L'Univers de MAWU YESSISSIN

Bienvenue à tous et Soyez bénis (es) !

Ce blog est un espace d'information sur la présence de Dieu Esprit-Saint au Bénin. Il n'est pas un creuset pour des polémiques. Il vise à communiquer à tous les esprits humbles comme celui d'un enfant le caractère unique de ce que les Béninois sont en train de vivre actuellement à Banamè sur la Colline de Sovidji Aguidjigo, à Covè : Dieu Esprit-Saint est chez nous, incarné en la Soeur Parfaite, et s'est fixé une mission de 30 ans en trois points :

1. Bouter hors du Bénin la sorcellerie et ses corollaires de nuisances maléfiques et mortelles ;

2. Restaurer, assainir l'Eglise catholique mise en place par Jésus-Christ;

3. Mettre fin à la commercialisation de la foi.

Ce blog est donc pour ceux qui cherchent Dieu, pour les humbles de coeur, pour ceux qui ont la mentalité simple de comprendre que Dieu peut venir parmi les hommes de la manière qu'il lui plaît, ...

Il est conçu pour informer sur Banamè afin que l'humanité ne commette plus la même erreur qu'au temps de Jésus-Christ où, Celui-ci, bien que Fils de ce Dieu Universel présent au Bénin, est né dans un cadre d'une simplicité inouïe, a mené une vie simple, a été rejeté pour finir par être crucifié.

Ce blog est créé pour informer sur les actions au Bénin de notre Daagbo, Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin, pour amener le monde entier à venir profiter de Dieu au Bénin, pendant qu'il en est encore temps, puisqu'Il s'est fixé une mission de trente ans ; Il vient d'en entamer la quatrième année.

Venez profiter de Banamè pendant qu'il en est encore temps ; les bonnes choses ne durent jamais. Dieu est bon, miséricordieux et généreux de manière incommensurable !

Venez, venez profiter de ses enseignements de poigne et de lumière, de sa délivrance de la sorcellerie et des nombreuses grâces qu'Il distribue largement à Banamè et dans tous ses déplacements à travers le Bénin ! Ne ratez pas votre chance !

lundi 6 mai 2013

Enseignement de Dieu Esprit-Saint Daagbo au Palais des Sports le 5 mai 2013

Les fidèles catholiques définitivement éclairés sur la différence nette entre la Sœur Parfaite et Dieu Esprit-Saint

Hier, dimanche 5 mai 2013, au Palais des Sports de Cotonou, Dieu Esprit-Saint, Mawu Adjalonlon Gblagada Ma su hon do Daagbo, a déroulé un enseignement, comme à son habitude, de poids et de maître. Cette séance, menée de main de Seigneur par le n°1 du Processus de Banamè visant à la rénovation et à la restauration de l'Eglise catholique universelle céleste, a eu un cachet particulier : Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Daagbo a démontré aux milliers de fidèles catholiques présents qu'il n'y a plus de confusion à faire entre la Sœur Parfaite, temple de Dieu Esprit-Saint et Dieu Esprit-Saint lui-même, Créateur du ciel et de la terre, de tout leur contenu, Dieu omniscient, omnipotent et omniprésent. 

La différence catégorique entre la Sœur Parfaite et Dieu Esprit-Saint a été nettement clarifiée, hier, dimanche 5 mai 2013, au Palais des Sports du Stade de l'Amitié de Cotonou. Daagbo a profité de son enseignement périodique en ce lieu pour faire taire définitivement les langues calomnieuses jamais fatiguées d'entretenir la détraction sur le Tout-puissant, l’Éternel, le Dieu universel, Dieu des Abraham, David, Salomon, Moïse, ... ; celles-ci aiment faire croire à leur public que Dieu Esprit-Saint est purement et simplement une jeune fille, ce qui permet à tout ce beau monde d'affirmer, par-ci, par-là, que c'est Parfaite qui fait ceci, que c'est elle qui opère cela à Banamè, le centre névralgique de la religion catholique universelle et céleste, dotée, depuis plusieurs mois, de son nouveau Pape : Christophe XVIII.
Plusieurs minutes après avoir lancé Son enseignement sur "Qui est Dieu, que comprenez-vous par Dieu?", Daagbo, tout de blanc vêtu, après avoir enlevé son couvre-chef rouge, a demandé au public massif ayant fait le déplacement de Le fixer, quel que soit le point où chacun se trouvait dans le Palais des Sports ; Il a voulu que chacun Le regarde et se concentre sur Lui pendant quelques minutes, ce que tout le public, désormais uni dans un silence d'une sérénité indescriptible, a fait. Et, ce fut le miracle : Dieu Esprit-Saint Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Mawu Adjalonlon Gblagada Ma su hon do est devenu, en l'espace de quelques secondes difficilement mesurables, une jeune fille dont la taille s'était rapetissée et amincie, puis qui gigotait dans tous les sens, ayant une petite voix fine, et qui semblait perdre son aplomb et son équilibre devant cette immense foule venue écouter le Dieu des dieux : la Sœur Parfaite ! 
Et, ce à quoi il a été donné à ces milliers de personnes hautement privilégiées d'assister est que celle-ci s'est prêtée à des questions de toutes sortes venant du public. De sa naïveté d'adolescente, elle répondait comme elle le pouvait aux préoccupations spontanées, lancées ici et là, évoquant l'atmosphère particulière du ciel, le mode d'habillement et de vie, les pratiques religieuses, les conditions de la manifestation sur terre de la troisième prophétie de la Vierge Marie à Fatima pour le monde, notamment. A un moment donné, ayant chaud, elle a dû se faire alléger le dispositif vestimentaire de Dieu Esprit-Saint.

Daagbo, à sa première apparition publique, après les rumeurs de Son coma et de Sa mort
Comme plusieurs mois plus tôt, la Sœur Parfaite s'était déjà manifestée mais très brièvement, ce fut l'occasion pour bon nombre de fidèles catholiques de lui offrir ce qu'elle aimait : des friandises, des biscuits, du chocolat, entre autres. Elle passait d'un point à l'autre du Palais, apparemment intimidée par les milliers d'yeux qui suivaient, du haut, ses mouvements. Tout ceci avait duré plus d'une quarantaine de minutes. Ceux-ci, ces milliers de fidèles, médusés mais suivant attentivement les faits, enfermés dans leur contemplation de la situation, constataient les taquineries de Parfaite au Pape Christophe XVIII quand, au moment où ils s'y attendaient le moins, Parfaite qui s'était assise, un instant, sur les genoux de Sa Sainteté, s'est relevée en Dieu Esprit-Saint, reconnaissable, par le recouvrement de la taille et de la posture, de l'allure magistrale et de la rectitude rigoureuse de la station debout ; la fermeté de la voix a achevé de montrer que Daagbo était revenu dans son Temple ! 
A partir de ces faits patents, il est clair que quelque langue qui s'exercerait encore à parler de la Soeur Parfaite, en lieu et place de Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Mawu Adjalonlon Gblagada Ma su hon do Daagbo, n'aurait fait d'autre choix que d'afficher sa mauvaise foi qui serait de la même teneur que celle des intoxicateurs d'une période encore fraîche, qui avaient fait, à dessein, circuler les rumeurs fausses de la maladie, du coma et de la mort de Dieu Esprit-Saint. Le peuple de Dieu, le peuple de l'Eglise catholique universelle et céleste, sait désormais à quoi s'en tenir ! Comme l'a annoncé Daagbo, ce peuple n'en est qu'au début du commencement de ses surprises sur tout ce qu'Il lui réserve, notamment, lors de la prochaine Pentecôte, sur la Sainte Colline de Sovidji à Banamè, des 16 au 19 mai prochains ; Il a communiqué la réalisation de sacrements de fond qui, progressivement, redimensionneront et restaureront l'Eglise catholique universelle et céleste dont le siège quittera le Vatican pour Banamè.


Marcel Kpogodo           

100 commentaires:

  1. Quand je parle de rire aux éclats, seul Dieu peut en être témoin. Mais croyez-moi si vous en êtes capables, ici encore, j'ai ri et il sonnait minuit treize à ma montre, ce qui ne m'a pas empêché de faire trembler les murs. Oh La la! Quelle histoire?
    Cinq petites choses:
    1- Et, ce fut le miracle : Dieu Esprit-Saint Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Mawu Adjalonlon Gblagada Ma su hon do est devenu, en l'espace de quelques secondes difficilement mesurables, une jeune fille dont la taille s'était rapetissée et amincie, puis qui gigotait dans tous les sens, ayant une petite voix fine, et qui semblait perdre son aplomb et son équilibre devant cette immense foule venue écouter le Dieu des dieux : la Sœur Parfaite !"
    2 - "Daagbo, tout de blanc vêtu, après avoir enlevé son couvre-chef rouge, a demandé au public massif ayant fait le déplacement de Le fixer"
    3 - "A un moment donné, ayant chaud, elle a dû se faire alléger le dispositif vestimentaire de Dieu Esprit-Saint"
    SCANDALE ?????? J'espère qu'elle ne s'est pas encore mise en tenue d'Eve!!!!
    4 -"Parfaite qui s'était assise, un instant, sur les genoux de Sa Sainteté..."
    SA SAINTE???? Ah non!!!!!!!!!
    5-"....sur la Sainte Colline de Sovidji à Banamè, des 16 au 19 mai prochains ; Il a communiqué la réalisation de sacrements de fond qui, progressivement, redimensionneront et restaureront l'Eglise catholique universelle et céleste dont le siège quittera le Vatican pour Banamè..."
    ET VOILA ENFIN LE BUT DE LA RENCONTRE : COMMUHIQUER LE NOUVEAU PROGRAMME AFIN DE MAINTENIR AVEC SOI LE PUBLIC
    COMME QUOI LE POINT N° 8 DE NOTRE MESSAGE SUR LA PAGE PRECEDENTE SE VERIFIE:
    -« L’ « INCERTITUDE » ici est voilée par la trop grande « foi », la trop grande « confiance » faite à Parfaite. Ce qui explique les directions imprévues que prendra la barque, même à l’insu du « holy clergy » du « Holy Spirit ». Tout compte fait, il faudra toujours des « inventions nouvelles » pour maintenir avec soi, un public qui s’ignore et qui ignore les chemins et les raisons des dons que Dieu lui fait gratuitement et indépendamment d’une réalité saisissable. »

    PERE MOISE N. KOUMAKPAI

    RépondreSupprimer
  2. Parmi les étrangers qui découvrent pour la première fois le bloc de Marcel, il y en a qui m'ont demandé si dans mon pays les gens suivent l'Angélus du Pape à la télévision. J'ai répondu "oui!"
    Mais, c'est après coup que j'ai compris le vrai sens de cette question.
    Entre le Vrai Vatican et le Vatican localisé dans la "p'tite" cavité crânienne de Parfaite, il y a "un monde infini". Il faut il y réfléchir.
    Les gens ne connaissent même pas la Basilique Notre Dame de Yamoussoukro en Côte d'Ivoire et ils osent imaginer que le Vatican, est un "petit hangar", sis au cœur du marché de DANTOPKA, à Cotonou au Bénin.
    Tentatives de Sorciers qui se cachent derrière les mensoges d'une gamine de brousse!
    P M K

    RépondreSupprimer
  3. L’IMPRUDENCE !

    Lorsque le Malin conduit une vie, il l’endort,
    Et l’enferme dans une vulnérabilité terrible,
    Qui la pouce à prendre la vérité pour chose horrible :
    C’est le cercle vicieux des réalités d’où on ne sort.

    Adam vivait heureux dans le paradis,
    Et le Démon en mourait d’envie !
    Si Adam pouvait savoir ce que tramait cet ange de lumière!
    Jamais il ne se laisserait trainer dans la poussière!

    Mais hélas ! La distance entre les pièges du Tentateur
    Et ses ambitions démesurées était mince,
    C’est la limite entre veille et sommeil chez un dormeur :
    Un assouplissement, et voilà Morphée qui se fait votre prince !

    Comment peut-on dormir, lorsqu’on a le serpent
    Qui s’improvise votre cohabitant ?
    « Veillez et priez ! » Vous n’avez pas ici un consigne
    Pour qui ignore de son Seigneur, le signe !

    Entre vous et le Dieu qui attend de vous combler de ses dons
    Il y a au milieu, l’impatience qui vous cache tout horizon !
    Le Malin s’en informe et vous pousse aux vices,
    Vous donnant l’impression de vous offrir ses services !

    Adam n’était-il pas guetté depuis le seuil de la création ?
    Pris dans le filet, le voilà sacrifié sur l’autel de ses ambitions !
    Le même Démon ira porter le Christ, jusqu’au sommet de la gloire,
    Mais sans pouvoir le dévier de sa trajectoire !

    Qu’on en retienne que Satan est un pêcheur avisé qui maîtrise et le poisson et la proie
    Avant de vous tendre un piège, il sait qui vous peut correspondre.
    Seule une vie, main dans la main du Christ et dans la foi.
    Peut parvenir, victorieusement et en toute sérénité, à lui « répondre ».

    (Comment peut-on dormir, lorsqu’on a le serpent sous le coussin ? Imprudence !)

    Moïse N. KOUMAKPAI
    Rome, Ottavia, le 9 Mai 2013

    RépondreSupprimer
  4. EEEEH! Padre, Congratulation! Et quand j'ai vu la photo de leur sorcière de déesse, je suis rappelé le poème sur "GONFLETUDE" du crapeau! N'aviez-vous pas déjà dit:

    "Qui n'a jamais vu le crapeau peut le confondre
    "Avec un éléphant. Oui le crapeau se gonfle.
    "Mais vous! Ne le prenez pas pour ce qu'il n'est pas!
    "Plus il s'égosille, plus il tend vers l'éclat!"

    C'EST CELA MEME LA VERITE "La vraité" comme dit un Mr.


    "L'HEURE DU SANGLOT.

    "C'est la goutte d'eau qui fait déborder la vase.
    "En son absence, tout à l'air de bien couler.
    "Assis à l'ombre du temps, il est en extase,
    "Le sage qui voit tout d'un oeil émerveillé.

    "Le sot peut construire son château en Espagne!
    "Où trouverez-vous, de toute couleur, la pagne
    "Sinon chez le Créateur comme ils nous l'ont dit?
    "Au désert, le Diable mit son Dieu au défi!

    "Mais c'est quand l'Océan, bout, tourbillonne et gronde,
    "Que le ciel se calme d'une joie qui l'inonde.
    "Est-ce la première saison où la folie,
    "S'invite à l'agora de la mélancolie?

    "n'a jamais vu le crapeau peut le confondre
    "Avec un éléphant. Oui le crapeau se gonfle.
    "Mais vous! Ne le prenez pas pour ce qu'il n'est pas!
    "Plus il s'égosille, plus il tend vers l'éclat!

    "Le temps prêter au temps, n'est qu'en somme une dette;
    "Qu'on devra rembourser envers l'éternité.
    "La toute Puissance de Dieu est sa Faiblesse,
    "Devant la folie de l'homme et sa liberté.

    "Quand celle-ci vous arrache votre Manteau
    "Il vous faut éviter de lui courir derrière.
    "La crise de la folie, n' est que grippe aviaire
    "Pour l'insensé qui évolue vers le sanglot!"""


    Moïse N. KOUMAKPAI
    Roma-Ottavia, le 19 Février 2013""

    Enfin je me demande, (à la suite de tous ceux qui sont allés dans ce sens), ce que les hérésies (pour ne pas dire MALADIES) de ces gens-là ont de commun avec l'Eglise. Si c'était vrai que c'est Dieu qui agit en eux, "se démarquer" de l'Eglise CATHOLIQUE, UNE,SAINTE ET APOSTOLIQUE, aurait été l'un des signes palpables.
    Mais les singes n'ont jamais été habiles que pour faire LA "GRIMACE" QUELLE HONTE!!!

    "Ils jouent la face, mais sont humiliés
    "Ils se moquent de tout, mais font pitié.
    "Les singes désirent, ils ambitionnent
    "Mais loin d’eux le trône qui les passionne.

    Père, vos vers qui les suivent comme la silhouette d'un homme deviendront un jour la grille de lecture de leur folie.

    EN EFFET,

    "Lorsque le Malin conduit une vie, il l’endort,
    "Et l’enferme dans une vulnérabilité terrible,
    "Qui la pouce à prendre la vérité pour chose horrible :
    "C’est le cercle vicieux des réalités d’où on ne sort."

    ET C'EST CELA LA "VRAITE" LES TOURISTES DE LA COLLINES SACREES SONT EN DIALLELE!!! JUGEONS-EN!

    Jean LARBITRE

    RépondreSupprimer
  5. En 2005, dans la Tunisie hautement sécurisée du Président Muhammed zine el abidine ben ‘Ali, un brillant jeune homme universitaire tunisien, du nom de Sofian, alla me trouver sur la Paroisse Jeanne d’Arc, sise en face de la majestueuse « PLACE D’AFRIQUE », pour me faire cette requête : « Mon Père, accepteriez-vous de me baptiser ! »
    Electricité dans l’air ! Un Musulman qui vient me demander le Baptême ! Dieu seul sait comment ces genres de demandes nous rendaient tendus ! Car, ce pouvait être un piège de la police ! Mais ce soir-là, je ne savais pas comment l’Esprit Saint a pu adoucir mon tempérament pour que j’écoute ce jeune homme jusqu’au bout.
    Il avait commencé son cheminement avec nos frères protestants de l’Eglise réformée de Tunis. Après un temps suffisant de catéchèse, ces derniers le jugèrent prêt pour être baptisé. Mais la veille de la célébration de ce baptême, Sofian a pris part à une réunion de règlement de différents qui se tenait sur leur lieu de culte. Ayant constaté le vide hiérarchique qui régnait et la légèreté des paroles qui venaient des Pasteurs de cette église, Sofian se leva et pris le chemin qui l’emmenait vers moi.
    A la question, « Pourquoi ne voulez-vous plus être baptisé chez ces Pasteurs ? » je reçus de lui cette réponse : « Mon Père, j’ai compris que chez eux c’est trop facile ! Mon cœur battait à tel point que je me suis rendu compte, que j’étais sur le point de recevoir un baptême « truqué », alors j’ai quitté les lieux ! » Au fait, il n’ y a pas de Baptême truqué ! Mais quelle sincérité chez ce jeune homme! Pour y répondre, je l’ai inscrit au cours de partage biblique que je donnais les jeudis soir, dans la maison des Sœurs de Saint Joseph de l’apparition, sise à côté de la Paroisse. Sofian, même sans avoir eu la certitude qu’il sera enfin baptisé, participait à ces cours et ne craignait surtout pas le regard inquisiteur de la Police qui n’ignorait rien de ce que l’homme puisse faire sous les cieux de cette Tunisie-là.
    Ayant appris qu’à Sovidji, des gens seraient en train de s’apprêter à recevoir « un certain sacerdoce ministériel », (si cela était vrai !), le souvenir de Sofian que j’ai perdu de vu, depuis Janvier 2006, où j’ai été nommé à Carthage, m’est revenu comme un heureux printemps. Ici, je voudrais lui faire HOMMAGE.


    HOMMAGE A SOFIAN

    Il était une fois un jeune néophyte
    Qui courait comme un cerf langui après les eaux !
    Derrière un sacrement qu’enfin ne lui profite.
    Parvenu à la fin, il revint à zéro !

    Visage rayonnant, comme on rit dans un songe
    Il se dit : « Baptisé à ce prix ! J’en ai honte. »
    Ayant changé d’avis, il quitta le Pasteur,
    Pour aller retrouver un autre « Baptiseur. »

    Ce dernier étonné devant telle requête,
    L’accueillit pourtant, sans réclamer nulle enquête.
    Sofian émerveillé, à tout se montrait prêt !
    Sa sincérité se moquait de l’à peu près !

    Ce brave jeune homme, dis donc, par sa sagesse
    Vous convainc d’une foi merveilleuse et parfaite.
    Lorsqu’il n’est que calcul, le « oui » de l’homme à Dieu
    Le laisse en tout anxieux, envieux et soucieux !

    L’expérience humaine à travers les religions
    Confirme partout que, marchant même à tâtons
    Le chemin de l’homme au cœur limpide et sincère
    Le conduit à Dieu par des grâces nécessaires.

    (Merci Sofian !)

    Moïse N. KOUMAKPAI.
    Rome , Ottavia, le 11/5/2013



    RépondreSupprimer

  6. Italie: un faux pape arrêté car il ressemblait trop à Jean Paul II
    Par AFP | AFP – il y a 16 heures

    AFP/AFP/Archives - Photo Par Alberto Pizzoli - Un artiste de rue slovaque déguisé en pape a été arrêté à Rome parce qu'il ressemblait trop à feu Jean Paul II et il devra payer une amende, a indiqué la police …plus vendredi moins
    Les plus populaires - Insolite »
    Un artiste de rue slovaque déguisé en pape a été arrêté à Rome parce qu'il ressemblait trop à feu Jean Paul II et il devra payer une amende, a indiqué la police vendredi.
    "Le problème, c'est qu'il ressemblait beaucoup à Karol Wojtyla. Il a été arrêté pour usurpation de titre, ce qui est un délit", a déclaré une porte-parole de la police à l'AFP.
    "La soutane qu'il portait a été confisquée", a-t-elle ajouté.
    L'homme de 50 ans a été remis en liberté et devra payer entre 154 et 929 euros, en fonction de la décision que rendra le juge, a souligné la porte-parole.
    "S'il avait été déguisé en Toutankhamon, rien de tout cela ne serait arrivé", a plaisanté un autre policier du commissariat où l'homme a été détenu.
    L'artiste travaillait depuis des semaines sur la principale avenue menant au Colisée, calotte sur la tête, au côté de centurions romains ou d'autres imitateurs comme lui, mais la police a assuré qu'elle avait agi à la suite d'une plainte anonyme.
    Un vendeur de souvenirs installé à un endroit qui domine le Forum romain a déclaré qu'il avait assisté à l'arrestation, survenue jeudi.
    "Il était juste là, à côté de moi. Il a été emmené par deux policiers en civil qui faisaient semblant d'être des touristes", a-t-il témoigné.

    POLICE ITALIENNE ON VOUS INVITE A SOVIDJI

    ENAGNON B, DIT FRERE "B"

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Père Césaire; bonjour Père Moïse.
    J'ai aimé le dernier post du Père Césaire où il écrivait que la foi n'est pas une opinion, mais repose sur une Révélation qui est antérieure à nous et nous précède. Elle est donc universelle, immuable et se reçoit. Dois-je rappeler, chers Pères Moïse et Césaire, que votre présence sur ce blog est plus que nécessaire? Car elle nous ôte la honte et l'humiliation, et permet tout au moins de se targuer qu'au Bénin, nous ne sommes pas que nuls; mais que nous avons des valeurs. Est-ce que vous vous imaginez le ridicule dont ces gens nous couvrent et dont votre ex confrère est l'instigateur N°1?
    Cette gamine de brousse appelée Parfaite ne serait jamais permise les excès dont elle est l'auteur, injures, manque d'égard, réactions impudiques et de bas niveau moral, si elle n'avait pas été épaulée par votre confrère perdu. Qu'il suffise qu'un quidam se lève un matin, déclare qu'il a reçu de nouvelles révélations, promette monts et merveilles ( assurance garantie contre la sorcellerie, bonheur terrestre immédiat et automatique) et se transforme en magicien pour avoir du monde à sa suite... Je ne m'explique pas ce phénomène de psychologie de masse? Père Césaire, à qoui peut-t-on lier ce phénomène chez nous? A une crédulité morbide et congénitale ou bien à la pauvreté qui sévit dans nos contrées? Quelle est l'essence exacte du christianisme, tel que les Pères des Sociétés afriacaines de Lyon, nous ont transmise, à distinguer des déformations liées aux pesanteurs socioculturelles auxquelles nous voulons l'assimiler? Chacun doit-il définir son christianisme à lui, à sa manière, à ses grés...? Que se passe-t-il pour qu'on en arrive à ces déviations scandaleuses où on parle de prétendues "ordinations" de prêtres, de "cardinaux" alors qu'on a conscience que c'est illégitime et saugrenue? C'est qoui cette histoire? Et dire que c'est au Bénin? On n'a pas fini d'être tourné en dérision par des Vincent HUGUEUX? Et de grâce, qu'on ne déplace pas ce problème de "misère mentale" - à reprendre l'expression du Père Césaire- vers des périphériques racistes ou je ne sais quoi. Cernons bien cette crise d'immaturité de foi dont sont victimes ses frères de Sovidji; crise dont ils ne semblent pas encore prendre conscience... Bien au contraire, ils pensent avoir la lumière... N'est-ce pas trop facile que de se lever pour inventer n'importe qoui, fabuler et chercher à assoir une certaine légitimité de reconnaissance sur des affabulations couplées d'imposture? N'est-ce pas trop facile?
    Voyez avec quelles difficultés, ces gens-là peinent à se trouver une dénomination, tant qu'ils s'accrochent à une identité qui n'est plus la leure? D'abord, église catholique privée, ils passent à l'expression saugrenue "église catholique universelle" avant d'atterir les pieds joints dans un autre ridicule, cette fois-ci, achevé: "église catholique universelle privée"? Et dire que les gens ne vont pas se moquer de nous. Comme ces gens là ruinent nos efforts, nos combats pour la promotion de la dignité de la race noire qui continue, dans certaines contrées du globe,d'être traitée de sous homme? N'est-ce pas une manière de leur donner raison et de jeter sur nous l'opprobe?

    Adrienne BANCOLE

    RépondreSupprimer
  8. Père Césaire, vous avez abordé dans l'un de vos post, la question de l'exaction nature juridique de la laïcité dans son rapport avec notre approche du droit de la liberté de religion. Je trouve que c'est un débat à engager en profondeur, vu que dans d'autres pays, il a déjà connu une grande avancée avec la création des associations anti secte. Nos gouvernants et la société civile béninoise ne doivent que s'intéresser à la politique politicienne. Il nous faut engager des réflexions en profondeur dans le domaine, afin d'arrêter ces drames religieux qui prospèrent en toute impunité, prétextant de l'Etat de droit et de la démocratie. C'est une vérité que le problème du sous-developpement n'est pas qu'économique, mais aussi mental. Devions-nous attendre que la première forme du sous-developpement soit prise en compte avant de penser à la seconde? Que le problème de faim et de chômage, source de ces déviations au plan social, soit résorbé avant de s'attaquer à la misère mentale? Je pense que non. Car la première source de tout problème de sous-développement, c'est d'abord notre misère mentale qui se traduit par la paresse, la peur, une crédulité sans nom qui avale tout ce qu'on nous dit ( politiciens et gourous comme Parfaite) sans discernement aucun et sans prudence. Prions, prions, prions...
    Adrienne BANCOLE

    RépondreSupprimer
  9. Depuis hier a commencé dans l'Eglise la neuvaine préparatoire pour la pentecôte. Dans ce cadre, ,je voudrais partager avec vous une petite méditation sur l'Esprit Saint et vous demander d'en faire une prière à l'intention de nos frères de Sovidji, séduits par les fanfaronnades du Menteur.
    Esprit Saint, qui es-tu?
    Je suis l'Esprit d'unité et de concorde
    Je suis l'Esprit de paix et de communion
    Je suis l'Esprit de pardon et d'obéissance
    Je suis l'Esprit d'Amour et le Principe de vie de l'Eglise
    Je suis l'Esprit qui sanctifie l'Eglise
    Je suis l'Esprit qui purifie et régénère l'Homme pécheur
    Je suis le Principe d'unité de l'Eglise
    Je suis l'Esprit de science et de discernement de l'Eglise face aux hérésies.
    Je suis l'Esprit de Force qui soutient le chrétien dans les épreuves de chaque jour.
    Je suis l'Esprit d'intelligence qui fait éviter au chrétien le péché de l'apostasie devant les séductions de l'esprit mauvais.

    Esprit Saint, qu'est-ce que tu n'es pas?

    Je ne suis pas l'esprit du mensonge et de l'insoumission
    Je ne suis pas l'esprit de l'orgeuil et de l'entêtement
    Je ne suis pas l'esprit de division et de l'imposture
    Je ne suis pas l'esprit de surenchère et de confusion
    Je ne suis pas l'esprit de l'hérésie et de l'apostasie
    Je ne suis pas l'esprit du faux
    Je ne suis pas l'esprit de haine et de révolte
    Je ne suis pas l'esprit de provocation et d'injures
    Je ne suis pas l'esprit de condamnation et de culpabilisation
    Je ne suis pas l'esprit des faux charismes et des fausses révélations
    Je ne suis pas l'esprit de destabilisation des âmes
    Je ne suis pas l'esprit qui fait dire ce que les gens entendent
    Je ne suis pas l'esprit qui fait faire ce que les gens aiment
    Je ne peux détruire ma propre Eglise sous aucun prétexte.

    Méditons et faisons en une prière.
    Que le Seigneur touche ces âmes et convertisse leurs projets sataniques de profanation des sacrements en esprit de repentance et de contrition parfaite. Qu'elles fassent des réparations pour les blasphèmes.
    Annie, Suru Lere

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me Annie, Merci infiniment!
      P M K

      Supprimer
    2. Père MoÏSE,je ne s'est pas si tu es encore un prêtre pour le seigneur JESUS-CHRIST notre sauveur??????. Mais ta prière que tu as recommandé toi même il faut le faire pour chasser ton satan qui est a banamè, là, moi je te croirais mais sans sa il n'est pas question que j'abandonne banamé ok. Moi j'ai lu tout tes messages j'injure a l'endroit de Mr Marcel rien que des sotisse...

      Supprimer
  10. « Voyez avec quelles difficultés, ces gens-là peinent à se trouver une dénomination, tant qu'ils s'accrochent à une identité qui n'est plus la leure? D'abord, église catholique privée, ils passent à l'expression saugrenue "église catholique universelle" avant d'atterir les pieds joints dans un autre ridicule, cette fois-ci, achevé: "église catholique universelle privée"?
    Le mensonge a-t-il une logique? Il y a même la fameuse expression : « église catholique universelle et céleste » de Marcel. Qu’est-ce que c’est triste ? On ne finira jamais de condamner ce drame.
    Merci Mme BANCOLE. Merci Annie pour ta belle méditation. Nous continuerons à prier, surtout pour Marcel, notre ami. Qui sait s'il ne ferait pas partie de ceux là qu'ils veulent se faire attirer la malédiction sur eux mêmes en simulant l'ordination. Que Dieu nous prenne en pitié! Clin d'oeil au Père Césaire et au Père Moïse et à tous les amis. Je pense à Me Sophie et au prof. Pascaline GADJA
    Cosme

    RépondreSupprimer
  11. Souvenez-vous de l'expression "Un decret inutile"?
    Pour justifier l'hérésie banaméenne, les leaders de la secte en sont arrivés à justifier l'injustifiable, à passer de coq à l'âne, à des extrêmes où des extrapolations faciles et des injures sont devenues des règles d'argumentation. Ce qui a retenu mon attention, c'est cet élément et le contraste qu'il encourt à la honte des auteurs du texte:

    "De toute façon, la rupture est consommée entre l’Eglise catholique qui passe et celle qui renaît. En d’autres termes, les fidèles de la mission de Banamè peuvent maintenant adorer Dieu tranquillement, c’est-à-dire sans menace, car du moment où ils ne sont plus sous l’autorité d’un évêque, du moment où ils ne sont plus en communion avec le Pape de Rome, ils peuvent vaquer sans inquiétude à leurs affaires..."

    Conséquemment, il est hors de question que vous continuez à singer le pape, les prêtres, leurs rites; à respecter les fêtes liturgiques prévues par le calendrier grégorien qui est pourtant d'un évêque de Rome. N'est-ce contradictoire que de se refuser de se soumettre aux évêques, aux prêtres, au Pape et de continuer sans honte à fêter la pentecôte à la date prévue par le calendrier romain ( qui est civil parce que universel)? N'est-ce pas contradictoire que de se refuser de se soumettre à l'autorité de l'Eglise et de se permettre incongrument d'utiliser des termes romains et juridiques comme " secrétairerie", "cardinal", "pape"... "utilisation abusive et illégitime"?
    A qoui jouez-vous? Vous êtes de vrais clowns? C'est à ces éléments d'observation qu'on vous apprécie et qu'on vous qualifie de secte, puisque vous l'êtes depuis que le décret que vous jugez d'inutile vous a frappé et a pu vous mettre hors de la communion de l'Eglise. Matthias sait que tout désormais chez lui est invalide et non sens. Et pourtant il s'échine à singer ce qu'il ne peut jamais devenir ontologiquement: évêque. Même le démon reconnait la légitimité de l'évêque validement ordonné par le successeur de Pierre. Alors, sur quelles bases juridiques veut-il singer le rite d'ordination? Et à qoui auront l'air ces soi disant "prêtres" ou soit disant "cardinaux"?
    Est-il nécessaire de rappeler qu'ils ne peuvent avoir de cité qu'au sein de leur propre médiocrité populaire couplée d'une vacuité ignomnieuse. Quelle est votre légitimité faux de faussaires? Voyez le sort des "vieux catholiques", des " faux prêtres conciliares"... Ils sont obligés de se cacher ou d'être simplement éconduits en certains lieux... A qui vous présenterez-vous même chez nous au Bénin comme "prêtre" ou je ne sais quoi "cardinaux" sans passer pour des faussaires ou être la risée de votre entourage... A qoui auriez-vous l'air? Le Père Moïse a dû éclater de rire! Moi aussi. Et d'autres personnes. C'est pire qu'un drame... La formation de ce monde d'ignards est plus qu'une urgence, Père Césaire !
    Jerôme

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir à tous,
    Voici un résumé de la situation actuelle de ce que Marcel a appelé « processus de banamé ».
    Mathias, un prêtre ambitieux vicieux et indiscipliné envers lui-même et envers sa hiérarchie, ose donner des leçons de moralité à ses confrères et jure exterminer les « prêtres immoraux» de l’ Eglise par une purification « divine » ! Il hisse Vicentia en veau d’or -Vicentia effrontée sans morale et sans éducation- et invite ses acolytes à lui faire allégeance. Cela ne me surprend guère puisque, à y creuser je finis par comprendre qu’un prêtre exorciste à la conscience émoussée, accroc de sexe d’argent facile et de renommée, ne pouvait que s’émerveiller devant une « malade aux allures carnavalesques » lui promettant papauté (sommet de la carrière cléricale) avec tous les honneurs et gloires attachés. L’esprit malin connaît bien ses vices cachés et en a profité pour le séduire au point de lui faire perdre la tête.
    Il fallait réfléchir au stratagème à mettre en place, et il fit recours à ses amis spécialistes des coups bas et délits de tout genre. Ainsi le processus est né sur la base de mensonges et de rumeurs savamment orchestrés pour attirer l’attention.
    L’affaire de plus en plus juteuse, ne pouvait s’arrêter de si tôt. Il fallait braver la hiérarchie et tout sur leur passage, pourvu que l’affaire ne s’arrête pas. De mal en pire, ils s’enfoncent dangereusement sur une piste glissante : usurpation de titres, faux et usage de faux, chantages et menaces de tous ordres, prétention de purification de l’Eglise catholique, rébellion, zizanies, sacrilèges, profanation,…avec bien évidemment les signes externes de reconnaissance du diable : singeries d’un ridicule sans nom, idioties, incohérences, falsification, déformations, obscénités, injures, menaces de mort, chantages, division, désobéissance, contradictions, etc….
    Tout y passe pourvu que l’affaire marche. Et bien entendu cela enchante l’esprit que vous encensez et tout le monde en a pour son compte. Sauf malheureusement les individus « malchanceux » qui retournent de la colline, désillusionnés, ruinés, délabrés, désemparés avec des morts sur les bras…pendant que les leaders du processus se pavanent dans un luxe éhonté et beaucoup parmi eux prennent du poids y compris leur supposée déesse.
    Qui sont ces béninois qui vont à Banamè ?
    Il s’agit pour la plupart des chrétiens catholiques ayant la mauvaise habitude d’aller de bokonon en bokonon pour trouver solution magiques à leurs différents problèmes, et qui viennent par phénomène de mode, gonfler le nombre des fidèles de nos églises ; des gens de divers horizons accrochés à leurs croyances idôlatres et qui sont dans le même temps attirés par le christianisme.

    A tous ceux-là, cet égarement sera l’occasion pour eux de faire l’état des lieux par rapport à leur foi, et d’en tirer les conclusions. Encore faille t il qu’ils aient le discernement nécessaire pour ne pas récidiver.
    Quant aux irréductibles, le cirque continuera. Pour preuve, ils annoncent des ordinations de prêtres et cardinaux et une cérémonie de « zindo » pour dépouiller davantage. Je leur souhaite bon vent !
    Vanité des vanités tout est vanité. Chacun répondra de ses actes. L’Eglise catholique pendant ce temps continue son petit bonhomme de chemin pour le salut des âmes qui accepteraient s’offrir entièrement à Jésus Christ.

    Didier Batonon

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir à tous. Vous qui en avez contre le Processus de Banamè, de MM. Moïse et Césaire à Didier Batonnon, en passant par Jean Larbitre, Enagnon B., Adrienne Bancolé, Annie de Suru-Léré, Cosme, Jérôme, Pascaline Gadja, Sophie, Yémi A., entre autres, j'ai un conseil à vous donner: si vous voulez que ce Processus s'éteigne, travaillez à ce qu'il ne soit plus une solution contre la sorcellerie et contre l'occultisme - j'emploie à dessein la préposition "contre" - Si vous y réussissez, Banamè va vous "foutre la paix". Ou bien, faites que l'église catholique actuelle soit cette solution. Si ce n'est pas le cas, je me verrai dans l'obligation d'être désolé pour vous. De toute façon, Dieu Esprit-Saint S'est donné une mission de 30 ans. Vraiment ! Quel calvaire pour vous ! Prenez votre mal en patience alors ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marcel,

      Merci pour ce genre de compréhension qui dit tout sur son auteur!

      Votre but, chanter la victoire, là où elle n'existe guère!

      Mais quand comprendrez-vous que, si hors de Sovidji nous autres ne nous plaignons pas de ce mal, pourtant effectif, c'est que la vraie victoire est déjà de notre côté? Moi j'ai été plusieurs fois en contact direct avec Parfaite. Elle sait que je multiplie tout ce qu'elle raconte par ZERO. Jugez vous-même du reste !

      En plus, jusque-là vous n'avez encore rien inventé, bien au contraire, excommuniés et indexés, votre gloire tient encore du bien spirituel de l'Eglise. Et vous ne parlez que de l'Eglise Catholique, même si vous en dites du mal, vous en parlez quand même! Donc ici, le merveilleux est que, quand vous serez véritablement délivrés des liens que vous avez contractés avec le mal, dans le passé et dont les conséquences vous suivent, tel que vous en donnez les preuves, quand vous serez donc "guéris" ou mordus par la souffrance comme l'enfant prodigue, vous chanterez le: "oui, je me lèverai et j'irai vers l'Eglise!"
      Il faut absolument que Dieu, dans sa bonté aie pitié de vous en vous mettant dans l’habit de l’enfant prodigue, sinon vous risquez de descendre encore plus bas !
      En tout cas, Marcel bravo! Félicitations! Bonne route et à bientôt, par la grâce de la Sainte Trinité!

      Mais sachez que de si brillants intellectuels comme vous qui sont témoins des miracles que Dieu accomplis hors de Sovidji, ne perdent pas leur temps à jouer de la fanfare comme vous. Peut-être qu'ils ne sont pas encore sages à votre manière. A VOTRE MANIERE, VEUT DIRE : A LA MANIERE « DES TONNEAUX EN NAVIGATION SUR L’OCEAN ATLANTQUE » OKEY !!!!!!!!!!!!!!

      Père Moïse KOUMAKPAI.

      Supprimer
  14. Merci Marcel,

    Merci pour ce genre de compréhension qui dit tout sur son auteur!

    Votre but, chanter la victoire, là où elle n'existe guère!

    Mais quand comprendrez-vous que, si hors de Sovidji nous autres ne nous plaignons pas de ce mal, pourtant effectif, c'est que la vraie victoire est déjà de notre côté? Moi j'ai été plusieurs fois en contact direct avec Parfaite. Elle sait que je multiplie tout ce qu'elle raconte par ZERO. Jugez vous-même du reste !

    En plus, jusque-là vous n'avez encore rien inventé, bien au contraire, excommuniés et indexés, votre gloire tient encore du bien spirituel de l'Eglise. Et vous ne parlez que de l'Eglise Catholique, même si vous en dites du mal, vous en parlez quand même! Donc ici, le merveilleux est que, quand vous serez véritablement délivrés des liens que vous avez contractés avec le mal, dans le passé et dont les conséquences vous suivent, tel que vous en donnez les preuves, quand vous serez donc "guéris" ou mordus par la souffrance comme l'enfant prodigue, vous chanterez le: "oui, je me lèverai et j'irai vers l'Eglise!"
    Il faut absolument que Dieu, dans sa bonté aie pitié de vous en vous mettant dans l’habit de l’enfant prodigue, sinon vous risquez de descendre encore plus bas !
    En tout cas, Marcel bravo! Félicitations! Bonne route et à bientôt, par la grâce de la Sainte Trinité!

    Mais sachez que de si brillants intellectuels comme vous qui sont témoins des miracles que Dieu accomplis hors de Sovidji, ne perdent pas leur temps à jouer de la fanfare comme vous. Peut-être qu'ils ne sont pas encore sages à votre manière. A VOTRE MANIERE, VEUT DIRE : A LA MANIERE « DES TONNEAUX EN NAVIGATION SUR L’OCEAN ATLANTQUE » OKEY !!!!!!!!!!!!!!

    Père Moïse KOUMAKPAI.

    RépondreSupprimer
  15. De quoi parle encore ce nigaud de Marcel?
    « Si on y arrive, banamé va nous foutre la paix". Mais tu es complètement mélangé là mon frère Marcel !!!quelle confusion !!! A qui t’adresses-tu ? Crois tu que nous sommes aussi idiots que toi pour nous amuser à défoncer une porte ouverte?

    La sorcellerie, l’occultisme et autres existent et sont aussi vieux que le monde. Cela a toujours existé dans nos sociétés et existera toujours. Elles ne terrassent que ceux-là qui leur laissent des ouvertures à travers les pactes et autres mauvais comportements religieux. On ne peut servir Dieu et Mammon à la fois, de même on ne peut vouloir une chose et son contraire. Que des gens pratiquent de plus en plus la duplicité d’esprit et mélangent deux choses incompatibles, comment ne pas observer une montée vertigineuse des blocages et des complications ? Qui cherche la sorcellerie et l’occultisme, les trouvera à coup sûr sur son chemin. Et la prétention de les faire disparaître du Bénin n’est que pure illusion et vous le savez très bien.

    Si nous écrivons encore sur ton blog, c'est pour former, informer , et attirer l’attention sur la nécessité pour chacun de travailler à la maturité de la foi ; éclairer ceux qui ne savent plus trop où en donner de la tête face à ce mélange de doctrines qui promettent le bonheur et sèment la confusion dans les esprits ; exorciser la peur des coeurs par une profonde analyse objective dans laquelle chacun peut trouver en ce qui le concerne, le discernement nécessaire à son examen de conscience intérieure et prendre les décisions qui s'imposent .

    Marcel je t’ai toujours dit que nous ne sommes pas dans une logique de combat. Et d’ailleurs même si tu tiens à rester dans cette logique, aies l’humilité de constater que nous avons déjà la Victoire. Les preuves sont là sur ton blog.

    Mieux encore, le menteur qui sait qu’il ment, refuse d’accueillir la vérité et défend son mensonge par tous les moyens, au nom du « pèse, du fric et du saint bouffe » est un assassin qui répondra tôt ou tard de ses actes. Donc ne sois pas désolé pour nous mais pour toi-même. Tu as intérêt à pleurer pour toi et pour la bande d’assassins moraux que tu défends. Vas te renseigner sur le sort de ceux qui vous ont précédé sur ce chemin. Vous n’avez encore rien vu que déjà vous pleurnichez, vous vous plaignez….le meilleur reste à venir et vous ne perdez rien à attendre cher Marcel.

    vous creusez actuellement la tombe dans laquelle vous et vos acolytes tomberont certainement

    Sophie




    RépondreSupprimer
  16. «dieu esprit saint s’est donné une mission de 30 ans. Quel calvaire pour vous ! »

    Mon très cher Marcel,
    Loin de décrire la réalité tu viens ainsi de sonner le glas de votre descente dans la fosse.

    Oui c’est un véritable calvaire pour des gens comme toi d’avoir à supporter la lumière de la vérité. C’est un calvaire pour Mathias et sa bande de délinquants de devoir inventer à chaque fois des idées de plus en plus saugrenues pour entretenir leur business dans un contexte pareil.

    C’est calvaire pour tous les adeptes qui attendront peut être pendant 30 ans, un miracle qu’ils ne verront jamais.

    Par contre,ce que nous faisons ici est une vraie joie. La joie de voir et de constater la puissance de la Parole de Dieu sur le monde des ténèbres.

    La joie de rire aux éclats suite à vos publications ridicules, la joie de partager avec les autres frères leur expériences leur témoignage, la joie de s’initier à la poésie, la joie de se cultiver sur l’histoire de l’église, la joie de nourrir notre foi… si c’est cela que tu appelles calvaire alors laisse moi dire que pour moi c’est un beau calvaire, le calvaire de l’amour du Christ et mon âme s’en porte très bien.

    Bien évidemment cela n’a rien de comparable au calvaire d’humiliations que tu vis au quotidien et que tu vivras encore aussi longtemps que Vicentia et Mathias le voudront. Le déni structurel, le ridicule et le dérisoire dans lequel tu patauges actuellement font pitié.

    Que Dieu te vienne en aide cher ami.


    Sophie

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour à tous. Je salue Marcel, mon frère et ami, pour ses aveux de plus en plus insistants, quoiqu’implicites, qui traduisent une lente, mais une prise de conscience certaine de l’ignominie que constitue la dérive paganiste et idolâtre du Père Matthias, notre confrère. Bien entendu que je n’invente pas cette remarque. Elle repose, en effet, sur plusieurs constatations dont la dernière portant sur le récent post de Marcel. Je note juste cet élément plus que suggestif :
    « Si vous voulez que ce Processus s'éteigne, travaillez à ce qu'il ne soit plus une solution contre la sorcellerie et contre l'occultisme - j'emploie à dessein la préposition "contre" ».
    Qu’est-ce que c’est fort suggestif ? En d’autres termes, Marcel confesse que ce qu’il appelle « processus », au regard de la lumière des apports de tous les défenseurs de la vérité et du bon sens sur ce blog, pose un énorme problème. Le Père Moïse, à qui je fais un clin d’œil fraternel, félicitant Marcel pour ce second pas de conversion de son intelligence, observera à juste titre :
    « Mais quand comprendrez-vous que, si hors de Sovidji nous autres ne nous plaignons pas de ce mal, pourtant effectif, c'est que la vraie victoire est déjà de notre côté? ».
    La vraie victoire, c’est de notre côté – entendez- du côté de Jésus-Christ qui triomphe toujours de l’esprit du mensonge et de la confusion. Marcel, mon frère et ami, n’est pas à son premier effort d’ouverture d’esprit, à la première conversion de son étroitesse d’esprit et en largeur d’esprit. S’il avance au large, à son rythme, c’est bien parce que la prière de plus d’un, porte son fruit et que la grâce, sans bruit aucun, est efficacement à l’œuvre. Et je ne doute pas que la grâce soit également à l’œuvre chez bien d’autres âmes emberlificotées par ce stratège de l’esprit Malin. Seulement, ne nous réjouissons pas trop tôt. Il y a encore chez Marcel comme chez beaucoup d’autres de ses compères ou commères une résistance à la grâce. Celle-ci tient moins aux influences du démon « Parfaite » dans leur vie qu’à leur difficulté à admettre que la sorcellerie et l’occultisme sont vaincus par Jésus-Christ si l’on vit en profondeur la double dimension de l’amour : l’amour comme passion et l’amour comme souffrance. Cette double dimension de l’amour dont la source est Jésus-Christ, Don pur, résout le problème de la sorcellerie et de l’occultisme aussi bien en amont comme en aval. Et pour cause ?
    Césaire

    RépondreSupprimer
  18. J’avais déjà démontré ici que c’est par la puissance de l’amour que le sacramental de l’exorcisme – ce n’est même pas un sacrement- est d’une grande efficacité sur les âmes. De là l’obligation pour nous d’annoncer Jésus-Christ, d’évangéliser à temps et à contre temps. Car, en définitive, l’évangélisation reste le meilleur exorcisme qui soit. L’Amour annoncé, accueilli et vécu met en déroute l’esprit non amour, l’esprit de haine, l’esprit de mensonge et de duplicité, l’esprit d’orgueil et de méchanceté… Seul l’Amour guérit. C’est le sens de l’exorcisme. C’est aussi le sens des miracles. Or, il n’est pas toujours évident, à cause de nos résistances farouches à la grâce, à l’accueil du Dieu-Amour dans nos vies, de notre fermeture à l’esprit d’humilité et de pardon – qui présuppose baisse de ses gardes et de ses défenses-, il n’est donc pas toujours évident d’être guéri en profondeur. Pour s’en convaincre, il suffit juste de considérer le principe opératoire de la sorcellerie et de l’occultisme. Ce principe, c’est la haine. Ce principe, c’est l’orgueil reposant sur la recherche du pouvoir le plus fort. Ce principe, c’est le refus de pardonner. Ce principe, c’est la méchanceté. Si je n’accueille pas véritablement l’Amour dans ma vie en devenant à mon tour amour, humilité, pardon, j’aurai beau accomplir l’exorcisme, le « meilleur » qui soit, beau dire les prières de délivrance les plus efficaces, je n’obtiendrai pas des résultats mieux que ceux obtenus, jadis, par les magiciens du pharaon, par la prêtresse spirite que Saül a consulté, par Simon le mage (Ac8, 9-10)… Et pourtant, tous réalisaient de grands prodiges au même titre, du moins visiblement, que les Apôtres. De votre point de vue, où est la différence entre ces deux formes de prodiges laissant tout le monde dans l’émerveillement ?

    J’ai cru devoir revenir sur ces éléments qui, me semble, sont d’une importance capitale, pour dire à Marcel, mon frère, que la délivrance des attaques de la sorcellerie et de l’occultisme commence d’abord par lui. Si je réussis à accueillir l’Amour, je vais rompre à coups sûr la chaîne du mal. Ce qui présuppose une meilleure orientation de mon libre arbitre qui ne devient liberté que lorsqu’il opte pour le bien et rejette le mal qui oppresse. Sous un autre angle, la rupture du pacte sorcelleresque ou occulte n’est effective que lorsque le sujet, en aval, consent librement de choisir le bien et de laisser la grâce le pénétrer. Autrement, l’enfer n’aurait aucun sens. De ce point de vue, la coopération de la grâce avec notre nature, dans la perspective de notre sanctification et de notre guérison intérieure, présuppose une option fondamentale du bien, de l’Evangile dont l’accueil dans nos vies est et reste le meilleur exorcisme.
    Césaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ESPRIT SAINT A PARLE: "Car, en définitive, l’évangélisation reste le meilleur exorcisme qui soit."

      PERE CESAIRE, "JE T'ENVOIE, UN CAMION DE MERCI" COMME ME LE DISAIT SOUVENT HEDI, LE PERE DE LA FAMILLE DONT LA PHOTO FIGURE SUR L'ARTICLE ECRIT PAR LE PERE B. HUGEUX, SUR UN BLOG DE "La Vie", ARTICLE SUR LE PERE MOISE K.

      Supprimer
  19. De là, Marcel, tu perdras ton temps et ton âme si tu tiens à une délivrance magique, celle d’un Simon le Mage par exemple, qui ne tienne pas compte de la mystique d’amour et de liberté dans lequel le salut à nous accordé par le Christ nous engage. En définitive, tu ne fais du mal à personne ; mais à toi-même si tu réduis ces échanges à une simple volonté de persuasion de notre part à l’idée de grossir le nombre des fidèles de l’Eglise. N’oublie pas ce conseil du Père Moïse :
    « Le merveilleux est que, quand vous serez véritablement délivrés des liens que vous avez contractés avec le mal, dans le passé et dont les conséquences vous suivent, tel que vous en donnez les preuves, quand vous serez donc "guéris" ou mordus par la souffrance comme l'enfant prodigue, vous chanterez le: "oui, je me lèverai et j'irai vers l'Eglise!"
    Il te faut te lever et cesser d’être dans l’habit de l’enfant prodigue qui, comme toi, a cru à un mirage, a envisagé sons sens de liberté – de délivrance- hors de sa Maison. Dieu ne vous empêchera pas de faire votre propre expérience. C’est une crise de sens. Et vous en avez besoin pour mûrir. Mais quand vous déciderez de retourner à la Maison, après vos errements, ce sera le signe que votre délivrance a commencé. C’est la meilleure délivrance qui présuppose certes la croix. Mais elle vaut ; elle est meilleure à une simple délivrance de la sorcellerie et de l’occultisme, trop réductrice, qu’elle intègre pourtant, par le fait même, dès la décision de votre retour dans l’enclos paternel, lieu de sécurité par excellence et de votre consentement à vous laisser accueillir par l’Amour divin, symbolisé ici par le Père du fils égaré. Ainsi, à notre tour, à votre tour, vous pouvez répandre cet Amour autour de vous afin de réduire le règne du mal et de la haine, source de la sorcellerie et de l’occultisme. Bon courage Marcel. Salut à tous les amis pour leurs analyses et leurs prières. Je vous bénis de tout coeur. Bonne journée dominicale.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  20. Merci mon Père. Bonne journée dominicale au Père Moïse et à tous les amis. Je pense à Me Sophie, à Jean Larbitre, à Jean Arno, à Jerôme et à bien d'autres. Merci pour vos prières. Elles portent du fruit. Surtout merci aux Pères, au Père Césaire pour ses exorcismes scripturaires. Merci.
    Adrienne B.

    RépondreSupprimer
  21. SACRE MARCEL! REVEILLE TOI UN PEU.
    SANS VOULOIR INSULTER QUI QUE CE SOIT, JE ME SOUVIENS DE L’UNE DES NOMBREUSES QUESTIONS QUI FAISAIENT PARTIE DES QUESTIONS DU JEU «GENIES EN HERBE».
    QUESTION : «QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE UN IMBECILE ET UNE EGLISE ?»
    REPONSE : «UN IMBECILE EST UN SACRE CON TANDIS QUE L’EGLISE EST CONSACREE».
    CE N’EST PAS MOI QUI LE DIS. C’EST L’UNE DES QUESTIONS QUI FAISAIENT PARTIE DU JEU «GENIES EN HERBE». MOI, POUR MA PART, J’AJOUTERAI QUE COMBATTRE L’EGLISE, CORPS DU CHRIST, C’EST PRECISEMENT AGIR COMME UN IMBECILE.

    VENONS EN MAINTENANT AU DERNIER POST DE MACEL. PERSONNELLEMENT, J’AURAIS VIVEMENT SOUHAITE QUE, DU JOUR AU LENDEMAIN, LA SORCELLERIE DISPARAISSE. MAIS CE PROJET TEL QUE PRESENTE PAR NOS AMIS DE SOVIDJI EST UNE UTOPIE ET NE REJOINT PAS LA REVELATION.
    A QUOI SERVIRAIT-IL DE DETRUIRE LA SORCELLERIE SI L’AUTEUR DU MAL N’EST PAS DETRUIT ? S’IL ETAIT MEME VRAI QUE LA SOCELLERIE ETAIT REELLEMENT DETRUITE, CALCINEE COMME ILS SE PLAISENT A LE CHANTER, CELA COUTE QUOI A SATAN DE DONNER CETTE MEME SOCELLERIE A D’AUTRES DE SES AGENTS ET MINISTRES. EN CELA, JE REJOINS LA SŒUR SOPHIE LORSQU’ELLE DIT: «La sorcellerie, l’occultisme et autres existent et sont aussi vieux que le monde. Cela a toujours existé dans nos sociétés et existera toujours.» EN DETRUISANT LA SORCELLERIE SANS DETRUITE SATAN, L’AUTEUR DU MAL, RIEN N’A ENCORE ETE FAIT. CE SERAIT COMME UN MEDECIN QUI PRESCRIT DU PARACETAMOL A UN PATIENT SOUFFRANT DU PALUDISME. LE PARACETAMOL, IL ME SEMBLE, N’AGIRA QUE SUR LES SYMPTOMES DU PALUDISME.(SUITE)
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  22. S’IL Y A QUELQUE CHOSE QUI EST NOTOIRE, C’EST LA CARENCE DES CONNAISSANCES RELIGIEUSES DE BASE CHEZ MARCEL ET CHEZ LA PLUPART DES ADEPTES DE SOVIDJI. LES ECRITURES SAINTES NE NOUS ENSEIGNENT-ELLES PAS QUE C’EST QUAND NOTRE SEIGNEUR REVIENDRA POUR JUGER LES VIVANTS ET LES MORTS, QU’IL DETRUIRA L’AUTEUR DU MAL, SATAN. C’EST SEULEMENT EN CE MOMENT QUE TOUT MAL DISPARAITRA. CEUX QUI PENSENT DETRUIRE LE MAL ET SON AUTEUR AVANT SE MOMENT SE TROMPENT DONC. ON NE PEUT QUE S’EN PREMUNIR AVANT LE MOMENT FIXE EN S’ACCROCHANT SOLIDEMENT A JESUS MAIS SANS EN FAIRE LA RAISON FONDAMENTALE DE NOTRE UNION AVEC LUI. LE PERE CESAIRE VIENT DE NOUS PARLER D’AMOUR.
    UN PLAISANTIN S’AMUSAIT A ME DEMANDER DE LUI DIRE A QUOI JE POURRAI RECONNAITRE JESUS QUAND IL REVIENDRA DANS SA GLOIRE TOUT COMME SI CHACUN DEVRAIT AVOIR SA PETITE OPINION PAR RAPPORT A LA QUESTION. IL ME SEMBLE AUSSI QUE L’ESCHATOLOGIE EST LA BRANCHE QUI ETUDIE CE DOMAINE DE LA RELIGION.
    LE PERE CESAIRE NOUS A CLAIREMENT DIT QUE LA FOI ET LA RELIGION ONT POUR FONDEMENT LA REVELATION.
    LE PROJET DE SOVIDJI EST DONC UN LEURRE DONT L’OBJECTIF EST D’ENDORMIR LE PEUPLE DE DIEU POURQUE SATANT PUISSE MIEUX LES MALMENER ET FAIRE D’EUX DES SACRES CONS.
    MERCI A VOUS PERE CESAIRE ET MOISE POUR VOS POSTS QUI NOUS OUVRENT LES YEUX SUR TANT DE CHOSES QUE NOUS N’AVIONS PAS JUGE BON DE CHERCHER A CONNAITRE. A TOUS LES AUTRES, JE DIS BON COURAGE.
    JEAN-ARNO


    RépondreSupprimer
  23. Vous savez, vous me faites tous rire quand vous vous plaisez à raisonner avec du sérieux : les conditions de vie de l'Africain. Vous m'en épatez et cela me permet de toucher du doigt le niveau très élevé de votre intelligence. En fait, l'église catholique, dans sa forme conventionnelle, n'a jamais été à la hauteur d'aucun défi d'ordre spirituel. Il suffit de consulter l'histoire pour constater la naissance du protestantisme avec Luther, au vu des errements des chefs et du clergé catholiques, à une époque qui n'est pas la nôtre.
    En Afrique, c'est encore plus patent, plus grave : l'incapacité de l'église catholique a permis la naissance du christianisme céleste, en appel à un besoin de protection occulte des populations, harcelées et tuées par la sorcellerie que vous sous-estimez de manière aussi pitoyable, tous autant que vous êtes ! Il y a même un intervenant qui, devant mon insistance à vous faire comprendre son ampleur et son caractère décimant et annihilant, a interprété cela comme une peur ; il m'a donné l'impression de ne pas bien lire mon état d'âme.
    Au début des années 1990, ce sont les églises évangéliques d'obédience américaine, pour la plupart d'entre elles, qui ont fait leur apparition ; elles ont essaimé le plus les zones rurales du Centre et du Sud du Bénin, pour ce qui est le cas de notre pays et, si vous cherchez à en savoir la raison, c'est pour se prémunir de la sorcellerie et du vodoun dont les pratiques étaient rejetées que les populations se sont ralliées à elles.
    Mais, les dirigeants catholiques ont continué à vivre comme si de rien n'était.
    Aujourd'hui, le Processus de Banamè s'est déclenché avec, Dieu Tout-puissant aux commandes et, dans le cahier de charges que S'est donné Daagbo, il y a la sorcellerie. Au lieu de prendre la mesure de ce qui se passe, il y a des prêtres qui viennent raisonner ici, croyant apporter quelque chose à quelqu'un.
    Comme Papa Yèssissin-Mawu Yèssissin Mawu Adjalonlon Gblagada Ma su Hon do, l'a dit, dans plusieurs de Ses enseignements, l'heure n'est plus aux bavardages, chacun doit descendre sur le terrain et montrer ce qu'il sait faire. Au lieu de cela, MM. Moïse et Césaire se pointent ici, alors qu'il y a un nombre incalculable d'ensorcelés et de bloqués qui attendent d'être délivrés ! Vous êtes épatants d'inefficacité et d'impuissance ! Que puis-je vous dire encore que je n'aie déjà dit ? En tout cas, pendant que vous venez ici pour prouver que vous avez quelque chose dans le crâne et pour sous-estimer la capacité de nuisance et de tuerie de la sorcellerie, elle se répand et de distribue comme de petits bouts de pain dans le monde de nos enfants. A cet effet, j'ai beaucoup d'articles à vous faire lire. Prenez d'abord possession de celui-ci ; ceux d'entre vous qui "facebookinent" l'auraient déjà lu quelque part :

    Tori bossito : Plus d’une vingtaine d’enfants sorciers dénichés dans une école primaire publique


    Le phénomène de la sorcellerie prend une autre ampleur dans notre pays. Entre-temps réservée uniquement aux personnes âgées, la sorcellerie, a étendu son champ d’action dans le rang des enfants. A la suite d’un fait étrange qui s’est produit le lundi 18 Mars dernier à Tori Bossito, plus d’une vingtaine d’enfants sorciers ont été dénichés dans une école primaire publique.
    Il sonnait environ 16h20 minutes, heure à laquelle la plupart des écoliers jouissent des distractions de la récréation. Dans la cour d’une école publique à Tori Bossito, une commune du Bénin, pendant que les enfants s’amusaient, un de leur camarade , de la classe du CM1, tomba soudainement évanoui. La scène se produisait loin des regards des enseignants communément appelés « maîtres » dans ces milieux. Aussitôt un attroupement se forma autour de lui. Son corps inanimé était devenu l'objet d’attraction des enfants.

    (A suivre)

    RépondreSupprimer
  24. (Suite et fin)

    Une dame, parent d’élève, qui passait par là, curieuse de savoir ce qui motivait cet attroupement des enfants, s'approcha d'eux. A sa grande surprise, elle remarqua que c’était le corps inanimé de sa progéniture qui était au sol. Prise de panique, elle alerta les enseignants. Dans la cour de l’école, c’était l’affolement, la panique. Elle appela aussitôt son mari, c’est-à-dire le père de l’enfant. Ce dernier, aux dires de la maman, a ordonné que son enfant soit conduit vers lui. Ce qu’elle fit sans attendre. Le père après avoir prononcé quelques paroles incantatoires, introduisit un produit dans la bouche de son enfant qui se réveilla aussitôt. Il ordonna à ce dernier de raconter tout ce qu’il verra, et à sa mère de le conduire à l’hôpital. Et c’est là que le pot aux roses sera découvert !
    En effet, après quelques examens, lorsque l’infirmière s’approcha de l’enfant pour lui faire une injection, il opposa un refus catégorique en criant d’une voix stridente :’’Emile est là, il a une calebasse en main et vous empêche de me faire l’injection’’. L’enfant insista tellement que l’infirmière s’immobilisa stupéfaite sous les regards impuissants de sa mère. Quelques minutes après, elle alla informer ses supérieurs. Ceux-ci, informés, demandèrent à la mère du petit garçon, d’aller vérifier s’il y a un certain Emile dans l’école de son enfant. Sur les lieux, après quelques enquêtes elle apprit qu’Emile était au fait, un camarade de classe de son enfant. Alertés de la situation, les enseignants et les parents du petit garçon soumirent Emile à une chaude interrogation. Il lâcha le morceau ! Il reconnaît être sorcier et affirma qu'il l’a eu de sa grand-mère. Il avoua également que son frère en classe de CI est aussi sorcier. A la question de savoir pourquoi il empêchait l’infirmière de soigner son camarade, il répondit :’’ C’est mon papa, lui aussi sorcier, qui m’a demandé d’apporter le cœur et le sang humains afin d'acquérir plus de pouvoir’’. Il décrit ensuite comment se manifeste son pouvoir :’’ La nuit, grand-mère a l’habitude de nous mettre des produits sur les yeux et nous nous retrouvons subitement devant un grand arbre. Elle prononce ensuite des paroles incantatoires et l’arbre s’ouvre. A l’intérieur de cet arbre, il y a un grand immeuble à plusieurs niveaux, et dont chaque niveau était habité par des gens. Personne ne s’intéressait à ce que faisaient ceux qui habitent les autres niveaux. Là bas, on voit des animaux bizarres. Ils ont un tronc humain, mais la tête et les membres sont tantôt semblables à ceux d’un mouton, d’un poulet, d’un porc…. Là-bas mon petit frère et moi sommes chargés de faire la vaisselle et on nous surnomme Djabi…’’
    Sur insistance de la foule, l’administration convoqua de toute urgence le papa sorcier, qui en réalité n’était que le tuteur du gamin. Lui aussi avoua qu’il est sorcier.
    L’enfant ajouta qu’il a transmis la sorcellerie à plusieurs autres enfants de l’école. Il a cité les noms. Plus d’une vingtaine, du CI au CM2. Son mode opératoire est simple. Il se prépare depuis la maison en envoûtant des bonbons ou du gari (farine de manioc). Et quand il se met à manger, tous ses camarades qui demandaient à goûter un ‘’peu’’ étaient aussitôt envoûtés.
    L’affaire a été portée à la connaissance des autorités de la région qui la gèrent certainement.
    Il est important de rappeler aux parents de prendre soin de l’éducation de leurs enfants. Surtout leur apprendre à ne pas demander à manger à l’école, ni manger ce qu’on leur offre sans l'avoir montré à la maison.


    Publié le 31/03/2013 par Joël Dimitri Vihoundjè

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MR MARCEL,
      JE VOUS AI TOUJOURS CRU SERIEUX, MAIS IL ME SEMBLE QUE DE PLUS EN PLUS VOUS ME PROUVEZ LE CONTRAIRE.
      CETTE FOIS-CI JE VOUS ENVOIE CE CONSEIL D'AMI : RETOURNEZ SUR LES BANCS DE L'ENSEIGNEMENT GENERAL ET DEMANDEZ A VOS PROFS. DE VOUS COMMENTEZ CETTE PORTION DE MON POST DE CE MATIN:

      "Mais quand comprendrez-vous que, si hors de Sovidji nous autres ne nous plaignons pas de ce mal, pourtant effectif, c'est que la vraie victoire est déjà de notre côté? Moi j'ai été plusieurs fois en contact direct avec Parfaite. Elle sait que je multiplie tout ce qu'elle raconte par ZERO. Jugez vous-même du reste !"

      SOULIGNEZ LA PORTION:" ....ce mal pourtant effectif" TOUT EST DIT LA, BLANC SUR NOIR.....APRES LE COMMENTAIRE, PRENEZ LE TEMPS DE LIRE CES VERS ENCORE NON ECRITS, MAIS DONT LE TITRE SERA : "Les Fanfarons"! AVANT QU'ILS SOIENT ECRITS, CHERCHEZ SUR GOOGLE LE MOT: "Fanfaron"! Et voyez vous-même votre image dans ce beau miroir que constitue votre blog, et cessez d'être "UNNNNNNNN FANNNNNNNNNNFAAAAAAAAARONNNNNN !
      P M K

      Supprimer
  25. MARCEL! CE QUE TU DECRIS N'EST PAS NOUVEAU. LES STRATEGIES CHANGENT PEUT-ETRE MAIS LA SORCELLERIE EST AUSSI VIEILLE QUE LE JOUR OU LUCIFER EST DEVENU SATAN. JE CONFIRME QUE TON PROBLEME PRINCIPAL C'EST LA PEUR.
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  26. LE PERE CLAUDE TEMPLE AVAIT L'HABITUDE DE NOUS DECONSEILLER LES CHANTS DU GENRE "JESUS EST LA SOLUTION". IL DISAIT SOUVENT :"JESUS N'EST PAS UNE SOLUTION MAIS JESUS PEUT NOUS DONNER LA SOLUTION A NOS PROBLEMES" JESUS N'EST PAS SOLUTION OU MOYEN DE LUTTE CONTRE LES SORCIERS, COMME UN TALISMAN. JESUS EST. IL NOUS AIME ET NOUS INVITE A UNE COMMUNION, ALLIANCE PARFAITE AVEC LUI, LE PERE ET L'ESPRIT. C'EST DANS CETTE COMMUNION QUE NOUS AVONS TOUT LE RESTE. AUTREMENT DIT :"CHERCHEZ LE ROYAUME DES CIEUX ET SA JUSTICE ET TOUT LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT" (ROMAINS 8,28).
    C'EST AUJOUD'HUI QUE JE COMPRENDS MIEUX CE QUE LE PERE CLAUDE CHERCHAIT A CORRIGER. NOS BESOINS MATERIELS ET NOS PROBLEMES DE SORCELLERIE NE DOIVENT PAS ETRE LA RAISON FONDAMENTALE DE NOTRE RELATION AVEC DIEU. SI C'ETAIT LE CAS, DIEU DEVIENT MOYEN. ET MALHEUREUSEMENT CE QUE PRONE SOVIDJI (LE FAUX DIEU-MOYEN)
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  27. Bonsoir chers amis et spécialement cher Marcel, bonsoir... Dis-moi, je croyais que la colline avait déjà "brûlé la "reine" (ou le "roi") des sorciers? Pourquoi encore autant de sorciers? Pourquoi votre dieu a-t-il autant de peines à en finir avec les sorciers? N'est-ce pas lui le gbèdo to etc?.... Cher Marcel, cher frère Marcel, oui, dieu est différent de parfaite, vous n'avez plus besoin de tout ce spectacle pour convaincre, à tous vos rassemblements (parfaite qui va s'asseoir sur les genoux de..., parfaite qui grandit et qui redevient petite). Vos adeptes continuent de mourir des mains des sorciers, ce qui ne doit plus être le cas, cher Marcel, étant donné que c'est ce que vous reprochez à l'Eglise Catholique et ses prêtres... Non, vous devez faire plus... Vous ne le savez peut-être pas, mais à chaque fois que vous postez des articles sur les effets de la sorcellerie, cela sonne comme un échec de votre dieu de banamè..
    Bonne soirée dominale à tous dans la Paix de Notre Seigneur Jésus-Christ.
    YEMI A.

    RépondreSupprimer
  28. MR MARCEL,
    JE VOUS AI TOUJOURS CRU SERIEUX, MAIS IL ME SEMBLE QUE DE PLUS EN PLUS VOUS ME PROUVEZ LE CONTRAIRE.
    CETTE FOIS-CI JE VOUS ENVOIE CE CONSEIL D'AMI : RETOURNEZ SUR LES BANCS DE L'ENSEIGNEMENT GENERAL ET DEMANDEZ A VOS PROFS. DE VOUS COMMENTEZ CETTE PORTION DE MON POST DE CE MATIN:

    "Mais quand comprendrez-vous que, si hors de Sovidji nous autres ne nous plaignons pas de ce mal, pourtant effectif, c'est que la vraie victoire est déjà de notre côté? Moi j'ai été plusieurs fois en contact direct avec Parfaite. Elle sait que je multiplie tout ce qu'elle raconte par ZERO. Jugez vous-même du reste !"

    SOULIGNEZ LA PORTION:" ....ce mal pourtant effectif" TOUT EST DIT LA, BLANC SUR NOIR.....APRES LE COMMENTAIRE, PRENEZ LE TEMPS DE LIRE CES VERS ENCORE NON ECRITS, MAIS DONT LE TITRE SERA : "Les Fanfarons"! AVANT QU'ILS SOIENT ECRITS, CHERCHEZ SUR GOOGLE LE MOT: "Fanfaron"! Et voyez vous-même votre image dans ce beau miroir que constitue votre blog, et cessez d'être "UNNNNNNNN FANNNNNNNNNNFAAAAAAAAARONNNNNN !
    P M K

    RépondreSupprimer
  29. J'ai voulu dire "Bonne soirée dominicale" et non "dominale"

    Merci
    YEMI A.

    RépondreSupprimer
  30. LES FANFARONS

    Ils s’auto-glorifient, là où la honte les poursuit,
    Ils s’envoient des encens, là où leur image n'est que triste !
    Ils amplifient le réel et font propager le bruit,
    C’est « le règne du zèle magique et tapagiste !».

    Avant eux, qu’est-ce qui a pu exister ? Même pas Dieu !
    Il a fallu les bœufs, les Peuhls et la brousse,
    Pour qu’un dieu naisse dans un vagissement prodigieux,
    Venant d’un endroit où nulle mère n’a fait ses trousses.

    Il a fallu le « holy clergy » du « holy spirit »
    Pour qu’un esprit saint crée « SON MONDE » et décide à y venir !
    Il a fallu que l’homme soit créé par le Fils du « Holy spirit »
    Pour que Dieu soit Dieu et que de lui la vie puisse surgir.

    Qu’avez-vous à reprochez aux fanfarons ? Le tapage ?
    De paraître ce qu’ils ne sont pas ? ou de dire ce qu’ils sont avec rage ?
    Si vous êtes Hommes, ils le sont mieux que vous !
    En dehors d’eux nul ne fait rien dont à eux, la gloire ne se voue.

    L’Eglise c’est eux ! le Pape, le Cardinal……et le Prêtre, ce sont eux !
    Pour les avoir, Marie a dû pleurer pendant mille siècles !
    Mais donnez-leur trente ans et l’univers se remplira que de bienheureux.
    Fanfarons du merveilleux, ne le sont-ils pas, là-bas, sur leur socle !



    Grâce à eux, la divinité a envahi l’humanité,
    « Personnalité, aussi plaisante qu’amusante ! »
    La voilà assise sur les genoux de l’autre avec une tête dansante !
    O merveilles ! l’Eschatologie est enfin réalisée !

    Septiques et incrédules, votre tort est de rechercher la norme,
    Là où le monde « virtuel » rempli de paradis se forme ?
    Ne réalisez-vous pas que le monde créé par un Dieu est en train de s’en aller,
    Et que le dieu créé par le monde est en train de s’installer ?

    (Les Fanfarons….. Les fanfarons!

    Rome, Ottavia, 13/5/2013
    Moïse N. KOUMAKPAI.


    RépondreSupprimer
  31. HOMMAGE D’UN FILS
    2008-13 MAI-2013 : Il est minuit 51 à Rome
    A cette Première heure du 13 MAI 2013,
    Cardinal GANTIN, je pense à vous dans ses lieux où votre haute taille, aussi physique, intellectuelle que spirituelle culmine encore au dessus des nombreuses foules qui envahissent le Vatican. Et votre voix, aussi paternelle qu’amicale qui m’exprima votre émerveillement et encouragement, chez les OCPSP à CALAVI, le 8 Septembre 2004, une semaine avant ma mission en Tunisie, je l’entend encore me bénir et me rassurer de vos prières ; les miennes implorent toujours la miséricorde de Dieu pour vous, dans le souvenir de ce que vous nous avez laissez dans votre testament : « Priez, priez, priez pour moi. ! »

    Père Moïse N. KOUMAKPAI

    RépondreSupprimer
  32. Père Moïse, inscrivez-moi à votre école! Effectivement les Dico définissent le "FANFARON" comme:

    -Qui fait le brave, vante ses exploits réels ou supposés : Faire le fanfaron.
    -Qui se vante d'être ce qu'il n'est pas ou qui exagère ce qu'il est réellement.

    -fanfaron,onne (adjectif et nom commun) - Définition Mediadico
    Qui fait le brave, qui exagère sa bravoure.
    -Synonymes de fanfaron, fanfaronne:
    Bravache, crâneur, hâbleur, vantard, frimeur [fam], pourfendeur, tartarin, prétentieux.


    FANFARON

    -Qui fait le brave, qui se vante de l'être, et qui ne l'est pas. Il n'est pas brave, il n'est que fanfaron. C'est l'homme du monde le plus fanfaron. Il est timide et fanfaron.

    -Il signifie aussi, Qui vante trop, qui exagère sa bravoure, qui veut trop la faire paraître. Il est brave et fanfaron en même temps. On ne disconvient pas qu'il ne soit brave, mais il est un peu trop fanfaron.

    -Il se dit, dans un sens plus général, De celui qui se vante trop en quelque chose que ce soit, et qui veut passer pour valoir plus qu'il ne vaut en effet. Tout ce qu'il dit de son mérite fait voir qu'il est extrêmement fanfaron, qu'il est un peu fanfaron.

    -Il se dit même quelquefois De l'air, des manières, des discours. Air fanfaron. Propos, discours fanfarons.

    FANFARON,

    -est aussi substantif, et signifie, Faux brave, poltron qui fait le brave. C'est un fanfaron, un des plus grands fanfarons du monde. Ce n'est qu'un fanfaron.

    -Il signifie aussi, Celui qui se vante au delà de la vérité ou de la bienséance, qui promet par ostentation plus qu'il ne peut tenir. Il parle en fanfaron, comme un fanfaron. C'est un grand fanfaron. Faire le fanfaron. Les fanfarons se vantent du bien qu'ils n'ont pas fait. Un fanfaron de vertu.

    -Un fanfaron de vice, se dit de Celui qui se vante d'être plus corrompu qu'il ne l'est en effet.

    Et ce n'est pas fini....

    ENAGNON, Frère B

    RépondreSupprimer
  33. QUELQUES CITATIONS SUR LE MOT: "FANFARON"

    1-Citation: Ces petits messieurs sont fanfarons ; ils ont trop peu d'esprit pour s'apercevoir qu'on les raille, et trop bonne opinion d'eux-mêmes pour ne pas croire qu'on les aime , DANCOURT , Été des coquettes, sc. 8

    2-Citation: D'accord, mais il a l'air un peu trop fanfaron , DESTOUCHES , Homm. sing. III, 3

    3-Citation: Mais qui pourrait souffrir un âne fanfaron ? , LA FONT. , Fabl. II, 9

    4-Citation: Il publia cependant des relations fanfaronnes de cette expédition , ANQUETIL , Ligue, t. III, p. 81

    Sens : Celui, celle qui se vante outre mesure de succès réels ou imaginaires.

    5-Citation: Le fanfaron travaille à ce qu'on dise de lui qu'il a bien fait , LA BRUY. , II

    6-Citation: Je ne sais si je n'en ai point fait en quelques endroits un fanfaron ; mais il est certain que c'était un héros , VOLT. , Oedipe, 5e lettre.

    7-Citation: Du cerf prêt à forcer l'enceinte, Chasseur, tu fais le fanfaron , BÉRANG. , Double chasse.

    8-Citation: C'est un fanfaron de vertu, de doctrine et d'éloquence , BALZ. , Lett. à Conrart, 28 avril 1653

    9-Citation: Il ne s'est point passé d'année que quelqu'un de ces faux généreux et de ces francs fanfarons d'amitié ne m'ait manqué de parole , SCARR. , Lett. Oeuv. t. I, p. 231, dans POUGENS

    10-Citation: Le maréchal de Villars, fanfaron des qualités mêmes qu'il avait, traversant un jour la place dans un carrosse brillant, chargé de pages et de laquais, voulut tirer pour sa vanité quelque profit de son désintéressement , DUCLOS , Mém. Régence, Oeuv. t. VI, p. 40, dans POUGENS

    Sens: Un fanfaron de vice, celui qui se vante d'être plus vicieux qu'il ne l'est en effet.

    11-Citation: Savez-vous, dit-il [Louis XIV], ce que c'est que mon neveu [le duc d'Orléans] ? c'est un fanfaron de crimes , DUCLOS , Règne de Louis XIV, Oeuvr. t. v, p. 39

    12-Citation: Vous n'êtes qu'une fanfaronne, lui dit don Carlos , SCARR. , Rom. com. I, 9

    Sens: Fanfaron s'est dit pour ce que nous appelons aujourd'hui un muscadin.

    13-Citation: Quand un jeune frisé, relevé de moustache.... Ce fanfaron chez elle [une dame] eut de moi connaissance , RÉGNIER , Sat. VIII

    ÉTYMOLOGIE

    -Fanfare ; espagn. fanfarron ; portug. fanfarrão ; ital. fanfano. Il y a dans l'espagnol farfante, fanfaron, dans le portugais farfalhar, faire le fanfaron, que les étymologistes tirent de l'arabe farfar, mal dire, être trompeur. Mais il n'est pas sûr que fanfaron et farfante soient le même mot.

    PADRE, QUE L'ESPRIT SAINT SOIT TOUJOURS AVEC VOUS! COMPTEZ SUR NOS PRIERES ET SACHEZ QUE "CES FANFARONS DU MERVEILLEUX", N'IRONT NULLE PART!

    Achö jlo Guidi, yonu ma diké!!!
    "Le singe veut paraitre ce qu'il n'est pas, mais son derrière le trahit"!!!

    ENAGNON BASILE

    RépondreSupprimer
  34. 14-Citation:

    "LES FANFARONS

    "Ils s’auto-glorifient, là où la honte les poursuit,
    "Ils s’envoient des encens, là où leur image n'est que triste !
    "Ils amplifient le réel et font propager le bruit,
    "C’est « le règne du zèle magique et tapagiste !».

    "Avant eux, qu’est-ce qui a pu exister ? Même pas Dieu !
    "Il a fallu les bœufs, les Peuhls et la brousse,
    "Pour qu’un dieu naisse dans un vagissement prodigieux,
    "Venant d’un endroit où nulle mère n’a fait ses trousses.

    "Il a fallu le « holy clergy » du « holy spirit »
    "Pour qu’un esprit saint crée « SON MONDE » et décide à y venir !
    "Il a fallu que l’homme soit créé par le Fils du « Holy spirit »
    "Pour que Dieu soit Dieu et que de lui la vie puisse surgir.

    "Qu’avez-vous à reprochez aux fanfarons ? Le tapage ?
    "De paraître ce qu’ils ne sont pas ? ou de dire ce qu’ils sont avec rage ?
    "Si vous êtes Hommes, ils le sont mieux que vous !
    "En dehors d’eux nul ne fait rien dont à eux, la gloire ne se voue.

    "L’Eglise c’est eux ! le Pape, le Cardinal……et le Prêtre, ce sont eux !
    "Pour les avoir, Marie a dû pleurer pendant mille siècles !
    "Mais donnez-leur trente ans et l’univers se remplira que de bienheureux.
    "Fanfarons du merveilleux, ne le sont-ils pas, là-bas, sur leur socle !


    "Grâce à eux, la divinité a envahi l’humanité,
    « Personnalité, aussi plaisante qu’amusante ! »
    "La voilà assise sur les genoux de l’autre avec une tête dansante !
    "O merveilles ! l’Eschatologie est enfin réalisée !

    "Septiques et incrédules, votre tort est de rechercher la norme,
    "Là où le monde « virtuel » rempli de paradis se forme ?
    "Ne réalisez-vous pas que le monde créé par un Dieu est en train de s’en aller,
    Et que le dieu créé par le monde est en train de s’installer ?

    (Les Fanfarons….. Les fanfarons!"""

    Rome, Ottavia, 13/5/2013
    Moïse N. KOUMAKPAI.

    En parfaite harmonie avec:

    1-Citation: Ces petits messieurs sont fanfarons ; ils ont trop peu d'esprit pour s'apercevoir qu'on les raille, et trop bonne opinion d'eux-mêmes pour ne pas croire qu'on les aime , DANCOURT , Été des coquettes, sc. 8

    "Le Singe envie la beauté, mais son derrière le trahit"

    ENAGNON B

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour les amis,
    « Vous savez, vous me faites tous rire quand vous vous plaisez à raisonner avec du sérieux : les conditions de vie de l'Africain » écrit Marcel

    Cette déclaration de Marcel traduit la grande part d’importance qu’il accorde à la sorcellerie dans sa vie. C’est pourquoi, me semble t il qu’il se désole que nous ne prenions pas selon lui, la mesure de ce qu’il appelle du sérieux. Il accorde une telle importance au phénomène de la sorcellerie qu’il se voit obligé de réduire tout le spirituel au combat contre ce phénomène pourtant dérisoire. Ce qui lui arrache encore des affirmations gratuites comme « En fait, l'église catholique, dans sa forme conventionnelle, n'a jamais été à la hauteur d'aucun défi d'ordre spirituel. Il suffit de consulter l'histoire pour constater la naissance du protestantisme avec Luther, »

    Je ne me suis pas empêché de m’esclaffer devant de tels élucubrations sulfureuses et de me poser deux questions.
    1) quel est le rapport entre l’excommunication de Luther et ce que Marcel écrit par défi d’ordre spirituel
    2) sur quelles bases affirme t il aussi facilement que l'église catholique n'a jamais été à la hauteur d'aucun défi d'ordre spirituel.
    Je pense que les pères Hebgard Meinrad, Gilbert Dagnon, tous de grands exorcistes doivent pouvoir inviter le jeune Marcel à la retenue. Marcel, tu es trop jeune et tu n’as aucune idée de ce que tu avances.

    Bien évidemment tu pars toujours de toi-même que tu ériges en norme absolue comme si tu étais seul au monde, de tes idées préconçues et erronées, de tes vues courtes et limitées des choses, pour généraliser et affirmer péremptoirement ce dont tu n’as aucune maîtrise ni aucune preuve. C’est de l’ignorance crasse et c’est une attitude qu’il faut de toute urgence corriger en devenant moins péremptoire et moins présomptueux et plus réservé dans tes fanfaronnades. (suite)

    Césaire

    RépondreSupprimer
  36. Cette observation me pousse à entrer dans certaines considérations anthropologiques relatives au phénomène de la sorcellerie. Je ne veux pas citer ici les livres produits par les pères Hebgard et Gilbert sur le sujet. Mais je voudrais juste considérer certaines thèses qui font scientifiquement état de la question et qui nous situent mieux devant l’urgence d’un retour à une évangélisation en profondeur.
    Si l’Evangile pénétrait nos profondeurs créées, le phénomène de la sorcellerie serait réduit. Je ne dis pas éliminé. Il faut rester réaliste, car comme l’a souligné Jean Arno, l’auteur de ce phénomène est encore là. C’est le démon. Mais je dis que ce phénomène serait réduit si seulement si l’homme africain notamment béninois résiste à la conquête du pouvoir le plus fort à l’esprit de domination et de haine, à l’esprit de puissance et retourne aux valeurs de l’Evangile. Tout est là. Il n’y a pas de doute que l’approche du composé humain en occident est aux antipodes de l’approche de composé humain chez l’africain en particulier chez les peuples de l’aire ADJA-TADO du sud du bénin. Alors que l’occident envisage le composé humain sur la base aristotélicienne comme une donnée tripartite (corps-esprit-âme), le philosophe de l’aire adja-tado envisage le composé humain chez lui de manière pluridimensionnelle (le « lindon- winsagoun- yè-kpoli-sè)
    - le « lidon » ou le conscientiel neuro végétatif
    - le « winsagoun » ou le supra conscientiel sombre
    - le « yè » ou l’ombre
    - le « kpoli » ou le supra conscientiel en couleur
    - le « sè » ou supra conscientiel humano configurationnel

    Chacune de ces entités anthropomorphes jouent un certain nombre de rôles dans l’être entier de l’Homme selon l’approche cosmogonique des philosophes de l’aire adja-tado. E n réalité d’après l’étude que je prends ici en compte, les sorciers anthropophages jouent sur ces différentes dimensions de l’être pour déstabiliser leurs victimes. Le père Hebgard dans son livre « la sorcellerie chimère dangereuse » a pu reconnaître que le « yè » où l’ombre peut subir des métamorphoses endosomatiques prenant n’importe quelle forme animale si le sorcier anthropophage le désire. Sans aucun doute le même processus , d’après ses études et selon le témoignage de sorciers convertis, pourraient expliquer la projection dans le corps de la victime (« agbaza » en langue fon) d’éléments étrangers au corps comme des margouillats vivants, des pointes ou cadenas, des calebasses, chats, poissons etc….que des pères exorcistes ont pu retirer des corps des victimes. Les preuves sont là. (suite)

    Césaire

    RépondreSupprimer
  37. Sur la base de ces analyses, il n’y a pas de doute que la sorcellerie existe. D’autres parleraient d’une « science » (connaissance) destructrice dont seul le démon et ses suppôts détiendraient les secrets et le mode opératoire. D’un point de vue théologique, sans nous intéresser à ce mode opératoire diabolique, il est clair que les propriétés d’une telle « science »des ténèbres sont la haine, la méchanceté gratuite, l’orgueil, la jalousie….Or l’Evangile nous recommande d’aimer comme le Christ nous a aimé. Aucune libération n’est réelle ni définitive si elle ne s’inscrit pas dans le registre de l’accueil du pardon de Dieu, et de notre propre pardon à l’égard de nos bourreaux. C’est la première démarche qui présuppose l’amour non de soi mais de Dieu et du prochain. Si des libérations et des délivrances tardent à venir ce n’est pas tant à cause de Dieu et de son ministre que de nous-mêmes.

    Il s’agit alors d’interroger ses propres dispositions intérieures par rapport à la grâce. Nous résistons à la grâce de la guérison lorsque nous pactisons avec des devins ou des charlatans qui à vrai dire sont des sorciers cachés et qui prétendent nous libérer. Nous résistons à la grâce lorsque nous nous fermons aussi au pardon et refusons d’accorder pardon aux frères. Nous résistons aussi à la grâce quand, en quête de sécurité nous passons de mouvements religieux en mouvements religieux comme c’est le cas de banamé alors que nous ne maîtrisons pas l’origine des pouvoirs dont ces pasteurs ou marchands d’illusion font usage, prétextant du nom de Dieu. Ce sont autant de prédispositions qui nous ferment à la grâce de Dieu, nous rendent vulnérables aux effets de la sorcellerie et de l’occultisme et retardent des délivrances.

    Alors, Marcel et consorts il vous faut calmer vos ardeurs et retourner aux origines de votre foi catholique si vous souhaitez le salut intégral de tout votre être dans ses différentes dimensions.
    Marcel, tes histoires sur la sorcellerie que tu relayes ici t’assimile à des incultes.(suite)

    Césaire

    RépondreSupprimer
  38. « Mais, les dirigeants catholiques ont continué à vivre comme si de rien n'était.
    Aujourd'hui, le Processus de Banamè s'est déclenché avec, Dieu Tout-puissant aux commandes et, dans le cahier de charges que S'est donné Daagbo, il y a la sorcellerie. Au lieu de prendre la mesure de ce qui se passe, il y a des prêtres qui viennent raisonner ici, croyant apporter quelque chose à quelqu'un » écrit encore Marcel.

    Marcel je te rappelle que personne à ta place ne te conduira à prendre conscience que la libération que tu souhaites viendra de ta propre ouverture à Dieu et à son Eglise. Ce que je dis ici à Marcel, vaut également pour tout le monde. Ainsi vos anciens pactes, conscients ou non, dont les conséquences vous poursuivent dans le présent vont se rompre d’eux-mêmes et vous jouirez de l’entière liberté des enfants de Dieu.

    C’est de la pure fanfaronnade, du pur bavardage stérile que de prétendre brûler la calebasse du sorcier sans atteindre la source même du phénomène qu’est le diable. La mission de l’Eglise à travers le combat contre ce phénomène en Afrique c’est d’inviter à la conversion et à l’amour et en même temps implorer la puissance de l’Amour divin qui puisse nous saisir et nous faire faire reculer le plus loin possible les limites du Mal sous toutes ses formes. Voilà le combat dans lequel l’Eglise s’engage et aidés de l’énergie de l’Eucharistie notre assimilation progressive à Jésus Hostie doit pouvoir nous aider à reproduire son Amour et à le communiquer à nos frères et autour de nous.
    Bon courage. (fin)

    Césaire

    RépondreSupprimer
  39. Eh ben père Césaire permettez moi de dire que vous êtes une merveille pour l’Eglise catholique. Cette déclaration n’engage que moi bien sûr !


    Tous sur ce blog nous savons que le père Moïse KOUMAKPAI est à Rome et serait passé par la Tunisie et serait un ami très proche de Mathias, donc il connaît mieux que personne les débuts de ce phénomène de Banamé. Nous savons aussi qu’il avait par le passé fait des exorcismes avec Mathias. Nous savons aussi comment il a pu convertir ses parents au christianisme et aussi o combien il apprécie ses évêques. Il aime beaucoup la poésie et décrit justement avec des mots bien choisis, l’allure des échanges sur ce blog. Ce qui d’ailleurs me fascine et je l’en félicite. Tout cela est bien.

    Quant à vous, père Césaire, nous ne savons rien de vous. Etes- vous béninois ? Etes –vous au pays où à l’extérieur ? Vous ne parlez jamais de vous. Et vous ne faites non plus aucune publicité à vos confrères exorcistes encore en activité. Pour preuve les pères Gilbert Dagnon et Hebgard Meinrad (exorcistes de très bonne réputation) que vous citez sur ce blog sont déjà décédés.

    J’admire votre prudence, votre sagesse et votre humilité. Votre façon ferme et courtoise de reprendre tout doucement Marcel pour lui monter sa sottise, votre façon studieuse et méthodique de nous faire toucher du doigt la problématique, et votre style littéraire dans le fonds et la forme. J’en suis très fière pour mon Eglise.

    Vous nous présentez la foi chrétienne sous des aspects insoupçonnés. Quel est votre secret ? Vous semblez avoir des connaissances dans tous les domaines et chacun peut en trouver pour son compte dans vos explications. Quel est votre secret ? Vous êtes un homme de culture et de communication cela se révèle dans votre façon de raisonner et d’éduquer.

    Parfois je me demande si l’on n’a pas à faire à une autorité de l’Eglise catholique, un éminent théologien, psychologue, ou même exégète ? Vous aimez votre Eglise et cela se voit. Vous vous oubliez, et vous partagez avec une charité magnifique votre savoir, votre seule préoccupation étant la sensibilisation des chrétiens l’Evangile.

    Que Dieu vous garde et vous fortifie. Un petit coucou au père Moïse également, que Dieu vous garde et vous fortifie. Vous abattez ici un travail plus que formidable.

    A priori Père Césaire, j’imagine déjà un peu votre réaction suite à ce post et même si vous n’y répondez pas je ne m’en offusquerai nullement. En tout état de cause recevez ici ma profonde Admiration.


    Sophie

    RépondreSupprimer
  40. Continuant dans la ligne que j'ai choisie de suivre sur ce Blog, j'aimerais dire BONNE FETE A L'ABBE MATHIAS!

    Abbé, demain 14 Mai! Ca me rappelle, tant de souvenirs, parmi lesquels tes visites à ATAKE et à HONDJI, et les miennes à DJIME ET A BANAME.

    Tu m'excuses de ne pas avoir cautionné ce qui t'oppose à l'Eglise. Je demeure le même que tu as connu: "Têtu!" pour ce qui fait l'essentiel de ma vie et de ma vocation.

    Notre histoire se vit désormais différemment, et je ne parviens plus à te reconnaître dans ce qui t'arrive! Mais j'ai confiance en la miséricorde de Dieu.
    Bonne Fête de Saint Mathias et à bientôt!

    Père Moïse N. KOUMAKPAI

    RépondreSupprimer
  41. YEMI A. FAIT REMARQUER A MARCEL : «Vous ne le savez peut-être pas, mais à chaque fois que vous postez des articles sur les effets de la sorcellerie, cela sonne comme un échec de votre dieu de banamè… » CE COMMENTAIRE EST SI VRAI QUE J’AJOUTE QU’ON DIRAIT QU’AU LIEU DE NOUS PARLER DE LA PUISSANCE DE DIEU, MARCEL SEMBLE FAIRE LA PROMOTION DE LA PUISSANCE DESTRUCTRICE DE LA SORCELLERIE.
    POUR AIDER MARCEL, NOUS AVONS DU, SANS LE VOULOIR, NOUS ETERNISER SUR LA QUESTION DE LA SORCELLERIE. C’EST POURQUOI JE TROUVE JUDICIEUX QUE L’ON RAMENE LES PENDULES A L’HEURE.
    IL Y A EXACTEMENT UNE SEMAINE (06/05/13), J’ETAIS ALLE SUIVRE UN ENSEIGNEMENT DE L’EXORCISTE DE MON DIOCESE, DONT LE THEME ETAIT : « LE COMBAT SPIRITUEL ». VOICI CE QUE DIT CET EXORCISTE : « A CHAQUE FOIS QUE JE DONNE CET ENSEIGNEMENT ; J’ESSAYE, AUTANT QUE FAIRE SE PEUT, DE PARLER PLUS DE LA PUISSANCE DE DIEU ET DE SA VICTOIRE SUR LES ŒUVRES DES TENEBRES. IL FAUT QUE VOTRE ATTENTION SOIT PLUS SUR DIEU QUE SUR SATAN QUI N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN USURPATEUR. IL N’A RIEN CREE MAIS PEUT MANIPULER CE QUE DIEU A CREE.»
    LA VICTOIRE DU CHRIST PEUT ETRE AUSSI LA NOTRE LA NOTRE SI NOUS NE VIVONS PAS DANS UNE DUPLICITE SPIRITUELLE. C’EST POURQUE ST PAUL DIT :
    « EN EFFET, QUAND VOUS AVEZ ETE BAPTISES, VOUS AVEZ ETE MIS AU TOMBEAU AVEC LE CHRIST ET VOUS ETES AUSSI RESSUSCITES AVEC LUI, PARCE QUE VOUS AVEZ CRU EN LA PUISSANCE DE DIEU QUI L’A RAMENE D’ENTRE LES MORTS. AUTREFOIS, VOUS ETIEZ SPIRITUELLEMENT MORTS A CAUSE DE VOS FAUTES ET PARCE QUE VOUS ETIEZ DES INCIRCONCIS, DES PAIENS. MAIS MAINTENANT, DIEU VOUS A FAIT REVIVRE AVEC LE CHRIST. IL NOUS A PARDONNE TOUTES NOS FAUTES. IL A ANNULE LE DOCUMENT QUI NOUS ACCUSAIT ET QUI NOUS ETAIT CONTRAIRE PAR SES DISPOSITIONS : IL L’A SUPPRIME EN LE CLOUANT A LA CROIX. C’EST AINSI QUE DIEU A DESARME LES AUTORITES ET POUVOIRS SPIRITUELS ; IL LES A DONNES PUBLIQUEMENT EN SPECTACLE EN LES EMMENANT COMME PRISONNIERS DANS LE CORTEGE TRIOMPHAL DE SON FILS. » (COLOSSIENS 2,12-15)
    JESUS A TOUT ACCOMPLI. IL NOUS A DONNE LA VICTOIRE SUR LA SORCELLERIE ET SATAN PAR SA PASSION-MORT-RESURRECTION. IL NOUS REVIENT DE REJETER SINCEREMENT LE MONDE DES TENEBRES ET DE CHOISIR LA LUMIERE DU CHRIST POURQUE TOUT CE QUI EST TENEBREUX S’ELOIGNE DE NOUS.
    N’AYONS PAS PEUR.
    (JE REPRODUIS CI-DESSOUS LA TRADUCTION DU FEUILLET QUE L’EXORCISTE A FAIT DISTRIBUER A SON AUDITOIRE)
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  42. « DEMARCHE CLASSIQUE

    LA DEMARCHE SUIVANTE EST VIVEMENT CONSEILLEE A TOUTE PERSONNE QUI VIT DES ATTAQUES DEMONIAQUES

    -VIVRE REGULIEREMENT LA MESSE ET RECEVOIR LA SAINTE COMMUNION
    -AVOIR UN CONFESSEUR ET RECEVOIR REGULIEREMENT LE SACREMENT DE PENITENCE
    -PASSER DU TEMPS EN ADORATION DEVANT LE SAINT SACREMENT
    -RECEVOIR LE SACREMENT DE L’ONCTION DES MALADES AUTANT QU’IL LE FAUT
    -INCORPORER UNE DEVOTION MARIALE DANS LES PRIERES JOURNALIERES, EN PARTICULIER LE ROSAIRE
    -FAIRE USAGE DES ECRITURES SAINTES POUR PRIER ET MEDITER (EN PARTICULIER LE PROLOGUE DE L’EVANGILE DE SAINT JEAN)
    -INCLURE D’AUTRES DEVOTIONS (e.g. DIVINE MISERICORDE), PRIERE AU SAINT PATRON, ETC.
    -FAIRE USAGE DES SACRAMENTAUX TELS QUE L’EAU BENITE, LE SEL BENIT, LES OBJETS DE PIETE BENIS ETC.

    IL EST FONDAMENTAL QUE LA PERSONNE INFESTEE OU PERSECUTEE PASSE PAR CE CANAL TRADITIONNEL (OU CLASSIQUE) DE LA GRACE DE GUERISON DE DIEU.
    LA PERSONNE DOIT AUSSI ETRE SOUTENUE EN PRIERE PAR UNE COMMUNAUTE, AU MOINS UN COMPAGNON OU PARTENAIRE DE PRIERE. LA PERSONNE NE DOIT PAS S’ISOLER. DIEU NE NOUS A PAS DESTINE A FAIRE CHEMIN SEUL.
    IL N’Y A NI PRIERE MAGIQUE NI TECHNIQUE EFFICACE POUR VAINCRE LES ASSAUTS DE L’ENNEMI. TOUT COMME TOUTE LA VIE SPIRITUELLE, C’EST UN PROCESSUS, UN CHEMINEMENT.
    AU DELA DE TOUT, LA PERSONNE DOIT ETRE ENCOURAGEE A FOCALISER SON ATTENTION SUR JESUS-CHRIST ET NON SUR L’ADVERSAIRE OU LE MAL, MALGRE LES EFFORTS DE L’ENNEMI DE L’Y POUSSER. »
    (CE DOCUMENT AYANT ETE TRADUIT DE L’ANGLAIS EN FRANÇAIS, J’AI PU UTILISER DES MOTS QUI NE REFLECTENT PAS L’EXACTITUDE DE LA PENSEE DE SON AUTEUR)
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  43. COMME L'ENNEMI SE DEVOILE DE LUI MEME
    CE QUI SUIT PROVIENT DU SITE SOVIDJI.COM

    "Passage de l’Archange Lucile

    Lucie salua le nouveau pape, les Apôtres et toute l’assistance.

    Je suis jumeau avec Lucifer. Mais voilà comment Lucifer s’est conduit. On peut être jumeau sans avoir le même comportement. C’est pourquoi depuis ce moment, les jumeaux n’ont plus la même conduite. Je voudrais vous demander de vous prosterner pour vénérer le Pape Christophe XVIII. Nous qui sommes les premières créatures de Papa, c’est l’humilité qui nous caractérise. Papa nous a créés tel qu’Il est. C’est l’humilité qu’il nous a donnée.

    Ma mission est de veiller sur l’équilibre des saisons. C’est moi qui réglemente les pluies, les sécheresses. Ma mission est aussi de provoquer les tremblements de terre, les séismes.

    Je vais vous dire que Papa nous a créés jumeaux : Lucifer et moi. Après nous il a créé Michel et Gabriel. Raphael est le plus jeune frère. Vous savez aussi que là où il y a l’humilité, il y a aussi l’orgueil. Je ne peux jamais prétendre m’égaler à Dieu.

    Dieu vous a lavés et vous a élevés, ce n’est pas donné à tout le monde. Je suis très contente pour ce qui se passe ici. Je ne suis jamais entrée dans un corps humain ; c’est pour la première fois et je ne voudrais plus repartir. Vous êtes tous beaux. Mais pourquoi vous laissez-vous à Lucifer ? Le connaissez-vous mieux que moi ? « Non », répond l’assistance. Si vous m’aimez et que je suis vraiment votre sœur, faites vraiment que votre vie change et ressemble à celle des gens spirituels. Merci. »Elle s’adressa au nouveau Pape : « Christophe, accepte ce que Dieu te confie. Tu es un instrument dont Papa se servira pour sa gloire. Je vous promets qu’il n’y aura pas de séisme au Bénin."

    LES ARCHANGES ONT COMMENCE PAR AVOIR DES FRERES MAINTENANT A SOVIDJI.
    SI CE N'EST SATAN, C'EST DONC SON FRERE...IL N'EN A POINT. C'EST DONC UN DES ANGES DECHUS...C'EST LA MEME FAMILLE.
    MIEUX,LE CHEMIN DE CROIX DE SOVIDJI PASSE DE 14 A 18 STATIONS. ABERRATION... IL FAUT TOUT FAIRE POUR JUSTIFIER LE NOMBRE 18. ET DANS CE "CHEMIN DE CROIX RESTAURE", MON SEIGNEUR JESUS-CHRIST AURAIT ETE AVEUGLE.
    QUE JESUS NOUS PRENNE EN PITIE
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  44. LES PAUVRES GENS TETUES VONT COMMENCER PAR INVOQUER LUCIE OU LUCILE. SANS SAVOIR QUE C'EST PEUT-ETRE LE DIMINUTIF DE LUCIFER. IL VONT AINSI CREER UNE VRAI AFFINITE ENTRE EUX ET LA BETE...
    "OUI, MON PEUPLE PERIT FAUTE DE CONNAISSANCE..." (OSEE 4,6)
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour à vous ... Je suis vraiment désolé ; les interventions de ces derniers moments sur le blog ne m'interprètent pas bien, ce que je peux comprendre. Et, il vaut mieux vous laisser dans votre logique de sous-estimation de la sorcellerie qui, loin de me faire peur, me désole pour le nombre de victimes qu'elle fait chaque jour. Heureusement, ce nombre est de plus en plus amoindri par l'Action de Daagbo à partir de la Sainte Colline de Sovidji.
    Mais, Jean-Arno me surprend par le fait qu'il ne sache pas que l'homme peut être victime de la sorcellerie à son propre insu, d'où la vacuité du processus qu'un certain prêtre aurait partagé ; des fidèles catholiques, par la simple utilisation du sable prélevé sur le site de Banamè se sont vu révéler le cercle sorcier dans lequel leurs activités et eux étaient enfermés, s'en délivrant ainsi. Hommage à Daagbo qui fait un travail exceptionnel au Bénin et dans le monde ! MM. Césaire et Moïse devraient plutôt collaborer avec la force divine que de la nier et de la chercher ailleurs que là où elle est actuellement : Banamè.

    RépondreSupprimer
  46. Oui Marcel,
    Je vois bien que vous jouez bien votre rôle!
    Bonne journée.
    P M K

    RépondreSupprimer
  47. Il est dommage qu'un homme aussi intelligent que vous soit perclus d'a priori ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui confirme...Bravo!
      P M K

      Supprimer
  48. Ou est encore votre problème après avoir excommunié Mathias VIGAN de l’église catholique romaine. Si vos prières n’ont pas pu calciner votre démon de Banamè, laissez nous autres adorer ce démon qui a calciné tous les esprits maléfiques de nos vies.
    La vie passée de Mathias VIGAN avant 2009 ne fait pas nous notre problème et tout ce que vous n’avez pas pu dire avant 2009, mieux vaut le garder et que cela pourrisse dans vos ventres.
    Vive le Bénin tant aimé par Dieu
    Et que l’esprit d’Amour - d’Humilité - de Miséricorde règne dans mon pays et dans le monde entier. Amen Amen Amen Alléluia.
    OWOSENI

    RépondreSupprimer
  49. Owo sè énian:"L'argent fait briller l'homme!" a parlé: acclamez!!!!
    P K M

    RépondreSupprimer
  50. JE PREFERE VIVRE NORMALEMENT MA FOI DANS LA PAIX DES ENFANTS DE DIEU RACHETES PAR LE CHRIST QUE DE LA VIVRE DANS LA CRAINTE QUOTIDIENNE DES EFFETS NEFASTES DE LA SORCELLERIE.
    FORT DE MA FOI DANS LE CHRIST, JE PREFERE ENCORE SOUS-ESTIMER LA SORCELLERIE QUE DE LA SUR-ESTIMER ET D'EN AVOIR UNE PEUR BLEUE COMME MARCEL. TU NE LE SAIS PEUT-ETRE PAS MAIS C'EST L'IMAGE QUE CELA LAISSE DE TOI.
    MARCEL DIT "Mais, Jean-Arno me surprend par le fait qu'il ne sache pas que l'homme peut être victime de la sorcellerie à son propre insu, d'où la vacuité du processus qu'un certain prêtre aurait partagé". LE MAL DE MARCEL EST SI PROFOND QU'IL NE CROIT PLUS (DIEU SEUL SAIT S'IL A JAMAIS CRU...) QUE DIEU PUISSE AGIR PAR LA PRIERE SANS SOVIDJI.
    ET IL AJOUTE: "des fidèles catholiques, par la simple utilisation du sable prélevé sur le site de Banamè se sont vu révéler le cercle sorcier dans lequel leurs activités et eux étaient enfermés, s'en délivrant ainsi." PRENDRE DU SABLE POUR OBTENIR UN RESULTAT MAGIQUE OU INSTANTANE ...CE SONT LA LES SYMPTOMES DU PAGANISME DONT PARLE LE PERE CESAIRE.
    MOI, POUR MA PART, JE VIS LIBREMENT ET PAISIBLEMENT MA FOI DANS LA JOIE ET LA SERENITE DES ENFANTS DE DIEU MALGRE L'EXISTENCE DE LA SORCELLERIE SACHANT QUE MEME QUAND JE DORS, MON DIEU VEILLE SUR MOI.
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  51. Jean-Arno, merci!
    P M K

    RépondreSupprimer
  52. A vous tous qui portez ici, en vérité et dans la paix du cœur, le témoignage de votre foi!
    A tous ceux qui marchent à la suite du rang interminable des Saints connus ou inconnus qui ont défendu, par leur vie, la foi au Dieu : PERE, FILS ET ESPRIT SAINT,
    je dédie cet hymne;
    Et dis d'avance BONNE FETE DE PENTECOTE:

    HYMNE A L’ESPRIT QUI VIENT DU PERE ET DU FILS !

    Tu procèdes d’Eux
    Tu procèdes des Deux
    Et Tu n’es ni l’Un, ni l’Autre
    Mais Toi-même, dans la communion avec l’Un et l’Autre !

    Ensemble avec Eux, Tu es ce qu’ils sont,
    Et Tu fais avec eux ce qu’ils font !
    Mais Vous êtes chacun autonome et soi-même,
    Comme dans l’union des époux qui s’aiment !

    Et toi, Tu es la grâce qui coule des Deux!
    Tu es l’Amour qui brûle au fond d’Eux comme un feu !
    Tu es le silence qui a transmis, du Père, la Parole,
    A la Vierge, quand la Nouvelle Alliance était encore à son aurore !

    Comme un souffle, Tu jaillis sans arrêt de l’Arbre de vie
    Qui Te diffuse partout où Tu portes Tes fruits.
    Et Tu habites au fond de nos cœurs comme la lampe
    Qui illumine l’intérieur d’une chambre !

    Sans Toi, l’homme est un aveugle qui se cherche dans les ténèbres.
    Et Nul ne se connaît, si en lui Tu ne pénètres.
    L’homme est une herbe perdue dans la forêt des mystères de la vie, où ton soleil,
    Par ses rayons, traverse le feuillage pour le maintenir en éveil.

    Engloutis dans le ventre de la terre, nous sommes comme des semences :
    Tourne-nous, à chaque instant, vers la source de notre existence !
    Et déverses sur nous, l’abondance de tes dons
    Pour que grandisse en nous, la foi, jusqu’à la moisson !

    Quand l’eau brise son alliance avec la terre,
    Qui peut y voir à l’œil nu, la vie qui s’y trouve enfermée ?
    Mais le passage de la première pluie, la libère,
    De la prison où elle fut enchainée.

    Voilà, Esprit Créateur, ce qui manque à nos charismes !
    Semences perdues au creux de nos sillons,
    Ils attendent de la pluie, la saison
    Qui les fera germer sans rigorisme.

    Semences enfouies dans une terre assoiffée,
    Herbes cachées et par des arbres, ombragées !
    Nous attendons ta pluie, tes rayons, ta lumière.
    Viens Esprit qui délivres les âmes prisonnières !

    Rome, Ottavia, le 14/5/2013
    Moïse N. KOUMAKPAI.

    RépondreSupprimer
  53. Merci Jean-Arno. Je ne peux commencer cette réflexion sans dire un grand merci à Me Sophie pour son dernier post au sujet de nos Pères et pour avoir vu à travers leurs personnes une valeur pour l'Eglise et le monde. En lui emboîtant le pas, je remercie le Père Moïse pour sa patience, et plus particulièrment, le Père Césaire pour son dernier post au sujet du phénomène de la sorcellerie. Je l'ai lu et relu avec beaucoup d'intérêts. Tout est scientifiquement bien dit, et c'est d'ailleurs l'une des particularités de ce Père: son charisme, c'est d'aller du phénomène au noumène. De lui, j'ai appris sur ce blog qu'un phénomène surnaturel n'est pas nécessairement divin. De lui, j'ai appris que devant un phénomène hativement qualifié de miracles, il vaudrait mieux rester prudent et s'assurer du type de source qui le ou les produits. Les paramètres d'appréciation étant les signes extérieurs de discernement. Bien entendu que le message est relayé et que plus personne, je présume, n'en est encore à douter du caractère odieux et satanique de la secte de Banamè, sauf le seul qui soit allé délibérément allé à sa propre perdition; j'entends le pauvre Marcel. Le Père Césaire, que je salue encore ici, en était à décrire le phénomène de la sorcellerie dans sa dimension phénoménologique et ce à la lumière des Pères Gilbert DAGNON et Meynrad de vénérée mémoire ( dont j'ai lu les livres) quand mon petit Marcel se mit à balancer encore des balivernes sur le blog comme c'est son habitude.

    Mon cadet a dû pouffer de rire ce matin, traitant Marcel de "rigolot" et de "clown" quand il a constaté que, en face des arguments massus du Père Césaire qui tombent sur lui comme des obus à canon, ce pauvre petit ne trouve pas mieux à dire que de rengainer ses leçons en bon apprenant de "Lucile", frère jumeau de Lucifer.

    "Je crois à Banamè et c'est tout"

    "Vous savez, vous me faites tous rire quand vous vous plaisez à raisonner avec du sérieux".

    Soit souligné au passage, le sérieux pour lui, c'est ce phénomène de la sorcellerie qui le "désole", ô non, qui le hante. Au point qu'il en perde le sommeil et la raison. Signe de psychose tendant vers la folie qui est une difficulté d'insertion du moi dans le réel.

    Je cite encore d'autres rengaines devant lesquelles tous nous rions à la maison pour nous distraire:

    " l'heure n'est plus aux bavardages, chacun doit descendre sur le terrain et montrer ce qu'il sait faire. Au lieu de cela, MM. Moïse et Césaire se pointent ici, alors qu'il y a un nombre incalculable d'ensorcelés et de bloqués qui attendent d'être délivrés ! Vous êtes épatants d'inefficacité et d'impuissance ! Que puis-je vous dire encore que je n'aie déjà dit ?"

    Mon pauvre petit souhaite beaucoup d'actions de la part des Pères, de la part d'un Père Césaire qui apprécie encore mieux la gravité du phénomène qu'un jeune homme comme Marcel qui sort de nulle part comme Viscentia pour nous parler d'un phénomène aussi vieux que le monde. Pour lui, sa supposée déesse, si elle n'a pas brûlé le roi ou la reine des sorciers même si, à ses propres aveux " la sorcellerie se répand et se distribue comme de petits bouts de pain dans le monde de nos enfants", c'est qu'elle amoindrit le phénomène... Ainsi, seul, le jeune homme patauge dans un océan de contradictions, d'incohérences et de creux...

    Pr Pascaline GADJA

    RépondreSupprimer
  54. Chers Pères, chers amis, pour ma part, ce petit Marcel est nettement en deçà de la qualité hautement élevée de ce débat. Ce n'est pas la première fois que je le relève. Le Père Césaire, en connclusion à ses analyses percutentes sur le phénomène de la sorcellerie, relèvera que les faits divers ou insolites que j'appelle volontiers " xovikléxun" que le jeune homme nous a fait poster plus haut l'assimile à des incultes. Mais moi je dis que c'est un inculte invétéré qui ne prend pas le temps de faire des investigations comme l'un de ses confrères, M. Emile Z., journaliste, le lui reprochait sur ce même blog.

    Dans les analyses de l'Abbé Césaire, il posé une hypothèse qui jusque là m'a toujours intéressée. Elle avait été déjà abordée par un doyen, le professeur Cossi, philosophe qui s'intéressait au fluide endosomatique sur la base duquel se densifiaient les objets maléficiés projetés par les sorciers dans le corps de leurs victimes. J'ai lu le livre publié par le Père Gilbert DAGNON "libéré de la divination de la sorcellerie" à ce sujet dans les années 95, celui du Père Pamphile, plus récent et bien d'autres publiés par des métaphysiciens de renom. Je sais que en la matière, les investigations restent limitées, à moins de devenir soi-même sorcier. Seulement, comment expliquer ces objets bien matérialisés que des exorcistes comme les Pères Pamphile et ien d'autres réussissent à extraire du corps des victimes. Le même processus existe chez nous dans l'occultisme, mais qui maîtrise l'obédience des sorciers devins qui passent pour des tradithérapeutes? C'est un sujet sur lequel il vous faut revenir, peut-être, Père Césaire ou Père Moïse pour plus d'éclairage. Il n'y a pas de doute que qu'on ne peut se protéger contre le démon par Lucile, cousin germain ou frère de Lucifer, "puisqu'il est capable de provoquer des séismes" ( rires) et que, par conséquent, s'en remettre à un insoumis comme Matthias, c'est jouer, à son tour, le jeu du démon. Seul, et j'en suis convaincu, Jésus-Christ peut nous assurer la paix dans notre fidélité à sa Personne et à son Eglise. Si nous n'en sommes pas convaincus, il est normal qu'on vienne raconter des bêtises ici. Bonne soirée à tous.
    Pr Pascaline GADJA

    RépondreSupprimer
  55. Quelle hauteur de vue? C'est si magistral! Voilà ce dont nous avons besoin ici et non des ragots et des historiettes à faire dormir debout! A mon tour, je remercie le Père Césaire qui fait notre fierté comme l'a si bien dit Mme Sophie. Un grand merci au Père Moïse pour ces beaux vers et pour la fanfaronade. Les fanfaronds sont confondus grâce à vos apports très constructifs, Père Moïse. J'en suis encore à me délecter des récentes réflexions du Père Césaire sur le phénomène de la sorcellerie... Merci Professeur.
    Annie, Suru Lere

    RépondreSupprimer
  56. Bonjour à tous !

    Je viens de découvrir un passage biblique qui décrit étrangement le sort de la secte banaméenne. il s'agit de 2 Pierre 10-20.

    « …Trop sûrs d’eux, arrogants, ils n’ont pas peur d’insulter les Gloires…..Mais ces gens, comme des bêtes stupides vouées par nature aux pièges et à la pourriture, insultent ce qu’ils ignorent et pourriront comme pourrissent les bêtes…Ce sont des souillures et des ordures qui se délectent de leurs mensonges…appâtant les âmes chancelantes, champions de cupidité, enfants de malédiction. Abandonnant le droit chemin, ils se sont fourvoyés en suivant la route de Baalam de Bosor ….Ils leur promettent la liberté alors qu’eux-mêmes sont esclaves de la pourriture, car on est esclave de ce par quoi on est dominé. Si ceux, en effet, qui se sont arrachés aux souillures du monde par la connaissance de notre Seigneur et sauveur Jésus Christ se laissent de nouveau entortiller et dominer par elles, leur situation devient finalement pire que celle du début. » 2 Pierre, 10 -20

    N’est- ce pas, chers amis, ce que nous constatons ici ?

    Les échafaudages bêtes et stupides de leurs propagandistes, les discours truqués et insultants de leurs leaders, les mensonges et affabulations pour appâter les âmes chancelantes, les affirmations saugrenues gratuites jamais prouvées, leur fourvoiement, ordures de toutes sortes (la quasi majorité des leaders sont des délinquants et rejetés de la société et de l’Eglise) n’est ce pas un chemin de pourriture ? Chemin de pourriture qui les rends esclaves. Esclaves de qui ? Esclaves de Vicentia que l’on craint comme la peste, esclaves de la sorcellerie, laquelle sorcellerie les hante et les pourchasse… n’est ce pas ce que nous constatons ici depuis le début ?

    Et que nous dit la bible ? « ils sont comme des bêtes stupides vouées par nature aux pièges et à la pourriture ».

    N’est ce pas que tous nous sommes d’accord sur le principe qu’il faut être stupide et bête pour traîner encore à sovidji suite aux éclairages du père Césaire?

    Conclusion :
    Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Le « processus de banamè » tombera de lui-même puisque sa source n’est pas divine, ses objectifs sont farfelues, et sa mort annoncée.
    Autrement dit « le processus de Banamé n’est que pure distraction du démon, occasion de chute pour ceux à qui cela est destiné.

    Mais le Seigneur dans sa Miséricorde en a fait , une chance de conversion pour beaucoup d’autres, la grâce abondant là où le péché surabonde. Je ne remercierai jamais assez le Seigneur pour la mission qu’il a confié à ses prêtres intervenant sur ce blog. Je ne remercierai jamais assez les uns et les autres pour leur apport leurs témoignages leur partage.
    (je continue)
    Sophie

    RépondreSupprimer
  57. Marcel ,

    1-LA GUERRE CONTRE L’EGLISE EST PERDUE D’AVANCE
    Vous vous sentez obligés de singer en tout l’Eglise catholique pour vous donner de la valeur. Une valeur d’ailleurs que vous n’aurez jamais. Vous vous exposez non seulement aux sanctions prévues par l’Eglise et indiquées dans le droit canonique malgré votre excommunication, mais vous vous exposez aussi aux sanctions civile et pénales pour motifs divers et variés : Diffamations, faux et usage de faux, usurpation de titre et d’identité, escroqueries, corruptions, abus de faiblesse, abus de confiance, troubles à l’ordre public, non assistance à personne en danger …pour ne citer que ceux-là et pour finir aux sanctions surnaturelles subjectives pour : abominations, profanations, blasphèmes etc….
    Ceci représente juste une idée du poids que vous traînez sur vos consciences.


    2- LA GUERRE CONTRE LA SORCELLERIE EST PERDUE D’AVANCE
    Avec les germes de la peur, haine, division, révolte, rébellion, irrespect que vous semez dans les cœurs pendant vos soi disant séances d’enseignements, vous ne faites que cultiver dans les cœurs de vos adeptes le terreau fertile de la sorcellerie. Vos soi-disant « sacramentaux » (huile, eau, sel, chapelets etc…) maléficiés que vous vendez ne sont que des relais de l’esprit démoniaque « parfaite » pour poursuivre vos adeptes dans leur dernier retranchement. Tant d’animosités et d’antennes relais rendent les populations plus vulnérables et aggrave le phénomène de la sorcellerie au Bénin.

    La belle preuve est que tu as toi-même affirmé que le phénomène de la sorcellerie prend de l’ampleur et qu’il faille s’en inquiéter.

    QUE RESTE T IL DONC DU PROCESSUS DE BANAME ?
    Rien sinon que des âmes épaves délabrées que le vent dispersera vers des horizons divers au moment opportun.
    QUE RESTERA T IL DE NOTRE CHER MARCEL ?
    Rien puisqu’il y perd déjà sa dignité humaine à travers les sottises et le ridicule sans nom qu’il vient étaler sous nos yeux au nom d’une stupide guerre propagandiste imaginaire dénuée de bons sens.

    Marcel, tu peux tout perdre pour ton idéal, mais ne laisse rien ni personne te prendre ta dignité. « le processus de Banamé » te prend ta dignité car ici tu ne raisonnes plus. La raison étant la seule chose qui nous différencie des animaux. Fais gaffe mon frère Marcel, fais gaffe.

    Certainement qu’il y aura encore des badauds et autres naïfs adeptes sur cette colline, puisque Mathias( dont la consciente semble également morte) et sa bande de voyous sous inspiration de l'insidieuse « parfaite » y travaillent pernicieusement. A ceux-là que voulez-vous qu’on dise à part nos humbles prières à leurs intentions ?

    Que Dieu nous garde

    Sophie

    RépondreSupprimer
  58. Quel langage ! Vraiment ! Et, vous voulez, Sophie, ramener à vous ceux qui sont censés ne pas être en bonne posture ! Vraiment ! Que dénoncez-vous finalement ? Qu'êtes-vous finalement ?

    RépondreSupprimer
  59. Bonjour tout le monde... Bonjour cher frère Marcel.... Vous êtes un petit frère que j'apprécie bien malgré tout.... DIEU est au contrôle, je le sais...A cause d'internet, je me retiens... J'aurais vraiment voulu vous parlez de vive voix, bref....
    Non, vous ne pouvez pas vous plaindre de Mme Sophie, ce qu'elle vient de poster est très clair... Ses propos sont plus courtois que d'habitude, il y a moins de colère, frère Marcel, reconnaissez-le, (colère que je comprends d'ailleurs). Par contre, ils peuvent vous gênez si vous restez buté avec vos idées paranos... Non, vous ne pouvez pas vous plaindre des propos de Mme Sophie après tout le temps que vous passez sur votre colline, vos oreilles doivent être habituées.
    Lisez les posts au-delà de vos préjugés...
    C'est au-delà des préjugés que je suis venue sur votre colline, j'étais présente à l'inauguration...
    Vous ne savez pas qui est derrière chaque post, ses expériences personnelles avec DIEU, ses témoignages, ses raisons à ne pas croire à votre processus.
    Vous savez, votre blog a beaucoup de succès parce que les idées y sont plurielles.
    Oui, l'Eglise Catholique a ses torts, mais la colline n'a plus droit à l'erreur.
    Chers amis, avant toute chose, chaque chrétien doit se munir de la Bible... Tout y est.. Je ne suis pas exorciste, mais mes expériences personnelles me permettre de l'affirmer.
    Je vous souhaite une très bonne journée dans la Paix de Notre Seigneur Jésus-Christ de Nazareth.
    YEMI A.

    RépondreSupprimer
  60. Bonjour tous les amis. Je commence par saluer ici le Père Moïse pour sa fécondité d’esprit, féliciter le Pr Pascaline GADJA, pour la force de ses pensées, Jean-Arno, pour ses riches contributions, Annie pour sa méditation sur l’Esprit-Saint et plus particulièrement Madame Sophie pour son dernier post.
    J’approuve et j’atteste que les Saintes Ecritures nous fournissent, de manière décisive et irrévocable, le dernier jugement sur ce phénomène de secte déclenché par l’insoumission d’un prêtre. Avant de revenir sur la première lecture de ce jour à travers laquelle saint Paul nous instruit, je voudrais observer que l’Abbé Matthias aurait déjà été réorienté par son évêque, Mgr Lucien Monsi AGBOKA de vénérée mémoire qu’il a, tenez-vous bien, traité de sorcier avec une gamine de brousse ( qui ne vaut même pas ses nombreux sacrifices et peines de nombreuses années de formation au séminaire), et on n’en serait pas là à déplorer ses manquements. Mais ce Père, oui, c’est un vrai Père, lui a fait confiance, au nom de l’Eglise, l’a appelé au sacerdoce ministériel sur sa propre demande dûment écrite et l’a ordonné diacre et prêtre de Jésus-Christ selon les dispositions de l’Eglise et du Droit ; et voilà comment il le déçoit. Serait-il trompé sur lui dans son discernement de concert avec le conseil des formateurs? Il est évident que dans ce cheminement vers le sacerdoce, tout le monde n'est pas parvenu, non pas parce que les uns soient plus méritants que d'autres, mais que le Seigneur permet parfois un détour nécessaire pour une plus grande mission de fidélité ailleurs. Mais ceux en qui l'évêque, au nom de l'Eglise, confirme l'appel de Dieu par l'imposition des mains et la prière consécratoire en tant que successeur légitime des Apôtres, ceux-là donc ont pour défi de lutter avec Dieu pour gagner le pari de la fidélité et de la sainteté chaque jour de leur vie. Car, en définitive, ce pari relève d'un choix, principe de base du libre arbitre qui ne devient liberté que dans la capacité du candidat à opter pour le bien et à rejeter le mal. De ce point de vue, dire à l'évêque le jour de son ordination "oui je promets obéissance - qui est une vertu- reste un pari, un combat permanent contre son égo, contre le Malin aussi qui n'est gagné que lorsque la course de fond prend fin et que la palme de victoire de Saint Paul nous est décernée. Mgr se serait-t-il trompé sur son fils Matthias qui, un jour, a exprimé le désir de devenir prêtre?
    Césaire

    RépondreSupprimer
  61. Répondre oui, c'est limiter l'oeuvre de l'Esprit-Saint qui, par delà, les apparences peut choisir un sujet qui, au nom de sa liberté, peut dire oui ou non, choisir de rester fidèle à ses engagements ou se refuser de le faire. Dieu reste impuissant devant nos libertés humaines. Répondre non, c'est être plus sage et admettre que Judas puisse trahir le Maître qui pourtant l'aime; que Pierre puisse, devant la peur de la mort, renier le Maître qui pourtant l'aime aussi. Tous et chacun, il les aimait plus intimement que eux-mêmes avec leurs qualités et avec leurs défauts. Donc, je préfère dire que Mgr ne s'est pas trompé. Cependant, s'il y avait une distinction à faire entre Pierre et Judas, le traite, c'est bien que le premier a humblement reconnu a faute, s'est repenti en pleurant chaudement et que le second s'est suicidé. Que pourrait traduire un tel acte? A chacun d'y répondre. Seulement, le suicide n'est pas chrétien et pourrait traduire moins une bravoure qu'une crise d'humilité... Je confine Matthias dans ce dernier registre, lui qui a préféré troquer sa soutane et ses nombreuses années de sacrifices au séminaire contre des rêveries d'une gamine malade à lui confiée pour l'accompagner spirituellement.
    J’imagine ces nuits d'angoisse des fins, ces craintes et espoirs qui l’habitaient à l’approche de son ordination, ses peurs, son désir brûlant de devenir prêtre- si seulement l’ évêque agréait sa demande-, ses premières amours de rester fidèle à son évêque, le contenu de ses lettres de demande en vue de la collation des ministères et des ordres sacrés... Quels gâchis frère? Et tu as enfoncé davantage des attardés moraux, mentaux, intellectuels et spirituels ( qui n’attendaient que des béquilles pour se relever en adulte, mûrs dans leur foi, et recouvrer la pleine jouissance de leur sens), tu les as enfoncés, disais-je, dans le baffons de tes faiblesses, de tes susceptibilités mal gérées en gamin, dans tes chutes et indignités…

    Dois-je conclure que tu n'as jamais été un séminariste franc et sincère dans sa vocation supposée? Que tu as toujours joué au "paraître" plutôt que « d’être » afin de gagner la faveur et l'estime de tes formateurs et de ton évêque qui t'a tant aimé? Dois-je conclure que tu serais un de ces franc-maçons ou ennemis de l'Eglise qui se seraient secrètement glissés dans nos rangs? Si seulement le Seigneur donnait le charisme de lire dans les consciences…?
    Heureusement que tu n'es pas un évêque! Autrement, comment allons-nous gérer tes caprices d'enfant immature et gâté? Je rappelle que si Matthias était un évêque, il ordonnerait des polygames et des délinquants sans ressources aucunes et se serait valide quoique illicite. Ce serait valide tout de même puisqu'il aura la plénitude du sacerdoce. C'est le cas des lefébriens et bien d'autres qui sont aujourd'hui comme des épaves et sans racines. Quel est leur sort actuel? Dieu seul le sait.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  62. Alors Matthias aura beau singer, il ne peut devenir la réalité de ce qu'il prétend être ou faire advenir la réalité de ce qu'il prétend être Ce sera du pur folklore. Pas plus. Et Matthias, lui-même, en a conscience. Et malheur- je n'ai aucunement l'intention de maudire, je n'en ai même pas la faculté- Malheur à ceux et celles qui, prétextant d'une quelque révélation de la part d'un dieu esprit-Saint,seront complices de tels sacrilèges ou y prendront activement part. Je sais de qoui je parle. Matthias et moi, on s'entend. Et c'est le plus important.
    Dès le début de mon intervention, je remerciais à un titre particulier Mme Sophie pour sa méditation sur 2P 10-20. Je la remerciais. Et pour cause?

    Le texte de la première lecture de ce jour rejoind providentiellement sa méditation, comme pour confirmer cette motion. Oui, c'est Dieu, Lui-même, qui est aux commandes. Point n'est besoin d'avoir des yeux de foi extraordinaires pour le remarquer. Voici un extrait du texte:

    "Je sais, moi, déclare Paul à l'adresse des anciens de l'Eglise d'Ephèse, qu'après mon départ il s'introduira parmi vous des loups redoutables qui n'éprgneront pas le troupeau; et que même au milieu de vous se lèveront des hommes tenant des discours pervers en vue d'entraîner les disciples à leur suite. C'est pourqoui, soyez vigilents".
    Madame Yemi a relevé à merveille que tout chrétien doit avoir sa Bible, que tout y est. Et je l'atteste.
    Tout récemment, un fidèle me confiait sa désolation de voir le démon se servir de nos peurs pour nous manipuler. J'étais émerveillé de cette remarque. Car si tous les chrétiens arrivaient à prendre conscience de ces jeux de malice du démon, nul n'irait confier son sort à l'esprit Lucile, prétextant rechercher des solutions miracles et délaissant Jésus au Saint-Sacrement. Quelle abomination! Vraie crise de foi matérialisée ici à travers la plume de Marcel. Et om peut compter le nombre de Marcel qui pululent nos paroisses et qui attendent encore de faire une expérience personnelle de rencontre avec Jésus. Si celle-ci avait lieu, Marcel n'oserait même pas laisser jaillir de sa plume une seule sottise qui sonne comme du paganisme actif et professé. ma prière pour cet ami, c'est que l'Homme-Dieu lui donne de faire l'expérience de sa rencontre. Mais avant que celle-ci ait lieu, et j'y crois, on se permettra de former et de former encore nonobstant cette fermeture d'esprit affichée ici par Marcel que je bénis de tout coeur.

    Je reviendrai plus tard sur certaines préoccupations exprimées ici ou ailleurs au sujet du phénomène de la sorcellerie. A tous, bonne préparation à la fête de la Pentecôte.
    Césaire

    RépondreSupprimer
  63. "Alors Matthias aura beau singer, il ne peut devenir la réalité de ce qu'il prétend être ou faire advenir la réalité de ce qu'il prétend être Ce sera du pur folklore. Pas plus. Et Matthias, lui-même, en a conscience."
    Paroles d'une profondeur ïnouie. Cher Père Césaire, dites-moi comment vous avez appris à être si pointilleux.
    Merci pour tout. N'en déplaise au démon.
    Merci aussi de tenir si ferme, avec cette même rigueur qui vous caractérise. Vos écrits sont comme un feu qui embrase tout sur son passage. Dieu vous fortifie et féconde votre ministère.

    Père Moïse, vos fanfarons veulent singer l'être du prêtre. Sans doute, pensent-ils que déclarer qu'on veut devenir prêtre équivaut au dire de s'élire soi-même comme pasteur ou gourou... Ces gens sont trop rigolots qoui. Il y a même nomination de cardinaux... Quelle fanfaronnade? Mais!!!!!!!! y-a-t-il encore sur terre des êtres si anormaux et si amusants? Le Pr Pascaline parle de difficulté d'insertion du moi dans le réel. N'est-ce pas de la folie ça? Et ça chez nous au Bénin ici, pays pourtant respecté dans le monde à cause du Cardinal GANTIN de lumineuse mémoire? Quelle ignominie sans nom? Mme Sophie, vous êtes bonne.Merci pour votre belle réflexion. ça crève l'oeil.

    Ô, ces gens ne sont pas loin de la troupe théâtrale ' les très fâchés..." Ago a gooooooooooooo!!!!!!!
    L'autre a raison de dire que le salut est dans la fuite.
    Mais Père Césaire, avant de prendre ma jambe au cou, une question: serait-t-il possible que le diable conduise des âmes à de tels extrêmes?
    Karl

    RépondreSupprimer
  64. « …Trop sûrs d’eux, arrogants, ils n’ont pas peur d’insulter les Gloires…..Mais ces gens, comme des bêtes stupides vouées par nature aux pièges et à la pourriture, insultent ce qu’ils ignorent et pourriront comme pourrissent les bêtes…Ce sont des souillures et des ordures qui se délectent de leurs mensonges…appâtant les âmes chancelantes, champions de cupidité, enfants de malédiction. Abandonnant le droit chemin, ils se sont fourvoyés en suivant la route de Baalam de Bosor ….Ils leur promettent la liberté alors qu’eux-mêmes sont esclaves de la pourriture, car on est esclave de ce par quoi on est dominé. Si ceux, en effet, qui se sont arrachés aux souillures du monde par la connaissance de notre Seigneur et sauveur Jésus Christ se laissent de nouveau entortiller et dominer par elles, leur situation devient finalement pire que celle du début. » 2 Pierre, 10 -20.
    -LA GUERRE CONTRE L’EGLISE EST PERDUE D’AVANCE

    2- LA GUERRE CONTRE LA SORCELLERIE EST PERDUE D’AVANCE


    QUE RESTE T IL DONC DU PROCESSUS DE BANAME ?
    Rien sinon que des âmes épaves délabrées que le vent dispersera vers des horizons divers au moment opportun.
    QUE RESTERA T IL DE NOTRE CHER MARCEL ?
    Rien puisqu’il y perd déjà sa dignité humaine à travers les sottises et le ridicule sans nom qu’il vient étaler sous nos yeux au nom d’une stupide guerre propagandiste imaginaire dénuée de bons sens."
    Mme Sophie, c'est si bien dit que cela se passe de tout commentaire.


    Et Marcel de rougir devant la puisssance de la Parole de Dieu qui est comme un glaive qui transperce le coeur:


    "Quel langage ! Vraiment ! Et, vous voulez, Sophie, ramener à vous ceux qui sont censés ne pas être en bonne posture ! Vraiment ! Que dénoncez-vous finalement ? Qu'êtes-vous finalement ?".

    Pauvre Marcel, objectes la Parole de Dieu et dit qu'elle ment sur ton/votre compte? Vas-y!

    Dis-moi que ces mots du Père Césaire à l'endroit de votre leader Matthias, à la suite de ceux de Mme Sophie, manquent de fondement:

    'Quels gâchis frère? Et tu as enfoncé davantage des attardés moraux, mentaux, intellectuels et spirituels ( qui n’attendaient que des béquilles pour se relever en adulte, mûrs dans leur foi, et recouvrer la pleine jouissance de leur sens), tu les as enfoncés, disais-je, dans le baffons de tes faiblesses, de tes susceptibilités mal gérées en gamin, dans tes chutes et indignités…"
    Dis-moi que le Père a tort? Et toi, Marcel, ne ferais-tu pas partie, par hasard, de ces attardés dont parle le Père Césaire ici?

    A te lire, on ne doute point que tu étais prêt à couler avant que le phénomène Banamè ne vienne anticiper l'échéance de ta chute syncrétiste; Pour ma part, tu n'as jamais eu la foi; tu n'as aucune idée de ce que c'est que l'Eglise; à peine saisis-tu le sens du mot "catholique" que tu relaies comme un perroquet sans jugement: "église catholique universelle et céleste". Quelle inculture? Et tu l'écris sans vergogne sur tes panneaux publicitaires.

    Et quand comprendrez-vous que vous faites pitié, vous et Matthias dont le Père Césaire a pris le soin de relever le processus de marche vers l'autel de Dieu qu'il a délaissé aujourd'hui au profit d'une banbine de campagne et d'une pseudo mission qu'il s'est donnée?

    "dieu yessissin est à Banamè", "dieu yessissin vous délivrera de la sorcellerie", "dieu yessissin,dieu yessissin..." Quelle rengaine?
    Et au nom de cette commédie, on forme un club de goinfres. On table sur la crédulité maladive du Béninois- là encore c'est un autre problème à régler- pour usurper des titres, des noms... Mais où sommes-nous finalement?

    Soyez sûrs: il y a un détours dans lequel vous êtes attendus. Peut-être que vous l'ignorez. Allez-vous renseigner. Selon mes recherches sur le net, en pareille situation, on attend que des preuves... C'est sans doute la position actuelle de l'Eglise qui se tait et attend patiemment. vous êtes malheureux...
    Jerôme, Cotonou

    RépondreSupprimer
  65. La gloire du crapaud

    Il confond enflure avec grandeur

    Il confond les bruits de son éclatememnt massif, à mesure de gonfler, avec des clameurs.

    Il assoit son enflure sur les rires que lui vaut son croassement avec une telle suffisance qu'elle n'a d'égale qu'à la bêtise des farfelus qui chantent jour et nuit en l'honneur de son enflure.

    Il veut s'attirer les regards sur lui.

    Il veut être au centre du monde ( pourquoi ne pas rêver que le Vatican se déplace au village de Banamè par exemple!), parce que peu convaincu de la valeur de son enflure avant le sensé
    .
    Il envisage faire autant de vacarme pour qu'on lui accorde un peu d'intérêt, un peu de considérations, un peu d'hommage... Juste un peu!

    Avant le sensé, il sait qu'il vaut moins que ce qu'il s'imagine être à tout prix...

    Attardé, il recherche consolations dans la quête des flatteries.

    Et pourtant, il sait qu'il vaut moins que ce qu'il s'imagine être à tout prix.

    Humilié, rejeté, il coasse fort, plus fort, à mesure du cumul des déshonneurs, pour s'affirmer, se faire entendre et dire qu'il est aussi là. Regardez-moi au moins!!!
    parce qu'il sait qu'il vaut moins que ce qu'il s'imagine être à tout prix...

    Il jure de devenir l'éléphant dont il voudrait se concilier l'emphase, la grandeur; une grandeur qu'il envie, avec qui il désire ardemment coïncider de toutes ses forces, mais qui échappe toujours à ses prises.

    Désolé, abattu, il décide de le singer;parce qu'il sait qu'il vaut moins que ce qu'il s'imagine être à tout prix...
    Karl

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mr Karl! Merci Père Césaire! Merci à chacun et à chacune et même, Merci à Marcel.

      PRIONS POUR LE PERE MATHIAS. FAISONS CE TRIDUUM DE PENTECOTE A SES INTENTIONS. Ne désespérons pas.
      Mon Frère est tombé dans un piège dont il a trop minimisé la portée.

      De l'incompréhension, il est passé à l'insoumission,
      De l'insoumission, il est passé à désobéissance,
      De la désobéissance, il est passé à la désinvolture,
      De la désinvolture, il est passé à la révolte,
      De la révolte, il est passé à l'entêtement,
      De l'entêtement, il passe au dénie de....,
      Du dénie...., il s'installe dans la non maîtrise...
      De la non maîtrise...à la perte d'autorité,
      De la perte d'autorité il passe à la complaisance,
      De la complaisance, il évolue vers.......
      Le diallèle continue...et il se voit, à son propre insu obligé d'obéir à une voix dont la source est d'apparence...L'essentiel désormais, c'est de se savoir soutenu et entouré, par qui consent à le faire, pourvu qu'en retour, chacun trouve son compte.

      Mais gardons le calme, mon Frère est toujours ENTIER DANS TOUT CE QUI FAIT, et c'est là mon espoir!

      Par ailleurs, j'aimerais dire que, si mon discours, toujours à la première personne, vous heurte, sachez tout au-moins que, vous heurter, n'est pas mon intention profonde!

      Devant l'histoire et vis-à-vis d'un Ami, à nul autre pareil dans ma vie, veuillez comprendre mon souci et mes efforts de définir clairement ma responsabilité. Dans cette position où je fais l'effort d'être clair et où j'accepte même d'être FANFARON de quelque chose, il n'y a, avant tout et après tout, que celui dont nous parlons qui puisse réellement comprendre MA SINCERITE; j'ose nommer, l'Abbé Mathias VIGAN, "WOKOU", que je recommande très fermement à vos ferventes prières. JE VOUS AIME!

      BONNE FETE DE PENTECOTE! OUVRONS LARGEMENT LES PORTES DE NOS VIES A L'ESPRIT SAINT, TROISIEME PERSONNE DE LA SAINTE TRINITE!

      BONNE FETE A PARFAITE, BONNE FETE AU PERE MATHIAS, BONNE FETE A MARCEL ET DIALOGUONS DANS L'HUMILITE DU COEUR ET DANS LA VERITE FACE A NOS RESPONSABILITES DEVANT L'HISTOIRE.

      QUE PERSONNE NE MEPRISE L'EGLISE DU CHRIST, SOUS PRETEXTE QU'IL A ETE BLESSE! BLESSE DANS TA FAMILLE? ET QUELLE EST TA REACTION?

      Père Moïse KOUMAKPAI.

      Supprimer
  66. JE VOUDRAIS ICI PARTAGER DEUX EVENEMENTS DE MA FORMATION SPIRITUELLE QUI M’ONT BEAUCOUP FAIT REFLECHIR.
    J’AI CHOISI LIBREMENT DE DEVENIR CHRETIEN CHATOLIQUE A UN AGE PLUTOT AVANCE. PENDANT MA FORMATION CATECHETIQUE, COMME IL ETAIT DE COUTUME, NOUS DEVRIONS FAIRE SIGNER NOS CARTES DE PRESENCE A LA MESSE. LA PRESENCE A LA MESSE AINSI QUE LA NOTE DE FIN D’ANNE FAISAIENT PARTIE DES CRITERES DE PASSAGE EN « CLASSE SUPERIEURE ». CETTE ANNE LA, NOUS AVIONS, JE CROIS, FINI LA PREMIERE ANNEE ET ETIONS ALLES EN VACANCES. DE RETOUR POUR LA DEUXIEME ANNEE, JE DISCUTAIS AVEC UN CAMARADE QUI ME CONFIA : ‘TU SAIS QUE JE N’AI PAS MIS PIEDS A LA MESSE DURANT LES VACANCES ‘. CELA M’A DONNE UN PINCEMENT AU CŒUR CAR J’AI COMPRIS QUE MON FRERE NE SAVAIT PAS CE QU’IL VENAIT FAIRE AU CATECHISME. JE NE ME RAPPELLE PLUS CE QUE JE LUI AI REPONDU.
    DES CHRETIENS DE CE GENRE SONT NOMBREUX DANS NOTRE EGLISE. ILS NE PRENNENT PAS AU SERIEUX LEUR FORMATION SPIRITUELLE MAIS SONT PRETS A CRITIQUER L’EGLISE ET A L’ACCUSER DE TOUS LEURS MALHEURS. MATHIAS VIGAN, MARCEL KPOGODO … EN SONT LES PROTOTYPES.
    VAIS-JE POUR AUTANT BLANCHIR L’EGLISE ? NON. LA OU IL Y A DES HOMMES, IL Y A TOUJURS DE PETITS PROBLEMES. CE QUI M’INTERESSE ICI, C’EST SURTOUT LA FORMATION SPIRITUELLE DU CHRETIEN CATHOLIQUE. CETTE FORMATION A BESOIN D’ETRE AMELIOREE ET ADAPTEE AU BESOIN DE NOTRE TEMPS ET JE SUIS PLUTOT CONTENT D’AVOIR ICI DEUX PRETRES QUI ONT PRIS CONSCIENCE DU PROBLEME ET QUI SE DONNENT CORPS ET AMES POUR NOUS AIDER. IL S’AGIT D’AMENER LE CHRETIEN A UNE RENCONTRE PERSONNELLE AVEC JESUS-CHRIST.
    MEME SI CETTE FORMATION EST A AMELIORER, TOUTE PERSONNE QUI CHERCHE DIEU DE TOUT SON CŒUR, Y TROUVERA SON COMPTE. DES FORMATIONS SONT SOUVENT OFFERTES GRATUITEMENT PAR NOS PAROISSES ET NOS DIOCESES MAIS TRES PEU DE PERSONNES Y PARTICIPENT.
    IL Y A PEUT-ETRE SIX OU SEPT ANS, ET C’EST MON DEUXIEME PARTAGE, JE M’ETAIS INSCRIT A UN PROGRAMME DE FORMATION DE L’AUMONERIE DES ŒUVRES : PROGRAMME DE FORMATION PERMANENTE DES LAICS. CE PROGRAMME QUI EST DESTINE A TOUT LE DIOCESE DE COTONOU N’AVAIT ENREGISTRE QU’ENVIRON SIX OU SEPT INSCRITS. MONSIEUR GUY S. ANDRE POGNON NOUS A PRESENTE L’EGLISE A TRAVERS SON LIVRE ‘UN LAIC CHRETIEN A LA DECOUVERTE DE VATICAN II’ ET LE PERE SYLVAIN DOSSOU NOUS A PARLE DE L’EUCHARISTIE. LE PERE DELPHIN VIGAN, L’AUMONIER DES ŒUVRES, A DU ABANDONNER LA FORMATION VU LE NOMBRE DE PARTICIPANTS.
    C’EST VOUS DIRE QUE MEME SI BEAUCOUP RESTE A FAIRE, TRES PEU DE PERSONNES S’INTERESSENT A CE QUI EXISTE. BEAUCOUP DE JEUNES COUPLES SOUFFRENT DANS LEURS MENAGES ALORS QUE LA PLUPART DES EGLISES PAROISSIALES DE COTONOU ORGANISENT UN PROGRAMME D’ENSEIGNEMENTS DENOMME ‘FAMILLE ET VIE’ A LEUR INTENTION. CES MEMES PERSONNES, COMME MARCEL, SE METTRONT A COURIR VERS SOVIDJI POUR CHERCHER DES SOLUTIONS MAGIQUES A LEURS DIFFERENTS PROBLEMES.
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
  67. NOTRE VRAI PROBLEME EN TANT QUE CATHOLIQUES, C’EST QUE NOUS SOMMES PA-RES-SEUX. AUX ETATS-UNIS OU JE VIS, LE MEME PROBLEME SE POSE. LE CHRETIEN CATHOLIQUE A ETE HABITUE A LA MESSE DU DIMANCHE. APRES LA MESSE D’UNE HEURE, IL N’Y A PLUS RIEN, SI BIEN QU’IL EST AUJOURD’HUI DIFFICILE D’ORGANISER QUOI QUE CE SOIT ET D’ESPERER DES PARTICIPANTS. IL FAUT QU’ON COMMENCE PAR EXPLIQUER AUX CHRETIENS CATHOLIQUES QUE LA MESSE DU DIMANCHE NE SUFFIT PAS POURQU’ILS SOIENT SPIRITUELLEMENT BIEN FORMES. CETTE HABITUDE DE LA MESSE DU DIMANCHE SEULE EST DEVENUE UNE CULTURE. MAIS CE QUI EST PARADOXAL, CES MEMES CATHOLIQUES QUI NE VEULENT FAIRE AUCUN EFFORT DANS LEUR EGILSE, VONT AU MOINS DEUX FOIS A L’EGILSE LORSQU’ILS DEVIENNENT EVANGELIQUES : UNE LONGUE CELEBRATION LE DIMANCHE ET L’ETUDE BIBLIQUE LES MERCREDIS SANS COMPTER LES RETRAITES DE PRIERE ET AUTRES…
    MERCI AU PERE CESAIRE POUR SES REFLEXIONS ON NE PEUT PLUS POINTUES : « Répondre non, c'est être plus sage et admettre que Judas puisse trahir le Maître qui pourtant l'aime; que Pierre puisse, devant la peur de la mort, renier le Maître qui pourtant l'aime aussi. Tous et chacun, il les aimait plus intimement que eux-mêmes avec leurs qualités et avec leurs défauts. Donc, je préfère dire que Mgr ne s'est pas trompé. »
    LE SEIGNEUR A VOULU QUE DE MANIERE PROVIDENCIELLE, NOUS NOUS RENCONTRIONS AUTOUR DE NOTRE FRERE MARCEL KPOGODO, QUE JE REMERCIE EN PASSANT POUR NOUS EN AVOIR DONNE L’OPPORTUNITE. LE PHENOMENE DE SOVIDJI PASSERA MAIS L’EGLISE RESTERA. QUE POUVONS-NOUS FAIRE ?
    JE VOUDRAIS POUR MA PART INVITER LES PERES MOISE ET CESAIRE ET TOUS LES AUTRES : SOPHIE, PR PASCALINE GADJA, JEROME, KARL, YEMI, JEAN LARBITRE… A PRIER ET MEDITER PAR RAPPORT A CE QU’ON PEUT FAIRE POUR AIDER LE CHRETIEN CATHOLIQUE A SORTIR DE CETTE ORNIERE DANS LAQUELLE IL S’ENTETE A DEMEURER.
    UNION DE PRIERES
    JEAN-ARNO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le maître de la vigne est là

      Mt 21, 33 au suivant

      Supprimer
  68. Merci beaucoup cher Jeannot pour ce partage...Bien vu....Je reviendrai plus tranquillement sur ce post...
    Bonne nuit à vous tous, et que DIEU nous protège.
    YEMI A.

    RépondreSupprimer
  69. Vous vous donnez plus de pouvoir que vous en avez.

    RépondreSupprimer
  70. "Plus de pouvoir que vous en avez" veut dire après tout, "vous en avez quand même!" Merci, Tonton Marcel!
    ENAGNON BASILE

    RépondreSupprimer
  71. Non, il n'y a que des mots, des professions de foi.

    RépondreSupprimer
  72. Marcel,

    De toute façon votre avis importe peu. l'Eglise a t elle besoin des branches désséchées comme vous, pour donner de l'ombre à ses enfants?

    La gloire du crapaud....( merci Karl)

    Didier Batonon

    RépondreSupprimer
  73. Oui Marcel,
    Vous avez raison! Mais, Profession de foi, n'est-ce pas ce dont nous avons tous besoin! PROFESSER LA FOI AU DIEU DE JESUS-CHRIST, CROIRE QU'EN NOUS, DIEU EST A L'OEUVRE POUR LE SALUT DE NOS AMES, ANNONCER LE PRINTEMPS NOUVEAU OU LES OISEAUX RETOURNENT A LA DEMEURE, APRES UN HIVER DE PERDITION! QU'EST-CE QUE CELA VOUS PARAIT DES MOTS?

    Entre temps, j'aimerais vous apporter cette contribution : on parle de "la Pâques" quand il s'agit de celle que nous célébrons: LA PAQUES DE JESUS-CHRIST. Le nom est au pluriel mais l'article reste au singulier.
    Cependant, on parle "des fêtes pascales" quand il s'agit, en premier, du "Triduum pascal".

    C'est ma contribution, je pourrais aussi me tromper. Le Père Césaire, donnerait confirmation!

    Bonne journée et balle à terre! Fructueuse fête de la Pentecôte!

    P M K

    RépondreSupprimer
  74. Du cénacle, Brazza camping-jeunesse-église,
    Tenu pour absent, je tire chapeau à tous! Padrés, union dans le Paraclet!
    J LARBITRE

    RépondreSupprimer
  75. Bonjour chers amis,

    Par rapport aux diverses préoccupations des amis sur ce blog, sur la nécessité de cultiver sa foi pour aboutir à la une rencontre personnelle avec Jésus-Christ, j’ai le plaisir de partager avec vous ce blog qui pourra certainement répondre à nos préoccupations.

    Les auteurs se prénomment « les amoureux de l’Eglise » et le titre du blog : LA FOI AU BENIN : Amitié et rencontre avec Jésus par l’Eglise. C’est un creuset d’amitié et d’échanges pour tous les chrétiens recherchant véritablement Dieu.

    J’adresse une invitation toute particulière aux pères Moïse et Césaire. Vous y êtes vivement attendus. A tous les amoureux de Jésus Christ j’adresse une spéciale carte d’invitation.

    A tous, je souhaite une bonne fête de Pentecôte.

    A très bientôt sur http://grandir-dans-la-foi.blogspot.com

    Sophie

    RépondreSupprimer
  76. Sophie est une personne que je ne comprendrai jamais : on lui dit que Dieu Tout-puissant est au Bénin, plus précisément sur la Sainte Colline de Sovidji à Banamè, dans la Commune de Zangnanado et, voilà encore ce qu'elle nous demande, aller à la rencontre de Jésus-Christ, comme s'il n'était pas trouvable à Banamè. Vraiment !

    RépondreSupprimer
  77. Le Père Marcel KPOGODO a parlé!
    P M K

    RépondreSupprimer
  78. Bien dit Père Moïse. Rendez-vous sur http://grandir-dans-la-foi.blogspot.com.
    Marcel, il te reste à mûrir dans la foi. Tu n's pas encore grandi. Ce disant, je ne dis pas que moi j'ai fini de grandir dans ma rencontre avec Jésus. Non, il me reste du chemin pour arriver à une pleine maturation. N'empêche que je t'invite à grandir. Avec la question du discernement, il est clair que vous avez affaire à l'esprit de désunion à Sovidji. Or, là où il y a désunion, rébellion et haine, conviens avec moi que Jésus n'est pas là. Car il est Amour. Donc, ce débat selon lequel vous êtes piégés pr le démon est clos. n'y reviens donc plus. La seule chose qui te reste à faire, c'est d'entreprendre une réparation contre tes nombreux outrages contre Jésus présent dans son Saint Sacrement, contre les nombreuses paroles honteuses que tu s eu à tenir à l'égard du Saint Sacrement sur ton blog... Avec ces constats on ne peut plus patents, il est évident que le Jésus dont tu parles ici et qui, à ton avis, semble être trouvable à Banamè n'est pas notre Jésus-Christ, Celui que nous professons dans le Credo à l'Eglise. C'est l'usurpateur, le Menteur qui se joue de vous sur votre colline. Répandez-vous. Nous vous tenons dans nos prières.
    Annie, Suru Lere

    RépondreSupprimer
  79. Bonjour à tous et merci de vos commentaires renouvelés même si, souvent, nos points de vue sont diamétralement opposés. Merci, notamment, à M. Moïse qui a toujours vécu mes interventions sur ce blog avec beaucoup de préjugés, d'a priori, d'où une attente forte de sa part que je revienne de la Sainte Colline de Sovidji avec une consécration d'un type ou d'un autre. La confusion sera grande à son niveau de constater qu'il n'en est rien, surtout que je ne me sens pas capable de m'embarquer dans l'entreprise très difficile qui est la sienne : la prêtrise. Quant à vous, Chère Annie, nous aussi nous prions pour vous pour que vous puissiez découvrir la vérité avant qu'il ne soit trop tard, celle de la présence de Dieu et de toute la Cour Céleste à Banamè. Bonne suite de la fête de Pentecôte !

    RépondreSupprimer
  80. Pauvre Marcel,
    Dans ce contexte où même les margouillards sont élus rois, vous avez tout râté?
    Oh la la ! Mes condoléances!
    P M K

    RépondreSupprimer
  81. Bienheureux Marcel
    Je suis très très fier de toi
    Prions pour ces vignerons ratés.
    Mt 21, 33 au suivant
    33 Écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l'entoura d'une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour; puis il l'afferma à des vignerons, et quitta le pays. 34 Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne. 35 Les vignerons, s'étant saisis de ses serviteurs, battirent l'un, tuèrent l'autre, et lapidèrent le troisième. 36 Il envoya encore d'autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers; et les vignerons les traitèrent de la même manière. 37 Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant: Ils auront du respect pour mon fils. 38 Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux: Voici l'héritier; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage. 39 Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent. 40 Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons? 41 Ils lui répondirent: Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d'autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte. 42 Jésus leur dit: N'avez-vous jamais lu dans les Écritures:
    La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient
    Est devenue la principale de l'angle;
    C'est du Seigneur que cela est venu,
    Et c'est un prodige à nos yeux? 43 C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. 44 Celui qui tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé. 45 Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c'était d'eux que Jésus parlait, 46 et ils cherchaient à se saisir de lui; mais ils craignaient la foule, parce qu'elle le tenait pour un prophète.
    OWOSENI

    RépondreSupprimer
  82. OWOSENI,
    Tu apparais et disparais comme un papillon.
    Ecris-nous au moins trois phrases pour témoigner de ta foi ou bien à Sovidji, c'est toi l'Evangéliste Saint Matthieu?
    P M K

    RépondreSupprimer
  83. Merci le papillon apparaît toujours quand c'est nécessaire
    - Les grâces que j'ai reçues à sovidji si vous ne changez pas de comportement vous ne l'aurez jamais et référez vous à ce que Joseph R. a dit : L'église a besoin d'une nouvelle orientation. Il faut prendre votre temps pour discerner cette phrase. L'avion ne fait pas de reverse ~ Banamè Sovidji avance ~.

    OWOSENI

    RépondreSupprimer
  84. Bonsoir à tous. A mon avis chacun peut avoir à son niveau des éléments qui lui permettre de croire ou de ne pas croire à ce qui se passe à BANAME. Moi je veux juste prendre aux mots les pères qui interviennent. Je crois que aujourd'hui si Baname à vu le jour vous êtes tous prêtes de l'église catholique responsable "et fortement d'ailleurs. Pardonnez-moi si vous pensez que je vous juge. Loin de là. Moi je sui catholique et je mourrai catholique. Sachez chers Pères que les gens souffrent terriblement parce qu’ils n'ont plus de repère et de lumières pour les guider. Vous prêtes qui célébrer la Sainte messe vous avez tout pouvoir pour être véritable lumières pour votre entourage si vous y atteler. Moi personnellement j'ai toujours depuis petite, trouvé absurde un prête qui a peur ou qui veut aussi se protéger. Malheureusement aujourd'hui il y a même des prêtes qui ont peur de leur pair. C’est simplement dommage. J'apprécie vos enseignements et j'aimerais que cela aille loin. Démontrer de l'amour et le vrai pour vos fidèles. Aidez les autant que vous pouvez, soyez leur exemple et guider les sur le chemin de la lumière. Un prête qui vraiment donne de l'amour à ses fidèles ne doit jamais craindre Baname car ils n'auront pas besoin d'y aller pour avoir solution à leur problème. C'est trop flagrant ce à quoi on assiste aujourd'hui. Nous avons tous des parents Pères et religieuses et savons ce qui se passe actuellement dans l'église. C'est sauve qui peut. Revenez tous à l'amour et vous pourrez même sans parler combattre Baname. Vous avez encore le temps de le faire car Baname à 30 ans apparemment. Si vous vous mettez vraiment à la charité et à l’amour vous aller combattre le diable brillamment. Faites tous pour arriver à quelque chose.

    RépondreSupprimer
  85. Vous n'avez rien compris. Les prêtres de l'ancienne église catholique, à l'étape actuelle, ne peuvent plus rien faire d'autre que de suivre la ligne tracée désormais par Banamè ; ils n'ont plus aucune marge de manœuvre, de quelque point de vue que ce soit, ils sont désarmés.
    Mais, pour tout prochain post, vous voudriez bien vous identifier ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dieu est miséricordieux et jusqu'au dernier moment il aura toujours pitié de tout ceux qui vont se repentir sincèrement. Il est amour et cherche que la convertion de ses enfants. Priez pour la convertion des égarés.

      Supprimer
  86. Votre Sovidji a atteint l'apogée dans la singerie!
    Les gens s'y accrochent parce que qu'il y a grand gain d'argent.

    Mais déjà repu, il semble que votre fou de curé Mathias a tenté plusieurs fois de se suicider. La Parfaite-imparfaite quant à elle, prépare son exile au Gabon, parce que si le Curé défroqué sort du jeu elle ne pourra pas résister au lynchage du peuple, pense-t-elle!
    A bon entendeur salut!
    J LARBITRE, de Brazza.

    RépondreSupprimer
  87. Notre Sovidji ? Merci beaucoup.
    Quels gens s'y accrochent ? et toi tu penses que les petits montants qui sont évoqués là bas c'est ce que tu appelles l'argent ??? Viens dans nos pays et tu verras ce qu'on appelle la ferveur religieuse et tu verras ce qu'on appelle les dons qui sont faits pour les hommes d'église à plus forte raison pour Dieu. Tranquillises toi mon frère on appelle cela des peccadilles.Mais Dieu accepte tout ce qui vient du fond de notre cœur comme la pauvre femme qui a mis tout ce qu'elle avait !!!
    As tu déjà rencontré le curé Mathias comme tu le dis. Ressemble t il à quelqu'un de dépressif ou de manipulé ? Désolé cherche à connaître la personne avant d'émettre tout commentaire désobligeant ! Ne t'appuie pas sur les ragots pour salir la réputation d'une honorable personne!!! Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas que l'on vous fasse tout simplement!!!
    Parfaite quant à elle tu ne ne sais même pas qui c'est ? Le jour où tu la verras et tu discuteras avec elle tu auras honte parce que tu auras calomnié quelqu'un, une innocente personne de manière gratuite!!!! Il n'est jamais trop tard pour bien faire et se reprendre.

    RépondreSupprimer
  88. Parfaite est innocente? Hérésie grave! Elle qui consulte les esprits des morts est innocente? N'avez-vous pas lu sur votre site les apparitions de Mgr AGBOKA et consorts? Quel spiritisme!LE JOUR VIENT OU TOUT SERA CLAIR.

    En plus Pasteur Z. revient bientôt au Bénin avec des révélations sur son ancienne fidèle Viscenscenscen!!!!
    Attendez!
    J LARBITRE

    RépondreSupprimer
  89. AINSI PARLA LA FOLLE:

    "Maintenant, que tous sachent que le Père ne condamnera pas ceux qui, en raison de leur vie dissolue et de leur mauvais exemple, s'éloignent de la sainte Maison, mais il condamnera avec une grande justice et sévérité tous les ministres corrompus et infidèles qui ont produit la plaie de la division par leur incohérence de vie et leur impureté. Mon Cœur saigne pour les enfants ministres corrompus et corrupteurs."

    Mais à en croire ce qu'a raconté une Dame, proche de la famille du prêtre Mathias, en dehors de lui Père Mathias VIGAN, il ne peut plus y avoir dans l'Eglise du Christ, de Ministre sacerdotal plus corrompu.
    Un journal se prépare sur sa vie de prêtre dépravé!
    SUNON YINROU

    RépondreSupprimer