: Il a pris d'assaut cet espace de poison, a mis en déroute les suppôts du démon "Marcel a fui laisssant derrière lui son blog" N'est-ce pas éloquent?. Le Seigneur a mis la Lumière où règnent les ténèbres du mensonge et de la duperie et les enfants de l'Eglise furent éclairés. Regarde ton blog. Tu verras que nulle âme ne soutient ton égarement. Ne sont-ce pas autant de preuves que tu fais fausse route Monsieur Marcel...
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  58. "Si tout ce que l'église a publié n'a pas réussi à émousser la détermination de milliers de fidèles à gravir la Sainte Colline Sovidji Aguidigo de Banamè, comme je l'ai constaté lors des dernières Pâques, cela n'est pas mon problème". Tu fais bien pitié. Penses-tu que le nombre fait l'adhésion? Mdrrrrrrrrrrrrr Déjà qu'e des défections se multiplient de jour en jour dans vos rangs! Tant mieux pour ceux là.Mieux encore, si vous achetez la conscience de certains "éclairés" de village pour qu'ils fassent campagne pour vous à travers les hamots et cabanes moyennant des monnaies de 500F CFA, s'étonnerait-on que, dans l'illusion de trouver davantage, des gens prennent d'assaut vos lieux de propagande luciférienne??? Quand ils se rendront compte que c'est pour les rançonner et les détourner de leur foi, ils vous abandonneront comme d'aucuns le font déjà. Et toi Marcel, tout nous est permis, mais tout ne nous est pas profitable. Méfie-toi de l'argent facile. Car cela pourrait t'étrangler.
    Pour finir, mes repères m'autorisent d'affirmer, par charité, que nous ne vous laisserons pas l'occasion de perdre les âmes en semant la confusion. Fuire les débats, c'est un signe de lâcheté. Mais moi je ne fuirai pas. Rien ne me fera reculera devant vos impostures monstrueuses. Comptez sur moi.
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun est libre de choisir sa voix religieuse.Ce que tu fais ne regarde que toi-même et Dieu. Qui nourrit l'église? Bien sûr que c'est les fidèles et presque dans toutes les congrégations religieuses, les gens cotisent de l'argent. Alors qu'il y a-t-il de mal que les gens en font autant à Banamè?
      Parfois, vous m’étonnez avec vos propos alors que dans le même temps vous vous dites chrétiens. De plus vous traitez les autres de diable alors que nous tous faisons partie de la même unité: Dieu. N'est-ce pas là de la colère ou de la méchanceté ou simplement de la jalousie? Moi, j'ai plein d'amis et de parents qui ne pratiquent pas ma religion et pourtant je respecte leur libre arbitre car ils sont aussi faits à l'image de Dieu. J'invite tout un chacun de nous à respecter le choix des autres. Si vous ne digérez pas le phénomène de Banamè tant pis alors. Et si vous y adhérer tant pis aussi. Votre vie ne regarde que vous et Dieu. Et Dieu connait réellement ceux qui l'adorent. Alors pourquoi tant de tapage à traiter les autres de tous les noms.
      La Bible dit de prier pour nos ennemis et non de les maudire mais c'est le contraire que je constate sur ce blog. Des frères et soeurs provenant de la même source c'est à Dieu se déchirent à travers leurs commentaires. Heureusement que c'était un blog sinon au aurait assisté à un combat violent.

      J'aimerais que chacun prie en silence pour le bien de tous. Et si vous trouvez que quelqu'un est mauvais alors priez pour lui en silence au lieu de vouloir jeter de l'huile sur le feu. Paix à vous tous car tous provient de l'Un qui est Dieu.

      Supprimer
    2. BONJOUR MONSIEUR L'ANONYME. MEME SI LA BIBLE NOUS DIT DE PRIER POUR NOS ENNEMIS (ENCORE QUE CEUX DONT VOUS PARLEZ NE SONT PAS NOS ENNEMIS MAIS PLUTOT NOS FRERES ET SOEURS)(lUC 6 27-36). LA MEME BIBLE NOUS DIT CECI: "N'AYEZ AUCUNE PART AUX ACTIONS STERILES QUE L'ON PRATIQUE DANS L'OBSCURITE; DENONCEZ-LES PLUTOT" (EPHESIENS 5,11). ET C'EST CE QUE NOUS FAISONS EN PRIANT EN MEME TEMPS POUR CEUX QUI SONT DANS L'ERREUR.
      A L'AVENIR, DISCERNEZ MIEUX LES VERSETS BIBLIQUES AVANT DE LES JETER COMME "UN CHEVEU SUR UNE SOUPE".
      MERCI
      JEAN-ARNO

      Supprimer
    3. Vous me faites rire par votre commentaire. Avez-vous déjà vu avec vos yeux spirituels la lumière divine qui est en vous?
      Je n'en suis pas si sûre. Je voudrais simplement vous poser une question Monsieur qui sait discerner: si Jésus revenait aujourd'hui, comment allez-vous le reconnaître?
      Je suis impatient de lire votre réponse. Cordialement.

      Supprimer
  59. RIEZ PLUTOT DE VOUS MEME. APRES CELA, NOUS POURRONS CONTINUER LE DEBAT SI VOUS AVEZ ASSEZ DE COURAGE POUR DECLINER VOTRE IDENTITE. MERCI
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne fuyez pas ma question s'il vous plaît. Je vous la repose: si Jésus revenait aujourd'hui, comment allez-vous le reconnaître?
      Je suis vraiment impatient de vous lire. Merci beaucoup.

      Supprimer
    2. Ne fuyez pas ma question s'il vous plait. Je vous la repose: si Jésus revenait aujourd'hui, comment allez-vous le reconnaître?
      Je suis vraiment impatient de vous lire. Merci beaucoup.

      Supprimer
    3. SI VOUS SAVEZ UTILISER GOOGLE, ESSAYEZ DE LANCER UNE RECHERCHE SUR LE RETOUR DU CHRIST DANS LA BIBLE. IL ME SEMBLE BIEN QU'UN CHRETIEN (SI VOUS EN ETES UN?) NE PEUT PAS ALLER EN DEHORS DE LA BIBLE POUR AVOIR UNE IDEE DE CE A QUOI RESSEMBLERAIT SE RETOUR. IL NE S'AGIT PAS DU TOUT DE CE QUE J'EN PENSE MAIS DE CE QU'ENSEIGNE LA BIBLE (REVELATION) ET L'EGLISE.
      MERCI
      JEAN-ARNO

      Supprimer
    4. A VOTRE TOUR D'AVOIR LE COURAGE DE DECLINER VOTRE IDENTITE.
      JEAN-ARNO

      Supprimer
    5. Bonjour à tous ! Visiblement, nous avons un nouvel ami ou une nouvelle amie sur le Blog ! Je vous prie de bien vouloir décliner votre identité afin d'espérer que vos commentaires soient maintenus sur la plate-forme. Merci d'avance !

      Supprimer
  60. Marcel,
    Vous avez dit:

    " Moi, je n'entends plus m'embarquer dans des débats houleux sur le Processus de Banamè. L'église n'a pas d'autre choix que de subir son développement, son essor car elle ne parvient pas à aider les fidèles à s'en sortir dans plusieurs domaines"

    Dites-moi, en quoi l'Eglise, selon vous ne parvient pas à aider les fidèles? Et de quels domaines parlez-vous?

    En vous invitant à réfléchir sur ces affirmations gratuites et sans fondements qui caractérisent parfois votre style et qui d'ailleurs provoquent des prises de positions justes comme celle de l'Abbé Césaire, je n'entends pas pointer du doigt un défaut à revoir, mais seulement vous inviter à l'honnêteté intellectuelle.

    Aujourd'hui en effet, le monde de la presse ne se soucie ni de vérité ni d'authenticité. Si ce n'est pas l'ignorance qui fait qu'on dogmatise ce qu'on affirme, c'est parfois un parti pris qui oblige à soutenir sans vergogne le faux. Mais pour les esprits simples, tout cela est déjà un moyen de tuer la presse elle-même et de célébrer la défaillance de l'homme de presse.

    Mon Frère Marcel, autant qu'on puisse croire à la sincérité de votre foi chrétienne, si on peut ainsi parler, permettez que je vous invite à être ami de la VERITE, à dire la VERITE, et à défendre la VERITE.

    Je m'explique: vous avez créé votre blog pour informer le monde sur les exploits que Dieu accomplit à travers SOVIDJI, n'est-ce pas? Eh bien! Pour quelle raison vous associez à cette noble tâche le DIABOLISME qui pousse à mal parler de l'Eglise, alors qu'en réalité vous êtes d'accord qu'en agissant ainsi, vous n'en avez aucun droit, aucune preuve, aucune raison!

    Veuillez suivre!
    P M K

    RépondreSupprimer
  61. Marcel,
    en agissant ainsi, comment voulez-vous que quelqu'un qui est totalement étranger à nos débats béninois : Eglise-Sovidji, puisse croire en la véracité de ce que vous dites sur les grands faits dont vous êtes témoin à Sovidji. Vous tuez l'info et vous tuez votre propre personnalité. Si vous étiez un Prêtre malade, un Ancien Séminariste paresseux qui a perdu son orientation, faute d'avoir raté sa vocation, je vous comprendrais. Soit, si vous étiez un de ceux qui jalousent leurs amis devenus prêtres ou même un possédé, obligé d'insulter l'Eglise et son hiérarchie, ou enfin, si vous aviez signé un pacte avec les ennemis de l'Eglise, qui sont obligés de se manifester contre celle-ci, à travers la presse, la magie noire, les réunions secrètes, la diffamation gratuite, la sorcellerie et la haine incurable, je vous comprendrais.

    En plus, Marcel, vous ne me rassurez pas que vous avez compris l'utilité de cette sagesse populaire qui dit: "qui n'a pas fait l'enquête, n'a pas droit à la parole." Beaucoup de ceux que vous défendez avec votre brillante jeunesse intellectuelle en sont restés là, à mis chemin de la formation ou de l'information, soit au seuil. Mal formés, ils déforment!
    Que voulez-vous qu'une fillette ramassée de la brousse, qui se reconnait, n'avoir ni père, ni mère, vous dise de fondamental, de l'Eglise qu'elle apprenait à peine à connaître au moment de son arrivée à BANAME.

    Croyez-vous que le Fils de Dieu, tout Dieu qu'il était n'avait pas pris le temps de s'immerger dans la religion et dans la culture juives avant de commencer sa mission? Après cette immersion de durée de Trente ans, quelle réalité théologique juive? Quelle procédée purement littéraire de communication, pouvaient lui échapper?
    Tandis que sa Mère, comme une vraie juive, gardait le silence visant les mêmes réalités cultures et religieuses que son Fils, mais gardant sa place et vivant sa foi en toute lucidité.

    Mgr MENSAH Vincent, mon Cher Papa, qui m'a ordonné Prêtre, répétait souvent une pensez qui avait fini par nous agacer: "AVANT DE BRULER DU ZELE, APPRENEZ A BRILLER PAR L'INTELLIGENCE!" Citant, disait-il Saint Bernard? Cette pensée revenait à chaque vacance et surtout aux camps des Séminaristes à OUANDO. On n'en était agacé, mais aujourd'hui, j'ai fini par comprendre...Mgr avait raison! Quelqu'un m'a dit en Janvier 2012, que pendant que nous étions Séminariste, mon frère ne prenait pas sa formation au sérieux. J'en étais profondément choqué! Mais...

    Marcel, la théologie n'est pas votre domaine, mais n'en soyez pas ennemi au point de croire que quelqu'un comme le Père Césaire, se donne du plaisir à vous embrouiller. A votre place, j'épouserais l'humilité et donnerais un autre visage à mes interventions.

    Laissez l'Eglise et parlez-nous de SOVIDJI, désormais voilà votre spécialité. Et je suis d'accord avec vous, que ce n'est pas à nous qui y sommes loin d'en parler avec des termes adéquats, mais parlez-en comme on un partage d'amitié et non comme une gloriole sans avenir.

    Que Mathias insulte les prêtres, cela pourrait se comprendre, encore que là, il ne ferait que se trainer dans la vulgarité. Mais vous pour quel but? Tous les autres, Mathias, les 2 religieuses, l'autre Prêtre de Cotonou et les anciens Séminaristes, en se soulevant contre l'Eglise, ne font que témoigner de la justice d'un corps dont on regrette éternellement de s'être exclu par soi-même. Rare sont les Anciens Séminaristes qui regardent l'Eglise avec un visage transparent. J'en ai vu au-moins un : Mr GUIGANTINDE BASILE, un saint homme! (paix à son âme). La haine de vos gens contre l'Eglise nous montre, qu'on ne doit pas jouer avec la vocation./.
    Marcel, pensons-y!
    Vous n'êtes pas obligé de me répondre, ce n'est pas une polémique! J'irai vous chercher prochainement pour rire un peu!
    PORTEZ-VOUS BIEN!
    P M K

    RépondreSupprimer
  62. Bonjour M. Moïse. Comme d'habitude, j'ai tout lu de votre publication et, avec attention. Moi, j'ai pris partie pour Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo Adjalonlon Ma su hon do. Et, je ferai sa promotion à travers ce blog. Un point, c'est tout ! Il n'y a plus de débats, puisque vous ne pourrez jamais me convaincre. Donc, inutile d'investir et de gaspiller votre salive intellectuelle. Et, je ne force personne à être de mon avis.
    Vive le combat de Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo Adjalonlon Ma su hon do !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et quand, mon Frère Marcel, vous utilisez : "Adjalonlon Ma su hon do", j'aimerais vous rappeler que là, vous empruntez des termes typiques à nos Frères du "Christianisme céleste", si je ne me trompe, l'attribut de Dieu: "gblagada masuhondo" leur est propre! Si, vous me direz que personne n'a rien inventé, mais je crois que c'est leur manière de dire: "Dieu, l'incommensurable". Peut-être, une investigation, permettra de justifier ma "su" position!
      Bonsoir
      P M K

      Supprimer
  63. OK marcel,
    Avec la liberté des enfants de Dieu! Je vois que vous comprenez bien, surtout que vous affirmez que j'ai cherché à vous convaincre...
    BON SIGNE DE VOTRE PART!
    P M K

    RépondreSupprimer
  64. SOVIDJI DOIT DONC SE CULTIVER, N'EST-CE PERE MOISE?
    OK, JE VOUS DONNE PLUS QUE RAISON!

    CELA SE COMPREND AVEC DES SITUATIONS COMME CELLE-CI

    CHERS AMIS, BONNE LECTURE:

    "Selena Gomez provoque la colère de la communauté hindoue

    Le bindigate

    Publié le mercredi 17 avril 2013 à 11:34 par P.S.B.

    Selena Gomez provoque la colère de la communauté hindoue

    Selena Gomez a livré une prestation envoûtante aux MTV Movie Awards avec son dernier tube Come and get it. Problème, elle a aussi offensé la communauté hindoue qui réclame des excuses.
    Selena Gomez a mis le feu à la dernière cérémonie des MTV Movie Awards. La jeune femme, auréolée de son succès dans le film Spring breakers, a joué la carte de la prestation sexy pour présenter son nouveau titre.

    Accompagnée d’une dizaine de danseuses et vêtue d’une robe rouge à l’inspiration orientale, la jeune femme, désormais célibataire, s’est avancée pieds nus pour interpréter Come and get it. La chanteuse s’est visiblement inspirée des danses traditionnelles hindoues pour sa chorégraphie, gracieuse et sensuelle.

    Un quasi sans faute qui a pourtant fortement déplu à un groupe religieux. En cause ? Les ornements portées par l’ex de Justin Bieber, et tout particulièrement un bindi rouge, ce bijou apposé sur le front.

    Rajan Zed, un des leaders de la communauté hindoue aux Etats-Unis, s’est exprimé hier auprès de l’agence Wenn. « Selena Gomez devrait s’excuser et commencer à étudier les bases des différentes religions du monde, s’est-il agacé. Le bindi posé sur le front est une tradition très ancienne dans l’hindouisme et a une signification religieuse. Il est aussi parfois mentionné comme le « troisième œil » ou « la flamme ». C’est un symbole religieux et spirituel. Il ne doit pas être galvaudé comme outil de séduction ou comme un simple accessoire de mode mercantile ! »

    Une indignation qui a trouvé son écho sur Twitter où de nombreux Hindous ont tenus à marquer leur réprobation : « Selena, enlève ce bindi de ta tête ! S’approprier la culture des autres, ce n’est pas "mignon" », a tweeté un internaute tandis qu’un autre lui demandait de « laisser le bindi aux femmes hindoues ! » Un troisième exprimait sa déception : « L’appropriation culturelle à son top niveau ! Mon respect pour Selena est en train de s’envoler au moment où je vous parle ! »

    En même temps, on se met à la place de Selena, elle ne peut pas à la fois répéter les chorés, trouver de nouveaux titres et checker en plus chaque détail de ses costumes de scène ! Elle peut par contre engager quelqu’un pour le faire."

    La communauté chrétienne catholique béninoise ne se soucie pas jusqu'à ce point. Car ce qu'elle voit avec le Prêtre défroqué chassé et voué à son orgueil, mérite une mise en garde pareille à celle de Selena, qui pourtant n'est qu'une innocente, soucieuse d'égailler son public.
    Au Bénin c'est dans un autre but qu'un fou s'est levé et s'est proclamé Pape. Mitre placée, non pas sur le crâne, mais vulgairement centro-céphalique, on le voit tout malade et dépaysé avec une cross dans la main droite. IL SINGE ET IL S'APPELLE, MATHIAS VIGAN, HONTE ET IGNORANCE SOUTENUES PAR LES OUVRIERS DE LA PRESSE, MARCEL KOGOGO, ET CLIQUE.

    Jean LARBITRE, QUI REMERCIE AVEC DEFERENCE SES DEUX PRETRES CESAIRE ET MOISE.

    RépondreSupprimer
  65. Bonjour M. Jean Larbitre. Si insulter et ridiculiser Dieu Esprit-Saint, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo Adjalonlon Ma su hon do, le Pape Christophe XVIII et les Papavi peut vous épanouir, alors, Bon vent à vous !

    RépondreSupprimer
  66. Marcel, on ne ridiculise pas un singe. Lui-même en est la source. Votre Mathias est vilain et trop singe!
    Mamanvi Ayéou

    RépondreSupprimer
  67. La communauté chrétienne catholique béninoise ne se soucie pas jusqu'à ce point. Car ce qu'elle voit avec le Prêtre défroqué chassé et voué à son orgueil, mérite une mise en garde pareille à celle de Selena, qui pourtant n'est qu'une innocente, soucieuse d'égailler son public.
    "Au Bénin c'est dans un autre but qu'un fou s'est levé et s'est proclamé Pape. Mitre placée, non pas sur le crâne, mais vulgairement centro-céphalique, on le voit tout malade et dépaysé avec une cross dans la main droite. IL SINGE ET IL S'APPELLE, MATHIAS VIGAN, HONTE ET IGNORANCE SOUTENUES PAR LES OUVRIERS DE LA PRESSE, MARCEL KOGOGO, ET CLIQUE."


    "Pitié Sierra Léone", comme dit GADJI CELI, en Côte d'Ivoire....

    RépondreSupprimer
  68. Pour quelqu’un comme Marcel qui déclare : « je crois à Banamè, c’est tout… » est-il nécessaire de démontrer encore que celui-là est un borné et qu’il est véritablement malade ? Il me semble bien que chez ce Marcel la simulation et l’obsession semblent aller de pair. Au point de révéler chez ce monsieur une vraie personnalité trouble. Je pèse bien mes mots.
    Une croyance, a toujours démontré le Père Césaire ici, qui n’est ni éclairée par la raison ni purifiée de la bêtise se mue en du fanatisme. Or le fanatisme, c’est un désastre. Car il nie la raison et le bon sens et se refuse de remettre en cause ou de relativiser ce que, par ignorance, l’on tient pour vérité absolue et qu’on dogmatise. Je dis merci au Père Moïse qui a relevé à merveille cette tendance déviante chez un Marcel abruti et endoctriné qui, par ignorance, dogmatise le faux et s’en félicite malgré ces chutes répétées et obvies. « Je crois à Banamè, c’est tout… » = « inutile de me convaincre ».
    A vrai dire, ce type n’a jamais été ouvert d’esprit. Quand on le démonte, s’il n’y voit pas des insultes à l’endroit de sa personne ou de la personne de son bouffon de Vigan Matthias et la clique, c’est qu’il y voit un sentiment de jalousie ou autres… C’est un passionné, ce bon homme. Un vrai exalté qui ne raisonne pas, signe qu’il est emballé dans une situation qu’il ne maîtrise pas, certainement pour des avantages venant d’anticléricaux vénaux… C’est un vrai « obssédé » de cette Parfaite à peine instruite et au nom de qui Marcel fait des affirmations gratuites et sans fondement. A-t-il jamais pu se débattre comme un homme pour objecter avec rigueur ce qu’il semble réfuter ? Le comble, quand il dit « vous ne pouvez me convaincre », on perçoit dans l’usage de ce verbe « convaincre » la réalité d’un espace de liberté, de raison et de volonté que mon enfant se refuse d’investir pour échanger en toute honnêteté intellectuelle avec ses interlocuteurs. Cet espace dont je parle, c’est l’espace de la vérité de l’esprit, de sa transparence, de sa simplicité au sens philosophique du terme. Cet espace, c’est l’espace du seul bon sens qui lui reste dans ses ébats émoussés et qui lui permet de distinguer le bien du mal, le vrai du faux. Or si Marcel, mon petit, nie encore cet espace vital de vérité de l’être, irréductible aux échafaudages sulfureux d’un esprit entamé ou corrompu par le mensonge et l’affabulation, que lui reste-t-il de sa dignité « d’être de raison », le distinguant essentiellement du « mouton » ? « Je crois à Banamè, c’est tout… » n’est-ce pas là ta limite, jeune homme ?. Et c’est bien malheureux pour quelqu’un qui dit être « maîtrisat » ou je ne sais quoi d’en être là… C’est bien curieux. Veuillez suivre.
    Pr Pascaline GADJA

    RépondreSupprimer
  69. Si nous avons encore des chrétiens qui sont incapables de rendre compte de leur foi avec courage, incapables de la confronter aux exigences de la raison humaine sans en avoir peur ni se murer derrière un fanatisme fidéiste, qu’ils sachent que le « chrétien », ce n’est ni un borné ni un fanatique. C’est celui qui promeut la rencontre, l’amitié, le dialogue, est ouvert d’esprit et n’est pas obtus d’esprit comme les pharisiens. Le Père Césaire parlera ainsi du pharisaïsme comme « d’une psychologie », d’un « état d’esprit » à éviter. Que ne fut pas ma joie de réentendre que même Marie a vécu sa foi en toute lucidité ? Un obssédé mental est-il lucide ? Un fanatique est-il normal ? Celui qui dit « je crois à Banamè, c’est tout… », celui-là est-t-il encore récupérable ? Dans le meilleur des cas, gageons que c’est l’influence de quelque intérêt pécuniaire ou matériel qui oblige Marcel à jouer à ce jeu dangereux… Prions pour la paix de son âme. Petit, tu n’es pas obligé de me répondre. Mais si tu estimes nécessaire de me répondre, tâche d’éviter deux choses : Première chose : ne te mure plus en disant « je crois à Banamè, c’est tout… Que chacun reste dans son camp… ». Cela n’a aucun sens. Deuxième chose : évite de me balancer des affirmations gratuites et sans fondement ». Tu ne peux t’en sortir ainsi puisque c’est pour toi une solution de facilités. Je n’entends pas non plus me mettre à ton niveau pour engager avec toi des polémiques. Considère que je viens de te confier un exercice en tant que professeur « du haut de ma chair », puisque, au nom de la charité, j’ai l’obligation de construire un mental en déformation. Tu es jeune. Que ta jeunesse ne soit pas sacrifiée sur l’autel de la goinfrerie et de la cupidité. Bon courage à toi !
    Pr Pascaline GADJA

    RépondreSupprimer
  70. Le diable a toujours et infailliblement quelque chose de ridicule et d'extravagant. En voici la preuve:
    ""Au Bénin c'est dans un autre but qu'un fou s'est levé et s'est proclamé Pape. Mitre placée, non pas sur le crâne, mais vulgairement centro-céphalique, on le voit tout malade et dépaysé avec une cross dans la main droite. IL SINGE ET IL S'APPELLE, MATHIAS VIGAN, HONTE ET IGNORANCE SOUTENUES PAR LES OUVRIERS DE LA PRESSE, MARCEL KOGOGO, ET CLIQUE."

    Qu'est-ce que c'est triste! Merci à madame le Professeur Pascaline GADJA pour ces mises au point nécessaire en direction de notre ami Marcel, un vrai vendu.
    Karl

    RépondreSupprimer
  71. Il urge de dénoncer les faussaires de Dieu et de se méfier de leurs prophéties sulfureuses. Ils deviennent de plus en plus nombreux et les critères de discernement des esprits mis à notre disposition par le Père Césaire restent des atouts majeurs pour éviter de tomber dans leurs pièges. Banamè en est un exemple vivant et je voudrais demander au Père Césaire et au Père Moïse, pour notre formation, de nous développer davantage ces questions du discernement des esprits. Merci chers Pères.
    Cyrillia

    RépondreSupprimer
  72. Bonjour encore à tous ! Bon retour à Pascaline Gadja qui, dans sa manière de raisonner, me rappelle quelqu'un d'important qui, à un moment donné, ne voyait que des petits partout. Par ailleurs, elle croit qu'il suffit d'avoir des diplômes et une position sociale pour détenir l'intelligence des choses ! Jésus, jamais instruit, n'a-t-il pas tourné en ridicule les fameux docteurs de la loi de son époque, en menant avec eux des débats de fond et en ayant raison sur eux, eux qui, malgré toute l'épaisseur de leur savoir, n'avaient pas pu reconnaître en lui le Fils de Dieu?
    Comme je l'ai manifesté précédemment, Banamè est la solution à notre confrontation au monde actuel. Qu'on le croit ou non m'importe peu. Et, que chacun reste libre de ce dont il est convaincu. Si quelqu'un veut des débats de fond sur le Processus de Banamè, je lui propose de s'adresser au Secrétariat de Dieu Esprit-Saint Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo Adjalonlon Ma suhondo, ou de celui du Pape Christophe XVIII, pour prendre rendez-vous et pour faire étalage de toute son intelligence en ce qui concerne les questions théologiques. Moi, je poursuis ma route ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne réponse. Au moins toi tu respectes le choix des autres et tu invites à la paix malgré les aberrations et les insultes à ton égard. Jésus est venu et ils l'ont crucifié. S'il revenait aujourd'hui non seulement il sera crucifié mais également charcuté pour qu'on ne dise pas après qu'il est ressuscité. Marcel, si les gens qui te critiquent se retrouvent devant toi ils n’hésiteraient pas à te tuer car ils ont une certaines rage qui sort de leurs bouches et de leurs commentaires. Que Dieu te protège! Au Nigéria, c'est les chrétiens et les musulmans qui s’entre-tuent. Au Bénin,j'ai l'impression qu'une "grande guerre" se prépare au sein de l'église catholique. Verrons-nous les dirigeants de l'église et leurs fidèles prendre les armes pour massacrer leurs prochains qui ont voulu suivre la voie de Banamè? ou est passé cet amour qu’enseignent toutes les religions?

      Supprimer
    2. Bonjour et, merci, cher (chère) Ami(e). Je te prierais, à l'avenir, de bien vouloir faire connaître ton identité, de peur que tes messages ne soient plus validés. Merci d'avance ...

      Supprimer
  73. JE VOUS PARDONNE!

    Car au sommet de l'ignorance
    Où vous mène votre errance
    Il y a de l'incohérence
    Et de l'incompétence!

    Bien sûr! Qu'on s'enrage
    De votre dérapage
    En lisant vos pages!
    Mais sans faire du commérage
    Et sans perdre du courage!

    MARCEL, JUGEZ-EN!

    Qu'il vous souvienne que sur ce blog, des gens ont menacé de faire éclater une bombe à ABOMEY!
    Qu'il vous souvienne que sur ce blog, des gens ont menacé verbalement les Membres des autres confessions et religions.
    Qu'il vous souvienne que sur votre blog, on insulte des innocents!
    Qu'il vous souvienne que dans un passé récent, des fantassins ont attaqué des communautés en pleine célébration liturgique...
    Qu'il vous souvienne que sur ce blog, c'est les mêmes qui sont nombreux à poster des messages stupides et anonymes!
    Qu'il vous souvienne....
    Qu'il vous souvienne....
    QU'IL VOUS SOUVIENNE....
    P M K

    RépondreSupprimer
  74. Mon petit Marcel m'écrit:

    "elle croit qu'il suffit d'avoir des diplômes et une position sociale pour détenir l'intelligence des choses !"

    Jusqu'à preuve du contraire, jeune homme, vous avez royalement étalé vos propres limites et vos misères intellectuelles sur votre blog. Et comme toute personne avisée, je pense, sans abus de ma part, que je suis mieux placée pour vous les relever... Ce n'est tout de même pas avec vous que j'engagerai de débat, Marcel mon enfant, non pas parce que vous êtes mon enfant, mais tout simplement parce que vous n'avez pas les aptitudes requises pour une réflexion mûre et critique. Mais ce n'est pas pour cette remarque que je trouve nécessaire que je vous écris. Si je m'autorise à réagir ce soir, c'est juste pour relever une grave erreur que, par ignorance, vous avez encore postée . L'erreur, la voici:

    "Jésus, jamais instruit, n'a-t-il pas tourné en ridicule les fameux docteurs de la loi de son époque,..."?

    Faudrait-il écrire noir sur blanc dans les Saintes Ecritures que Jésus a été formé à lire la Torah comme tout bon Juif de son époque avant que vous ne déduisiez qu'Il est instruit et initié à l'école rabbinique, jeune homme? Je crois bien n'avoir lu nulle part dans les Evangiles que Jésus n'a jamais lu la Torah! Or pouvait-il lire ce texte pourtant pondu en hébreu - si je me trompe les Pères Césaire et Moïse me rectifieront- s'il n'est pas instruit et à la langue et aux commentaires des textes sacrés? Voir, jeune homme, avec quelle sagacité inouïe il citait les prophéties et les interprétait en les restituant dans leur contexte en spécifiant l'exact sens, sans les travestir ni les nier, jeune homme! Et que comprends-tu par cette déclaration des Evangélistes quand il dit au sujet du Christ: "Il grandit en taille et en sagesse"... Le mot sagesse qui, en grec, signifie, "sophia", penses-tu qu'elle est seulement réductible au simple art du savoir-vivre? Comme on dirait à des enfants "soyez sages"? En d'autres termes "soyez dociles"? Je voudrais supposer que tu as une juste notion du mot "sagesse", jeune homme...
    Et voilà encore que, sans vergogne aucune, tu balances l'une de ces affirmations gratuites et sans fondement dans lesquelles tu passes pour maître et pour lesquelles je t'avais portant mis en garde: Ce comportement, c'est le propre des paresseux qui se contentent du peu, des erreurs qu'ils tiennent pour de la vérité sans le moindre effort de culture et d'ouverture... Il te reste du chemin. Et rassure-toi! Tu nous donnes l'occasion de mieux penser notre foi. Bon courage!
    Pr Pascaline GADJA

    RépondreSupprimer
  75. Mon Frère Marcel, Comment allez-vous?

    Madame Pr Pascaline GADJA, a bien raison en vous affirmant que Jésus Christ n'était pas un "ignare" comme vous le suggèreriez tantôt!
    Pour mon mémoire de fin de cycle de Théologie à Saint Gall de Ouidah,
    j'avais fait :
    "L'ETUDE DE LA Judaïté DE SAINT PAUL DANS LA QUETE D'IDENTITE DE L'EGLISE NAISSANTE"
    Dans cette recherche qui me passionne encore aujourd'hui, j'étais soucieux d'étudier ce que l'Identité juive de Saint Paul a pu apporter à l'Eglise qui venait de naître et qui donc était à rechercher de sa propre Identité face au Judaïsme.

    Ce travail m'a appris que l'éducation juive tient compte du sexe et de l'âge de l'enfant. Un garçon est éduqué différemment par rapport à une fille.

    Ainsi avais-je noté que le petit garçon juif, devait apprendre, à l'âge de:
    2 à 05 ans: à lire la Torah
    10 ans : à étudier la Michna (répétition)
    13 ans : à observer les préceptes
    15 ans : à étudier le Talmud (commentaire de la Torah)
    18 ans : Peut ou doit se marier
    20 ans : doit poursuivre une vocation
    30 ans : doit prouver sa maturité
    50 ans : doit savoir donner de sages conseils
    60 ans : peut se considérer comme étant déjà un vieux.

    Et si celui-ci est le premier garçon ou fils unique, il doit apprendre le métier que son Père exerce.
    Nous pouvons affirmer sans nous tromper que Jésus Christ, pendant ses 30 Ans de "vie privée" a connu se cheminement, lui qui est semblable à nous en toute chose, excepté le péché! Lui, ce Fils du charpentier a dû fait l'Ecole Rabbinique, au point d'être appelé "Rabbouni", "mon Seigneur" dans le sens de : "mon Maître!"

    Imagez-vous que, si la Mère de Mozart avait su très tôt que son enfant deviendrait Musicien, qu'elle l'aurait inscrit à la plus grande Université de musique classique! A plus forte raison, une Mère Juive et tendre comme Marie, à qui l'Ange Gabriel et le Vieillard Siméon ont tout révélé au sujet de celui que sera son Fils. Tout son honneur, a été de faire de ce Fils de Dieu, un vrai "Homme de culture!"

    Ce qui émerveille chez Jésus, vrai homme et vrai Dieu, c'est la prise de conscience, le plus tôt possible de sa mission et de sa responsabilité au sein de son peuple. "L'Esprit du Seigneur m'a envoyé..." "Ce que je doit faire est déjà écrit dans le livre". Et il y correspondait à merveille.

    A tout cela il faut ajouter son "intelligence de Fils de Dieu" En répondant, avec acuité aux Docteur, dans le temple, on peut affirmer, "qu'il lisait sa Théologie, du ciel". Mais le savoir chez lui, n'était pas seulement divin, il est habillé de toute la richesse littéraire de la pensée juive. Jésus pouvait donc parler en parabole et utiliser des images de la vie ordinaire, telles que celles du Berger, du Semeur, du Pêcheur, du Maître de la maison, du Banquet, de l'héritage, des oiseux...
    IL N'ETAIT PAS UN IGNARE, NI UN PLAGIAIRE (PLAGIAT). Il ne faisait pas des affirmations gratuites.

    Tout compte fait, se comparer coûte que coûte à lui, pour se justifier, se révèle, (je dis) dans certains cas: UNE MALADIE, UNE SINGERIE!
    Mon Frère bon week-end hein!
    P M K





    RépondreSupprimer
  76. Comme je l'ai affirmé, personnellement, je n'entends plus m'exprimer sur le Processus de Banamè et, les faits m'en donnent raison : à travers votre poème, M. Moïse, vous faites des analyses qui vous arrangent. Dans le cas d'espèce, vous savez vous-même que l'amie qui, précédemment, avait parlé de "bombe" à Abomey, n'avait pas évoqué ce mot avec le sens premier que tout le monde peut imaginer, mais vous vous en servez comme si c'était le cas. Mais, merci pour un certain éclairage ; au moins vous, vous faites oeuvre utile.
    Du côté de Pascaline Gadja, envoyant ses apprenants lire l'évolution des débats sur ce blog, elle s'oblige à de la tonitruance, de quoi leur prouver qu'elle a un certain caractère de débat et de science. Qui a dit que Jésus était "ignare"? Relisez mon post! Voulez-vous me faire comprendre que vous confondez "non instruit" et "ignare"? Vraiment!

    RépondreSupprimer
  77. Ok, Marcel!
    Pardonnez-moi de réfléchir, pas seulement en Français, mais aussi en Arabe où le concept "Ǧāhilīyya", veuillez lire "Djahiliyya", transcription de « جاهلية » veut dire: "non instruit, ignorant, barbare, inculte, sans éducation, illettré, ignare....Païen...!

    Je sais, bien sûr que vous n'avez pas traité le Christ d'"ignare" et c'est pourquoi j'ai mis le concept entre griffes et parlé de "comme vous le suggèreriez"

    Any way, soyons d'accords que le Christ n'était pas un "non instruit".
    De plus, au tant que nous sommes configurés à lui à travers le Baptême et que lui-même s'identifie à nous à travers son incarnation, nous n'avons pas "toujours" le droit de nous comparer à lui en toute chose.

    Le jour de l'enterrement du Père Hyacinthe AG, du retour du séminaire de Djimè, après l'Absoute qui a suivi les Obsèques célébrées à Abomey, je fis un crochet à Banamè, croyant voir mon Frère et le saluer avant de retourner à Porto.
    Hélas, il était absent! Je fus quand même émerveillé d'avoir été reçu à l'entrée de la maison par un jeune homme d'entre 18 et 20 Ans.
    Pendant l'entretien fait à bâtons rompus, ce dernier se mit à comparer Mathias à Jésus persécuté et crucifié par les Scribes, les Pharisiens et les Chefs de Prêtres, tous ensemble représentés aujourd'hui par la Hiérarchie de l'Eglise.
    Ne voyez-vous pas que cet brave garçon a bien appris sa Leçon? Et combien de fidèles, innocents et vulnérables ne se laissent prendre dans ce même piège de fausse comparaison!

    Pour être convainquant, moi je crois que, le Discours de Sovidji doit changer de sujet. Sinon, il restera un Discours creux, qui se justifie par son origine qui s'apparente avec le zèle de Prêtres excommuniés, de Religieuses remerciées et de fidèles illuminés par un esprit mal discerné et tous ensemble "aigris" et non guéris de ce que l'Eglise est en droit de leur reprocher! Je n'insulte personne, loin de là. Ma prière est que chacun prenne conscience de sa responsabilité.

    Enfin, mon Frère, si chaque chrétien devait justifier ses bêtises par des éléments "mal choisis" de la vie du Rédempteur, croyez-moi, n'Eglise n'existera plus.
    Appelez Jésus: "Fofo", mais faites comme lui la volonté du Père et surtout n'oubliez pas de d'imiter Jésus dans sa "Kénose"!

    P M K ( à suivre)

    RépondreSupprimer
  78. Quant à l'histoire de la "BOMBE", tous nous devons savoir que nous sommes désormais dans un contexte "AUTRE" où, même si le Dialogue reste pour le moment impossible, il faut tout au-moins maîtriser "LA PAROLE" Et c'est d'ailleurs pour cela que j'ai écrit:

    "SERENITE"
    « Pour toi, le jugement de la sagesse, n’est pas le fruit d’une parole
    « Qui échappe comme un oiseau qu’on regrette d’avoir laisser s’envoler" (cf M N K, SERENITE)

    Quelqu'un m'a reproché de ne m'être pas prononcé sur la "fausse information" relative à la mort de Parfaite! Je conviens avec "tout homme de bonne volonté" que c'était une pure "bêtise!". Nous aurons le temps de vérifier d'où cette information est partie, mais laissez-moi vous dire que la TROISIEME GUERRE MONDIALE (que Dieu nous en épargne), sera la conséquence de nos animosités soutenues bêtement par la MASS MEDIA.
    J'imagine que vous avez suivi, l'histoire du Médecin qui s'est suicidé après la mort de Gérald BABIN. Même s'il ne se suicidait pas, ( le suicide, pourtant n'est pas chrétien), ce médecin était déjà "tué" par la presse qui aurait menti sur son compte. Et donc, sa mort réelle n'est que la conséquence de sa mort virtuelle. Voilà Marcel, vous les hommes de presse!

    PARFAITE est annoncée morte, alors qu'elle vivait! BETISE DES BETISES qui mérite son pardon. A sa place je ferais une lecture spirituelle de cette situation et en saisis l'occasion pour me préparer réellement à la rencontre du Seigneur!

    Mais, ma Sœur Parfaite,
    Avez-vous déjà tiré toutes les leçons de cette situation? Quelqu'un disait: " Quand vous perdez, ne perdez pas la leçon!" Bien sûr vous n'avez rien perdu, au contraire!
    Mais laissez-moi vous dire franchement que, voilà un exemple de ce qui peut arriver lorsqu'on s'investit soi-même, à annoncer tout le temps la mort des AUTRES, ou à la justifier par des révélations révoltantes!

    Une mort subite de Parfaite, n'arrangera rien! Dieu veuille qu'elle vive longtemps et longtemps pour mieux étudier ce qu'elle vit et ne plus s'y tromper. Qu'Il ne suffise pas d'une pêche miraculeuse pour diviser la famille...L'esprit de division n'est pas l'Esprit et n'est même pas un esprit SAIN. Je dis bien SAIN. Et pourtant l'Esprit Saint, Esprit d'unité peut apporter la DIVISION, mais dans l'UNITE ou pour UNIR.
    Salut, mon Frère!
    P M K

    RépondreSupprimer
  79. Bonjour Marcel. Avant d'entrer dans le vif du sujet pour lequel j'interviens, je m'en vais saluer le Père Moïse pour son éclairage sur des points d'ombre et sur des idées eronnées et préconçues de Marcel et des siens sur Dieu, l'Eglise, la foi... qu'ils trainent comme des boulets. L'ignorance est dogmatisée et professée en doctrine. Je félicite madame le Professeur Pascaline GADJA pour sa hauteur d'esprit. C'est très heureux quand on a affaire à des laïcs engagés et formés sur leur foi. Je m'en réjouis énormément. Je pense à tous ses amis, Jean Arno, Jean Larbitre, Jerôme et bien d'aures, défenseurs de la vérité. Je vous bénis.
    L'ignorance, disais-je, est dogmatisée et professée en doctrine. Pouvait-il en être autrement quand on pense illusoirement tout savoir sur sa foi, sur l'Eglise et sur Dieu? Et qu'il suffit de proposer au premier venu des idées erronées héritées sans doute d'une absence quasi totale de la fréquentation intelligente des Saintes Ecritures ou de commentaires sectaires et tendancieux pour penser connaître ce qu'on avance et s'autoriser même à tenir des discours sur des sujets qui vous échappent. De telles attitudes induisent le fondamentalisme et le fanatisme comme c'est le cas de Marcel et des siens, adeptes de Viscentia, aussi illuminée qu'eux. Les preuves d'incohérences répétées relevées jusque là ne surprennent pas et il en sera ainsi tant que l'empressement inconsidéré de faire de la surenchère soldera par des échecs, l'essence de Dieu qui est Amour niée, l'affabulation se réclamera de la Vérité qui a pourtant sa logique interne et irréductible au contre sens... Jamais on a parlé de démonologie chez nous qu'en ces jours-ci. Et c'est normal. Puisque c'est Dieu que nous annonçons et non le démon qui n'est qu'une créature, on ne peut en faire une préoccupation. Mais en même temps, il urge d'attirer encore et encore l'attention du peuple chrétien sur l'avènement des faussaires de Dieu ( comme c'est le cas de figure). Je reste convaincu que si des chrétiens, actuellement manipulés, avaient suivi des formations sur la façon dont l'Eglise discerne les esprits, beaucoup se retiendraient devant l'emballement des affabulations suscitées par les faussaires de Dieu. Aujourd'hui, de ceux qui ont suivi cette communication dont je m'en vais livrer l'extrait - c'était trois ans plus tôt avant le drame religieux de Sovidji- des témoignages me parviennent: "Mon Père, me confiait un participant, je n'aurais pas suivi cette communication et j'irais à Banamè"... Une autre de s'exclamer: "Quelle drôle de chance...". Eh oui, quelle drôle de chance. Cyrillia, en réponse à ta préoccupation, et pour les autres amis, je livre ici cet extrait. Le thème de la communication, c'est:

    "Le discernement des esprits par l'Église : Quelles en sont les procédures canoniques ?"
    Césaire

    RépondreSupprimer
  80. Prudence de l’Eglise et fragilités d’un peuple abusé
    L'examen critique de manifestations présentées comme des faits miraculeux révèle combien sont fragiles et fluctuantes les frontières qui séparent l'authentique expérience mystique et les prodiges l'accompagnant de toutes sortes de dérives et de contrefaçons favorisées par un engouement excessif pour le merveilleux et par la résurgence de déviations du sentiment religieux : il suffit d'évoquer le cas de mariophanies aussi contestées que celles de Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine, de témoignages aussi troublants que celui de Vassula Ryden. La question qui se pose à l'Eglise dans ces cas précis, comme en face de tout phénomène extraordinaire, n'est pas seulement celle de la gestion des événements, mais une question de discernement. De ce point de vue, l’Eglise n’est pas toujours comprise, sinon que traitée comme la première à infliger l’inquisition aux « mystiques » avant qu’une certaine science rationaliste, opposée à la foi, n’achève ce sale besogne. Pour bien de personnes, en effet, l’Eglise exprime de la « méfiance » vis-à-vis des phénomènes dits « mystiques » - qu’il faut pourtant distinguer de la vie mystique- tout simplement parce qu’elle jalouse ces âmes dites « favorisées » par Dieu ou bien que celles-ci la dérangent par ses vérités… Et pourtant, le problème est bien plus complexe.
    Alors, pourquoi des problèmes surgissent-ils presque systématiquement lorsqu'un nouveau fait d'apparition est signalé, lorsqu'un événement d'apparence miraculeuse est porté à la connaissance du public ? Assurément parce que, le plus souvent, on inverse la démarche d'approche du phénomène, en privilégiant la gestion, le sensationnel, le merveilleux au détriment du discernement. A vrai dire, cette démarche n’est pas toujours aisée pour le commun des mortels puisqu’elle implique une pluridisciplinarité qui lui échappe. Ce qui, à coups sûr, complexifie l’approche. Pour cette catégorie de personnes, souvent très nombreuses, tout phénomène surnaturel doit être tout bonnement « divin ». N’est-il pas surnaturel ? Elles n’entendent même pas qu’on dise le contraire au risque de vous lapider. Nous observons cette tendance au sacralisme outrancier dans bien de situations de déviations actuellement déplorées.
    En présence d’un évènement d’apparence miraculeuse comme la stigmatisation, la transverbération, les prophéties ou prédictions, les prétendues guérisons miraculeuses, les visions ou révélations... le démonologue ou le théologien, par exemple, ne s’en tient pas simplement au caractère matériel et historique de l’objet étudié ( évènement, médium, paroles pieuses ou non du prétendu mystique, prodiges). Ce qui l’intéresse d’abord, c’est la « source » qui inspire ou produit ce qui est qualifié de « divin ou miraculeux ». Il convient de bien retenir ce mot « source ». Car il couvre un champ aussi vaste que complexe où chevauchent et s’imbriquent parfois l’« humain », le « préternaturel » et le « surnaturel ». A ce stade encore, on distingue d’autres sources véritablement surnaturelles et cependant diamétralement opposées : c’est le divin et le diabolique. Examinons point par point ces différents éléments que le théologien désigne par « source d’origine du phénomène » en référence à la Parole de Dieu et aux signes affectés par l’objet étudié qui attire ou repousse selon le niveau de discernement. Veuillez suivre.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  81. Quand la source est de l’ordre de « l’humain » ou du « préternaturel ».

    Je développerai cette partie. Les autres points seront juste évoqués.
    Pour juger d’un phénomène mystique extraordinaire avec le maximum de sûreté, l’Eglise procède avec méthode ou de façon canonique. Il faut pour cela bien distinguer ces deux phases de l’enquête, très différentes l’une de l’autre : l’humain et le préternaturel.
    1° S’agit-il de phénomènes tout humains ? Ou bien au contraire de faits préternaturels ? Telle est la question primordiale à laquelle doit répondre la première phase de l’enquête mettant en œuvre des critères qui relèvent tous des sciences humaines : médecine, psychologie, critique des témoignages, métaphysique, etc... Si les hommes de science parviennent à démontrer qu’il s’agit de phénomènes morbides, ou d’une simple imposture, l’enquête pourra s’arrêter à ce premier stade. Ce souci d’authenticité a inspiré, par exemple, plusieurs enquêtes diligentées par l’Eglise pour la reconnaissance des stigmates de Pio de Pietrelchina. Il est même recommandé, pour une plus grande objectivité et crédibilité des résultats de l’enquête, que l’expert ne soit influencé par aucun facteur religieux et soit libre d’esprit. Doit-on songer à un athée ? Cette possibilité, dans certains cas, n’a pas été exclue. Pour apporter une certaine caution à ce souci légitime de l’Eglise, il me plait ici d’évoquer le cas de cette similitude étrange qui existe entre l’anorexie, une pathologie bien connue en médecine et l’inédie mystique.
    Du latin, inedia, ce phénomène est la privation absolue de toute nourriture, liquide ou solide. Elle se distingue du jeûne, et même de formes d'abstinence extrêmement sévères qui ont existé dans le monachisme primitif. Elle ne saurait être assimilée à l'anorexie dont les effets comme les causes cliniques sont radicalement différents. Le charisme de l'inédie mystique si excessif, contre-nature, puisse-t-il paraître, ne porte jamais la moindre atteinte à l'intégrité physique et psychique du sujet, non plus qu'à son équilibre spirituel. C’est, du reste, l’un des points clefs sur lesquels il se distingue de l’anorexie. Jean GUITTON cite le cas d’une Marthe ROBIN qui a passé plus de deux décennies d’inédie à se nourrir juste d’une hostie consacrée de quelques grammes . Ce phénomène mystique, comme tant d’autres, est perçu comme le signe de la divinisation commencée du corps humain qui échappe partiellement aux servitudes de sa condition corruptible par la présence en lui de l'Esprit de vie. N’est-ce pas vrai qu’à l’étape ultime, à l’Anastase, l’Homme vaincra la mort et le péché comme le Seigneur Jésus-Christ ?
    Une seconde question se pose si l’on a pu établir scientifiquement le caractère préternaturel des phénomènes étudiés, donc échappant aux lois de la nature et de la biologie.

    RépondreSupprimer
  82. Le post est signé de moi
    Césaire

    RépondreSupprimer
  83. Quand la source est de l’ordre de « l’humain » et du « préternaturel »

    2° Ces faits préternaturels sont-ils l’œuvre de Dieu ou de Satan ? Telle est la question décisive à laquelle doit répondre la seconde phase de l’enquête mettant en œuvre des critères qui relèvent cette fois de la seule science théologique. (...) A ce niveau où l’étude de la démonologie devient plus complexe, nous distinguerons plusieurs critères ou règles classiques de discernement des esprits que l’Eglise observe rigoureusement sans éteindre pour autant les œuvres de l’Esprit selon ce précepte de saint Jean : « Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. » (I Jn 4, 1).
    Premier critère : l’équilibre psychique du témoin. (...)
    Césaire

    RépondreSupprimer
  84. Deuxième critère : la véracité du témoin. (...)
    Troisième critère : les “ signes et prodiges ” qui prouvent
    l’intervention d’une cause préternaturelle. (...)

    Quand la source est de l’ordre « divin » ou « diabolique »
    C’est une leçon de l’histoire que les visionnaires qui font courir les foules, qui trompent durablement les théologiens, les évêques, les cardinaux, ne sont jamais de simples malades mentaux, ni même, oserais-je ajouter, de purs imposteurs. Le plus souvent, le déséquilibre psychopathologique et la simulation vont de pair avec une intervention diabolique plus ou moins forte, plus ou moins constante, plus ou moins ouverte. Sans quoi la comédie est vite démasquée ! Lorsque le doigt de Dieu n’est pas là, l’Esprit du mensonge conjugue habilement, de manière inextricable, ses propres “ prestiges ” préternaturels, avec les simagrées d’un psychisme plus ou moins délabré et les comédies d’une volonté perverse qui lui est secrètement livrée, ou pour le moins qui est tombée sous son terrible esclavage. (...) On distinguera aussi ici plusieurs règles de discernement que l’Eglise applique par principe de prudence.
    1. EXAMEN THÉOLOGIQUE DU MESSAGE, DES APPARITIONS
    ET DE LEURS CIRCONSTANCES
    Premier critère : la conformité à la Vérité divine.
    La règle de l’orthodoxie catholique ! (...)
    Deuxième critère : la conformité à la Volonté divine.
    La règle de l’obéissance. (...)
    Troisième critère : la conformité à la Sainteté divine.
    La règle de la convenance surnaturelle. (...)
    2) L’EXAMEN THÉOLOGIQUE DES FRUITS SPIRITUELS
    On connaît l’avertissement de Notre-Seigneur : « Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans sont des loups rapaces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. » Cette règle évangélique, dans sa simplicité, est évidemment le critère absolu. (...) Mais encore faut-il savoir apprécier justement la bonne ou mauvaise qualité des fruits spirituels constatés. Dans nos temps d’aveuglement et de désorientation diabolique, beaucoup prennent, hélas ! le mal pour le bien et un poison subtil pour une nourriture saine et bienfaisante.
    la conformité au bien général de l’Église.
    La règle de la fin spécifique poursuivie...

    Je m'en tiens là.
    Je rappelle que cette communication dont je donne ici l'extrait a été donnée trois ans avant le drame actuel de Sovidji. Après plus de 2000 ans d'histoire, l'Eglise a rencontré tous les cas de figure d'impostures et d'affabulations démoniaques. Plus rien ne lui est étranger. C'est d'ailleurs pour cette raison que je demande à nos amis de Banamè et à Marcel de calmer leurs ardeurs. Comme vous, il y a d'autres sectes de type trentin et à caractère chiliaste comme vous qui existe. Plus intéressante fut cette déviation du théologien Léonardo Boff dont les égarements peuvent trouver un écho favorable chez vous à certains égards. Vous pouvez, si vous n'aviez pas encore songé, recourrir à lui pour tenter de justifier vos illuminations. Juste pour dire que l'Eglise vous regarde avec beaucoup de tendresse et vous invite à murir. C'est dommage que ce petit Bénin devienne la plaque tournante d'une secte d'une telle nature et qui, curieusement, s'accroche encore à l'identité d'être catholique. Or, elle rejette une telle identité. Il semble même que bientôt vous fabriquerez d'autres bouffons de scène appelés des "cardinaux". mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Saissisez ces occasions de formation comme une chance et devenez plus chrétiens.
    Bon week end.
    Césaire




    RépondreSupprimer
  85. Merci Abbé.
    Cyrillia

    RépondreSupprimer
  86. bonsoir à tous!
    Je constate malheureusement que Marcel reste définitivement fermé au dialogue et rend infructueuses pour lui toutes nos tentatives de sauvetage. Mais la charité chrétienne étant la plus grande des vertus que nous recommande le Christ, nous n’allons pas baisser les bras.
    Marcel, moi je n’ai pas l’intention d’insulter ni ton guignol de pape, ni ta soi disant dieu esprit saint, parce que si je devrais le faire tu n’auras plus le courage de nous écrire.
    Une question Marcel : étais-tu si ignare et borné ou bien c’est « parfaite » qui a mélangé ton cerveau ? Tu as visiblement du mal à comprendre le français qui se parle sur ton blog, ou alors tu fais exprès? Je te recommande de prendre sur toi un dictionnaire pour vérifier les mots que tu ne comprends pas, et lire également des bouquins sur l’histoire de l’Eglise. Ta connaissance de la sainte bible laisse aussi à désirer. Vu tous ces paramètres, discuter avec toi n’est pas facile.
    Mais nous allons continuer à t’instruire jusqu’au jour où ton dieu esprit saint te lancera elle-même à la figure : « Marcel, tu es con ! ». Alors là peut être tu te rendras à l’évidence et tu rebrousseras chemin.
    Oui Marcel je te le redis Vicentia se moque actuellement de toi, car elle sait que tu fais fausse route. Un jour, comme elle sait d’ailleurs le faire avec son auditoire, un jour elle te diras « marcel tu es con ! » si elle ne l’a pas encore dit ! dis aussi aux autres guignol d’apôtres et consorts qu’un jour elle vous le dira à tous et à chacun en particulier, si elle ne l’a pas encore fait. Elle vous manipule et vous soumet sous son joug piteux et délabrant pour vos âmes. Vois dans quel état tu te trouves. Tu fais pitié Marcel !
    J’invite nos amis à prier pour toi et demander à Dieu te t’accorder sa grâce afin que cet esprit qui te malmène te colle la paix et libère ta capacité de discernement.
    Je remercie au passage tous les amis et les abbés Moïse et Césaire. Ne vous découragez pas, car même si cet homme Marcel semble têtu et aveugle, de nombreuses âmes de passage sur ce blog se détournent déjà de cette maudite colline. Que Dieu vous bénisse abondamment.
    Sophie

    RépondreSupprimer
  87. Marcel une fois encore je t’invite à faire l’effort de sortir de cette ornière. Je suis convaincue que tu vaux mieux que ça et tu as de la valeur aux yeux de Jésus Christ.
    Même si comme une autruche tu refuses de voir la réalité en face et que tu te caches le visage, combien de temps tu résisteras encore au Christ ressuscité qui se tient à ta porte et qui veut juste que tu l’écoutes? A quand remonte ta dernière communion à l’Eucharistie ? Crois- tu trouver Dieu en dehors de ce Beau Sacrement? Tu affiches allègrement le programme de votre pâque et tu ne te surprends pas de l’absence d’adoration de la sainte hostie? Tu te dis toujours chrétien catholique?
    Jésus christ te rappelle ceci : « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et moi je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraie nourriture et mon sang vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. Et comme le Père qui est vivant m’a envoyé et que je vis par le Père, ainsi qui me mangera vivra par moi » ( Jean 6, 51-57)
    Voilà pourquoi Jésus Christ est venu sur terre, il a accepté de mourir pour se donner à nous afin que nous ne périssions pas mais que nous ayons la vie éternelle. Déjà même au cours du dernier repas avec ses apôtres, il leur a révélé que le pain et le vin sur lesquels il a prononcé sa bénédiction représentent son corps et son sang : « il prit le pain, rendit grâce, le donna à ses disciples en disant, ceci est mon corps livré pour vous….., il prit la coupe rendit grâce et le donna a ses disciples en disant ceci est mon sang, le sang de l’alliance qui sera versé pour vous……vous ferez cela en mémoire de moi.» ( 1 Co 11, 23-29)
    Si parfaite est véritablement l’Esprit Saint, qui procède du Père et du Fils et qui reçoit avec le père et le Fils même adoration et même gloire, ne penses- tu pas qu’elle devrait se conformer au mémorial du Christ que nous catholiques célébrons et adorons à la Pâque? Nulle part dans votre programme pascal vous ne célébrez le corps glorieux du Christ sous les apparences de la sainte Hostie. On vous fait tourner en bourrique en vous faisant croire aux passages de : marie, fofo jésus certains saints et consors….Cela ne t’a pas dérangé? C’est de ça que vous avez besoin ? vous ne voulez pas la vie éternelle garantie par le Christ? Qui as-tu adoré pendant ces trois jours sur la colline? Le sais-tu vraiment ? Qui est ce soi disant dieu que vous adorez a sovidji ? le connaissez vous vraiment? Hum… parfaite. Tcho mi kinklin bo.
    sophie

    RépondreSupprimer
  88. Dans mon premier post je te disais que parfaite rie de toi et de tous les autres. Tu sais pourquoi ?
    Parfaite sait très bien qu’elle est contre Jésus Christ. Elle sait qu’elle venue semer la confusion et la mort parmi les soi disant amis de Jésus christ. Elle sait surtout que si jamais elle mange ou boit le corps et le sang du Christ elle boit sa propre condamnation et se rendra coupable envers le sang du Christ. Elle ne peut tenir devant la Sainte Hostie, elle en est indigne et son stratagème sera très vite démasqué. Sinon qu’elle nous prouve le contraire !!! A l’Ascension et à la Pentecôte ce sera encore parfaite, parfaite et rien que parfaite que vous adorerez et que vous applaudirez. Tu ne vois toujours pas ton égarement? Sur cette colline vous adorez parfaite et non le dieu révélé en Jésus Christ que les chrétiens catholiques adorent. Elle le sait et se fout de vous tous qui la suivez.
    Pour l’amour du ciel rebrousse chemin, Marcel. Rebrousse chemin avant que tu ne subisses toi et tes compagnons les conséquences de votre absurde obstination. Le loup « parfaite » est entré dans la bergerie, déguisé en agneau pour tuer les brebis avides de miracles et de merveilleux. Ce loup déguisé en agneau a séduit le pasteur Mathias qui a changé aussitôt la mélodie que le Maître Jésus lui a enseignée. Cette mélodie qui ravivait vos cœurs, vous gardait en sureté près des eaux paisibles et des verts pâturages, aujourd’hui vous ne l’entendez plus, vous ne la reconnaissez plus et vous suivez comme des moutons de panurge un agneau de perdition en bèlant bêtement vers les sentiers de la mort : béééééé parfaite parfaite parfaite. Même si le pasteur Mathias a perdu la raison, vous autres vous avez encore la chance de voir dans cette même bergerie les autres brebis vous suppliant par mille et une manières de faire marche arrière. Avez-vous aussi perdu la raison?
    Soit tu es avec Jésus Ressuscité et tu l’adores dans sa présence dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie, et tu peux te proclamer chrétien catholique ; soit tu renies Jésus ressuscité et tu adores daagbo, et tu te trouves un autre nom digne de daagbo.
    Fais ton choix. Il ne faut pas salir injustement l’église catholique en vous référant aux dérives de certains prêtres défroqués. Il ne faut pas prétexter nettoyer cette même église en traitant de « non instruit » son fondement même : Jésus Christ.
    Marcel, Jésus t’aime d’un amour d’éternité et dans sa Miséricorde, il te pardonnera. Arme toi d’humilité pour répondre à l’humilité de Dieu et reviens au bercail. Souviens du retour de l’enfant prodigue.
    Maintenant si toi et ta bande vous choisissez parfaite, et ben allez en colloque et trouvez vous un autre nom digne de daagbo. Alors ce sera plus courageux et responsable de votre part.
    sophie

    RépondreSupprimer
  89. Bonjour et, merci pour tous les posts ! Serein, je continue ma marche ; elle est initiatique. Si voulez vraiment parler, allez jusqu'au bout et, c'est ce que je fais, tout en vous écoutant tous ! Merci d'avoir pitié pour moi, merci de respecter ma route, vous qui avez déjà tout compris, merci de respecter mon cheminement avec Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo Adja lonlon Ma su hon do. Merci pour tout !

    RépondreSupprimer
  90. Pour finir j'invite tous les catholiques qui trainent encore dans les environs de parfaite, a retourner sans honte sur leurs paroisses rencontrer les pères, se confesser et recevoir l’Absolution. Nous sommes tous pécheurs et tous autant que nous sommes avons droit à l’erreur. Mais persister dans l’erreur est la chose la plus insensée qui soit. Elle ne mène jamais à bon port.
    Le ciel tout entier se réjouit de la repentance et de la conversion d’un pécheur. N’ayez pas honte et revenez vers Jésus Christ. Il vous attend les bras grands ouverts. Il y aura des torrents de joie qui sortiront du cœur de Dieu pour couler sur votre âme fatiguée et malmenée par l’esprit parfaite. Jésus Christ cheminera personnellement à vos côtés pour vous rétablir et solidifier votre foi. La grâce de la foi c’est lui qui la donne. Quant aux catholiques qui ont su tenir fermes et ceux qui ont déjà fait la démarche de retour, Jésus vous encourage vivement à vous armer des armes de Dieu pour demeurer en état de veille permanente. Le Diable est un adversaire coriace toujours aux aguets. Il profite de nos faiblesses de nos paresses de nos instabilités pour attaquer. Ne lui donnez jamais l’occasion de vous avoir et redoublez d’ardeur dans la prière et la digne fréquentation régulière des sacrements de l’Eucharistie et de la réconciliation. La prière quotidienne d’offrande de soi, de confiance en Jésus sauveur, prière d’action de grâces et méditation quotidienne de la parole de Dieu sont nos principales armes. Recherchez Dieu dans le silence de votre cœur et dans la contemplation du Saint Sacrement invoquez l’Esprit Saint. Dieu seul et rien d’autre en dehors de lui. Quelque soit les épreuves quelque soient les problèmes, souvenez vous toujours de ceci : Dieu est Miséricordieux et ne reste jamais sourd a l’appel de celui qui met toute sa confiance en lui. Invoquez -le nuit et jour d’un cœur sincère sur votre lieu de travail, votre école, au marché etc….
    Oui chers amis ne vous leurrez pas la vie chrétienne est semblable a un marathon. Elle nécessite entrainement quotidien et persévérance car la récompense qui en découle fait fuir le démon qui enrage de nous faire tomber puisque lui il est déjà condamné à mort par Jésus Christ.
    Sans la persévérance, nous serons semblables aux gens aux bords du chemin qui dans l’effervescence du moment ont accueilli le Christ mais n’ont pas pu porter du fruit parce que la terre n’était pas profonde (cf parabole du semeur). Pour que la terre de nos cœurs soit féconde à l’œuvre de l’Esprit nous devons la sarcler, la bèchez, la remuez , désirer toujours Jésus et lui seul ; alors par la puissance du Saint Esprit, il établira sa demeure en nous. Comme le cep et le sarment nous serons unis et rien absolument rien ne peut constituer un obstacle à notre épanouissement spirituel. Car jésus vaincra pour nous et en nous tous nos combats.
    Que sa grâce nous accompagne et nous fortifie davantage !
    sophie

    RépondreSupprimer
  91. Cher ami Marcel, tu parles de « chemin initiatique ». Est ce que tu sais ce que cela veut dire même?
    A sovidji on t’inculque déjà les expressions ésotériques? Il n’y pas de chemin initiatique chez les catholiques !!!!! Le Chemin, la seule Vérité c’est JESUS CHRIST et tout est fait au vu et au su de tous au grand jour. Il est la Lumière du Monde et aucun chemin initiatique n’est nécessaire pour le voir et le rencontrer. La lumière est toujours reconnaissable dans les ténèbres il n’y a pas d’autre chemin. Il EST et puis c’est tout. Non lintamin kpédé!Ton chemin initiatique c’est pour aller où ? dans les abîmes des ténèbres oui ! Quel chemin veux- tu trouver dans le noir bèlant béééééééé parfaite parfaite? pfff
    En dehors de Jésus Christ tu fais fausse route. Ton chemin initiatique te mènera à la mort et non à la vie éternelle. Va voir tes acolytes et trouvez un nom à votre secte. Le Catholique ne connaît pas de « chemin initiatique ».
    Je respecte ton choix mais je ne tolère pas que tu continue de te dire chrétien catholique. Changez rapidement de dénomination au risque de vous voir intenter des procès pour faux et usage de faux, usurpation d’identité digne de délinquants et des bandits.
    Sauvez votre honneur pendant qu’il est encore temps !!! c’est si compliqué de trouver un nom qui soit à votre image ? franchement nou non djro mi taoun. E kan mi
    sophie

    RépondreSupprimer
  92. Chers amis dans le Christ, en ce dimanche des vocations, nous célébrons le Christ Bon Pasteur. Que les brebis qui savent reconnaître la voix de Jésus le Bon Pasteur, unissent leurs prières et les apportent au pied de sa Croix. Prions pour les âmes en perdition, et prions également pour nous même. Unissons-nous à l’Âme Douloureuse du Christ Souffrant et mourant éternellement de soif pour le salut du plus grand nombre.
    Il y va de notre responsabilité à tous. Que par le secours de sa sainte grâce, qu’il révèle a chacun de nous sa vocation particulière et qu’il nous donne la grâce de l’accepter et de l’accomplir pour la gloire de son Nom. Il connaît ses brebis et ses brebis le connaissent et entendent sa Voix.
    Marcel nous qui avons tout compris, comme tu le dis, nous prierons le Bon pasteur pour qu’il t’aide aussi à comprendre ce qui se passe exactement a banamé. Charité nous y oblige.
    sophie

    RépondreSupprimer
  93. cela fait un bail que je suis les interventions sans réagir. Mon silence est prière. Prière pour tous, prière pour chacun, prière en particulier pour marcel et les autres.

    Puisse le Christ ressuscité suppléer à nos faiblesses et présenter nos prières au Père pour le salut du monde. le phénomène banamé passera, mais des âmes y laisseront malheureusement leurs peaux. Une âme coûte cher,ne baissons pas les bras Jésus lui même ramenera au bercail les plus têtues. Si vraiment elles lui ont été données par le Père, aucune ne sera perdue. Mais pour y arriver il a besoin de toi, de moi de nous tous. Brisez les verrous de la peur et témoignez de Jésus partout ou besoin sera. Il sera l'ennemi de vos ennemis et l'adversaire de vos adversaires et vous accordera tout ce que votre coeur désire.
    fraternellement
    sophie

    RépondreSupprimer
  94. UN « HISTO-RIEN » N’EST PAS UN HISTORIEN !

    Mentir pour se justifier,
    Inventer pour défier,
    C’est la norme
    De certains hommes.

    La contradiction
    Les met en compilation
    De faits magiques
    Qu’ils prennent pour « magnifiques ! »

    Puisque disent-ils
    Avoir lié Dieu dans leur fil,
    Ils présentent un profile
    De zélateurs stériles !

    S’il est vrai que, « ce ne sont pas ceux qui ont vécu
    L’histoire qui l’écrivent, mais ceux qui l’auront perçue,
    Et que la première génération ne peut rien contre la dernière »
    Il faut tout de même rompre avec la pensée précaire et primaire.


    Visons la SOLIDITE,
    Dans la recherche de la VERETE !
    Ton Histoire, c’est Ton "histoire"
    Je n’en fais pas objet d’interrogatoire.


    La foi ne conduit pas au musée de la Démagogie
    Ni elle ne sert de pilier à la Mythologie !
    Ce que je fait de la foi d’autrui est déjà le miroir de la mienne.
    La foi d’un homme est la clé de sa vie quotidienne.


    Lorsqu’une révélation contredit la REVELATION,
    N’avons-nous pas appris qu’elle n’est qu’une « vélation ? »
    Elle affirme tout , dogmatise tout, mais ne démontre rien
    Si ce n’est que de s’improviser son propre « histo-rien! »

    « HISTO-RIEN N’EST PAS HISTORIEN »

    Moïse Noukpo KOUMAKPAI
    Rome Ottavia, 21/04/2013

    RépondreSupprimer
  95. MARCEL VOUS AVEZ DIT;

    "...à travers votre poème, M. Moïse, vous faites des analyses qui vous arrangent."

    ET JE VOUS DONNE RAISON.
    Mais il s'agit moins d'analyses qui m'arrangent que d'analyses qui me rangent et me "rongent".

    Car je n'ai jamais pu rien écrire au-delà de l'inspiration. Il y a un pourcentage important qui doit venir de l'inspiration sinon ce qui est écrit ne puis Pas être appelé "Poème" Et d'ailleurs, je me demande si j'écris déjà des poèmes. Si j'en étais convaincu, depuis le Séminaire de PARAKOU, j'en aurais déjà publier des recueils.

    Je reconnais seulement que je subis le coup de l'inspiration et de leurs circonstances que j'aurais aimé escamoter pour "fouetter d'autres chats!"

    Les circonstances qui m'ont conduit à écrire "SERENITE", sont très personnelles et m'obligent à me ranger plutôt que de m'arranger. SEIGNEUR DONNE-MOI LA SERENITE, CELLE-LA MEME QUE TU AS EUE DEVANT TES BOURREAUX ! "

    Enfin, les circonstances qui m'ont conduit à écrire :"UN « HISTO-RIEN » N’EST PAS UN HISTORIEN ! " partent des méchancetés racontées sur le site de sovidji contre l'actuel Archevêque de PARAKOU.

    En effet, mes frères de la soi-disant secrétairerie, ont été loin et très loin. Pas seulement dans la forme de ce qui est écrit, mais également dans le fond.
    A-t-on besoin vraiment d'histoires ou d'Inventions sorcelleresques? Toute chose qui dit beaucoup de choses sur ceux qui en parlent.
    Certaines paroles fonctionnent comme des cendres qui suivent ceux qui les jettent dans la nature.
    En tout cas il a fallu que nous cédions à l'Inspiration qui dit:

    Qu' "UN « HISTO-RIEN » N’EST PAS UN HISTORIEN !

    "Mentir pour se justifier,
    "Inventer pour défier,
    "C’est la norme
    "De certains hommes.

    "La contradiction
    "Les met en compilation
    "De faits magiques
    "Qu’ils prennent pour « magnifiques ! »

    "Puisque disent-ils
    "Avoir lié Dieu dans leur fil,
    "Ils présentent un profile
    "De zélateurs stériles !

    "S’il est vrai que, « ce ne sont pas ceux qui ont vécu
    "L’histoire qui l’écrivent, mais ceux qui l’auront perçue,
    "Et que la première génération ne peut rien contre la dernière »
    "Il faut tout de même rompre avec la pensée précaire et primaire.


    "Visons la SOLIDITE,
    "Dans la recherche de la VERETE !
    "Ton Histoire, c’est Ton "histoire"
    "Je n’en fais pas objet d’interrogatoire.


    "La foi ne conduit pas au musée de la Démagogie
    ""Ni elle ne sert de pilier à la Mythologie !
    Ce que je fait de la foi d’autrui est déjà le miroir de la mienne.
    "La foi d’un homme est la clé de sa vie quotidienne.


    "Lorsqu’une révélation contredit la REVELATION,
    "N’avons-nous pas appris qu’elle n’est qu’une « vélation ? »
    "Elle affirme tout , dogmatise tout, mais ne démontre rien
    "Si ce n’est que de s’improviser son propre « histo-rien! »

    « HISTO-RIEN N’EST PAS HISTORIEN »

    Moïse Noukpo KOUMAKPAI, in "UN « HISTO-RIEN » N’EST PAS UN HISTORIEN !"

    En tout cas, Marcel, ma foi à moi ne se nourrit pas d'histoires drôles racontées pas des ANCIENS SORCIERS convertis, mais de la bonne soupe de la raison.
    P M K

    RépondreSupprimer
  96. Correction: "ce que je fais"
    P M K

    RépondreSupprimer
  97. "Lorsqu’une révélation contredit la REVELATION,
    N’avons-nous pas appris qu’elle n’est qu’une « vélation ? »
    Elle affirme tout , dogmatise tout, mais ne démontre rien
    Si ce n’est que de s’improviser son propre « histo-rien! »"

    Qu'est-ce que c'est bien dit Père? Le phénomène de Banamè révèle bien que certains de nos chrétiens, pseudo chrétiens plutôt,ne comprennent rien à cette vérité de la Révélation. La même remarque du côté de la différence entre révélation privée et Révélation publique close depuis la mort du dernier Apôtre Jean. Parlant de Matthias, notre confrère, d'aucuns continuent de s'étonner qu'un prêtre censé avoir étudié la métaphysique au grand séminaire puisse s'en tenir à un phénomène supposé étrange sans en aller aux causes premières... De là, ils concluent: soit il est "adombré" soit il est débile. Etre possédé par un esprit démoniaque ou être malade mentalement, ce sont deux choses différentes quoique le psychisme de la victime restent le seul lieu où affections névrotiques et infestations spirituelles chevauchent et s'imbriquent les unes dans les autres.

    Un confrère pousse loin la réflexion en avançant l'hypothèse d'une affection de mythomanie chez Vigan, notre frère, avant de conclure à une infestation spirituelle que traduisent les signes de l'obstination dans l'erreur, de désobéissance et de ridicule.
    A suivre
    Césaire

    RépondreSupprimer
  98. Si chaque prêtre devrait déifier ces possédés ou malades capables d'agir surnaturellement sur tel ou tel autre objet, de changer des voix, des timbres, de parler plusieurs langues, de faire des prédictions ou "révélations" voire d'opérer parfois des "guérisons instantanées"... - puisque ce sont des cas qui existent actuellement- je pense que le Bénin serait rempli autant de "parfaite". Si chaque prêtre, comme Matthias, devrait prendre au sérieux toutes les révélations, tantôt d'apparence "sensée" tantôt stupides, de tous les possédés ou malades qui viennent à eux, je pense que le Bénin ne finirait pas de compter les "parfaite" qui pulluleraient nos paroisses... Si chaque prêtre doit s'extasier devant des coups de charme de ces possédés qui, qouique possédés, vous donnent la preuve supposée de leur non
    possession démoniaque par des actes de guérison " miraculeuses" qu'on leur attribue ou dont l'on est soi-même témoin parfois, je pense que tous nos possédés seraient déjà déifiés sans autre forme de procès... Je ne parle pas de ces mystiques supposés à qui on attribuait révélations privées et prodiges et qui, par la suite, se sont révélés de vrais oppressés démoniaques. Des cas existent. Dans l'histoire de l'Eglise, puisque je peux donner nommémment cet exemple sans mettre en péril qouique ce soit, il y a un célèbre cas: c'est celui de la soeur fransciscaine Madeleine de la Croix de Cordoue qui trompa théologiens, prêtres, évêques, cardinaux alors que d'aucuns la prenaient pour une sainte; d'autres, la déifiaient carrément. Attention!
    Césaire

    RépondreSupprimer
  99. Retournons à la source des révélations privées. Dans l'incapacité manifeste de déduire sans examen sérieux, on retourne aux signes révélant qu'il s'agit d'une cause divine ou non. La problématique de la thèse que nous avons soutenue jusque là se situe là. Et aucun expert, spécialiste de ces questions ne peut contredire la démarche.
    Il se trouve que ceux que Vigan a emballé par son histoire de "Viscentia dieu esprit saint ou dieu créateur" sont encore à une étape rudimentaire de la croyance - je ne dis pas "foi"-. A la rigueur, on peut concéder l'idée qu'ils détiennent "une foi de charbonnier". Mais ce n'est qu'une concession généreuse. Il se trouve que, n'ayant pas bien assumé leurs croyances traditionnelles, ces victimes de l'imposture de Banmè-Sovidji projettent sur la fille déifié par notre confrère l'image d'un dieu ancestral à qui on fait recours pour concilier ses faveurs; mais qu'on tient en même temps en respect. Car ce dieu peut sévir dur, châtier en cas de manquementà son égard. Qu'on leur dise que ce n'est pas cela le christianisme, cela leur paraît de la pure fanfaronnade... Car enfin ils ont trouvé un dieu chrétien à l'image des dieux du panthéon vaudon dont ils gardent encore une certaine nostalgie native si Banamè-Sovidji n'est pas un synchrétisme recupéré autrement au plan de la foi chrétienne... Pur hellénisation des Saintes Ecritures qui devrait aboutir à la rédaction gnostique des évangiles apocryphes... Banamè_Sovidji, chers amis de l'outre mer, c'est le retour du néopaganisme à couleur africaine et plus particulièrement béninoise.

    Les adeptes ne sont nullement à ce niveau de culture et de débat. Ils sont sincères dans leur naïeveté. Les mobiles historiques ou socio-religieux qui alimentent le phénomène sont de temps en temps épinglés, non comme des facteurs temporaires et extérieurs à la vraie tare spirituelle que le phénomène met au jour, mais comme objet de polémique.
    Une dernière remarque pour finir cette analyse demandée par des amis: La haine et le rejet de l'Eglise n'empêche pas cependant les adeptes de s'inscrire dans la logique du calendrier grégorien qui prévoit les dates des solennités de l'Eglise universelllemnt célébrées. Ils insultent les Papes qu'ils traitent de terrestres, mais ils adoptent leur fêtes liturgiques aux mêmes dates que l'Eglise comme la Pâques et la Pentecôte... L'incohérence entre le dire et le faire s'étend à d'autres exemples et révèle la nature ridicule et infantile du phénomène qui, cependant, interpelle sur le niveau de foi actuel de nos chrétiens au Bénin.Fin
    Césaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Père C,
      En tout cas il faut avoir le VODOUN dans le cœur pour accepter de suivre ces gens-là. Vraiment ce que j'ai lu sur le site de sovidji n'attire pas sur ces auteurs la louange d'un vrai Chrétien.
      Ces cendres de paroles empoisonnantes qu'ils éparpillent dans mon Pays les suivent et font leur propre honte.
      Bonne chance à qui leur confie sa foi et sa vie!
      P M K

      Supprimer
  100. A coups sûr, Père, "Ces cendres de paroles empoisonnantes qu'ils éparpillent dans notre Pays les suivent et font leur propre honte.".

    Je publie ici l'intégralité de mon dernier post. Cela permet une réflexion plus approfondie des phénomènes paranormaux qui, jusque là, séduisent les nôtres, suscitent leur curiosité... Mais ils en restent malheureusement là, sans aller en profondeur et sans être critique. Doit-on exiger d'eux qu'ils soient autrement prudents et critiques face au merveilleux s'ils ne disposent d'aucune ressource pour relativiser ce que l'ignorance les pousse à dogmatiser et à tenir pour vérité absolue? Développer un sens critique suppose forcémemnt qu'on est informé et formé, qu'on a une vue large des choses et qu'on ne se réduit pas à un seul angle qu'on tient pour l'unique et l'absolu dans l'approche d'un sujet... Cette attitude recommandée dans d'autres domaines de connaissance est plus que nécessaire ici. Autrement l'étroitesse d'esprit conduit au port de la vélation et des dérives répétées du sentiment religieux comme c'est le cas sous nos yeux.

    "Lorsqu’une révélation contredit la REVELATION,
    N’avons-nous pas appris qu’elle n’est qu’une « vélation ? »
    Elle affirme tout , dogmatise tout, mais ne démontre rien
    Si ce n’est que de s’improviser son propre « histo-rien! »"

    Qu'est-ce que c'est bien dit Père? Le phénomène de Banamè révèle bien que certains de nos chrétiens, pseudo chrétiens plutôt,ne comprennent rien à cette vérité de la Révélation. La même remarque du côté de la différence entre révélation privée et Révélation publique close depuis la mort du dernier Apôtre Jean. Parlant de Matthias, notre confrère, d'aucuns continuent de s'étonner qu'un prêtre censé avoir étudié la métaphysique au grand séminaire puisse s'en tenir à un phénomène supposé étrange sans en aller aux causes premières... De là, ils concluent: soit il est "adombré" soit il est débile. Etre possédé par un esprit démoniaque ou être malade mentalement, ce sont deux choses différentes quoique le psychisme de la victime restent le seul lieu où affections névrotiques et infestations spirituelles chevauchent et s'imbriquent les unes dans les autres.

    Un confrère pousse loin la réflexion en avançant l'hypothèse d'une affection de mythomanie chez Vigan, notre frère, avant de conclure à une infestation spirituelle que traduisent les signes de l'obstination dans l'erreur, de désobéissance et de ridicule.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  101. Je parlais de "source" dans un post précédent. Le mot "source", très scientifique d'ailleurs, n'est pas appliqué à la Révélation Positive. Car il s'agit ici d'une Autocommunication historique et graduelle de Dieu à l'homme dans le temps et dans l'espace. Il est Lui-même la Source. Et point n'est besoin d'aller chercher d'autres sources en dehors de sa Parole éternelle pleinement et difinitivement Révélée dans la Personne de Jésus-Christ. Mais, dès lors qu'on à affaire à une révélation privée, présupposant un médius,les "Dieu m'a dit..." ou les "Je suis...", -l'article défini seulement applicable au mot "Révélation" R majuscule cédant ainsi à l'article indéfini seulement admis pour accompagner l'usage du mot "révélation" r minuscule- la perspective d'approche change radicalement. Avant que Vigan ne proclame la déité supposée de sa "patiente" Viscentia, il a dû se résoudre, tenons le pour des postulats, à des faits
    métapsychiques supposés étranges, surnaturels ou peu ordinaires: des guérisons miraculeuses? Peut-être. Des prédictions pour l'avenir qui se sont révélées vraies par la suite? Peut-être. Des soulagements supposés ou vrais chez des adeptes? Soit... Seulement, du point de vue de la métaphysique, tout phénomène préternaturel reste phénoménologiquement des manifestations d'une cause. La cause peut être clinique; elle peut être paranormale; elle peut être proprement surnaturelle. Mais l'ambivalence des causes premières d'un phénomène "surnaturel" n'autorise jamais, pour mesure de scientificité, de conclure à une cause divine. Un phénomène de stigmatisation, par exemple, peut être cliniquement déclenché sous hypnose. Et c'est à tort qu'on aurait conclut hativement à une manifestation de Dieu tout excité et tout exalté en chantant "ô Dieu est magnifique! ô merveille!". Même une hormone comme la catécolamine peut déclencher des phénomènes de transverbération...


    Sur la base d'un phénomène paranormal comme la télékinésie ou la cryptomnésie, des gens peuvent avoir accès au contenu de choses cachées ou secrètes, soulever des objets ou les modifier rien que par le mental et la vision... Les dérives de la magie et du spiritisme commencent là quand la frontière entre la simple expérience de nos facultés suprasensorielles et les initiations au monde des ténèbres n'est plus respectée... L'homme cherche la puissance, la protection, la gloire n'est-ce pas? Lorsque des voix normales se muent en des voix d'outre tombe, la force musculaire se décuple, des choses extraordinaires s'opèrent sans cause rationnelle, nous sommes dans du pur irrationnel ou du pur surnaturel... Que de l'être sorte du non être, voilà qui défie la simple métaphysique aristotélicienne.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  102. Mais doit-on se réjouir très vite devant ces phénomènes étranges et déduire inconsidérément que c'est Dieu qui agirait à travers ces "magies" ou "merveilles"? Le prêtre sait, par sa formation, qu'il existe des procédures scientifiques ou canoniques d'enquête auxquelles il doit se soumettre en toute lucidité et liberté d'esprit sans se faire berner... Que Vigan ait oublié cela, c'est justement ce qui surprend et amène à postuler pour des hypothèses d'envoutement et de charme spirituel possible - sans exclure la dimension somatique ou génitale de cette forme de sortilège-.
    Si chaque prêtre devrait déifier ces possédés ou malades capables d'agir surnaturellement sur tel ou tel autre objet, de changer des voix, des timbres, de parler plusieurs langues, de faire des prédictions ou "révélations" voire d'opérer parfois des "guérisons instantanées"... - puisque ce sont des cas qui existent actuellement- je pense que le Bénin serait rempli autant de "parfaite". Si chaque prêtre, comme Matthias, devrait prendre au sérieux toutes les révélations, tantôt d'apparence "sensée" tantôt stupides, de tous les possédés ou malades qui viennent à eux, je pense que le Bénin ne finirait pas de compter les "parfaite" qui pulluleraient nos paroisses... Si chaque prêtre doit s'extasier devant des coups de charme de ces possédés qui, qouique possédés, vous donnent la preuve supposée de leur non possession démoniaque par des actes de guérison " miraculeuses" qu'on leur attribue ou dont l'on est soi-même témoin parfois, je pense que tous nos possédés seraient déjà déifiés sans autre forme de procès... Je ne parle pas de ces mystiques supposés à qui on attribuait révélations privées et prodiges et qui, par la suite, se sont révélés de vrais oppressés démoniaques. Des cas existent. Dans l'histoire de l'Eglise, puisque je peux donner nommémment cet exemple sans mettre en péril qouique ce soit, il y a un célèbre cas: c'est celui de la soeur fransciscaine Madeleine de la Croix de Cordoue qui trompa théologiens, prêtres, évêques, cardinaux alors que d'aucuns la prenaient pour une sainte; d'autres, la déifiaient carrément. Attention!

    Retournons à la source des révélations privées. Dans l'incapacité manifeste de déduire sans examen sérieux, on retourne aux signes révélant qu'il s'agit d'une cause divine ou non. La problématique de la thèse que nous avons soutenue jusque là se situe là. Et aucun expert, spécialiste de ces questions ne peut contredire la démarche.
    Il se trouve que ceux que Vigan a emballé par son histoire de "Viscentia dieu esprit saint ou dieu créateur" sont encore à une étape rudimentaire de la croyance - je ne dis pas "foi"-. A la rigueur, on peut concéder l'idée qu'ils détiennent "une foi de charbonnier". Mais ce n'est qu'une concession généreuse. Il se trouve que, n'ayant pas bien assumé leurs croyances traditionnelles, ces victimes de l'imposture de Banmè-Sovidji projettent sur la fille déifié par notre confrère l'image d'un dieu ancestral à qui on fait recours pour concilier ses faveurs; mais qu'on tient en même temps en respect. Car ce dieu peut sévir dur, châtier en cas de manquementà son égard. Qu'on leur dise que ce n'est pas cela le christianisme, cela leur paraît de la pure fanfaronnade... Car enfin ils ont trouvé un dieu chrétien à l'image des dieux du panthéon vaudon dont ils gardent encore une certaine nostalgie native si Banamè-Sovidji n'est pas un synchrétisme recupéré autrement au plan de la foi chrétienne... Pur hellénisation des Saintes Ecritures qui devrait aboutir à la rédaction gnostique des évangiles apocryphes... Banamè_Sovidji, chers amis de l'outre mer, c'est le retour du néopaganisme à couleur africaine et plus particulièrement béninoise.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  103. Les adeptes ne sont nullement à ce niveau de culture et de débat. Ils sont sincères dans leur naïeveté. Les mobiles historiques ou socio-religieux qui alimentent le phénomène sont de temps en temps épinglés, non comme des facteurs temporaires et extérieurs à la vraie tare spirituelle que le phénomène met au jour, mais comme objet de polémique.
    Une dernière remarque pour finir cette analyse demandée par des amis: La haine et le rejet de l'Eglise n'empêche pas cependant les adeptes de s'inscrire dans la logique du calendrier grégorien qui prévoit les dates des solennités de l'Eglise universelllemnt célébrées. Ils insultent les Papes qu'ils traitent de terrestres, mais ils adoptent leur fêtes liturgiques aux mêmes dates que l'Eglise comme la Pâques et la Pentecôte... L'incohérence entre le dire et le faire s'étend à d'autres exemples et révèle la nature ridicule et infantile du phénomène qui, cependant, interpelle sur le niveau de foi actuel de nos chrétiens au Bénin.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  104. Je voudrais dire un sincère merci aux Pères Césaire et Moïse pour leurs profondes et pertinentes réflexions. Cela honore Dieu et m'assurent dans ma foi. A quelque chose, dit-on, malheur est bon. Il a fallu ce drame de Sovidji pour nos courtes vues des choses soient élargies à de nouvelles dimensions. Et je sais qu'il y a plein d'autres choses que nous ignorons dans le domaine de la spiritualité chrétienne, un vrai trésor, et dans lesquelles nos chers Pères tâcheront de nous introduire. Nous devons mûrir.
    En lisant parfois Marcel, je réalise qu'on partageait ensemble le même niveau de connaissance des choses. Mais actuellement, moi j'ai évolué... Des idées erronnées et préconçues que je tenais pour des vérités absolues ont été remises en cause et redimensionnées à leur juste valeur. Mes horizons se sont élargis et j'en bénis le Seigneur. L'étroitesse d'esprit n'a rien d'intellectuel, encore moins de spirituel. C'est ce que Jésus reprochait aux pharisiens. Et si le Père Césaire parle du pharisaïsme comme d'une étroitesse d'esprit, je trouve cette remarque parfaitement fondée. Car elle s'applique bien à Marcel et aux autres adeptes de la secte qui se ferment irrémédiablement à tout malgré le puissant éclat de vérité qui traverse la plume des Pères et des amis comme madame Sophie, Pr Pascaline GADJA, Jean-Arno, Jerôme, Skyllade, Jean LARBITRE et bien d'autres... Merci encore aux Pères de nous instruire. Je n'ai vu une aussi féroce étroitesse d'esprit que celle qu'affiche Marcel sur ce blog. Je me suis demandé s'il y a encore sur terre des gens de cet acabit...
    Guénolé SANVI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo mes Padrés! Que le mur du Diable tombe dans la mer rouge avec ses Adeptes et que les Anges de Dieu envahissent nos Déserts pour les faire fleurir.
      BRAVO PADRE CHEZARE!
      BRAVO PADRE MOSHEEE!
      J LARBITRE, Brazzaaaaaaaaaaaaaaaa!

      Supprimer
  105. Dis donc!
    Nos Abbés ne sont pas fous! Il n'y a que les déréglés de Sovidji qui le pensent.
    Père Césaire, que vous avez le secret de la parole bien dite et des idées bien écrites!
    Je vois déjà qu'un iota écrit par vous ici, représente une goute d'eau bénite versée sur le dos du Diable de Sovidji. Bientôt, il se réveillera sous la plume de Marcel qui jusque-là semble avoir compris qu'il ne doit plus laisser personne écrire quoi que ce soit sous sa signature. Eh oui!
    Mon Père,quand vous passerez à Porto-Novo, dirigez-vous directement à ADJARRA. Mon épouse et moi vous invitons à manger avec nous chez "HOUSSOU". Demandez seulement "Mr Techi de la technique"
    A bientôt!
    E. Basile

    RépondreSupprimer
  106. Quelles démonstrations pâteuses que celles que j'ai passé un peu de temps à lire et à décortiquer ! Quelle vacuité démonstrative ! Comme le dit toujours Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo, il faut passer du verbiage aux actes ! Malheureusement, MM Moïse et Césaire, vous n'auriez pas dû perdre votre temps à apporter aux maux occultes des gens des mots ; concrètement, vous savez faire quoi ? Votre science sait protéger qui ? Elle ne vous sert qu'à montrer que vous avez fait des études, celles que tout le monde peut effectuer, pourvu que l'on s'en donne l'option et les moyens. Vous croyez que c'est vous seuls qui auriez pu être prêtres ? Zéééééééééro ! Vous n'y êtes pas encore ! Et puis, vous faites tous les deux trop de fautes d'orthographe et d'expression ! Voyez dans quelle mesure toutes vos élucubrations peuvent contribuer à quelque chose pour les Béninois. Ceux qui n'ont rien compris vont vous aduler jusqu'au jour où, en situation difficile et vous voyant impuissants, ils vont comprendre que vos mots n'avaient servi qu'à leur caresser le cerveau dans un sens peu descriptible. Il y en a même qui vous invitent à manger chez eux ! Ils ne savent pas que vous êtes très humains, ils ne connaissent pas votre vrai visage et vos limites. Nous, nous continuons notre route ! On en a vu d'autres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. CHERS PERES CESAIRE ET MOISE! J’AURAIS SINCEREMENT SOUHAITE QUE VOUS NE REPONDIEZ PAS AUX 2 ATTAQUES QUI CONCERNENT L’ORTHOGRAPHE, L’EXPRESSION ET VOTRE HUMANITE.
      EN FAIT, L’ENNEMI VOUDRAIT NOUS ELOIGNER DES QUESTIONS DE FOND POUR METTRE L’ACCENT SUR LA FORME ET SUR VOTRE PERSONNE. NE TOMBEZ PAS DANS SON PIEGE. IL VOUDRAIT VOUS CONDUIRE A TOMBER DANS LE PECHE DE L’ORGUEIL. LAISSEZ LES AMIS REPONDRE ET RECENTREZ LE DEBAT SUR LES QUESTIONS DE FOND.
      MON CHER FRERE BIEN AIME MARCEL ! JE VOUDRAIS SINCEREMENT TE DEMANDER DE TE RELIRE. A LIRE : « Ils ne savent pas que vous êtes très humains », ON SE DEMANDE SI TU ES TOUT A FAIT NORMAL. ON DIRAIT QUE TU AS PERDU CE A QUOI ON RECONNAIT LES ETRES HUMAINS NORMAUX : LA RAISON.
      1- POUR COMMENCER, JE CROIS QU’IL EST BIEN QUE TU RECONNAISSES QUE LES PERES SONT « TRES HUMAINS ». TU CONFIRMES PAR CETTE ASSERTION QU’ILS ONT TOUT CE QU’IL FAUT POUR ETRE RECONNUS COMME DES ETRE HUMAINS, ENTRE AUTRES LA RAISON. DOIS-JE TE RAPPELER QUE C’EST L’UNE DES CONDITIONS NECESSAIRES POUR ETRE ADMIS AUX SACERDOCE ET ENSEIGNER LE PEUPLE DE DIEU?
      EN OUTRE, C’EST PARCE QU’ILS SONT DES ETRES HUMAINS ET RECONNUS COMME TELS QUE LE FRERE BASILE SE PERMET DE LES INVITER A MANGER. A TE LIRE, ON DIRAIT QU’IL Y A UN PHARISIANISME DE RETOUR. « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » (LUC 15,2)
      2-L’EXPRESSION « TRES HUMAINS » EST, A MON AVIS, VIDE DE SENS POUR EXPRIMER CE QUE TU VOUDRAIS DIRE. TOI QUI VOUDRAIS JUGER L’ORTHOGRAPHE ET L’EXPRESSION DES AUTRES, JE TE CONSEILLE D’ALLER CONSULTER UNE PERSONNE PLUS AVERTIE PAR RAPPORT A L’UTILISATION DE CETTE EXPRESSION. "Enlève d'abord la poutre de ton œil,alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l'œil de ton frère." (MT 7,5).
      JEAN-ARNO

      Supprimer
  107. Qui parle même ? C’est bien Marcel ou est ce quelqu’un d’autre qui écrit sous son pseudo ?
    Marcel, est ce parce que je t’ai conseillé d’aller chercher un dictionnaire de la langue française pour relever un peu ton niveau, que tu te permets de venir placarder sans réfléchir les nouveaux mots que tu aurais appris ? là encore tu les utilises très mal et tu n'y es pas du tout!!!! Tu as intérêt à la boucler et continuer à suivre tranquillement les enseignements qui s’y donnent oui ! Ton point de vue n’intéresse personne, nous avons compris que tu es esclave de ton ignorance et que tu refuses de t’affranchir. Ne reviens parler ici que si entre temps tu as du nouveau à nous apporter. Merci de bien vouloir la fermer.
    Père Césaire, bravo. Moi je suis une béninoise, qui vit en France. Mon mari et moi serions très heureux de vous recevoir pour un séjour pendant vos congés. Père Moïse, Rome n’étant qu’à quelques heures de Paris, nous passerons vous voir pour échanger sur le sujet. Ce pauvre Marcel fait pitié. De toute façon cela me surprendrait même qu’il comprenne quelque chose à ce qui se passe sous son nez. Cet homme a vraiment besoin de nos prières.
    Merci de partager avec nous tous ces éléments. Cela fortifie Notre foi et notre discernement.
    sophie

    RépondreSupprimer
  108. Merci Me Sophie, Merci Mr JEAN-ARNO

    Je vous comprends.

    Mais en fait, Marcel a raison, même si une faute d'orthographe en Français n'est pas égale à une hérésie en religion.

    Il y a donc un fossé entre les deux,
    Comme il y a un fossé entre nous et sovidji.
    Il y a un fossé entre celui qui a écrit et qui a fait des fautes et celui qui n'a encore rien écrit.
    Et en disant : "Votre science sait protéger qui ? Elle ne vous sert qu'à montrer que vous avez fait des études, celles que tout le monde peut effectuer, pourvu que l'on s'en donne l'option et les moyens." (Mais, on n'effectue pas les études, ne comptez pas sur nous pour vous corriger)
    En disant donc ce qui précède, Marcel confirme vraiment qu'il y a un fossé entre celui qui a déjà étudié et celui qui pense se donner cette option.

    Il parait qu'il y a quelqu'un qui peut-être est en errance aujourd'hui, à sovidji, à qui la Mère de deux Confrères envoyés aux études au même moment demandait de prier pour ses Fils, croyant que ce dernier possédait encore tous ses sens pour comprendre la joie d'une mère aussi "Bienheureuse"! Mais hélas, le fameux visiteur avait vite fait de répondre: "Madame, vos Fils perdent leur temps!"

    Il parait qu'il y a un autre et peut-être le même, quand il s'agissait de l'envoyer aux études, le Bac officiel qui est le minimum requis lui manquait. Il mit donc la méditerranée en trouble, survola le Sahara et retourna aux bercail, intact et sans moindre changement comme un chat du Bénin retourné après un séjour à Paris. Qui pouvait l'imaginer?

    Pour dire à Marcel que vouloir n'est pas toujours pouvoir.
    Si, je reconnais qu'il y a un très grand fossé entre Marcel LE GRAND LITTERAIRE et nous. Et cet autre fossé, les visiteurs de ce blog ne tardent pas à le remarqué.

    Un jeune garçon envoyé acheter du pétrole chez une dame du village, perdait son temps à regarder la pauvre dame pendant qu'il transvasait le pétrole qu'elle venait de lui vendre. Savez-vous pourquoi? C'est parce que la pauvre dame devait avoir un problème. Le petit "voyou" le regardait sans se rendre compte que tout le pétrole qu'il croyait transvaser coulait par terre.
    Entre temps, la dame s'est rendue compte de l'objet de cette mauvaise curiosité du jeune garçon. Du coup, elle corrigea sa position, en disant au garçon: " Mon petit, j'ai corrigé la mienne, corrige la tienne!" Mais trop tard, comment ramasser un liquide coulé par terre.

    Marcel, Grand diplômé de la littérature française, soyez patient, car, malgré toute ma bonne volonté je ne puis vous promettre d'écrire sans faute d'orthographe ni même de grammaire sur votre beau blog. "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage" Laissez-moi vous avouer que c'est à moi que s'adresse cet auteur-là.
    Enfin nos analyses portent déjà leurs fruits. Et veuillez dire à votre papa yè si sin "esprit coupé" que nous accusons réception de ses beaux conseils: "nous sommes à l'acte!" Mais pas en acte comme lui ou elle!
    P K M


    RépondreSupprimer
  109. Le « Baptême » de la barque de Saint Pierre !

    Le vent sifflait à faire tomber le voile
    Les vagues montaient à atteindre le ciel
    Mais, couché derrière, Jésus contemplait les étoiles
    Consacrant son heure à la prière : à l’essentiel !

    La panique avait tellement gagné les cœurs
    Que la barque bougeait à peine.
    Elle semblait affronter une grosse baleine :
    Les Apôtres étaient glacés de peur!

    Le silence devenu total,
    Leur fit oublier la discussion sur « qui aura la première place »
    Chacun redevint petit, banal,
    Devant un horizon rapproché qui les soumit à un face à face.

    Ca y est ! Le dragon semblait déjà tout gagner
    Et nul, à cotre courant, n’osait plus ramer.
    Quelqu’un avait même dit : « Notre Père… ! »
    Mais sans recevoir la réponse de ses compères.

    Dès que l’intérieur de la barque
    Reçu le « Baptême » des vagues,
    Tous, tremblant, se mirent à genoux,
    Et Crièrent : « Seigneur sauve-nous !»


    C’est alors que le Seigneur s’empressa de leur répondre !
    Jamais la barque de Pierre ne s’effondre,
    Car celui qui a dit : « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps »,
    Y est toujours présent.

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, le 24/04/2013

    RépondreSupprimer
  110. Marcel tu as dit : « Quelles démonstrations pâteuses que celles que j'ai passé un peu de temps à lire et à décortiquer ! Quelle vacuité démonstrative ! »
    Avec le cerveau d’oiseau que tu affiches ici tu penses pouvoir comprendre quelque chose ? il n’est pas étonnant de t’entendre dire pareilles énormités. Déjà tu ne sais même pas le sens des mots que tu emploies. Je l’ai déjà dit : tu n’es pas à la hauteur du débat. Ferme- la et contente- toi d’écouter. Un jour peut- être tu finiras par comprendre.
    Marcel tu as encore dit : « Comme le dit toujours Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo, il faut passer du verbiage aux actes ! Malheureusement, MM Moïse et Césaire, vous n'auriez pas dû perdre votre temps à apporter aux maux occultes des gens des mots ; concrètement, vous savez faire quoi ? Votre science sait protéger qui ? »
    Marcel, les gens qui passent sur ton blog t’ont- ils dit qu’ils ont des maux occultes et qu’ils ont besoin de protection? Marcel ton mal occulte n’est pas sorcier et ce mal n’a pas besoin de parfaite pour disparaître.Tu souffres simplement de l’ignorance notoire. Et tu devais demander d’abord à en guérir avant de rechercher une protection que Dieu seul peut te donner. Ta recherche effrénée de protection trahit ton syncrétisme . On en avait déjà parlé. Je ne reviendrai pas la dessus
    sophie

    RépondreSupprimer
  111. Les pères Césaire et Moïse, ont charge d’âmes et ne perdent pas leur temps si c’est ce que tu crois. Ils partagent avec nous ici leur savoir afin que nous sortions tous de nos ignorances pour ne pas nous faire égorger par les « loups ». Voila une part de réponse à ta question : concrètement, vous savez faire quoi ? Votre science sait protéger qui ?»
    Par ailleurs, Ce qui se passe ici n’est pas du verbiage, ce sont des actes de charité. Des actes concrets qui sauvent déjà pas mal d’âmes au départ destinées à l’abattoir de parfaite a sovidji !!! Souviens- toi de la parabole du levain. C’est dans le silence que L’esprit de Dieu agit et protège. Tu te refuses à admettre que tu es ignorant, comment veux tu pouvoir en guérir ? Toi qui cherche encore une protection contre un quelconque mal occulte, ne sais tu pas que la protection première vient d’abord de soi- même ? c’est comme un motocycliste à qui son entourage recommande le casque et qui répond :« non je ne veux pas de casque, parfaite est mon ange gardien ». Cette personne se fait ramasser au bord du goudron quelque minutes après et se fait écraser la cervelle !! Tu en penses quoi ? Voila une tare de ta parfaite. Elle vous invite à refuser toute tentative de conversion. Ce faisant elle vous invite indirectement à ne pas être vigilants afin de mieux vous dévorer au moment venu. Voila son stratagème.
    Une première protection t’est gratuitement offerte sur ton blog, mais tu refuses de l’appliquer. De quoi s’agit-il ?
    Les règles de discernement. Relis ces règles et applique- les et vois comment parfaite réagirait. Y Rechercher les fautes d’orthographe est un exercice stérile. Il faut éprouver parfaite en te conformant aux règles qui t’ont été offertes. Ensuite viens partager avec nous les résultats. Tu constateras par toi-même. Il y a un adage de chez nous qui dit : « protège –toi d’abord et le ciel te protègera »
    Accepter reconnaître ses tares, c’est faire preuve d’humilité et ouvrir le chemin au salut. Tu ne trouves pas bizarre que tout le monde te traite d’ignare sur ton propre blog ? l’éclat de la vérité est là mais tu t’obstines dans ton orgueil. Tu crois que cela nous fait plaisir de te rudoyer parfois par nos propos ? cela ne nous fait pas du tout plaisir. Nous ne poursuivons qu’un seul objectif : Informer le maximum d’âmes afin qu’elles n’aillent pas bêtement s’agglutiner à l’abattoir de parfaite à Sovidji !!! Ceux qui ont encore la raison, ont compris et rebroussent déjà chemin. Demeurer dans l’ignorance c’est se maudire soi- même. Pense à éprouver parfaite et viens partager avec nous les résultats !!!
    sophie


    RépondreSupprimer
  112. Hé, hé ! Quand je dis que des messieurs comme Moïse et Césaire sont très humains, c'est qu'ils n'ont rien de différent de nous, que la robe qu'ils portent puisse incarner, ils ne cultivent le pouvoir de faire quoi que ce soit ; ils vivent comme nous et même en-dessous de nous et, parfois, nous nous retrouvons à être plus croyants qu'eux ! Leur dernier retranchement, tout ce en quoi ils veulent donner l'impression de nous dépasser, c'est le raisonnement. Mais, malheureusement pour eux, on peut aussi se former en cela et même les y dépasser. Tout s'apprend, tout se cultive, tout s'acquiert ; Dieu universel, Dieu Tout-puissant nous faisant la grâce d'être présent à Banamè, nous a ainsi façonnés, nous, être humains. Les prêtres aussi, pour se protéger, vont chez les charlatans, ils font du gris-gris pour avoir telle promotion ou telle autre dans la hiérarchie, ils entrent dans la confrérie des sorciers, ils cherchent de l'argent, s'enrichissent, ils mangent à satiété, ils se rassasient de la nourriture abondante, de l'eau, des boissons, du sexe, ils rotent bruyamment et, après, ils se pointent, le dimanche, pour jouer au saint. Zéééééééééro ! En ce qui concerne certains aspects de l'intervention de Sophie, être Daagbovi ne veut pas dire être imprudent ou frondeur ! Papa Yèssissin-Mawu Gblagada Ma su hon do n'a jamais demandé cela à quiconque. Il y a beaucoup de Daagbovi qui, se sentant immunisés contre la sorcellerie, contre les attaques occultes de tous ordres et renforcés psychologiquement, en font voir à tout le monde, narguent l'entourage, provoquent à l'emporte-pièce, se livrent à des excès déplorables de provocation, ce qui est complètement contraire aux principes de fonctionnement de Daagbo. Par ailleurs, Sophie, t'ai-je jamais dit que je suis quelque chose ? Tant qu'on est vivant, on ne cesse jamais d'apprendre et on ne connaît jamais assez pour se prévaloir sachant plus qu'un enfant qui vient de naître ! Alors, Sophie, quel est ton problème avec moi ? Va te déverser ailleurs !
    Quant à Jean-Arno, quelle question de fond ces deux hommes de Moïse et Césaire abordent pour que je puisse chercher à vous en détourner ? Ils viennent se produire intellectuellement - et ils le font très mal - , se mirer, se narcissiser, réciter des cours plutôt ! Nous n'en avons que faire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le « Baptême » de la barque de Saint Pierre !

      Le vent sifflait à faire tomber le voile
      Les vagues montaient à atteindre le ciel,
      Mais, couché derrière, Jésus contemplait les étoiles
      Consacrant son heure à la prière : à l’essentiel !

      La panique avait tellement gagné les cœurs
      Que la barque bougeait à peine.
      Elle semblait affronter une grosse baleine :
      Les Apôtres étaient glacés de peur!

      Le silence devenu total,
      Leur fit oublier la discussion sur « qui aura la première place »
      Chacun redevint petit, banal,
      Devant un horizon rapproché qui les soumit à un face à face.

      Ca y est ! Le dragon semblait déjà tout gagner
      Et nul, à contre courant, n’osait plus ramer.
      Quelqu’un avait même dit : « Notre Père… ! »
      Mais sans recevoir la réponse de ses compères.

      Dès que l’intérieur de la barque
      Reçut le « Baptême » des vagues,
      Tous, tremblant, se mirent à genoux,
      Et Crièrent : « Seigneur sauve-nous !»


      C’est alors que le Seigneur s’empressa de leur répondre !
      Jamais la barque de Pierre ne s’effondre,
      Car celui qui a dit : « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps »,
      Y est toujours présent.

      Moïse N. KOUMAKPAI
      Rome, Ottavia, le 24/04/2013

      Marcel, Grand diplômé de la littérature française, soyez patient, car, malgré toute ma bonne volonté je ne puis vous promettre d'écrire sans faute d'orthographe ni même de grammaire sur votre beau blog. "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage" Laissez-moi vous avouer que c'est à moi que s'adresse cet auteur-là.
      Enfin nos analyses portent déjà leurs fruits. Et veuillez dire à votre papa yè si sin "esprit coupé" que nous accusons réception de ses beaux conseils: "nous sommes à l'acte!" Mais pas en acte comme lui ou elle!
      P M K

      Supprimer
  113. Marcel,

    Vous avez monté brutalement le ton, perdant votre calme ordinaire et il en sera peut-être ainsi pour longtemps.

    Mais je n'oublie pas que nous sommes sur votre blog!
    A vous et à tous, je dis "SERENITE!"


    OUI « SERENITE!"

    « Si tu étais une plante,
    « Je déracinerais les roses de mon jardin
    « Pour t’offrir leur place,
    « Et te laisser envahir mon espace vital.

    « Mais tu n’es pas une plante,
    « Tu es plutôt cette constance dans la sagesse
    « Qui m’invite à laisser grandir les roses
    « Pour me déraciner moi-même de ce qui n’est que moi,
    « Et y faire germer la patience, la douceur et l’humilité.

    « Pour toi, le jugement de la sagesse, n’est pas le fruit d’une parole
    « Qui échappe comme un oiseau qu’on regrette d’avoir laisser s’envoler.

    « Que l’erreur soit humaine tu n’en disconviens pas !
    « Mais tu veux que, de part et d’autre,
    « Le jugement laisse et l’accusé et le juge tout au-moins, humains.

    « Car lorsqu’il est avancé,
    « Plutôt que d’être passionnel et avoir pour conséquence
    « Le regret, un jugement doit être vrai.

    « Et lorsqu’il est posé, un acte ne doit pas avoir pour résultat
    « Le malheur d’autrui, mais le reflet de la bonté d’un cœur serein.
    « Sérénité, tu veux que le juge soit vrai, quand l’accusé est faux,
    « Et que l’accusé soit serein, quand le juge se trompe ! » » »

    "SERENITE!"

    (Cf , Moïse N. KOUMAKPAI, in SERENITE.)


    Oui Marcel,

    soyez serein pour faire la propagande des "hauts faits" du dieu de sovidji!
    Père Césaire, soyez serein comme LE BON BERGER pour maintenir le troupeau dans la lumière.
    Et vous tous, participants, qui méritez notre encouragement, "AUGURI, RIMANETE IN SERENITÀ !" "FELICITATIONS, RESTEZ DANS LA SERENITE ! » Aimez la SERENITE, épousez-la comme on épouse une femme. Aimez-là, pour ne pas perdre de vue votre noble mission.
    "Notre secours est dans le nom du Seigneur", c'est lui notre SAINTETE, il nous invite à l'humilité, à la douceur, à la patience! Ne cédons pas au jeu de "PING PONG" diabolique. La barque de Saint Pierre a blessé le DRAGON, elle a égratigné le dos de la BALEINE. Le BATON du BERGER a touché les VAGUES, elles sont troublées.

    Soyez sereins !
    OUI « SERENITE!"
    « Si tu étais une plante,
    « Je déracinerais les roses de mon jardin
    « Pour t’offrir leur place,
    « Et te laisser envahir mon espace vital. »

    Marcelo e tutti voi, buona giornata !!!
    P M K

    RépondreSupprimer
  114. « MM Moïse et Césaire, vous n’auriez pas dû perdre votre temps à apporter aux maux occultes des gens des mots » a écrit mon cher ami Marcel…
    Mais, Marcel, mon frère, en « passant un peu de ton temps à nous lire, si tu ne l’as perdu » - au point de « décortiquer » nos propos et d’y relever « des erreurs d’orthographe et d’expression », tu me convaincs que ni le Père Moïse ni moi n’avons perdu notre temps… Bien au contraire ! Et c’est heureux de découvrir chez toi cette prévenance attentive qui se soucie de la qualité du texte... De ce point de vue, ne te fais pas de soucie, Marcel, même si c’est ce qui préoccupe le moins sur la toile. Autant que cela pourrait t’aider vraiment à entrer dans l’esprit d’échanges que nous souhaitons sur ton blog, je m’y emploierai. Tu peux compter sur moi. Qui sait si c’est là l’une de tes difficultés d’accès à l’intelligence de nos textes ? C’est pourquoi, je me donnerai pour devoir désormais d’être tatillon sur les règles, même si, je conviens, c’est de cela que nous avons le moins besoin ici.
    Dans tous les cas de figure, la réaction de Marcel, même si je relève une discontinuité radicale du style d’avec celui auquel nous sommes habitués, cette réaction de Marcel, disais-je, est un bon signe. C’est le signe de sa part qu’on ne fait pas œuvre inutile et qu’on ne perd pas notre temps. C’est donc positif ! Je dis que c’est positif parce que la réaction révèle une ambiance d’agitation générale, de panique et de trouble dans le camp du malin. Mieux, elle exprime un sentiment d’angoisse devant une situation dont on n’a plus nullement le contrôle. L’âme assiégée par l’Ennemi connait moins d’assauts du camp adverse que celle qui réussit à s’affranchir du tutélisme du démon. Les expériences de la tentation et des épreuves, dans un combat spirituel, apparaissent ainsi comme le baromètre de la qualité de notre progression spirituelle. Le démon multiplie ses attaques contre l’âme docile pour la désorienter lorsqu’il réalise que celle-ci lui échappe ; mieux, c’est aux pasteurs qu’il s’en prend vertement lorsque ceux-ci deviennent pour lui un obstacle dans l’exécution de son projet d’autodestruction des âmes… Que personne ne s’étonne ni ne rougisse de fureur devant cette réaction de Marcel, devenu le canal d’une certaine aigreur et d’une certaine « victimisation » du malin… C’est normal qu’il y ait une telle furie. Autrement notre cure d’exorcisme scripturaire, celle de tous, au nom du puissant Nom de Jésus-Eucharistie, n’aurait pas atteint son objectif. Voilà pourquoi, je trouve la réaction de Marcel positive. C’est un signe qu’on ne perd nullement notre temps et que le Seigneur ne rate jamais sa cible.
    Quant à celles et ceux qui se prêtent à son jeu – j’entends le jeu de l’esprit « Parfaite »-, signifié par l’obstination entêtée dans l’erreur, la fermeture du cœur à tout échanges…, leur sort, c’est l’atrophie progressive d’une vie qui meurt à petits coups par la négation délibérée de la rencontre, de l’Amitié et du partage, trois gestes de Dieu par lesquelles il nous guérit en profondeur. Ce triptyque kénotique ( Rencontre, Amitié et Partage) définit fondamentalement le miracle de l’Amour divin que traduit le ministère de la guérison dans l’Eglise : Aller à la rencontre de l’autre, lui offrir son amitié et recevoir en retour la sienne dans un esprit de partage et de charité. Voilà ce qui définit Dieu, le seul vrai Communicateur, le seul vrai Médecin de nos corps et de nos âmes, le seul qui soit Bonté… C’est autour de Lui que se crée la circularité des interéchanges de l’énergie de l’amour dont on se doit de se nourrir sous peine de dégénérescence certaine. C’est autour de Lui que se crée donc cette communion de l’Amour, très vitale pour notre survie matérielle et spirituelle ; ainsi que pour notre résistance contre nos « maux occultes » dont la source réside dans nos vulnérabilités liées au non amour, à notre autoexcommunication de cette circularité d’énergies comme dans une chaîne…
    Césaire

    RépondreSupprimer
  115. Marcel,
    Tu as toi même publié sur ton blog le fameux message de Fatima? Je n’en crois pas mes yeux !!!! Je m’en réjouis. Tu ne vois pas que c’est de votre secte que la vierge est entrain de parler ? Ne reconnais tu pas Mathias dans la description que la vierge fait des pasteurs perdus qui mènent a la dérive les chrétiens qui les suivent ?
    « Par amour des honneurs humains et de l'impureté, ils sont en train de détruire une grande partie du Troupeau du Seigneur. Par leurs mauvais exemples, leurs œuvres iniques et leur vie dissolue, vouée au péché et au mensonge, ils sont toujours plus en train de faire dépérir mon Peuple, en éloignant des foules d'âmes du Cœur du Père et en annonçant un faux évangile, un évangile modelé à leur guise, selon ce qui leur est commode, pour pouvoir agir au service du Maléfique qui chemine déjà parmi eux et les inspire, vu qu'ils ont renié l'Auteur de la Vie. »
    Quel évangile prêche t il a sovidji ? Que parfaite est Esprit saint et que c’est elle qu’il faut suivre ! Que parfaite incarne la Vierge marie, le Christ ( fofo jésus), Dieu le Père, saint Etienne, les apôtres Mathieu et Luc etc….un vrai mélange infeste et indigeste .C’est ça l’évangile du Christ? Que d’apostasies, de blasphèmes et d’hérésies dans les discours !!! votre dieu esprit saint se pavane en voiture 4*4 ! !! C’est d’un ridicule pas possible. A eux deux ils ont battu tous les records de la bouffonnerie, de l’incohérence et la bande d’adeptes dont tu fais partie fait preuve d’une immaturité sans égal cumulée à un syncrétisme incroyable !!!
    sophie

    RépondreSupprimer
  116. Or, Marcel semble s’exclure de cette communion d’Amour qui nous protège. Sur son blog que je considère comme un creuset d’échanges fraternels et d’amitié, la haine et le désamour ne devraient pas avoir droit de cité. Cela fragilise, à coups sûrs, et crée des ouvertures par lesquelles l’ennemi s’invite chez nous et prend possession de son règne du non amour. S’étonnerait-on qu’ils – j’entends Marcel et les siens- deviennent plus vulnérables aux maux occultes qui génèrent la mort et la désolation… ? Si le sorcier aime l’amour – ce qui est forcément antinomique-, il ne deviendrait jamais le familier du malin, patron de la haine, ni ne sèmerait la mort et la terreur. Au point que vous vous trouviez obligés, vous, adeptes de Banamè-Sovidji, de consacrer toute votre vie, toute votre énergie humaine à aimer et à vivre en harmonie avec vos frères en Eglise-Famille à d’autres choses comme, par exemple, pourchasser le démon, les sorciers par la haine, la jalousie, les injures... Voyez-vous la contradiction et le non lieu de ce combat qui, par surcroît, est mené dans la désobéissance et la forfaiture ??? Réalisez-vous la déchéance et l’échec ? Si vous qui souhaitez combattre les sorciers et le monde des ténèbres, en général, par le « Zo » de votre « papa », faire la croisade contre « des maux occultes » dont ils sont supposés être les auteurs, vous brillez par la haine, la jalousie, la rébellion, la désobéissance, l’esprit de vengeance et d’insultes, par tout ce qui n’est pas de l’Amour, n’est-ce pas que votre zèle est émoussé par le démon avant le combat et que le but d’un tel échec est déjà dans le début, chers amis ??? Comment vaincre la haine, source de division, par la haine Marcel ??? Comment vaincre « des maux occultes » par des vulnérabilités comme l’autoexcommunication de soi de la chaîne de Vie que nous formons dans l’Eglise autour de Jésus-Eucharistie ? Je voudrais bien que tu me répondes Marcel?
    Si ce que j’avance ici ne tient pas selon ta perception étriquée des choses, dis-moi sans passion et sans emmurement derrière des affirmations gratuites et des injures, en quoi cela ne te conviant pas ? Et là tu argumentes en toute sérénité et de façon méthodique ton point de vue. C’est à ce niveau de profondeur qu’on t’attend et non pas seulement au niveau d’une simple superficialité dans ton approche de ce débat sur Sovidji-Banamè ? Ne me diras-tu pas encore que tu as fini avec débat puisque tu n’en donnes pas l’air quand tu deviens un vif écorché ?
    Césaire

    RépondreSupprimer
  117. Lorsqu’il y a circularité de l’amour entre plusieurs personnes qui s’aiment véritablement, il y a forcément rencontre, amitié, partage. Le partage suppose, non pas fermeture sur soi, sur sa position, figée comme un mur inaccessible, mais ouverture à l’autre et communication dans la réciprocité des idées et des cœurs. L’amour ainsi vécu désamorce tout. C’est un puissant antidote contre le démon qui ne guette que nos fragilités liées à notre autoexcommunication de la chaîne… Le diable ne peut tenir devant l’amour. C’est le secret des guérisons spirituelles voire physiques par le ministère de l’exorcisme que tout prêtre peut exercer, par son ordination, et de façon plus formelle si l’Eglise le lui demande expressément. Je dis « si l’Eglise le lui demande expressément », non pas parce qu’il faut obtenir nécessairement l’aval de l’ordinaire pour implorer sur un malade la grâce de la guérison, mais précisément pour attirer l’attention sur la discipline de l’Eglise qui tient ainsi à rappeler que ce n’est pas le démon qu’on prêche, mais c’est Jésus-Christ. C’est une disposition capitale qui prévient les dérives comme c’est le cas et rappelle que, par le ministère de l’enseignement et de l’exercice de la charité, Jésus-Christ, par son ministre, exorcise plus puissamment et de façon plus large que dans un cadre formel et réducteur. Où sont Amour et charité, Dieu est forcément présent. Car son règne, c’est un règne d’Amour. Et tant qu’on s’y trouve par sa qualité de vie et de témoignage de foi, rien n’ébranle ni ne détruit. Il faut en être convaincu. C’est pourquoi l’Amour annoncé dans la rencontre, l’amitié et le partage reste un puissant exorcisme contre les « maux occultes des gens dont la source, ce sont d’abord nos propres vulnérabilités, nos haines personnelles, nos jalousies meurtrières, nos rébellions… Ces vulnérabilités nous identifient au monde des ténèbres et, par le fait même, nous excommunient de cette circularité d’amour qui est une citadelle inébranlable. S’étonnerait-on que, hors de cette Cité d’Amour inébranlable, nous tombions dans le non amour et soyons soumis à la mort ??? Notre objectif, Marcel, ce n’est pas d’interner dans nos presbytères tous ceux que votre dévoiement à égaré pour les soumettre à une cure d’exorcisme systématique, prétextant qu’ils seraient victimes de « maux occultes »… On n’en a pas besoin ! Notre objectif, le voici :
    C’est évangéliser le plus possible en profondeur ces âmes chancelantes dans leur foi pour qu’elles découvrent, par elles-mêmes, les causes de leurs vulnérabilités spirituelles et les doter de moyens spirituels nécessaires pour qu’ils réintègrent cette Cité de Dieu dont ils se sont librement ou par naïveté exclus, allant ainsi à la recherche de "solutions miracles" à leurs problèmes. Notre rôle, c’est de rappeler que c’est un mirage et que la solution à leurs problèmes se situe dans la manière dont ils vivent leur vie de foi et le témoignent autour d’eux. Toutes démarches en dehors de cette Cité d’Amour relèvent de chimères…et enfin de compte conduisent à atterrir où l’on ne voudra pas. J'achèverai cette réflexion par quelques observations au sujet de la pseudo révélation postée par Marcle et qu'on attribue à Marie.
    Césaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VRAIMENT BRAVO! N'EN DEPLAISENT AUX DEMONS!
      E. BASILE

      Supprimer
  118. Merci Père Césaire,

    C'est éclairant! C'est lumineux et illuminant!
    Comme je l'ai annoncé plus haut, nous devons utiliser la puissance de notre foi à nous convaincre nous-mêmes d’abord, plutôt que de nous employer à convaincre, à tout prix, ceux que nous pensons qu’ils n’en possèdent pas du tout ou pas encore.
    Père, ce que vous venez de dire éclaire ma foi et je sais qu'il a nourrit d'abord la vôtre.
    Bravo!

    P M K

    RépondreSupprimer
  119. INCERTITUDE
    Tu les fais courir à droite et à gauche
    Tout comme un esprit tombé en débauche
    Ils cherchent ici et là des miracles
    Suscitent là-bas de géants spectacles

    Ils désirent et singent la grandeur
    Mais peinent à atteindre la splendeur,
    Partout ironisés, ils ironisent
    Se croyant grands, leurs sorts les terrorisent.

    Ils jouent la face, mais sont humiliés
    Ils se moquent de tout, mais font pitié.
    Les singes désirent, ils ambitionnent
    Mais loin d’eux le trône qui les passionne.

    En crise, ils frôlent la perplexité,
    Et annoncent des éventualités.
    Recroquevillés dans la contingence,
    Il vont, manipulant la transcendance.

    O quelle inquiétude dans l’embarras !
    Quelle indécision dans le désarroi !
    Ils construisent leurs châteaux sur le doute
    Des scrupuleux qui empruntent leur route.

    Tous champions d’une foi en flottement
    Ils frisent la honte en déplacement.
    Incapables d’être ce qu’ils paraissent
    Ils se définissent par leur paresse.

    (O Règne d’incertitude !)

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, 23/04/2013

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Père,
      J'ai aimé ces vers décasyllabiques. J'avais cru que les remarques incongrues de Marcel vous auraient blessé.
      Bravo!
      E. Basile

      Supprimer
    2. Merci Frère Basile,

      Votre Saint Patron est un Père de l'Eglise et un grand défenseur des pauvres. Je crois que c'est lui qui a dit: "QUIS DIVES SALVETUR?" "QUEL RICHE PEUT ETRE SAUVE?" Interrogation à laquelle j'aime ajouter:" QUIS PAUPER SALVETUR?" "QUEL PAUVRE PEUT ETRE SAUVE?" Car si le riche a besoin de conversion, à cause de sa richesse, le pauvre qui le jalouse et qui se morfond devant le fruit du labeur d'autrui, aura également de difficulté à rentrer dans le royaume des cieux.
      Hier, vous avez rendu témoignage à la vérité en invitant un serviteur de la VERITE. Merci.
      N'oubliez pas qu'un Prêtre est un "humain" comme Marcel l'a affirmé et démontré. Et si nos pauvretés ou richesses ne vous scandalisent pas, je crois que vous êtes épargnés des pièges des DEMAGOGUES, repus, nantis et à nul pareil véhiculés, mais qui ont le secret diabolique de se faire acclamer et soutenir par des esprits débiles, qui condamnent le clergé à tout point de vue.
      Mr Basile, merci, en tout cas!
      P M K

      Supprimer
  120. L’INTERROGATION

    Manifestation de la foi,
    Ou exposition d’un « moi ? »
    Croyance,
    Ou mécréance ?

    Vérité
    Ou sévérité ?
    Vraie sentence
    Ou médisance ?

    Révélation
    Ou « vélation ? »
    Eglise
    Ou éclipse ?

    Folie,
    Ou phobie ?
    Christianisme,
    Ou schisme ?

    Esprit,
    Ou esprits ?
    Connaissance,
    Ou errance ?


    « Justification »,
    Ou présomption ?
    Guéris,
    Ou aigris ?

    Cherchez à comprendre
    Pour apprendre
    A vous reprendre
    Sans vous surprendre !

    La présence d’une foule
    N’est pas toujours dans le vin qui la soûle
    Car, lorsque le fleuve de la vie change d’horizon,
    La foule retourne à la recherche de la raison.

    La terre a vu naître et mourir des maîtres
    S’ils n’ont cru qu’à une folie,
    Elle en fait des traitres
    Qu’en son ventre, elle engloutie !

    La foi étant la lampe qui illumine l’innocence
    Et la guide vers l’objet de la croyance,
    On se prive soi-même du lendemain,
    Lorsqu’on écarte des innocents du bon chemin.

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Roma, Ottavia, 4/4/2013.

    RépondreSupprimer

  121. LA GUERRE DES TONNEAUX DANS L’OCEAN ATLANTIQUE

    Il y avait une fois dans le grand Atlantique
    Une guerre appelée : « la guerre des tonneaux »,
    Livrée sans merci par deux groupes de rivaux
    Animés par l’esprit d’un défi très antique


    Il y avait un tonneau circulant au milieu
    Des eaux de l’océan qui hurlait, tout furieux.
    D’attention tirés, les habitants du village
    Accouraient sans délai vers ce fameux mirage


    Mais le tonneau passant les divisa sous peu
    Et l’on vit former un groupe scindé en deux :
    Qui pour, qui contre. Les voilà partir en guerre,
    Les uns derrière, les autres devant ce beurre.

    Soit qu’il vous attire, soit qu’il vous fasse peur,
    Le tonneau vous leurre à l’heure de son labeur !
    Soleil au zénith, veut-il en trois décennies
    Briller et transformer le peuple en ennemis ?


    Sommé de déchiffrer ce que cache l’énigme
    Le vieux Um’Pagou vous donne ce paradigme :
    « Le tonneau vide, en course sur ces grandes eaux,
    N’a rien de mystérieux, si ce n’est qu’un complot !

    Qu’un tonneau vide, sur un océan circule,
    C’est qu’il est fermé sur lui et qu’il gesticule !
    Qui lui court derrière se noie et se détruit.
    Et qui de lui a peur, est vide comme lui ! »

    L’affronter, lui a-t-on demandé ? Ou que faire ?
    « Mené par les vagues qui le font divaguer,
    Dit le sage, le temps lui fera débarquer
    De son vide, ce qu’à l’instant il vous veut taire ! »


    Rome Ottavia, le 20 Novembre 2012.
    Moïse N. KOUMAKPAI

    RépondreSupprimer
  122. Padré ne vous étonnez pas!
    C'est moi qui relie vos vers.
    Tant ils m'ont plu et je les rassemble. Moi j'aime la poésie! J'adore également la belle littérature du Padré Césaire!!!
    J LARBIRTE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marcel,
      Tu as toi même publié sur ton blog le fameux message de Fatima? Je n’en crois pas mes yeux !!!! Je m’en réjouis. Tu ne vois pas que c’est de votre secte que la vierge est entrain de parler ? Ne reconnais tu pas Mathias dans la description que la vierge fait des pasteurs perdus qui mènent a la dérive les chrétiens qui les suivent ?
      « Par amour des honneurs humains et de l'impureté, ils sont en train de détruire une grande partie du Troupeau du Seigneur. Par leurs mauvais exemples, leurs œuvres iniques et leur vie dissolue, vouée au péché et au mensonge, ils sont toujours plus en train de faire dépérir mon Peuple, en éloignant des foules d'âmes du Cœur du Père et en annonçant un faux évangile, un évangile modelé à leur guise, selon ce qui leur est commode, pour pouvoir agir au service du Maléfique qui chemine déjà parmi eux et les inspire, vu qu'ils ont renié l'Auteur de la Vie. »
      Quel évangile prêche t il a sovidji ? Que parfaite est Esprit saint et que c’est elle qu’il faut suivre ! Que parfaite incarne la Vierge marie, le Christ ( fofo jésus), Dieu le Père, saint Etienne, les apôtres Mathieu et Luc etc….un vrai mélange infeste et indigeste .C’est ça l’évangile du Christ? Que d’apostasies, de blasphèmes et d’hérésies dans les discours !!! votre dieu esprit saint se pavane en voiture 4*4 ! !! C’est d’un ridicule pas possible. A eux deux ils ont battu tous les records de la bouffonnerie, de l’incohérence et la bande d’adeptes dont tu fais partie fait preuve d’une immaturité sans égal cumulée à un syncrétisme incroyable !!!

      Supprimer
  123. ET COMME J'AIME TANT NOTRE MERE!


    Je t'aime ô mon Eglise !

    Je crois,
    ô mon Eglise !
    et je vois Ton Regard
    tourné vers Celui qui vient...
    depuis des siècles
    sur les flots,
    Tu t'avances vers Lui
    dans la foi et l'Amour,
    sans faillir en ton coeur.
    Et des voix innombrables
    qui sont nées de ta Foi,
    tu redis à l'Epoux
    ta longue certitude :
    "Viens ! Marana Tha !"

    Je souffre,
    ô mon Eglise !
    En tes membres bafoués...
    Je souffre du silence
    de tes lèvres scellées,
    et de ton sang versé
    sur des terres inertes
    où le grain s'est enfoui
    sans qu'une main ouverte
    ait ravi à la nuit
    le Flambeau de ta Foi...

    Je pleure,
    ô mon Eglise !
    sur mon propre péché,
    et sur tant de laideurs
    qui blessent ta Beauté...
    Je pleure,
    ô mon Eglise,
    sur ta Robe tachée,
    sur ta longue Tunique
    - d'une pièce tissée -
    par nos égarements
    trop longtemps déchirée...

    Je t'aime,
    ô mon Eglise !
    pour ta longue Espérance
    qui nous attend debout
    aux pieds du Bien-Aimé,
    pour l'écho de Sa Voix
    en ton Coeur conservé,
    pour les eaux qui s'élancent
    de son Flanc transpercé
    et lavent nos péchés.

    Je t'aime !
    ô mon Eglise !
    en mon Christ Vivant,
    pour vos deux mains unies
    qui versent le pardon,
    et pour le grand Mystère
    de la "Mort-Communion"
    dont tu nourris nos âmes
    à travers le désert;
    et pour l'immolation
    que tu vis chaque jour
    en tes membres vivants,
    jusqu'au Jour du Retour !

    Je t'aime !
    ô mon Eglise !
    pour la joie de Marie,
    pour son unique Fiat,
    pour l'Amour qui l'emplit,
    et pour sa propre nuit
    offerte à Ton Esprit.
    Et parce que tu es née
    de la Foi de Marie.
    je t'aime !
    ô mon Eglise !
    parce que tu es ma Mère,
    parce que tu m'as caché
    au coeur de ton Mystère,
    parce que ton Corps habite
    dans la Foi de Marie !

    Je t'aime,
    ô mon Eglise !
    pour la Foi de Marie,
    pour ton Chef crucifié
    qui déchire les cieux,
    et pour la part donnée
    à chacun des tes fils,
    de connaître l'Amour,
    et de Le contempler !

    Je t'aime,
    ô mon Eglise !
    pour mon Christ Vivant
    remonté des enfers,
    et je mêle ma voix
    aux milliers de myriades,
    pour proclamer l'Amour
    de Celui qui revient
    de l'Ombre de la Mort,
    et pour l'Oeuvre des Trois
    qui nous a justifiés !

    Je t'aime,
    ô mon Eglise !
    parce que le Roi des rois
    a fait sourdre en ton Coeur
    l'eau de la re-naissance.
    Parce qu'Il demeure en Toi
    jusqu'à la fin des mondes;
    alors Il reviendra
    sur la Terre Nouvelle
    où Il sera pour Toi
    et pour l'Eternité :
    Feu-Lumière !


    (Extrait du Tome II de "Les Frontières de l'Innocence",
    de Soeur Mariam-Jacob).


    PROPOSITION J LARBITRE

    RépondreSupprimer
  124. Je t'aime ô mon Eglise !(Suite)

    Je prie,
    ô mon Eglise !
    car le Verbe fait chair
    est venu parmi nous.
    Il a porté nos détresses
    et nous a sauvés de la mort.
    Je chante,
    ô mon Eglise !
    car Il a fait de toi,
    dans ton humilité ,
    Servante de ton Dieu,
    l'Epouse magnifique
    qui descend des cieux,
    d'auprès du Dieu Sauveur.

    Je t'aime,
    ô mon Eglise !
    Pour la voix de l'Epoux
    qui m'entraîne en sa course,
    pour l'Esprit qui abreuve
    la longue traversée
    de cette Nuit Pascale,
    avec ceux qui ont bu
    la Coupe de l'Alliance
    et partagé le Pain...

    Je veille,
    ô mon Eglise !
    pour ton Retour en Gloire,
    et pour voir rassemblés,
    au jour d'éternité,
    tous tes fils dispersés...
    je veille,
    ô mon Eglise !
    pour la voix de l'Epoux
    résonnant dans la nuit.
    Je veille sur la lampe,
    et sa flamme joyeuse
    brûle dans l'Espérance
    et entraîne nos coeurs
    dans sa brûlante attente !

    Je prie,
    ô mon Eglise !
    par l'encens que Tu offres
    à la Gloire du Père,
    par la voix des priants
    que Tu prends en la Tienne,
    par les pierres vivantes
    de Ton Corps humilié,
    par ta propre Prière
    austère et magnifique,
    et par Ton clair Regard
    qui contemple le Père,
    et le Fils et l'Esprit !
    (Extrait du Tome II de "Les Frontières de l'Innocence",
    de Soeur Mariam-Jacob).


    PROPOSITION J LARBITRE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'HEURE DU SANGLOT.

      C'est la goutte d'eau qui fait déborder la vase.
      En son absence, tout à l'air de bien couler.
      Assis à l'ombre du temps, il est en extase,
      Le sage qui voit tout d'un oeil émerveillé.

      Le sot peut construire son château en Espagne!
      Où trouverez-vous, de toute couleur, la pagne
      Sinon chez le Créateur comme ils nous l'ont dit?
      Au désert, le Diable mit son Dieu au défi!

      Mais c'est quand l'Océan, bout, tourbillonne et gronde,
      Que le ciel se calme d'une joie qui l'inonde.
      Est-ce la première saison où la folie,
      S'invite à l'agora de la mélancolie?

      Qui n'a jamais vu le crapeau peut le confondre
      Avec un éléphant. Oui le crapeau se gonfle.
      Mais vous! Ne le prenez pas pour ce qu'il n'est pas!
      Plus il s'égosille, plus il tend vers l'éclat!

      Le temps prêter au temps, n'est qu'en somme une dette;
      Qu'on devra rembourser envers l'éternité.
      La toute Puissance de Dieu est sa Faiblesse,
      Devant la folie de l'homme et sa liberté.

      Quand celle-ci vous arrache votre Manteau
      Il vous faut éviter de lui courir derrière.
      La crise de la folie, n' est que grippe aviaire
      Pour l'insensé qui évolue vers le sanglot!


      Moïse N. KOUMAKPAI
      Roma-Ottavia, le 19 Février 2013

      Supprimer
  125. Je t'aime ô mon Eglise ! (suite et fin)

    Je te vois,
    ô mon Eglise !
    en Celui qui descend
    dans les eaux du Jourdain.
    Une main le désigne :
    "Voici l'Agneau de Dieu !"...
    "Voici mon Bien-Aimé !"
    sur Lui l'Esprit repose.
    Et déjà son désir
    de consommer la Pâque
    te fait naître à la Vie...
    Là-haut sur la Colline,
    le Feu chasse la nuit.
    Sur le drap du Linceul
    l'Espérance s'inscrit...
    c'est le drap du Banquet !
    ... et l'Amen Vivant
    s'élance dans l'Aurore,
    et Te murmure :
    "VIENS !"
    (Extrait du Tome II de "Les Frontières de l'Innocence",
    de Soeur Mariam-Jacob).

    PROPOSITION J LARBITRE

    RépondreSupprimer
  126. INCERTITUDE
    Tu les fais courir à droite et à gauche
    Tout comme un esprit tombé en débauche
    Ils cherchent ici et là des miracles
    Suscitent là-bas de géants spectacles

    Ils désirent et singent la grandeur
    Mais peinent à atteindre la splendeur,
    Partout ironisés, ils ironisent
    Se croyant grands, leurs sorts les terrorisent.

    Ils jouent la face, mais sont humiliés
    Ils se moquent de tout, mais font pitié.
    Les singes désirent, ils ambitionnent
    Mais loin d’eux le trône qui les passionne.

    En crise, ils frôlent la perplexité,
    Et annoncent des éventualités.
    Recroquevillés dans la contingence,
    Il vont, manipulant la transcendance.

    O quelle inquiétude dans l’embarras !
    Quelle indécision dans le désarroi !
    Ils construisent leurs châteaux sur le doute
    Des scrupuleux qui empruntent leur route.

    Tous champions d’une foi en flottement
    Ils frisent la honte en déplacement.
    Incapables d’être ce qu’ils paraissent
    Ils se définissent par leur paresse.

    (O Règne d’incertitude !)

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, 23/04/2013

    RépondreSupprimer
  127. PROPOSITION DE DEUX REPORTAGES POUR QUI EST ENCORE DE LA BARQUE DE SAINT PIERRE


    Il y a 40 ans, le Pape François entrait chez les Jésuites


    Ce lundi, le Pape François fêtait les 40 ans de son entrée dans la compagnie de Jésus. Le 22 avril 1973, Jorge Mario Bergoglio y prononçait ses voeux solennels. C'est le Pape lui-même qui l'a rappelé lors de conversations avec des proches. Cette date du 22 avril est l'une des dates classiques pour les Jésuites lorsqu'ils entrent définitivement dans la compagnie, au terme de leur longue formation religieuse.

    Ce jour rappelle le 22 avril 1542. A cette date, Saint Ignace de Loyola et ses premiers compagnons prononcèrent à Rome leur profession solennelle, après l'approbation par le Pape Paul III du nouvel Ordre des Jésuites. Cela se déroula dans la basilique romaine de Saint Paul Hors les Murs, devant la représentation de la Vierge où est allé se recueillir le Pape François le 14 avril. Il venait alors de prendre possession de la Basilique, comme évêque de Rome.



    Le Pape invite les cardinaux à bannir la mondanité

    2013-04-23 Radio Vatican
    En la solennité de Saint Georges, le Pape François, Jorge Bergoglio, a voulu célébrer cette fête entouré par une cinquantaine de cardinaux présents à Rome, lors d'une messe mardi matin en la chapelle Pauline. L'occasion de les remercier :" Vous m'avez bien accueilli. Merci, je me sens bien avec vous et cela me plaît".

    Dans son homélie, le Pape a tenu à souligner que "l'identité chrétienne n'est pas une carte d'identité, mais bien une appartenance à l'Eglise, à l'Eglise mère", parce que "trouver Jésus en dehors de l'Eglise n'est pas possible". "C'est une dichotomie absurde de vouloir vivre avec Jésus sans l'Eglise", a encore expliqué le Pape, "de vouloir suivre Jésus en dehors de l'Eglise, d'aimer Jésus sans l'Eglise". "L'Eglise mère nous donne Jésus, elle nous donne l'ìdentité qui n'est pas seulement un sceau, mais une appartenance: l'identité signifie appartenance, et cette appartenance à l'Eglise est une belle chose", ajoutait encore le Pape dans cette homélie improvisée.

    Dans cette intervention il a été aussi question du caractère missionnaire de l'Eglise, et du fait que la vraie vie chrétienne et la vie de l'Eglise procèdent toujours des "persécutions du monde aux consolations du Seigneur". " Si nous voulons aller un tant soit peu sur le chemin de la mondanité, a-t-il expliqué, en négociant avec le monde comme voulaient le faire les Maccabées, nous n'aurons jamais la consolation du Seigneur. Et si nous ne cherchons que la consolation, ce sera une consolation superficielle et non celle du Seigneur".

    "Si nous ne sommes pas "brebis de Jésus", la foi ne vient pas. C'est une foi à l'eau de roses, une foi sans substance". Pour le Pape, une fois encore il "n'est pas possible de croire en Jésus sans l'Eglise, car Jésus lui-même le dit dans l'Evangile: Mais vous vous ne croyez pas parce que vous ne faites pas partie de mes brebis".
    A la fin de la cérémonie, dans la Cour Saint Damase, la fanfare des Gardes Suisses a joué quelques morceaux pour célébrer la fête du Pape.

    PROPOSES PAR ENAGNON BASILE

    RépondreSupprimer
  128. ET IL CONVIENT DE REVOIR DOUBLEMENT:

    Le « Baptême » de la barque de Saint Pierre !

    Le vent sifflait à faire tomber le voile
    Les vagues montaient à atteindre le ciel,
    Mais, couché derrière, Jésus contemplait les étoiles
    Consacrant son heure à la prière : à l’essentiel !

    La panique avait tellement gagné les cœurs
    Que la barque bougeait à peine.
    Elle semblait affronter une grosse baleine :
    Les Apôtres étaient glacés de peur!

    Le silence devenu total,
    Leur fit oublier la discussion sur « qui aura la première place »
    Chacun redevint petit, banal,
    Devant un horizon rapproché qui les soumit à un face à face.

    Ca y est ! Le dragon semblait déjà tout gagner
    Et nul, à contre courant, n’osait plus ramer.
    Quelqu’un avait même dit : « Notre Père… ! »
    Mais sans recevoir la réponse de ses compères.

    Dès que l’intérieur de la barque
    Reçut le « Baptême » des vagues,
    Tous, tremblant, se mirent à genoux,
    Et Crièrent : « Seigneur sauve-nous !»


    C’est alors que le Seigneur s’empressa de leur répondre !
    Jamais la barque de Pierre ne s’effondre,
    Car celui qui a dit : « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps »,
    Y est toujours présent.

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, le 24/04/2013



    Le « Baptême » de la barque de Saint Pierre !

    Le vent sifflait à faire tomber le voile
    Les vagues montaient à atteindre le ciel,
    Mais, couché derrière, Jésus contemplait les étoiles
    Consacrant son heure à la prière : à l’essentiel !

    La panique avait tellement gagné les cœurs
    Que la barque bougeait à peine.
    Elle semblait affronter une grosse baleine :
    Les Apôtres étaient glacés de peur!

    Le silence devenu total,
    Leur fit oublier la discussion sur « qui aura la première place »
    Chacun redevint petit, banal,
    Devant un horizon rapproché qui les soumit à un face à face.

    Ca y est ! Le dragon semblait déjà tout gagner
    Et nul, à contre courant, n’osait plus ramer.
    Quelqu’un avait même dit : « Notre Père… ! »
    Mais sans recevoir la réponse de ses compères.

    Dès que l’intérieur de la barque
    Reçut le « Baptême » des vagues,
    Tous, tremblant, se mirent à genoux,
    Et Crièrent : « Seigneur sauve-nous !»


    C’est alors que le Seigneur s’empressa de leur répondre !
    Jamais la barque de Pierre ne s’effondre,
    Car celui qui a dit : « Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps »,
    Y est toujours présent.

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, le 24/04/2013

    RépondreSupprimer
  129. INCERTITUDE
    Tu les fais courir à droite et à gauche
    Tout comme un esprit tombé en débauche
    Ils cherchent ici et là des miracles
    Suscitent là-bas de géants spectacles

    Ils désirent et singent la grandeur
    Mais peinent à atteindre la splendeur,
    Partout ironisés, ils ironisent
    Se croyant grands, leurs sorts les terrorisent.

    Ils jouent la face, mais sont humiliés
    Ils se moquent de tout, mais font pitié.
    Les singes désirent, ils ambitionnent
    Mais loin d’eux le trône qui les passionne.

    En crise, ils frôlent la perplexité,
    Et annoncent des éventualités.
    Recroquevillés dans la contingence,
    Il vont, manipulant la transcendance.

    O quelle inquiétude dans l’embarras !
    Quelle indécision dans le désarroi !
    Ils construisent leurs châteaux sur le doute
    Des scrupuleux qui empruntent leur route.

    Tous champions d’une foi en flottement
    Ils frisent la honte en déplacement.
    Incapables d’être ce qu’ils paraissent
    Ils se définissent par leur paresse.

    (O Règne d’incertitude !)

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, 23/04/2013

    Répondre

    Réponses






    Anonyme23 avril 2013 14:32

    Père,
    J'ai aimé ces vers décasyllabiques. J'avais cru que les remarques incongrues de Marcel vous auraient blessé.
    Bravo!
    E. Basile

    RépondreSupprimer
  130. Lorsqu’il y a circularité de l’amour entre plusieurs personnes qui s’aiment véritablement, il y a forcément rencontre, amitié, partage. Le partage suppose, non pas fermeture sur soi, sur sa position, figée comme un mur inaccessible, mais ouverture à l’autre et communication dans la réciprocité des idées et des cœurs. L’amour ainsi vécu désamorce tout. C’est un puissant antidote contre le démon qui ne guette que nos fragilités liées à notre autoexcommunication de la chaîne… Le diable ne peut tenir devant l’amour. C’est le secret des guérisons spirituelles voire physiques par le ministère de l’exorcisme que tout prêtre peut exercer, par son ordination, et de façon plus formelle si l’Eglise le lui demande expressément. Je dis « si l’Eglise le lui demande expressément », non pas parce qu’il faut obtenir nécessairement l’aval de l’ordinaire pour implorer sur un malade la grâce de la guérison, mais précisément pour attirer l’attention sur la discipline de l’Eglise qui tient ainsi à rappeler que ce n’est pas le démon qu’on prêche, mais c’est Jésus-Christ. C’est une disposition capitale qui prévient les dérives comme c’est le cas et rappelle que, par le ministère de l’enseignement et de l’exercice de la charité, Jésus-Christ, par son ministre, exorcise plus puissamment et de façon plus large que dans un cadre formel et réducteur. Où sont Amour et charité, Dieu est forcément présent. Car son règne, c’est un règne d’Amour. Et tant qu’on s’y trouve par sa qualité de vie et de témoignage de foi, rien n’ébranle ni ne détruit. Il faut en être convaincu. C’est pourquoi l’Amour annoncé dans la rencontre, l’amitié et le partage reste un puissant exorcisme contre les « maux occultes des gens dont la source, ce sont d’abord nos propres vulnérabilités, nos haines personnelles, nos jalousies meurtrières, nos rébellions… Ces vulnérabilités nous identifient au monde des ténèbres et, par le fait même, nous excommunient de cette circularité d’amour qui est une citadelle inébranlable. S’étonnerait-on que, hors de cette Cité d’Amour inébranlable, nous tombions dans le non amour et soyons soumis à la mort ??? Notre objectif, Marcel, ce n’est pas d’interner dans nos presbytères tous ceux que votre dévoiement à égaré pour les soumettre à une cure d’exorcisme systématique, prétextant qu’ils seraient victimes de « maux occultes »… On n’en a pas besoin ! Notre objectif, le voici :
    C’est évangéliser le plus possible en profondeur ces âmes chancelantes dans leur foi pour qu’elles découvrent, par elles-mêmes, les causes de leurs vulnérabilités spirituelles et les doter de moyens spirituels nécessaires pour qu’ils réintègrent cette Cité de Dieu dont ils se sont librement ou par naïveté exclus, allant ainsi à la recherche de "solutions miracles" à leurs problèmes. Notre rôle, c’est de rappeler que c’est un mirage et que la solution à leurs problèmes se situe dans la manière dont ils vivent leur vie de foi et le témoignent autour d’eux. Toutes démarches en dehors de cette Cité d’Amour relèvent de chimères…et enfin de compte conduisent à atterrir où l’on ne voudra pas. J'achèverai cette réflexion par quelques observations au sujet de la pseudo révélation postée par Marcle et qu'on attribue à Marie.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  131. CIRCULARITE DE LA GRACE ET IDENTITE DANS L'EGLISE

    Dans son homélie, le Pape a tenu à souligner que "l'identité chrétienne n'est pas une carte d'identité, mais bien une appartenance à l'Eglise, à l'Eglise mère", parce que "trouver Jésus en dehors de l'Eglise n'est pas possible". "C'est une dichotomie absurde de vouloir vivre avec Jésus sans l'Eglise", a encore expliqué le Pape, "de vouloir suivre Jésus en dehors de l'Eglise, d'aimer Jésus sans l'Eglise". "L'Eglise mère nous donne Jésus, elle nous donne l'identité qui n'est pas seulement un sceau, mais une appartenance: l'identité signifie appartenance, et cette appartenance à l'Eglise est une belle chose", ajoutait encore le Pape dans cette homélie improvisée.

    ET VOILA! COMME C'EST BEAU, COMME C'EST DIT!!!

    RépondreSupprimer
  132. PAR CONTRE, PRIONS POUR QUE DIEU NOUS SAUVE DE L'

    INCERTITUDE
    Tu les fais courir à droite et à gauche
    Tout comme un esprit tombé en débauche
    Ils cherchent ici et là des miracles
    Suscitent là-bas de géants spectacles

    Ils désirent et singent la grandeur
    Mais peinent à atteindre la splendeur,
    Partout ironisés, ils ironisent
    Se croyant grands, leurs sorts les terrorisent.

    Ils jouent la face, mais sont humiliés
    Ils se moquent de tout, mais font pitié.
    Les singes désirent, ils ambitionnent
    Mais loin d’eux le trône qui les passionne.

    En crise, ils frôlent la perplexité,
    Et annoncent des éventualités.
    Recroquevillés dans la contingence,
    Il vont, manipulant la transcendance.

    O quelle inquiétude dans l’embarras !
    Quelle indécision dans le désarroi !
    Ils construisent leurs châteaux sur le doute
    Des scrupuleux qui empruntent leur route.

    Tous champions d’une foi en flottement
    Ils frisent la honte en déplacement.
    Incapables d’être ce qu’ils paraissent
    Ils se définissent par leur paresse.

    (O Règne d’incertitude !)

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, 23/04/2013

    RépondreSupprimer
  133. Cher Père, je partage entièrement cette vérité:

    "Nous devons utiliser la puissance de notre foi à nous convaincre nous-mêmes d’abord, plutôt que de nous employer à convaincre, à tout prix, ceux que nous pensons qu’ils n’en possèdent pas du tout ou pas encore".
    C'est, je pense, un préalable nécessaire et j'y adhère entièrement, Père. Merci pour votre soutien et vos riches contributions sur ce blog. Que d'âmes sont éclairées! Je pense à M. Basile. Merci pour votre proximité priante et pour l'invitation. Je n'oublie pas madame Sophie. Merci à Jean LARBITRE, un grand amoureux des poèmes du Père Moïse, très fécond. Je pense à tous les amis et à Marcel, mon frère, que je bénis de tout coeur.

    J’annonçais quelques observations au sujet des pseudo révélations postées par Marcel. J'y suis.


    Revue Stella Maris? Quelle en est le sens et l'orthodoxie?
    Premier constat:
    Marcel rapporte: "Les Pâques 2013 livrent des secrets longtemps cachés aux chrétiens...". Dans l'incipit de son article, il observe que l'une des étapes phare de la célébration aura été la révélation d’une certaine « Vierge Marie », utilisant le corps de Parfaite comme temple, de la troisième partie de la Prophétie de Fatima, celle qu'elle lui aurait transmise depuis 1917 et qui aurait été, depuis, cachée aux chrétiens. « Maman Marie, je cite, a procédé, en faveur des fidèles chrétiens venus à Sovidji, à la lecture de l'intégralité de cette révélation se rapportant à des événements devant donner lieu à la rénovation et à la renaissance du monde actuel… ». Voilà la nouvelle trouvaille de Sovidji, prêt à se laisser accrocher par tout, pourvu que son ego s’en trouve flatté…
    Les apparitions de Fatima ont connu aussi leur lot de supercheries démoniaques. La revue Stella Maris dont s’inspirent nos amis de Sovidji s'inscrit dans cette perspective et est reconnue pour ses difficultés de conformité avec l’orthodoxie de la foi catholique, son goût prononcé pour le merveilleux, son apologie en faveur des faussaires de Dieu et des pseudo mystiques comme Vassula Ryden, un certain abbé Laurentin et bien d'autres... Le Père Verlinde parlera « de la pire des revues »…
    Retournons à l’origine de la revue : Revue Stella Maris? Quelle en est le sens et l'orthodoxie?
    Je laisse le soin au fondateur de la revue de la présenter par lui-même : « …Nous sommes restés à San Damiano du 22 au 25 septembre, puis nous avons poursuivi notre route en direction de la mer. Très fortement impressionnés par ce que nous avions vu, entendu et ressenti, nous revenions à San Damiano pour la Saint-Michel, le 29 septembre, avec le projet de passer le reste de nos vacances, non plus sur la côte méditerranéenne mais sur celle de l’Adriatique, dans la région de Rimini. Toutefois, le Ciel disposa autrement.
    A tour de rôle, mes deux fils puis moi-même avons eu de la température, de sorte que nous sommes finalement restés à San Damiano jusqu’à la fin des vacances, soit du 29 septembre au 8 octobre. Ainsi, nous avons pu observer la voyante lors de plusieurs apparitions, prendre connaissance de messages célestes et nous entretenir avec l’instrument du Ciel, par l’intermédiaire duquel je reçus un premier message personnel de N.-D. des Roses, qui me demandait — comme elle le demandait dans les messages officiels et sans doute à d’autres personnes en privé — de faire connaître sa présence en ce lieu. Intérieurement convaincu de l’authenticité de ces apparitions, je suis retourné fréquemment à San Damiano. Quinze mois plus tard, soit fin décembre 1968, je quittais mon emploi pour fonder, avec mon épouse, les Editions du Parvis. »
    Césaire

    RépondreSupprimer
  134. C’est le point de départ d’une grande aventure au service du Ciel et de l’Eglise. En fondant les Editions du Parvis, André Castella a deux idées directrices: le lancement d’un mensuel «Stella Maris» pour promouvoir les messages, et la publication de livres et brochures pour faire connaître les apparitions et raviver la foi chrétienne. Voici ce qu’il en dit lui-même: «Si je dois ma vocation d’éditeur aux événements de San Damiano, d’emblée et pour diverses raisons notre activité éditoriale fut programmée sur une base plus large. Voici comment je présentais les objectifs de la revue «Stella Maris» dans le numéro 1 du 31 mai 1969: “Cette revue mensuelle... dédiée à la Vierge, veut être un trait d’union pour tous ceux qui propagent les paroles que le Ciel a données et donne encore en de nombreux endroits du monde, sans engager en cela la Sainte Eglise, dont elle approuve la prudence en cette matière... Elle veut contribuer au renouveau marial... Elle fera connaître l’exemple des saints et les innombrables faits surnaturels qui ont rempli leur vie terrestre... Stella Maris sélectionnera pour vous les livres que vous pourrez vous procurer à notre service de librairie... Finalement, elle restera à l’écoute de S.S. le Pape Paul VI, dont elle donnera régulièrement la substance de nombreux discours.”» Cette ligne de conduite, André Castella, avec ses deux fils aînés, Jean-Marie et moi, qui collaborons depuis près de trente ans avec lui au développement des Editions, nous l’avons toujours suivi… » Etienne Castella, in Stella Maris 471.
    Après lecture, une note a retenu mon attention dans le texte :
    « Cette revue mensuelle... dédiée à la Vierge, veut être un trait d’union pour tous ceux qui propagent les paroles que le Ciel a données et donne encore en de nombreux endroits du monde, sans engager en cela la Sainte Eglise, dont elle approuve la prudence en cette matière... ».
    Cette remarque du fondateur de la revue qui a inspiré nos amis de Sovidji suffit largement pour prendre les prétendues révélations privées qui y sont livrées avec pincette.

    Mais n'allons pas loin. Qu'un texte sulfureux comme celui publié par Stella Maris, bien connu d'ailleurs, soit maintenant attribué à une certaine vierge Marie qui aurait pris le corps de Viscentia pour des révélations, voilà qui donne la preuve entière de la supercherie démoniaque dont on parle... A se limiter à la seule manière dont Marcel a introduit le texte, sans une connaissance antérieure de la pseudo révélation attribuée à Marie, il est déjà étonnant que Marie inspire à une certaine Parfaite un message dont on connait, par avance, la source et le contenu même s’ils y ont introduit, par endroit, des touches personnelles, truquant ainsi l’authenticité littéraire du texte. S'agit-il là d'une vision ou d'une imposture??? Mais quelle injure à l'endroit de ces pauvres gens, intellectuels peu cultivés y compris, qui ingurgitent sans esprit critique tout ce que vous leur faites avaler sur cette colline, Marcel??? Qu'est-ce qui se passe chez ces prétendus chrétiens qui vont s'asseoir pour s'empoisonner l'esprit à longueur de journée à coups de frais de voyage et de fatigue?
    Césaire

    RépondreSupprimer
  135. “IL NOUS SEMBLE

    IL NOUS SEMBLE PARFOIS QUE DIEU NE REPOND PAS,
    ET QU’IL RESTE INSENSIBLE A TOUTE NOS DETRESSES.
    TOUT AU COURS DE LA VIE, AU MOMENT DU TREPAS,
    NOUS RESTONS ECRASES PAR TOUTES NOS FAIBLESSES

    LORSQUE NOUS DEMANDONS, AVEC FORCE ET VIGUEUR,
    DE RECEVOIR EN NOUS UNE IMMENSE SAGESSE,
    LA REPONSE NOUS VIENT SOUS FORME DE MALHEURS
    QUI NOUS FONT REFLECHIR, PROFONDEMENT, SANS CESSE.

    ET SI, POUR TRIOMPHER DU TENACE PECHE,
    NOUS VOULONS OBTENIR UNE GRANDE PUISSANCE,
    DANS LES DIFFICULTES NOUS TROUVERONS CACHE
    UN GERME DE VICTOIRE, UNE FERME ASSURANCE.

    LORSQUE NOUS RECHERCHONS LA BENEDICTION
    POUR AFFERMIR NOS PAS, ECLAIRER NOTRE VIE,
    DIEU NOUS PRESENTERA LA BONNE OCCASION
    D’OBTENIR HUMBLEMENT LA DIVINE ENERGIE.

    SI NOTRE GRAND DESIR EST LA PROSPERITE,
    QUE CE SOIT A NOS YEUX LA BATAILLE SUPREME ;
    EN NOUS L’ATTRIBUANT, SANS L’AVOIR MERITE,
    UN CERVEAU ET DES BRAS, DIEU MONTRE QU’IL NOUS AIME.

    SI NOUS VOULONS AVOIR DANS TOUE ADVERSITE,
    SANS LARMES ET SANS CRIS, UN TRES FERME COURAGE,
    NOUS AURONS DES DANGERS TRES GRANDS A SURMONTER,
    QUI NOUS FACONNERONT EN TOUS TEMPS, A TOUT AGE.

    OH ! SACHONS DISCERNER LA REPONSE DU CIEL,
    ELLE PEUT NOUS SEMBLER INJUSTE OU BIEN AMERE,
    COMME ELLE PEUT VENIR DOUCE COMME LR MIEL,
    MAIS SOYONS-EN CERTAINS, ELLE EST UN DON DU PERE.

    P. LANARES
    DOCTEUR EN DROIT
    IN (LES SECRETS DE L’AMOUR) »


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'EST MOI QUI AI POSTE LE POEME DU DR. LANARES. JE LE TROUVE MERVEILLEUX.
      AU LIEU DE COMMENCER A NOUS AFFOLER ET A COURIR VERS DES LIEUX COMME SOVIDJI, SACHONS DISCERNER LES REPONSES DE DIEU A NOS PRIERES. FAUTE DE DISCERNEMENT, NOUS NE SAURONS PAS QUE DIEU A EXAUCE NOS PRIERES. NOUS ALLONS CONTINUER DE PRIER POUR UNE DEMANDE DEJA EXAUCEE OU ALORS NOUS NOUS METTRONS A VOIR DES SORCIERS PARTOUT ALORS QUE C'EST PEUT-ETRE LA REPONSE DE DIEU A UNE PRIERE.
      JEAN-ARNO
      SACHONS DONC QUOI DEMANDER A DIEU. LOL...
      JE CROIS QUE NOTRE SEIGNEUR JESUS-CHRIST A BIEN EU RAISON DE DIRE AUX FILS DE ZEBEDEE QU'ILS NE SAVENT PAS CE QU'ILS DEMANDENT. (MARC 10,38)

      Supprimer
  136. Deuxième constat
    Les leaders de Banamè commencent par nous donner la preuve qu'ils s'inspirent des techniques d'action d'autres faussaires de Dieu sur internet passés pour maîtres dans du faux et l'escroquerie. Je m'en vais citer l'exemple piteux d'un certain frère Ephraïm ordonné diacre en 1978 et recherché pour sectarisme. Il est un cofondateur d'une communauté appelée "Béatitudes"... Aujourd'hui, comme lui on peut aussi classer VIGAN Matthias dans le rang de ces faussaires qui créent des sectes dans l'Eglise catholique.
    « Selon les associations de lutte contre les sectes, les pratiques et les préceptes de Ephraïm et de son épouse sentent le soufre. Il aurait franchi la ligne jaune comme quelques autres responsables de « maison », appelés les « bergers » dans le langage communautaire. Aujourd'hui, ces associations ont entre les mains une quarantaine de plaintes, émanant de toute la France.
    Surtout, depuis le 25 avril 2005, la justice est officiellement saisie par un couple de trentenaires opiniâtres. Myriam et Pascal Michelena, parents de trois enfants, ont séjourné entre 1999 et 2001 dans l'une des maisons des Béatitudes, au château Saint-Luc, à Cuq-les-Vielmur (Tarn). Pendant trois ans, ils ont vécu selon les préceptes de Gérard Croissant, alias frère Ephraïm... Un beau programme - ils y ont cru. Aujourd'hui, ils parlent d'esclavage, de racket, d'humiliations. Ils portent plainte pour «abus de faiblesse» et «travail dissimulé» : «On nous a fait croire que nous faisions partie de «l'élite». Comment avons-nous pu imaginer qu'une telle existence pouvait correspondre à un idéal de vie chrétien? Nous avons honte.»
    Que cachent les Béatitudes ? Une communauté fraternelle incomprise ? Seulement quelques dérives qui ne sauraient entacher l'ensemble du mouvement ? Ou une véritable secte qui s'est habilement infiltrée à l'intérieur de l'Eglise ?
    Selon la légende colportée par frère Ephraïm, tout aurait commencé autour d'une « quatre-saisons ». En 1973, en effet, il dîne dans une pizzeria de Montpellier avec sa compagne Jo et un couple d'amis protestants. Soudain, une «inspiration divine» frappe Gérard. «Et si on vivait en communauté?» Aussitôt, les quatre convives créent la Communauté du Lion de Judas et de l'Agneau immolé (qui sera rebaptisée en 1991 Communauté des Béatitudes). Gérard a alors 24 ans et il est membre de l'Eglise réformée. Il se destine à devenir pasteur. Mais il a rencontré Lanza del Vasto, le disciple occidental de Gandhi, militant de la non-violence et du dialogue interreligieux, qui a fondé sur le modèle des ashrams indiens la Communauté de l'Arche dans le sud de la France. Gérard Croissant a-t-il voulu imiter le philosophe contestataire en créant sa propre « succursale » ? Un autre événement décisif va l'influencer. En 1974, il part aux Etats-Unis et découvre les grands rassemblements évangéliques. Il est fasciné par ces prédicateurs ébouriffants qui haranguent des foules de born-again. Il voit des assemblées entières prises de transe, frappant des mains, habitées par l'Esprit saint. Les fidèles « parlent en langue », chantent dans un verbiage incompréhensible et exaltant. Gérard est emballé. Jo, elle, se fait poser une couronne sur laquelle un dentiste charismatique grave Jésus ! A suivre
    Césaire

    RépondreSupprimer
  137. De retour en France, le couple retrouve les amis de la pizzeria et s'installent du côté de Charmes-sur-Rhône. Là, Gérard Croissant reçoit un nouveau « signe du ciel » : il doit renoncer au protestantisme et se tourner vers le catholicisme. Croissant - qui dans la foulée s'attribue le nom de frère Ephraïm - veut réveiller les cathos, faire passer sur eux le grand souffle qu'il a ressenti chez les évangéliques américains. Une légende de plus ? «M. Croissant s'était brouillé avec les protestants, assure aujourd'hui un curé qui l'a bien connu à cette époque. Il a toujours voulu constituer son propre mouvement. Il a profité de la faiblesse de l'Eglise catholique pour faire son beurre!» Un opportuniste, le futur prophète des Béatitudes ? Un cynique qui module ses inspirations divines au gré de ses intérêts ? «Un maquignon, oui!»... Source : www.vousmesparentsmesjuges.com
    Y a-t-il une différence entre le diacre Gérard, alias frère Ephraïm et l’abbé Matthias, alias pape Christophe XVIII ? Si l’un est resté frère, l’autre a poussé l’outrecuidance loin, en se faisant « pape ». Mais dans le fond, plusieurs points en commun les lient et les unit : « soudaine illumination », « abus de faiblesse », « harangue » et bien d’autres choses relevant du domaine de l’obscurantisme.
    Dernier constat
    La secte de Banamè tend vers un mélange de "New Age" et des courants millénaristes qui naissent actuellement dans le monde, envisageant une rénovation de l'Eglise sur la base d'une prétendue purification systématique... Idéologie soutenue par des affabulations de toutes sortes, des parodies ou contrefaçons du christianisme et des impostures antichrétiennes monstrueuses... La secte de Banamè s'inscrit droit dans cette perspective et serait prête à rallier à sa cause toutes autres sectes millénaristes qui partagent sa vision. Leurs caractéristiques: ils sont très fermés au dialogue et très violents. Revisualisez les CD films des prêches de Parfaite incitant ses adeptes à la révolte contre les prêtres. Ce que Marcel feint d’oublier... Le dialogue se poursuit.
    Césaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. UN GRAND MERCI AU PERE CESAIRE!

      "Il a profité de la faiblesse de l'Eglise catholique pour faire son beurre!»

      Quand j'ai rencontré ici le mot beurre, j'ai vibré d'émotion en pensant à:

      "Mais le tonneau passant les divisa sous peu
      Et l’on vit former un groupe scindé en deux :
      Qui pour, qui contre. Les voilà partir en guerre,
      Les uns derrière, les autres devant ce beurre."
      (Cf K N M, in LA GUERRE DES TONNEAUX....)

      Si l'auteur de votre citation a donné un sens positif à ce métaphore, le mien est négatif. J'ai parlé de "beurre" en partant d'un Album de Pierrette ADAMS, qui dit "Le mensonge et le beurre, c'est la même chose! C'est pareil, c'est identique, c'est la même chose, pareil, identique. Le beurre dit-elle, moins on en a, plus on l'étale."

      Le Phénomène dont nous parlons ici, est un vrai MENSONGE. Malheureusement, posé au centre, il y a les "bêtards" qui en n'ont peur et qui courent devant lui et lui les poursuit. Il y a enfin les "nullards" qui en raffolent et qui courent derrière lui comme une réalité à saisir. Des deux groupes le Sage UM'GOU= PAPA GOU! a eu raison de dire:

      "Qu’un tonneau vide, sur un océan circule,
      C’est qu’il est fermé sur lui et qu’il gesticule !
      Qui lui court derrière se noie et se détruit.
      Et qui de lui a peur, est vide comme lui ! »

      L’affronter, lui a-t-on demandé ? Ou que faire ?
      « Mené par les vagues qui le font divaguer,
      Dit le sage, le temps lui fera débarquer
      De son vide, ce qu’à l’instant il vous veut taire ! »
      Rassurez-vous qu'au moment où j'écrivais ce texte, je ne savais pas encore que nos amis avais enraciné les "errances" sur un évangile Apocryphe.
      CONCLUSION COMME L'A DIT CE VIEUX:

      « Mené par les vagues qui le font divaguer,
      Dit le sage, le temps lui fera débarquer
      De son vide, ce qu’à l’instant il vous veut taire ! »

      Et ce n'est pas tout! Une heure est en train de sonner!

      P M K

      Supprimer
  138. Un sincère merci aux Pères Césaire et Moïse. Quel travail abbattez-vous? Seul Dieu vous sera reconnaissant! Enfin, les choses se clarifient. La comédie de Sovidji est démasquée et totalement. Pauvres de vous, vous qui vous laisser berner par ces faussaires!
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  139. En fait, je ne souhaite plus me lancer dans un débat oiseux concernant la validité ou non du Processus de Banamè. Se rapportant au texte de la troisième prophétie de la Vierge Marie transmise à Fatima pour que le monde entier en soit informé, M. Césaire s'inscrit dans la même logique de banalisation que les papes terrestres qui en ont eu connaissance. Moi, ayant reçu le message, suite au rappel fait, aux dernières Pâques, par la Vierge Marie, sur la Sainte Colline de Sovidji, de l'existence lointaine de cette prophétie, j'ai réalisé mon devoir de la porter à la connaissance de tous afin que des dispositions personnelles soient prises à tous les niveaux pour préparer l'arrivée des temps nouveaux et pour s'inclure dans le groupe des élus. Bon ! Je passe sous silence les interprétations indescriptibles de mon humeur quelque peu chagrine, sur mon post passé. Quelle hilarité a été la mienne ! Par ailleurs, comme d'habitude, les commentaires se meuvent dans tous les sens, certains en continuant la diffusion de cours, d'autres, en se déployant intellectuellement jusqu'à l'usure. Certains esprits s'en satisfaisant, que demander de mieux pour eux? Mais, Sophie, sur la prophétie publiée, se livre à des rapprochements, oubliant imprudemment que, chacun, dans son camp, peut voir dans l'autre d'en face, le protagoniste du rôle noir dans cette troisième partie de la prophétie de Fatima. Elle se surprend de ma publication, comme convaincue que je ne suis pas un chrétien catholique. Quelle pitié ! Tout ce que je sais, c'est que Dieu, sur la Colline de Sovidji, fera honneur à sa promesse et à sa mission. Ce qui m'écoeure : M. Césaire, à bout de souffle d'arguments pour alimenter les flammes de l'enthousiasme d'une religiosité "?", un enthousiasme éveillé chez les Sophie, Jérôme, Jean-Arno, Jean Larbitre et, très récemment, chez E. Basile, voit les CD de Daagbo "incitant à la révolte contre les prêtres" ! Qu'il veuille donner les références de ces CD, citer des propos précis, comme il en a l'habitude, et qu'il convainque ! Halte à l'intoxication contre Daagbo Dieu Esprit-Saint !

    RépondreSupprimer
  140. Marcel,

    tu veux que le père Césaire convainque qui? Ce n'est un secret pour personne vos incitations à la révolte contre les prêtres. J'ai déjà cité un CD sur un post. je t'invite à le visualiser à nouveau. il s'agit du CD de parfaite a abomey Goho le 18 février 2012.
    de toute façon si on doit citer ici les propos orduriers de cette parfaite connus de tous sur vos multiples CD on n'en finira pas.
    que toi Marcel, tu nies cela aujourd'hui c'est bien surprenant de te part.

    RépondreSupprimer
  141. « Mais, Sophie, sur la prophétie publiée, se livre à des rapprochements, oubliant imprudemment que, chacun, dans son camp, peut voir dans l'autre d'en face, le protagoniste du rôle noir dans cette troisième partie de la prophétie de Fatima »
    Marcel, tes interventions sentent toujours le souffre. Va consulter les associations anti secte pour qu’elles te disent ce que signifie « sentir le souffre ». Et puis qui te parle de camp ? Moi je ne suis pas dans une logique de camp et de protagoniste .D’ailleurs c’est un non lieu. Ici c’est la raison qui parle ; il y a longtemps que nous ne sentons plus le besoin de t’admettre parmi les normaux. Tu es le seul à ne pas voir la réalité en face en te cramponnant à des absurdités dont toi seul a le secret. Jamais je n’ai rencontré de ma vie une fermeture d’esprit si maladive. De toutes les façons tu as plus besoin d’un psychiatre.
    Nos interventions ici se font dans un esprit de partage et de charité, pour que les catholiques authentiques, ne tombent pas dans votre supercherie mais qu’ils trouvent un brin de lumière pour éclairer leur foi et rester vigilants tel que le Christ nous l’a recommandé.
    « Elle se surprend de ma publication, comme convaincue que je ne suis pas un chrétien catholique. Quelle pitié ! Tout ce que je sais, c'est que Dieu, sur la Colline de Sovidji, fera honneur à sa promesse et à sa mission.»
    Pitié mon frère, pitié !! Quelle promesse ? quelle mission ? mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr purifier l’église et établir un nouveau règne ? mdrrrrrrr
    Créer son église et établir sa domination sur ses adeptes oui !!! et toi tu y gagnes quoi? Tu vas per
    Les abus et autres dérives de certains prêtres qu’elle s’époumone à vous « révéler » ont toujours existé, Va lire l’histoire de l’église, les périodes sombres de la papauté, les clercs dévoyés et corrompus . et pourtant l’eglise a tenu bon jusqu'à ce que nous naissions pour la découvrir. A-t-elle besoin de votre avis pour purifier ce qui est purifiable ? C’est la guerre des œufs contre le caillou. Mdrrrrrrrrrr vous perdez votre temps . Va te cultiver maintenant et cela te sera plus profitable. Rien n’est caché !!! et ta pseudo révélation vient d’une source douteuse où tout y passe sans discernement. D’ailleurs consulte le dernier post du père Césaire à ce propos.
    Tu n’apportes rien de nouveau au débat. D’ailleurs même quoi de bon peut sortir d’un borné comme toi ?quelle pur ification ta maudite parfaite veut elle apporter en s’acoquinant avec des clercs défroqués ( Mathias Vigan, Olympe Ahinlinvidé…), un ancien séminariste sulfureux en mal de vocation (Jeannot Roland Viatonou) et un groupe d’ignares en mal de popularité, chacun allant pour des intérêts divers ? Que peut- on purifier avec des ordures pareilles ? Drôle de purification !!
    Les prêtres vertueux et soucieux de préserver l’orthodoxie de la foi chrétienne ne sont même pas écoutés !!!!Pire dans ton cas tu trouves écoeurant les apports des pères sur ton blog et tu te désoles même des apports des uns et des autres ! Ton cas est lamentable.
    sophie

    RépondreSupprimer
  142. De rien Marcel, tu me remercieras après.
    Nul besoin de t'offrir des études longues et coûteuses. Une bonne application dans la lecture des livres de qualité, et une ouverture d'esprit te feront beaucoup de bien.
    Voilà qui est bien dit. Donc trouvez- vous une autre occupation et cessez votre mascarade s’il vous reste encore un peu de dignité !
    sophie

    RépondreSupprimer
  143. Merci M. Jean-Arno,

    “IL NOUS SEMBLE

    IL NOUS SEMBLE PARFOIS QUE DIEU NE REPOND PAS,
    ET QU’IL RESTE INSENSIBLE A TOUTE NOS DETRESSES.
    TOUT AU COURS DE LA VIE, AU MOMENT DU TREPAS,
    NOUS RESTONS ECRASES PAR TOUTES NOS FAIBLESSES

    LORSQUE NOUS DEMANDONS, AVEC FORCE ET VIGUEUR,
    DE RECEVOIR EN NOUS UNE IMMENSE SAGESSE,
    LA REPONSE NOUS VIENT SOUS FORME DE MALHEURS
    QUI NOUS FONT REFLECHIR, PROFONDEMENT, SANS CESSE.

    ET SI, POUR TRIOMPHER DU TENACE PECHE,
    NOUS VOULONS OBTENIR UNE GRANDE PUISSANCE,
    DANS LES DIFFICULTES NOUS TROUVERONS CACHE
    UN GERME DE VICTOIRE, UNE FERME ASSURANCE.

    LORSQUE NOUS RECHERCHONS LA BENEDICTION
    POUR AFFERMIR NOS PAS, ECLAIRER NOTRE VIE,
    DIEU NOUS PRESENTERA LA BONNE OCCASION
    D’OBTENIR HUMBLEMENT LA DIVINE ENERGIE.

    SI NOTRE GRAND DESIR EST LA PROSPERITE,
    QUE CE SOIT A NOS YEUX LA BATAILLE SUPREME ;
    EN NOUS L’ATTRIBUANT, SANS L’AVOIR MERITE,
    UN CERVEAU ET DES BRAS, DIEU MONTRE QU’IL NOUS AIME.

    SI NOUS VOULONS AVOIR DANS TOUE ADVERSITE,
    SANS LARMES ET SANS CRIS, UN TRES FERME COURAGE,
    NOUS AURONS DES DANGERS TRES GRANDS A SURMONTER,
    QUI NOUS FACONNERONT EN TOUS TEMPS, A TOUT AGE.

    OH ! SACHONS DISCERNER LA REPONSE DU CIEL,
    ELLE PEUT NOUS SEMBLER INJUSTE OU BIEN AMERE,
    COMME ELLE PEUT VENIR DOUCE COMME LR MIEL,
    MAIS SOYONS-EN CERTAINS, ELLE EST UN DON DU PERE.

    P. LANARES
    DOCTEUR EN DROIT
    IN (LES SECRETS DE L’AMOUR)



    Oui Frère Jean-Arno,
    Comme Jean LARBITRE, vous m’avez apporté un gros gibier en proposant à notre méditation ce poème du P. LANARES, dont la forme et le fond méritent admiration et surtout méditation.

    I- LA FORME :

    1-7 Strophes : J’ai devant moi un poème de 7 strophes : 7: symbole biblique de la totalité, de la plénitude. Ce qui suggèrerait que la réponse que Dieu veut donner à nos prières, ce n’est pas d’abord, ni surtout ce que nous lui demandons, mais « la plénitude » et cette plénitude ne pourrait être que lui-même.

    2-Des vers alexandrins
    C’est le type, le plus riche de vers classiques. Ils sont désignés par le nom « vers alexandrin » ou vers duo décasyllabiques (12 pieds).
    Le mérite de l’Auteur ici, c’est d’avoir respecté non seulement l’alternance obligatoire entre les rimes masculines (rimes accentuées comme : ‘’pas et trépas’’, ‘’vigueur et malheur’’, ‘’péché et caché’’…) et les rimes féminines (rimes non accentuées : ‘’détresse et faiblesse’’, ‘’sagesse et cesse’’…), mais aussi la mesure.

    3-La mesure : la première difficulté de composition de vers alexandrins, se trouve ici.
    D’abord, le compte d’un vers à rime masculine doit avoir un pieds de moins que celui des vers à rime féminine. L’auteur l’a chaque fois réussi . Prenons la toute première strophe pour exemple :


    IL NOUS SEMBLE PARFOIS QUE DIEU NE REPOND PAS,(12)
    ET QU’IL RESTE INSENSIBLE A TOUTE NOS DETRESSES (13).
    TOUT AU COURS DE LA VIE, AU MOMENT DU TREPAS,(12)
    NOUS RESTONS ECRASES PAR TOUTES NOS FAIBLESSES (13)

    4-La césure : elle constitue, au fait la difficulté des difficultés. Car la règle classique oblige le Poète, compositeur des alexandrins, à avoir pour chaque vers la mesure 6+6=12, pour les rimes masculines, soit 6+7= 13 pour les RF. Cette mesure ou césure divise le vers en deux hémistiches. Mais attendez, le dernier pieds du premier hémistiche doit tombé nécessairement à la fin du mot.
    Exemple :

    1 2 3 4 5 6 7 8 9 19 11 12
    IL NOUS SEMBLE PARFOIS/ QUE DIEU NE REPOND PAS.

    Au cas où dérogation se fait à cette règle, il faut un hémistiche féminin qui fait coïncider la césure sur l’antépénultième syllabe du mot. exemple :
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
    UN GERME DE VICTOIRE, UNE FERME ASSURANCE


    5 – La richesse des rimes : j’avoue qu’elle n’est pas toujours évidente. Mais ici l’auteur
    en a plusieurs à son actif : ‘’Trépas et pas’’, ‘’Prospérité et mérité’’, ‘’Suprême et aime’’, ‘’Courage et âge’’……etc.

    A suivre s'il vous plait)
    P M K

    RépondreSupprimer
  144. II – LE FOND :

    Le sujet choisi par l’auteur est important et mérite des vers classiques, mesurés et riches. 12 qui veut dire ici "alexandrin" ou duo décasyllabes, rappelle le nombre des Apôtres, ceux-là même qui ont peiné sur le chemin de la prière, comme nous, mais qui n’ont jamais désespéré. « Seigneur apprends-nous à prier ! », « Seigneur, pourquoi ne sommes-nous pas parvenus à chasser ce démon ? »…
    Enfin, l’auteur, donne ici raison à ceux qui disent : « Dieu exauce toujours nos prières, mais il le fait quand il veut et comme il veut. » Ma réaction personnelle sur le silence de Dieu face à nos prières est celle-ci :
    Savoir attendre l’heure de Dieu, c’est lui prouver qu’on l’aime, qu’on le comprend et qu’on le défend face aux critiques. Quand l’heure du « Talita cum » « Jeune fille, je te l’ordonne, lève-toi ! », n’est pas encore sonnée, nous devons savoir attendre. En plus, il faut remarquer que c’est en ces moments d’attente que le diables devient notre ami. « Si tu es vraiment le Fils de Dieu, change ces pierres en pains, et tu auras de quoi manger », « Si tu te prosternes devant moi… »

    Enfin,je vous remercie, Mr Jean-Arno, d’avoir proposé ce beau poème à notre méditation. A l’Auteur toutes mes FELICITATIONS ! Et à tous mon UNION DE PRIERE !
    P M K



    RépondreSupprimer
  145. Vraiment ! Sophie, tu prends ton rôle de donneuse de leçon au sérieux. Que tu y es pitoyable ! Tu crois qu'avec quelques mots, tu peux triompher de l'ardeur de Daagbo Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Gblagada Ma su hon do. Quelle prétention ! Quant à d'autres, ils préfèrent démontrer des pseudo-connaissances en versification au lieu de nous dire comment, dans la mission de 30 ans que s'est donné Daagbo, ils peuvent apporter leur contribution à la rénovation de l'Eglise catholique. Bon vent à eux !

    RépondreSupprimer
  146. Marcel, vous me faites rire!

    Comment voulez-vous que je puisse croire que ce qui précède vient d'un homme de Lettre. Non seulement mes erreurs en versification ou même d'approche ne sont relevées, mais vous vous contentez de parler de pseudo-connaissance en versification.
    Puisque vous avez revendiqué plusieurs fois que tout ce qui est signé Marcel vient de vous, laissez-moi vous dire que désormais nous savons qui vous êtes, vous qui pensez qu'il suffit d'avoir pour option les études, pour qu'elles soient menées.
    Ma mère également a eu l'option ou l'intention d'étudier. Malheureusement l'âge ne le lui permet plus.
    Quant à moi, je suis très heureux d'avoir cette pseudo-connaissance en versification. Al hamdoul lilèh! J'en rends grâce à Dieu.
    Père Moïse KOUMAKPAI

    RépondreSupprimer